Multimédia, vidéo, social, audience… 12 mois au sein du «lab» numérique du Temps

Après un printemps particulièrement chargé sur le front de l’actualité, ce mois de juin aura été un peu plus propice pour mettre de l’ordre dans les réalisations du «lab» numérique du Temps depuis un an. Et de jeter ainsi un œil dans le rétroviseur.

Voici donc une sélection des projets digitaux que Le Temps a réalisés ces 12 derniers mois: multimédia, vidéo, social… Tous ces projets ont été faits collectivement: l’équipe numérique du Temps, une douzaine de personnes (journalistes, développeurs, designeurs, vidéastes), accompagnent simplement leur réalisation, en s’appuyant sur le savoir-faire de l’ensemble de notre rédaction (reporters, iconographes, infographistes…). Qu’ils en soient ici remerciés.

NDLR: Cette petite présentation pêle-mêle a deux défauts. Le premier, c’est qu’elle ne tient pas compte du travail ordinaire (et parfois ingrat) qui fait le quotidien de notre petite équipe digitale (édition web, présence sociale, réponses aux lecteurs, maintenance et évolution technique…). La deuxième, c’est que cette sélection n’aborde pas les projets ratés: ceux-ci sont toujours les plus riches d’enseignements (et mériteraient à eux seuls un post de blog). (suite…)

Lire la suite

Pick’n’choose: du bon usage de la toolbox en journalisme

Cela ne fait pas si longtemps que les médias se sont débarrassés de leur lourd héritage au moment de définir leur présence en ligne. Il y a 5 ans, les sites de journaux sentaient encore l’encre et la rotative (voir celui du Temps en 2010), ceux des télés ressemblaient aux fenêtres publicitaires du petit écran. Désormais, tout le monde mise sur des formats conçus pour le web. Encore faut-il choisir le bon mode narratif en fonction du sujet et de son angle. (suite…)

Lire la suite

Ne faisons pas de projets multimédia, construisons les outils pour les fabriquer!

Voici le dernier projet multimédia du Temps, intitulé «Les enfants de Tchernobyl ont grandi», mis en ligne à l’occasion des 30 ans de la catastrophe.

Sur le fond. Ce projet multimédia met en scène le travail photographique de très grande qualité du photojournaliste suisse Niels Ackermann, qui a choisi, plutôt que de réaliser un énième reportage sur la centrale de Tchernobyl, de documenter la jeunesse de Slavutych. Cette ville modèle fut construite après la catastrophe pour loger les anciens travailleurs et liquidateurs à proximité du site.

1*jysqHXDzLbaaetjQLwHfSw

Sur la forme. La fabrication de ce grand format photographique correspond à la philosophie que nous essayons de mettre en place au Temps:

«Ne faisons pas de projets multimédia, construisons les outils pour les fabriquer»


(suite…)

Lire la suite