Les Jardins du Château de Crissier – Un projet immobilier dans l’intérêt de tous

Le 28 novembre prochain, les citoyennes et citoyens de la commune de Crissier (là où j’habite depuis 1994) diront s’ils acceptent le crédit pour la construction de deux nouveaux immeubles à côté du Château. Pourquoi faut-il impérativement soutenir ce projet ?

Le projet immobilier des Jardins du Château a été confirmé et donc soutenu par le Conseil communal de Crissier lors d’un vote final en mai 2021. De quoi s’agit-il ? Le projet a pour but de construire deux immeubles locatifs sur la partie ouest de la zone du Château. La partie est de la zone du Château restera non constructible, un parc y sera aménagé. Pourquoi soutenir ce projet ? Pour trois raisons principales. Premièrement, il répond à un intérêt commun. La population augmente et les besoins en logement également. Il est impératif pour une commune dynamique comme la nôtre d’offrir des logements avec des loyers abordables pour la classe moyenne. Deuxièmement, la commune aura la charge de la construction. Un montant de 20,5 millions lui serait alloué pour réaliser la construction de deux immeubles. Ce projet resterait en mains publiques et les loyers ne pourraient pas prendre l’ascenseur. Troisièmement, le projet pourrait se défendre d’une exemplarité énergétique à l’heure où on parle beaucoup de lutte contre le réchauffement climatique.

Les partis communaux qui soutiennent ce projet, à savoir le Centre droite Crissier (CDC), le Regroupement écologiste et social pour Crissier (RESOC) et le Rassemblement des opinions libres de Crissier (ROLC) sont convaincus du bienfondé de ce projet pour les habitants de Crissier ainsi que pour le développement de notre commune. Évidemment, les trois partis politiques respecteront le vote final, même s’il est négatif. Mais refuser ce projet signifie d’une part que le permis de construire pourrait être utilisé par un promoteur privé qui pourrait construire à des prix inabordables et d’autre part, la commune se priverait de revenus locatifs de plus de CHF 1’000’000.-/an. Sans ce projet, la rénovation du Château pourrait peser sur les finances communales. Vous avez encore une semaine pour faire le bon choix!

Jonathan Luget

Jonathan Luget est né en 1993, un mois après la visite du premier chef d'Etat européen, François Mitterand, dans la jeune République du Kazakhstan. En marche avec un CFC, deux maturités et deux diplômes SAWI (communication et réseaux sociaux). Les loisirs se partagent entre la lecture d'ouvrages géopolitiques, la rédaction d'articles, la cuisine et la natation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *