Les joueurs de foot et les vignerons sont connectés pour améliorer leurs performances

Sous l’appellation « Smart City », les solutions technologiques se multiplient dans les villes pour réduire les embouteillages, diminuer la consommation d’énergie ou encore améliorer la sécurité. Par extension, un domaine en forte croissance est le « Smart Agriculture », appelé aussi « agriculture de précision ».

Plusieurs start-up romandes se sont déjà lancées à la conquête de ce marché : Gamay par exemple a développé une caméra miniature hyperspectrale installée sur un drone. Sorte d’IRM des champs, elle scanne les plantations pour y détecter des maladies.

La disruption dans ce domaine peut également provenir de PME traditionnelles. La semaine dernière, j’ai rencontré un entrepreneur enthousiasmant, Stéphane Boggi. Il dirige Felco Motion, entité appartenant à Felco, entreprise familiale qui fabrique des outils de taille et de coupe depuis 75 ans. La société a lancé, en fin d’année, un bracelet connecté pour permettre au vigneron d’améliorer la gestion de son terrain.

Le vigneron connecté devient producteur de « Smart Data »

En quoi consiste cette solution ? Les personnes qui travaillent dans la vigne portent à leur poignet un boitier connecté qui enregistre toutes les tâches effectuées et les visualisent sur une carte numérique. Le boitier comprend également des boutons pour indiquer par exemple la position d’un plant malade.

Ces données accumulées permettent au viticulteur de mieux planifier ses activités, de faire le suivi des zones traitées et d’automatiser le travail administratif. Une plateforme de gestion utilise toutes ces informations pour compléter une partie des formulaires à fournir aux autorités de surveillance.

Du terrain de football à la vigne, il n’y a eu qu’un pas à faire

Le boitier de Felco Motion doit fournir une géolocalisation suffisamment précise pour savoir dans quelle rangée de plants se trouve le vigneron. Plutôt que de se lancer dans un projet de recherche pour développer une solution, la société a approché l’entreprise Advanced Sport Instruments (ASI).

ASI crée des solutions de mesures de performance pour les athlètes, en particulier les footballeurs. Pour connaître les mouvements des joueurs lors d’un match, ils ont développé un boitier connecté qui enregistre leur déplacement sur le terrain. Zones couvertes et distances parcourues font partie des indicateurs mesurés. La société transforme ensuite ce flux de données en un outil d’analyse pour les entraîneurs.

Dans les deux cas, il faut être capable de déterminer la position du joueur ou du vigneron avec une précision d’environ 50 cm. Les signaux GPS utilisés par nos smartphones nous localisent dans un rayon d’environ 50 m, précision insuffisante pour une telle application. En mettant en place une collaboration avec ASI, Felco a pu bénéficier de la technologie développée pour le football et la transposer au domaine de la viticulture.

Le vigneron 4.0 intègre de nouvelles tâches pour augmenter sa performance

Comment utiliser cette solution ? Dans un premier temps, le vigneron fait voler un drone sur ses cultures pour obtenir une cartographie numérique précise. Puis, il s’équipe d’un bracelet connecté qu’il calibre avec un point de référence en bordure de la vigne. Il renvoie ensuite automatiquement sa position et ses mouvements toutes les ½ secondes. Il consulte finalement une plateforme sur laquelle ces données lui permettent de planifier de façon optimale les travaux de la vigne, mais également d’automatiser une partie des tâches administratives.

De la théorie à la pratique avec le master Innokick

Dans ce projet, la mise en place de collaborations ne s’est pas limitée aux aspects technologiques. Un deuxième partenariat clé a été établi avec le master InnoKick de la HES-SO. Les étudiants ont utilisé différents outils méthodologiques du Design Thinking, tels que la compréhension du parcours client, pour identifier les besoins des viticulteurs. L’approche intégrait également la co-création avec les utilisateurs. Cela a permis de rapidement éliminer les fausses bonnes idées telles que l’utilisation d’un smartphone comme objet connecté. Il aurait très vite été cassé. En plus, impossible de manipuler l’écran en portant des gants de taille.

De la technologie à l’état d’esprit

Dans cette transformation numérique qui s’opère, l’exemple de Felco démontre que le défi n’est pas technologique. Pour être en mesure de lancer avec succès un produit novateur, il faut en premier lieu intégrer, dans son entreprise, la culture numérique. Elle est essentielle pour bénéficier des opportunités offertes par les nouvelles technologies. Cette culture numérique contient notamment les quatre caractéristiques ci-dessous.

Raphael Rollier

Raphael Rollier

Raphael Rollier est passionné par l’utilisation des technologies digitales pour améliorer la qualité de vie et permettre une croissance économique durable. Après avoir mis en œuvre un outil «Smart Data» destiné à l'amélioration du trafic routier, Raphael a rejoint swisstopo pour explorer et développer des innovations en lien avec les géodonnées. L'écosystème de start-up actives dans la valorisation des données peut aussi compter sur son soutien.

Une réponse à “Les joueurs de foot et les vignerons sont connectés pour améliorer leurs performances

  1. Super de voir Felco implique – la taille de precision rencontre la viticulture de précision – beaucoup a apprendre pour améliorer l’efficacité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *