10 applications que j'utilise au quotidien

Mes 10 applications indispensables

En ce qui me concerne, ma boulimie ne se dirige pas vers la nourriture mais vers le téléchargement d’applications.

Je fonctionne ainsi: je n’en achète pas pendant des semaines puis, un jour, je tombe sur une application qui me fait de l’œil. Je me dirige vers l’AppStore et, là, shame on me, je craque totalement. Impossible de me contenter de celle dont j’avais initialement envie.

Je n’ose pas compter le nombre d’applications que j’ai téléchargé. Si je n’utilise que rarement – voire même jamais – l’immense majorité d’entre elles, il y en a quand même certaines qui sont devenues incontournables.

 

Mes 10 applications indispensables

 

1SE vous incite à filmer une vidéo d’une seconde chaque jour. Après 365 jours (vous pouvez commencer à n’importe quel moment de l’année), vous avez une compilation de ce que vous avez vécu en un peu plus de 6 minutes.

–> Sur AppStore et Google Play

 

C’est THE application qui m’a permis d’arriver à méditer plus de 3 jours d’affilée. Vous choisissez un programme en fonction de vos besoins (stress, sommeil,…) puis vous vous laissez guider par la voix d’Andy Puddicombe. In English but really very simple to understand. Pour ceux qui seraient plus à l’aise en français, l’application Petit Bambou fait également très bien l’affaire.

–> Sur AppStore et Google Play

 

J’ai lu plusieurs articles qui mentionnaient que 7 minutes d’entraînement quotidien suffisaient pour se sculpter un corps de rêve. Il y avait sans doute également plein d’autres informations passionnantes mais je n’ai retenu que celle-ci! Je suis cet entraînement depuis plus d’une année, chaque matin, avant de prendre ma douche, et je suis super satisfaite du résultat. C’est simple, je ne fais plus que ça comme sport.

–> Sur AppStore et Google Play

 

Gaga des listes, je vous avais déjà parlé de celles que j’utilisais dans un précédent billet. En commentaire, le responsable du web du Temps indiquait qu’il compilait presque tout ce qu’il devait retenir dans Google Keep. Je n’en avais jamais entendu parler. Il fallait donc que je l’essaie! Et bien c’est “testé et approuvé”!

–> Sur AppStore et Google Play

 

C’est LE dictionnaire à avoir toujours sous la main. Vérifier l’orthografe ortographe d’un mot, contrôler la conjugaison d’un verbe, trouver un synonyme. Tout y est.

–> Sur AppStore

 

Quand vous avez vraiment besoin de vous concentrer, vous ouvrez cette application et sélectionnez le temps désiré. Un arbre se met alors à pousser. Si vous craquez et que vous voulez quand même accéder à votre téléphone, le message suivant s’affiche: “Etes-vous sûr de vouloir abandonner? Cela tuera votre petit arbuste tout mignon.” Ça me rappelle un certain tamagotchi…

–> Sur AppStore et Google Play

 

Cette application vous aide à constituer des listes de courses. Vous pouvez en créer autant que vous voulez puis vous partagez celles que vous désirez avec qui vous voulez.

–> Sur AppStore et Google Play

 

J’ai testé plusieurs applications pour gérer mes finances mais celle-ci est de loin la plus efficace. Pratique, vous pouvez la synchroniser sur tous vos appareils. Vous ne terminerez plus le mois en vous demandant où est parti tout votre argent!

–> Sur AppStore

 

Couple, c’est le plus petit réseau social du monde puisque vous ne pouvez y être qu’à deux, soit vous et l’élu/e de votre cœur. Vous pouvez y échanger des messages, des photos, des dessins mais aussi poser votre doigt sur l’écran et, si votre douce moitié le pose au même endroit au même instant, les empreintes s’éclairent alors en rouge. Il n’y a pas mieux pour raviver la flamme! Cette app vous permet aussi de ne plus oublier les dates importantes puisque vous pouvez y inscrire la date de votre rencontre, celle de votre mariage ou encore vos dates de naissance respectives.

–> Sur AppStore et Google Play

 

Vous en avez marre de toutes ces cartes de fidélité qui remplissent votre porte-monnaie? Chargez Stocard! Elle vous permet de rassembler toutes les cartes qui possèdent un code-barre. La prochaine fois qu’on vous demandera une carte de fidélité, vous n’aurez qu’à dégainer votre smartphone.

–> Sur AppStore et Google Play

 

Et vous, quels sont les applications dont vous ne pouvez plus vous passer?

ma semaine sans smartphone

Ma semaine sans smartphone

Il y a dix ans, le 9 janvier 2007, Steve Jobs présentait le premier iPhone.

Depuis, ce petit appareil a pris une place de plus en plus grande dans nos vies, et surtout dans la mienne.

Mon iPhone, je l’aime autant que je le déteste. Il est un peu comme un membre de ma famille: je suis reconnaissante qu’il fasse partie de ma vie puis, d’une seconde à l’autre, il m’agace de prendre une place aussi importante dans mon quotidien.

Couper le cordon. J’en rêve tellement souvent…

Digital detox

Le cordon, je l’ai coupé il y a quelques semaines.

C’était en décembre dernier. Dans ma boîte mail, je vois apparaître un message provenant d’une boîte de communication. L’intitulé: “DIGITAL DETOX!!!! ON ADORE!!!!”

Cette boîte de comm’ connaît mon point sensible.

J’ouvre immédiatement le mail puis découvre un dossier de presse vantant les mérites d’un téléphone portable qui “donne la possibilité de se reconnecter avec ses amis et sa famille. (…) un téléphone mobile sans fioritures (appels et textes uniquement) (…)”

Mon iPhone étant tombé en disgrâce, je saute sur l’occasion. Un téléphone sans applications chronophages, c’est exactement ce dont j’ai besoin. Je réponds à ce message (depuis mon iPhone) en expliquant qu’il faut ABSOLUMENT que je le teste.

Avant de me lancer

Deux jours après, je vais chercher l’appareil qui va enfin me libérer de ma dépendance.

“Est-ce que d’autres journalistes vont faire le test?”

“Oui! J. de F. va l’utiliser pendant un week-end. Et C. du M. m’a également dit que ça l’intéressait.”

“Un week-end? Trop facile! Moi, je vais le tester pendant une semaine parce que, ce genre de challenge, ça me connaît!!!”

En plus, il me reste toujours mon iPad et mon iMac. Je ne serai donc pas complètement perdue.

Sûre de moi, je repousse pourtant le moment de passer à l’action. Les questions se bousculent dans mon esprit:

  • Vais-je perdre toutes mes données?
  • Ne pouvant pas accéder à mes mails dans la seconde, vais-je passer à côté d’une proposition de job en or?
  • Mes amis vont-ils encore pouvoir m’atteindre?
  • Va-t-on m’en vouloir de sortir du jeu de l’hyper-connexion?

C’est parti!

Un jour, je me décide enfin. Je retire la carte SIM de mon iPhone et la place dans mon nouveau téléphone.

Je l’allume et…

Plus aucun numéro de téléphone, plus un seul rendez-vous dans mon calendrier, plus rien. C’est simple, l’appareil est vide!!!!!!

Premier instant de stress. J’avais oublié que toutes mes données étaient sur le Cloud et non pas sur la carte SIM.

Pas de panique. Pour une semaine, je n’ai qu’à entrer les numéros les plus importants à la main. Sur les 328 contacts figurant dans mon carnet d’adresse, je détermine que 10 numéros sont vraiment utiles. 10 numéros que je ne connais évidemment pas par cœur. Ni celui de ma mère, ni ceux de mes amies pourtant les plus proches, sans oublier celui de l’homme qui partage ma vie.

A part le mien, je ne connais aucun autre numéro. Je galère à rentrer ces contacts avec le clavier me rappelant avec émotion mon bon vieux Panasonic à clapet qui me donnait l’impression d’être tellement cool. A l’époque… Quant à mes rendez-vous de la semaine, je les note sur un bout de papier.

J’envoie un premier SMS à mon amoureux afin de l’avertir que je ne vais plus pouvoir utiliser l’application Couple que nous utilisons pour nous échanger des messages. Je me résous à l’envoyer depuis mon iPad tellement je galère à comprendre comment insérer des espaces entre les mots. Je ris mais de plus en plus jaune…

Je quitte mon appartement direction la gare. J’ai l’habitude de prendre mes billets de train en ligne. Plus confortable et écolo vu que je n’ai pas besoin d’imprimer un ticket papier. Geek un jour, geek toujours, je le commande depuis mon iPad. iPad que je montre au contrôleur quand celui-ci me demande mon billet. Il sourit; je lui explique que je relève un défi; il re-sourit; nous échangeons quelques mots puis je retourne à mon paysage. Un magnifique paysage que je ne prenais pas la peine d’admirer dans “ma vie d’avant” vu que j’avais toujours les yeux rivés sur l’écran de mon smartphone. Comme tous les gens qui m’entourent dans le wagon ce jour-là.

Arrivée à Genève, je sors mon téléphone pour trouver le chemin à emprunter pour me rendre à mon prochain rendez-vous. Ah, les vieux réflexes… Je demande alors ma route à un homme qui se trouve sur une terrasse. Ne connaissant pas cette adresse, il demande à une personne assise à une autre table du bistrot. Nous commençons à discuter et moi à stresser du temps que je perds. Et si la personne avec qui j’ai rendez-vous tentait de me joindre… par mail ou sur What’s App…

Mon téléphone émet un bip. Le premier depuis le matin. Je tente de le déverrouiller. C’est mon amoureux qui m’envoie un message. Ou plutôt un long code dont je ne comprends évidemment pas la signification. Il doit s’agir d’une photo ou d’un émoticône qui n’arrive pas à s’afficher sur l’écran ultra-basique de mon nouveau compagnon de route. Je tente de lui répondre en tapant une fois sur le 5 pour faire un “J”, deux fois sur le 3 pour faire un “E” puis j’essaie d’insérer un espace. Au bout de trois essais, je capitule. (Je me rappelle pourtant avoir rédigé des SMS les yeux fermés avec mon vieux Panasonic.) Je l’appellerai plus tard, ça sera plus simple.

Durant toute la journée, je ne pense qu’à une seule chose: trouver un endroit avec une connexion Wi-Fi afin de consulter mes messages sur mon iPad. Sauf les messages What’s App puisque je n’ai pas trouvé le moyen de les relever ailleurs que sur mon smartphone.

Je craque!!!!!

Le soir, je rentre chez moi hyper-stressée alors que cet appareil était censé m’amener plus de calme. Il faut que tout cela cesse, et vite! J’enlève la carte SIM de cet appareil et la replace dans mon iPhone. Je l’allume et constate que… je n’ai strictement rien manqué du tout.

Ma semaine sans smartphone n’aura finalement duré que 10 heures. Impossible de faire plus.

ma semaine sans smartphone

Plus précisément ces quelques heures sans smartphone m’ont permis de me rendre compte que:

  • j’adore truffer mes messages d’émoticônes
  • j’ai du plaisir à prendre des photos pour les mettre sur Instagram
  • je fais des captures écran de tout ce qui s’affiche d’intéressant sur mon écran
  • j’utilise presque exclusivement What’s App pour envoyer des messages (et Couple avec mon conjoint)
  • il serait plus facile de ne pas avoir de téléphone du tout plutôt que ce genre d’appareil alors que tout le monde possède un smartphone

Parce que, en gros, je fais tout avec mon smartphone… sauf téléphoner 😉

En conclusion: j’aime mon iPhone beaucoup plus que je ne le pensais parce que, s’il me fait perdre beaucoup de temps, il me permet surtout d’en gagner grâce à des applications qui me simplifient la vie.

J’ai quand même apprécié:

  • le temps que j’ai passé à ne rien faire dans les transports en commun
  • d’engager plus souvent la conversation avec des inconnus, pour demander mon chemin, par exemple
  • de ne pas passer mon temps sur Facebook
  • de relever mes mails à des moments précis plutôt que de recevoir une notification chaque fois qu’un nouveau message arrive

Cette expérience aura au moins eu un énorme mérite puisque j’ai décidé de trouver des solutions pour mieux gérer mon iPhone.

Suite au prochain épisode…

Faire des listes, c'est tout un art

3 applications pour gérer vos listes

Je suis une férue des listes. J’en fais tout le temps pour tout:

  • les livres que je veux lire
  • les pays que je rêverais de découvrir
  • les films à voir
  • les films que j’ai vu
  • les films que j’ai aimé

La liste de mes listes est interminable.

Le problème, c’est de remettre la main sur une liste bien précise quand j’en ai besoin. Entre les listes que j’ai faites sur des bouts de papier, celles que j’ai griffonnées dans différents carnets, sans oublier celles inscrites sur mon ordinateur et les dizaines d’autres sur mon smartphone (encore faut-il savoir sur quelle application…), il y a de quoi perdre la tête.

Faire des listes, c’est bien, mais avoir un bon système pour organiser ces listes, c’est encore mieux.

Après des années de recherches, j’ai enfin trouvé le moyen de m’y retrouver. En tous cas dans trois domaines:

  1. les recettes de cuisine
  2. les to-do listes liées aux vacances (bagages compris)
  3. les séries

1. OrganizEat pour les recettes de cuisine

 

OrganizEat, l'application pour noter ses recettes de cuisine

Grâce à OrganizEat – dont les fonctions de base sont gratuites -, vous avez toutes vos recettes sous la main.

Le principe: vous entrez vos recette soit en prenant une photo d’une page de magazine ou du morceau de papier sur laquelle elle est notée. Vous pouvez aussi l’enregistrer directement à partir d’un site internet si c’est là que vous l’avez trouvée. Il n’est donc plus nécessaire de la taper scrupuleusement. Vous les classez ensuite par catégories et pouvez ajouter des mots-clé pour les retrouver plus facilement sur votre iPhone ET votre iPad.

Le plus: la version payante vous permet de choisir des fonds différents afin de personnaliser votre “carnet” de recettes à votre goût.

Mon truc à moi: à côté de carnets “plat principal”, “entrée”, “dessert”, j’ai créé une catégorie “médocs” sous laquelle je note quel traitement prendre en cas de maladie. Par exemple, je n’oublie ainsi plus que, lorsque j’ai une sinusite, c’est une goutte d’huile essentielle de thym sur du miel, une fois par jour, qu’il faut que je prenne.

 

 

2. Liste de Voyage pour préparer mes vacances

 

Liste Bagage, l'application qui vous aide à faire vos valises

Avec Liste de Voyage, faire mes valises devient une partie de plaisir!

Le principe: vous notez votre destination puis vous inscrivez tout ce qu’il ne faut pas que vous oubliiez d’emporter dans vos bagages. Comme ça, une fois que vous vous y mettez, il suffit de suivre la liste (sur iPhone ou sur iPad), de cocher chaque chose une fois que vous l’avez mise dans votre valise et, envolée la prise de tête!

Le plus: le graphisme très élégant.

Mon truc à moi: j’ai des listes préparées à l’avance que je peaufine au fil des voyages. Par exemple:

  • week-end dans une ville
  • longues vacances au soleil
  • vacances de ski
  • randonnée

 

3. Episode Time pour les séries

 

Episode Time, l'application qui vous aide à vous rappeler où vous en êtes dans vos séries

Suivre plusieurs séries en parallèle peut vite se transformer en cauchemar. Grâce à Episode Time (disponible sur App store et Google play), c’est terminé.

Le principe: vous sélectionnez les séries que vous suivez puis vous cochez chaque épisode que vous avez vu. Vous pouvez alors facilement regarder dix séries en parallèle sans vous y perdre. Bon, encore faut-il ne pas oublier de cocher l’épisode une fois que vous l’avez visionné…

Le plus: cette application vous indique également les dates de diffusion des prochains épisodes. Comme ça, vous savez combien de temps il vous reste à patienter jusqu’à votre prochaine dose.

Mon truc à moi: je mets de côté les séries que j’aimerais découvrir. Grâce au blog Showtime, j’en ai déjà mis plusieurs de côté. Vivement les longues soirées d’hiver…

 

 

 Si vous avez d’autres applications qui vous aident à gérer vos listes, n’hésitez pas à me les indiquer en commentaire. Je suis toujours preneuse!

Se sculpter un corps de rêve presque sans efforts

Se sculpter un corps de rêve presque sans efforts, c’est possible

L’été est terminé et vous vous demandez comment vous allez conserver le corps de rêve que vous vous êtes sculpté ces derniers mois. Voici la solution!

Du fitness? Très peu pour vous. Des salles proposant des prix attractifs ne cessent pourtant d’ouvrir mais vous savez, par expérience, que vous arrêterez d’y aller passés les trois premiers mois.

En plus, vu votre emploi du temps, vous n’avez que peu de temps à consacrer à une activité sportive. Il vous faut un sport qui ne soit pas chronophage et dont vous pourrez constater des résultats rapidement.

Impossible, pensez-vous? J’ai pourtant trouvé la solution. Enfin, c’est plus précisément mon ami Julien qui l’a trouvée.

 

Connaissant mon goût pour la simplicité, l’efficacité et les nouvelles technologies, il m’appelle un jour en me disant qu’il faut absolument que je vienne assister à une des séances du nouveau sport auquel il s’adonne et dont il ne cesse de me vanter les mérites.

Le sachant plus fêtard et bosseur (oui, oui, quand on gère des bars à vins, ces deux qualificatifs sont compatibles) que sportif, je suis intriguée par cette curieuse méthode qui le fait se bouger régulièrement depuis des mois avec enthousiasme.

Eh non, cette activité ne s’appelle pas Dancefloor mais Electro Training. Méthode Miha Bodytech pour être précis.

 

Concrètement, c’est quoi l’Electro Training?

Le rendez-vous est pris. Je le retrouve un matin dans une petite salle de fitness à Paudex, près de Lausanne. Julien me présente son coach, Stefano, avant de filer dans les vestiaires revêtir sa tenue de combat.

L’ensemble moulant n’est pas des plus seyant mais l’important est que les fibres soient conductrices puisqu’il va falloir ajouter un gilet muni d’électrodes à cette combinaison. Électrodes que le coach relie à une machine.

La tenue de combat pour danser le Miha…

 

Une fois les câbles connectés, la séance peut démarrer.

C’est parti! Pendant 20 minutes, Julien va enchaîner efforts mécaniques et électriques. Ou plus précisément cumuler ces deux types d’efforts: il pratique différents exercices avec des poids et, quand le muscle est contracté, la machine s’occupe de contracter la fibre musculaire encore plus en profondeur.
Les valeurs sont ajustées par le coach en cours de séance et le type d’exercices peut varier d’un entraînement à l’autre en fonction de l’objectif souhaité (prise de masse, perte de poids, renforcement musculaire, cardio…).

 

La preuve en image avec une autre série de mouvements réalisés par Usain Bolt, un autre adepte de cette méthode venue d’Allemagne:

 

Après seulement 20 minutes et quelques minutes de récupération, la séance est terminée.

 

La fibre musculaire est stimulée tellement en profondeur que les courbatures se ressentent 48 heures après l’effort.

Stefano, coach d’Electro Training

 

Les résultats se remarquent rapidement mais ils sont encore plus évidents si on adopte une bonne hygiène de vie. Cette méthode fait des merveilles mais quand même pas des miracles!

 

Les avantages de cette technique:

  • elle soulage les articulations vu que les poids soulevés sont moins lourds que lors d’une séance de musculation traditionnelle;
  • une session d’environ 20 minutes remplace plus de 4 heures de fitness;
  • elle permet de stimuler des muscles qu’un entraînement classique ne peut pas atteindre;
  • avec une bonne hygiène de vie en parallèle, un rendez-vous par semaine est suffisant;
  • de nouveaux mouvements sont définis à chaque séance afin que les mêmes muscles ne soient pas toujours sollicités;
  • préparation + entraînement + récupération + douche = 30 minutes.

 

Côté prix, il faut compter entre 60 et 70 francs par entraînement. Le coût varie en fonction du centre et du type d’abonnement choisi.

 

De plus en plus de centres proposent cette technique. Le plus simple est de faire une recherche sur internet afin de vous inscrire pour une séance d’essai dans le lieu qui vous convient le mieux. 

360 degrés Facebook

Comment faire une photo 360 degrés sur Facebook

Le 9 juin dernier, Mark Zuckerberg annonçait le lancement de Facebook 360.

Mark Zuckerberg annonce le lancement de Facebook 360
Mark Zuckerberg annonce le lancement de Facebook 360 sur son profil en partageant un cliché de Manhattan.

 

Une nouvelle qui tombe à pic en cette période de presque vacances d’été. Grâce à cela, vous allez pouvoir prendre des photos de votre lieu de vacances, les charger sur votre profil Facebook et vos followers pourront ensuite se promener dans l’image en bougeant leur smartphone/tablette dans tous les sens, en déplaçant leur souris (sur desktop) ou leur doigt (sur écran tactile).

Cela vous paraît beaucoup trop compliqué à réaliser? Pas de panique! Je vous propose un tutoriel qui devrait vous rassurer. (Comme je suis sur iPhone, je m’excuse d’avance pour ceux qui n’en auraient pas…)

 

 

Si vous essayez et que ça ne fonctionne pas, assurez-vous de bien avoir fait la dernière mise à jour de Facebook.

 

Encore une chose: si vous voulez prendre une photo Pano de droite à gauche et non de gauche à droite comme le suggère d’office l’iPhone, je vous livre ce petit truc fort utile:

 

 

Amusez-vous bien! Vous verrez, c’est addictif!

 

 

Echapper à la grisaille

Cette météo capricieuse vous déprime? Visitez ces deux sites de toute urgence!

Si vous désespérez face à la météo déprimante de ce printemps, partez à la découverte de ces deux sites qui vous permettront de vous évader pour une nuit ou pour une vie.

 

POUR UNE NUIT

Vous avez besoin de planifier un séjour au soleil, là, tout de suite, histoire de ne pas péter les plombs avant la fin du printemps? Allez vite faire un tour du côté de chez Very Chic. Vous y trouverez des offres alléchantes pour séjourner dans des hôtels haut de gamme. Ici, tout n’est que luxe, calme et volupté. Donc, même si les prix sont cassés, soyez prévenus, ils restent relativement élevés.

ON AIME: l’application (iPhone et Android) qui est très bien faite. Grâce à elle, on peut se faire un petit shoot de rêve même dans les transports en commun.

Themes
Choisir sa destination par thèmes

 

A_La_Mer
Choisir son hôtel

 

FullSizeRender
Voir tous les détails de l’offre

 

 

LE PLUS: pour chaque destination, l’équipe du site vous propose des idées de lieux à découvrir dans les environs.

 

POUR UNE VIE

Qui n’a jamais rêvé de partir s’installer au bout du monde, de préférence au soleil? Grâce à Nomad List, vous sélectionnez votre destination et le site vous indique la somme d’argent mensuelle qu’il vous faudrait pour y vivre. Loyer moyen, prix d’un coca ou d’un cappucino, prix d’un repas ou d’un espace de co-working. Chaque poste est détaillé. Même la qualité de l’air et du réseau Wi-Fi sont analysées.

ON AIME: la comparaison avec la somme moyenne qu’il vous faut pour vivre dans la ville où vous habitez et travaillez (ou une ville assez proche).

IMG_0462
La différence entre le coût de la vie de votre destination de rêve et de votre lieu de vie actuel

LE PLUS: les filtres qui vous permettent de sélectionner une destination en fonction de vos goûts. Surf, golf, sécurité. Tout y est.

Echapper à la grisaille
On sélectionne les thèmes qui nous intéressent

Ce qu’on aime le plus dans ces deux sites, c’est qu’il n’est même pas nécessaire de partir réellement pour s’évader un instant.

Gagner en productivité avec ces outils gratuits

QUOI: Deux programmes qui permettent de se concentrer sur l’essentiel lorsqu’on est au boulot

POUR QUI: Pour ceux qui ont l’habitude de répéter à leurs proches: « Je suis désolé, j’arriverai un peu plus tard que prévu ce soir. J’ai du boulot par-dessus la tête. Commencez sans moi! » Alors qu’ils ont passé plus de temps à surfer sur le net qu’à être efficace.
Si vous lisez ce billet, c’est sûrement depuis votre bureau. Et si vous êtes tombé sur ce post, c’est certainement parce que vous l’avez vu passer sur Facebook ou Twitter. Les réseaux sociaux et le bureau semble faire bon ménage. C’est en tous cas ce que les statistiques nous démontrent.C’est vrai que les réseaux sociaux sont une source d’information non négligeable mais toujours est-il que le temps que vous passez sur ces sites est une temps que vous ne passez pas sur votre travail, le vrai, celui pour lequel on vous paie.Et vous savez très certainement que:

Etre multi-tâches nuit gravement à la productivité.

Vous l’avez lu 100 fois sur Facebook…

Mais comment faire pour ne pas céder à la tentation d’aller jeter un œil 1, 2, voire 50 fois par jour sur les réseaux afin de ne pas rater la dernière photo de Pierre et ses potes sirotant un Spritz sur une terrasse de Barcelone la dernière analyse du conflit syrien?

Voici deux outils simples, efficaces et gratuits pour vous éviter de succomber trop souvent à la tentation:

1. METTRE L’ACCENT SUR LES BUTS À ATTEINDRE

LE PROGRAMME: Extension Chrome Dayboard. (Ce service devrait bientôt être également disponible depuis les navigateurs Firefox et Safari.)

LE PRINCIPE: Vous inscrivez les 5 tâches les plus importantes à accomplir. Celles-ci apparaissent ensuite en grand sur votre écran chaque fois que vous ouvrez une nouvelle page web.

Gagner en productivité avec Dayboard

Quand vous accomplissez une tâche, vous la cochez et une place se libère ainsi pour en noter une nouvelle le lendemain. Tant que vous ne l’exécutez pas, il est impossible d’en ajouter une à sa place.

ET ENCORE…: Si vous avez vraiment besoin de vous concentrer sur une tâche en particulier, vous pouvez activer le mode “focus”. Cette seule tâche s’affiche alors quand vous ouvrez une nouvelle page sur internet.

Gagner en productivité avec Dayboard

LE PLUS: Il est possible d’obtenir la fonction “groupe” (gratuite jusqu’à trois personnes, payante ensuite). Pour ceux qui ont l’esprit de compétition, cette option peut vous pousser à bosser plus activement puisque les autres membres du groupe verront chaque fois que vous accomplirez une tâche et vice-versa.

2. BLOQUER LES SITES PARASITES

LE PROGRAMME: Extension Chrome StayFocusd

LE PRINCIPE: Bloquer les sites qui nuisent à votre concentration. Vous pouvez sélectionner les sites ainsi que les plages horaires pendant lesquelles ces sites seront inaccessibles depuis votre ordinateur.

LE PLUS: L’option “nucléaire”

Gagner en productivité avec StayFocused

C’est le bouton d’urgence en cas de “je dois absolument me couper de tout si je veux terminer ce projet”. Mais faites très attention à bien paramétrer la liste des sites auxquels vous devez quand même accéder durant ce laps de temps car il sera impossible de corriger le tir jusqu’à ce que ce mode soit désactivé.

EN CONCLUSION: Il n’y a pas de miracle, ces sites ne feront pas le boulot à votre place et, si vous voulez absolument consulter Facebook, il vous reste toujours votre smartphone ou l’utilisation d’un autre navigateur que Chrome. Mais ces programmes jouent sur la mauvaise conscience et c’est parfois un excellent moyen pour se mettre au travail.