Diego Armando Maradona

Lettre à… Diego Armando Maradona

Cher Diego Armando Maradona,

pendant que les Dieux et les diables en sont venus à douter d’eux-mêmes, vous voici, désormais, assis à leur table. La foudre va s’abattre sur le mont Olympe. Vos frasques, vos chants, vos larmes vont perturber quelque peu la quiétude des lieux. Je m’en réjouis à l’avance.

Certains ici, plus bas que terre, s’égosillent, du fracas médiatique de votre disparation. “Tout ça pour un joueur de football !” Les pauvres, pardonnent leur, ils ne savent qu’ils disent !

Le football ne fut qu’un prétexte. Parce que vous aviez un don avec un ballon, vous avez pris le chemin le plus court. Vous ferez de ce sport une arme de rédemption massive.

Pauvre parmi les pauvres, devenu riche parmi les riches, vous avez lavé bien des honneurs à celles et ceux qui l’avait perdu.

L’honneur du peuple argentin face à l’Angleterre en 1986 à la coupe du monde. 4 ans après la guerre des Malouines.

L’honneur du peuple napolitain, raillé par ces gens du Nord de l’Italie. Qui regardait cette cité de Campanie avec dédain et mépris. Vous leur avez offert deux titres de Champion. Naples ne l’avait jamais fait avant et ne l’a jamais fait depuis.

Et parce que l’on ne devient pas l’égal des Dieux avec une vie bien rangée. Chaussons bien rangés et chien qui dort au pied du lit. Parce que vous n’avez jamais voulu choisir entre le bien et le mal, entre la Force et le côté obscur, vous avez décidé de tout vivre jusqu’à la lie.

Malgré tout, nous ne tomberons pas ! Nous allons Bomborena le torse ! Allumez la flamme, le feu, les cierges dans vos églises. Brûlez le confessionnal, nous ne nous repentirons plus. À la vie, à la mort, nous ne marcherons plus jamais seuls.

Quand il va pleuvoir, en Argentine et à Naples, ce ne seront pas les nuages mais les larmes de l’éternel Diego Armando Maradona qui s’abattront sur les Hommes.

Ce qui me réjouit, aujourd’hui, c’est que, désormais, le ciel n’aura pas son pareil quand vous jonglerez avec les étoiles.

De là-haut, il paraît que la terre est ronde ! Vous allez sacrément bien vous amuser !

Sébastien Beaujault

 

Pour aller plus loin :

Documentaires :

Livres :

Sebastien Beaujault

Rédacteur web freelance, ici je vous parle de littérature sportive. Et plus généralement de la culture et du sport. Du livre de sport, de la bande dessinée de sport et même, parfois, de documentaire sportif. Malheureux à plus de 3 mètres d'un livre.

7 réponses à “Lettre à… Diego Armando Maradona

  1. Salut Sébastien
    C’est toujours un plaisir de lire tes chroniques littero-sportives.
    C’est un très belle hommage que tu rends à ce footballeur hors norme,.
    Pendant ma pause déjeuner j’ai regardé le résumé du Angleterre-Argentine de 1986 avec les commentaires de Victor Hugo Morales.
    J’en avais des frissons.
    Continue de nous faire aimer ce genre littéraire tu en parles si bien.
    Bien à toi.
    Christophe

  2. Bonjour à toutes et à tous. Est ce que quelqu’un pourrait me dire de quoi est décédé Diego Maradona ? Il n’ont rien dit à la télé à ce sujet. Mourir si jeune, il y doit bien y avoir quelques réponses. Merci pour vos réponses et excusé mon ignorance.

  3. Quel souffle, quel bel enthousiasme ! Et quelle belle mémoire à géométrie variable : oubliés, “la vida es una tombola”, la drogue, le contrôle par la mafia napolitaine, l’évasion fiscale en Italie. Souvenez-vous du western “L’homme qui tua Liberty Valence”: “Quand la légende est plus belle que la vérité, on publie la légende”

    1. C’est tout de même stupide de ne pouvoir profiter de sa retraite à cause d’une vie parallèle. C’est con et vraiment bête. Enfin, comme l’aurait chanter Dalida, ” chacun de nous porte sa vie à sa manière “.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *