Le monde autour s’efface

Les ateliers de pratique théâtrale battent son plein, dans la petite salle du théâtre Am Stram Gram !

Sous le regard bienveillant de Mariama Sylla, une poignée d’enfants joue.

Morceaux choisis

 

 

 

 

Morceaux choisis

Le premier souvenir d’école dont tu te souviens

J’avais peur du maître

Parce qu’il était très grand

Et il avait une barbe

Maintenant il fait des blagues

Et je l’adore

Le mot chocolat me rassure

C’est ce qui est génial avec le théâtre

Il y a mille façons de faire

Je peux dire

J’ai deux ans

Choisis un âge

J’ai quatre-vingt-sept ans

Où est-ce que l’âge il prend de la place

PA

Si vous courez c’est pour les specta.teurs.trices

Moi j’ai beaucoup aimé les épées

Celles des combats

Il y avaient des gens qui faisaient HAAAAAAA

J’ai pas compris

Travaillez avec tout votre corps

C’est très bien

Le monde autour s’efface

On meurt du coup

Non non

Les comédien.ne.s ne meurent jamais

Je ne suis pas ton Uber

Nous on est les comédien.ne.s

On n’est pas les narrat.eurs.rices

Un moment il dit Je

J’aimerais que vous partiez d’où vous vous êtes arrêté

La semaine dernière

Ça veut dire

Je veux voir ce que vous avez fait le mieux

T’es ici avec nous

On doit faire notre rituel

Ensemble

3 2 1

Clic clac

C’est fini

Clic clac

À la semaine prochaine

Joëlle Gagliardini

Joëlle Gagliardini

Joëlle Gagliardini enseigne aujourd'hui le dessin et l'illustration de mode à la HEAD - Genève. Illustratrice du réel, elle s'installe dans les théâtres et les jardins, pour saisir les images et les mots des habitant.e.s de ces territoires vivants.

2 réponses à “Le monde autour s’efface

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *