Cette année, on vote ! Mais pas qu’en Suisse

2019 est synonyme d’élections en Suisse puisque celles des fédérales notamment se tiendront le 20 octobre. Ce ne sont pourtant pas les seules élections qui se dérouleront cette année en Europe. Comme on est rarement au courant de tout ce qui se passe chez nos voisins, tour d’horizon non exhaustif des principaux scrutins électoraux européens en 2019.

  • Les élections législatives de Moldavie

La Moldavie renouvellera son Parlement le 24 février et se prononcera en parallèle sur deux objets: la réduction de 101 à 61 du nombre de députés et l’introduction d’un référendum révocatoire sur le mandat des députés.

Spécificité moldave, le référendum n’est que consultatif. Cela signifie que le Parlement fraîchement élu décidera de lui-même la façon d’appliquer cette réduction du nombre de parlementaires ou l’introduction du référendum révocatoire, ou de ne pas en tenir compte.

  • Les élections législatives d’Estonie

Le Riigikogu, Parlement estonien, sera également renouvelé et comme en Moldavie le nombre de sièges à pourvoir se monte à 101.

Particularité estonienne, une grosse affaire de corruption a ébranlé le parti majoritaire à l’été 2018 obligeant 8 parlementaires du Parti du centre à la démission. 

  • L’élection présidentielle de Slovaquie

Le 9 mars 2019 se tiendra le premier tour de l’élection présidentielle dans un pays encore ébranlé par le meurtre du journaliste Ján Kuciak et de sa compagne (à lire cet article du quotidien Le Temps pour se rafraîchir la mémoire). Adrej Kiska, l’actuel Président slovaque ne se représente d’ailleurs pas.

  • Les élections municipales du Liechtenstein

La principauté voisine du Liechtenstein élira en mars les conseillers municipaux et les Gemeindevorsteher (équivalent de maires) des onze communes composant ce petit pays en mars. Pour celles et ceux qui étaient comme moi dans l’ignorance, les 11 communes sont composées d’un maire et d’un nombre pair de conseillers, de 6 à 12. 

  • L’élection présidentielle d’Ukraine

L’Ukraine choisira qui présidera le pays pour les cinq prochaines années lors de ce premier tour du 31 mars. Si aucun candidat n’obtient la majorité absolue, le 2ème tour suivra le 21 avril.

Particularité ukrainienne, plus de 10 % du corps électoral inscrit sur les listes électorales ne pourra se rendre aux urnes à cause de la situation géopolitique actuelle, notamment les citoyen-ne-s de la Crimée dont les habitants votent dorénavant aux élections russes et ceux de Donetsk et de Louhansk, territoires contrôlés par les rebelles à la suite de la révolution de 2014.

  • Les élections législatives de Finlande

L’Eduskunta, le Parlement finlandais, sera renouvelé le 14 avril 2019. Je n’en dis pas plus pour l’instant: un prochain article sur la manière de faire campagne dans les pays nordiques est en cours de rédaction, après celui sur les clips de campagne en Suède.

  • L’élection présidentielle de Lituanie

L’élection présidentielle lituanienne se déroulera le 12 mai 2019 et la Présidente sortante, Dalia Grybauskaitė, n’est pas candidate à sa réélection à cause d’une limitation de mandat à deux. 

  • Les élections législatives de l’Union européenne

Les députés européens représentant les vingt-sept États membres de l’Union européenne seront renouvelés lors des élections européennes entre le 23 et le 26 mai 2019 avec un mode de scrutin proportionnel dans chaque pays. Focus sur cette élection dans un prochain article.

  • Les élections législatives de Belgique

Comme chez nous, des élections fédérales auront lieu le 26 mai 2019 afin d’élire les 150 membres de la Chambre des représentants.

  • Les élections municipales d’Espagne

L’occasion de voir si le retour en vogue de Manuel Valls sera payant, les élections municipales espagnoles de 2019 auront lieu le dimanche 26 mai 2019. Elles se tiendront d’ailleurs en même temps que les élections européennes. Ces élections sont non seulement les premières après la crise catalane de 2017 mais aussi après le renversement du conservateur Rajoy par le socialiste Pedro Sánchez. Un beau duel en perspective entre le Parti Populaire et le PSOE.

  • Les élections législatives du Danemark

Les 179 membres du Parlement danois, le Folketing, seront élus en juin. Après la dernière élection générale de 2015 où la coalition de gauche avait été devancée d’une voix, Helle Thorning-Schmidt avait perdu son siège de Première ministre au profit du libéral Lars Løkke Rasmussen. Renversement de majorité en vue ? 

  • Les élections législatives du Portugal

Le Portugal renouvellera les 230 sièges de son Parlement le 6 octobre, à quelques jours des élections fédérales de notre pays.

  • Les élections législatives de Grèce

Idem en Grèce où les 300 sièges du Parlement seront renouvelés le 13 octobre. 

Particularité grecque, le vote est obligatoire. Néanmoins, les sanctions prévues en cas de non participation n’ont jamais été prononcée.  

  • Les élections législatives d’Ukraine

Sur fond de crise et quelques mois après l’élection présidentielle, les Ukrainiens se rendront à nouveau aux urnes lors de ces élections législatives d’octobre.

  • L’élection présidentielle de Roumanie

Klaus Iohannis, Président sortant, sera candidat à sa réélection lors de la présidentielle roumaine de cette fin d’année 2019.

  • L’élection présidentielle de Croatie

Enfin, la Croatie élira son ou sa prochain-e Président-e en décembre 2019. 

Vous êtes dorénavant incollables sur les prochains scrutins qui se tiendront en Europe.


P.S.: N’oubliez pas de vous abonner à ce blog par e-mail pour ne manquer aucun article (à droite) !

Julien Rilliet

Julien Rilliet

Ayant été au centre de diverses campagnes nationales et après avoir été le chargé de campagne du parti socialiste vaudois, Julien Rilliet s’est spécialisé dans la communication politique. Désormais à la tête de sa propre entreprise de consulting, il porte un regard amusé sur la politique d'ici et d'ailleurs et la façon dont ses principaux acteurs tentent de la réinventer.

2 réponses à “Cette année, on vote ! Mais pas qu’en Suisse

  1. On se réjouit déjà des élections européennes. On espère que ce sera un raz de marée populiste et que le nouveau parlement européen commencera par annuller la libre circulation des personnes. On espère même que l’Union Européenne décidera elle-même de se détricoter complètement toute seule. Ca simplifiera le dilemme de la vie politique suisse. ll n’y aura plus ce clivage entre pro européens et anti européennes, puisque l’Europe de Bruxelles se désintégrera.

Répondre à ouin ouin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *