Éveil de la conscience par le corps

Et si les enfants découvraient dès leur plus jeune âge comment cultiver la concentration, la relaxation, la connaissance de soi ? Et pourquoi attendre d’être adulte pour développer les compétences émotionnelles et l’art de vivre ensemble ?

Éveil de la conscience par le corps est un programme complet d’exercices qui vise à accroitre la conscience et à améliorer les perceptions et capacités sensorielles. Les enfants sont ainsi guidés sur la voie de la conscience et de l’autonomie. Les activités s’articulent autour de la créativité et présentent souvent un caractère ludique ; elles développent progressivement et stimulent la concentration, la cohérence, la relaxation et le sentiment d’épanouissement.

Le but principal de la méthode est d’amener l’enfant dans un état de réceptivité qui lui permettra « d’entendre » les différents signaux qu’il reçoit de son monde intérieur comme du monde extérieur. Les exercices lui permettront alors, peu à peu, de découvrir l’ensemble complexe qui le constitue et de trouver les outils pour bien gérer cette complexité.

Mais plutôt qu’une méthode, Éveil de la conscience par le corps est un chemin permettant aux enfants (et aux adultes) de mieux se connaitre, de l’intérieur à l’extérieur, de façon expérientielle plutôt que conceptuelle.

Petit florilège d’exercices :

 

De nombreux exercices destinés à développer la concentration sont basés sur la conscience de la respiration. Ces exercices uniques permettent d’approfondir un courant qui a le vent en poupe dans le monde entier, la pleine conscience. À l’image de l’exercice appelé « le respiromètre », où il s’agira de poser un bâton de bambou sur son corps, de façon à ce que le bambou révèle toutes les étapes de la respiration.  Il se lève vers la tête à l’inspiration, reste statique entre l’inspiration et l’expiration, descend à l’expiration et écrase le nez entre l’expiration et l’inspiration. Cela permet, de façon très concrète et expérientielle, de prendre conscience des étapes de la respiration.

 

Des exercices pour développer les sens ainsi que de nombreux exercices de relaxation, seul ou par deux.

 

L’enfant apprend également qu’il ne peut pas être séparé du groupe, qu’il est un être social. Il apprend à se connaitre également face à l’autre, où l’autre devient miroir. Aussi, il pourra observer, dans un contexte détendu et sécurisé, les habitudes et les rôles qu’il aura tendance à prendre au sein d’un groupe. Cette prise de conscience permettra de faire des choix plus conscients par la suite. Ces petits pas en tant qu’enfant peuvent avoir un impact considérable à l’âge adulte.

 

 

Aloka Marti et Joan Sala ont développé au fil des années de nombreux jeux et exercices avec des « installations de structure »*.

Aloka Marti et Joan Sala

Aloka Marti vit en Inde depuis 1971 et participe activement au développement de l’éducation intégrale dans les écoles d’Auroville. Ses domaines d’expertise incluent la danse créative, le hatha yoga, le tai chi, le yoga nidra et le watsu.

Joan Sala pratique les thérapies naturelles, le shiatsu, les arts martiaux et le taoïsme. Son travail corporel est basé sur la tradition somatique et sur les thérapies craniosacrale biodynamique et pulsing ainsi que les techniques samalin et strain-counterstrain.

Depuis 1992 Aloka Marti et Joan Sala proposent leur méthode Éveil de la conscience par le corps aux enfants et adolescents d’Auroville. Depuis 2002, ils organisent des ateliers pour enseignants, éducateurs et autres adultes intéressés à Auroville, en Europe et aux États-Unis.

Le site internet.

Sala, J., & Marti, A. (2021). Éveil de la conscience par le corps. Éditions Savitri.
Traduction française de Camille Foetisch.

 

 

 

 

 

* (…) une « installation de structure » peut être une simple planche posée sur un demi-cylindre qui bouge lorsqu’un enfant y pose le pied aussi bien qu’un « paysage » composite et complexe fait de nombreux éléments différents tels qu’échelles, tabourets, blocs de bois, tables, chaises, quilles, planches à bascule, demi-troncs, poutres, planches de bois, tréteaux, ballons, balles de santé, cordes, échelles de corde, coussins, matelas, tissus, etc. Comme Joan et Aloka le soulignent « On utilise tout ce que nous avons sous la main et qui est susceptible d’ajouter un autre champ d’expérimentation. Avec le temps, on a réuni des éléments très variés pour élargir le champ des explorations sensorielles possibles. Si l’on souhaite insister sur un certain travail (équilibre, par exemple), on n’utilisera qu’une partie de ces éléments, ceux qui correspondent au but recherché. Ou on en utilisera de nombreux si l’on souhaite exposer les enfants à une grande variété de réponses sensorielles. »

Ces « installations de structure » permettent d’aborder des sujets tels que, principalement, la conscience sensorielle, la conscience de l’usage de son propre corps, l’exploration des émotions et des attitudes, le développement de l’attention et de la concentration, la capacité à être présent, l’observateur intérieur et la conscience de ses propres limites et responsabilités.

Fabrice Dini

Fabrice Dini est cofondateur de deux écoles et l’auteur d’un ouvrage préfacé par Matthieu Ricard "Une éducation intégrale pour grandir en s'épanouissant". Il intervient dans de nombreuses écoles et entreprises en Suisse romande. Fabrice s’est formé au CFM de l’Université du Massachusetts et enseigne la pleine conscience, la gestion du stress et l'éducation intégrale.

3 réponses à “Éveil de la conscience par le corps

  1. Si le but c’est d’être plus performant, plus ceci, plus ça ….je ne vois pas l’intérêt , j’oppose à ça l’analyse de Fabrice Midal dans son excellent livre ” FOUTEZ-VOUS LA PAIX ! ” Et de changer La Pleine conscience pour la Pleine Présence

    1. Bonjour Monsieur,
      C’est un livre avec des exercices pour les enfants et les adolescents : certains exercices en effet sont proposés pour offrir de l’espace à la présence et d’autres pour développer l’art de la concentration, de la relaxation, du vivre ensemble, pour mieux se connaitre…

  2. Je ne pense pas que l’objectif soit d’être plus performant et plus tout. Simplement de se connaitre plus et d’être capable de faire plus attention à son entourage. Certains adultes se demandent qui ils sont, ce qu’ils veulent vraiment dans la vie etc.. pourquoi attendre d’en arriver là si on peut inculquer dès le plus jeune âge, via le biais de petits jeux, des capacités de concentration sur soit et sur le monde extérieur?

Répondre à Fehr Michel Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *