Le site “Les Observateurs.ch” va-t-il trop loin ?

Nous savions que le media créé par Uli Windisch utilisait un certain nombre d’astuces pour proposer des articles à ses lecteurs, notamment les copier-coller de « papiers » repris de part et d’autre. L’article de Martin Grandjean, qui n’hésite pas à parler de déontologie journalistique, est à cet égard particulièrement révélateur (www.martingrandjean.ch/les-observateurs-systematique-copier-coller/).

Nous savions également les positions politiques particulièrement incorrectes de ce media qui pilonne l’opinion publique sur les dangers migratoires et les risques de l’Islam, avec des textes écrits à l’emporte-pièce, dénués de fonds et d’analyse critique, mélangeant les réalités, et distillant au final plus de confusion que de vérités. En termes de désinformation alimentant les peurs les plus primaires, nous ne sommes pas loin d’un autre Observateur qui portait le nom de Völkischer Beobachter il y a 80 ans ! Les connaisseurs apprécieront.

Faut-il encore taxer ce pseudo-journalisme d’incorrecte et ne pas plutôt opter pour l’adjectif « indécent » ?

Avec son nouvel article intitulé « Ne donnez plus d’argent à Médecins sans frontières qui affrètent des bateaux pour migrants » pompé sur un site d’extrême-droite français (http://lesobservateurs.ch/2015/07/20/ne-donnez-plus-dargent-a-medecins-sans-frontieres-qui-affretent-des-bateaux-pour-migrants/), les responsables de ce site, qui avaient déjà ouverte toute grande la porte à la xénophobie, ciblent à présent une organisation humanitaire dont nombre de volontaires ont payé de leur vie leur abnégation. Les morts de Kunduz en Afghanistan, il y a un mois, en témoignent !

Quel choquant paradoxe de voir une organisation humanitaire, qui a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1999 et qui n’hésite pas à dénoncer publiquement les exactions de gouvernements autoritaires, se faire bafouer aussi grossièrement par quelques réactionnaires, au surplus dénués de tout talent littéraire.

Les détracteurs de MSF trouveront peut-être de quoi s’occuper de manière constructive sur la ligne de front sicilienne qu’ils se plaisent à critiquer. Le site Internet de l’ONG est plus aisé à trouver que celui des sites xénophobes « étrangers » que les rédacteurs de l’Observateurs.ch importent en Suisse.

Christophe Vuilleumier

Christophe Vuilleumier

Christophe Vuilleumier est un historien suisse, actif dans le domaine éditorial, et membre de plusieurs comités de sociétés savantes, notamment de la Société suisse d'histoire. On lui doit plusieurs contributions sur l’histoire helvétique du XVIIème siècle et du XXème siècle, dont certaines sont devenues des références.

2 réponses à “Le site “Les Observateurs.ch” va-t-il trop loin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *