COVID ou COMPLOTS VIDES ?

Aux cours des dernières semaines, on a beaucoup parlé des théories du complot en lien avec la crise du COVID 19.

Longtemps, nous avons observé de loin l’émergence, la diffusion puis la consécration, jusqu’au plus haut sommet de l’Etat américain des théories du complot ou des faits alternatifs comme disent aujourd’hui les stratèges politiques.

Ce qui faisait rire hier, comme la remise en question du caractère sphérique de la terre, fait beaucoup moins rire aujourd’hui alors que certains s’attaquent à des politiques publiques, à des programmes scolaires ou s’arment et se préparent à la contre-attaque suite à leur lecture de la « Vérité » sur Internet.

En Suisse aussi, avec la crise actuelle, nous avons vu émerger dans le débat public des personnalités et des théories jusqu’ici cantonnées à l’anonymat numérique.

Aux moqueries de la majorité, souvent décrite comme aveuglée et contrôlée, cette nouvelle minorité visible rétorque qu’elle ne fait que poser des questions et interroger ceux qui nous gouvernent.

La démarche est d’apparence légitime mais le problème est qu’aucune réponse n’est jamais satisfaisante. Et pour cause, l’essence même des théories « du complot » est de ne pas croire les réponses données.

L’enjeu du « complotisme », bien que je n’aime pas le mot, est de faire basculer un système basé sur la vérité factuelle vers un système de croyance où la vérité est une opinion et non plus un fait scientifique.

Car non, toutes les sources ne se valent pas et toutes les opinions non plus. Tous ceux qui doivent travailler avec des sources documentaires le savent, l’enjeu premier d’une analyse de l’information est la qualification des sources. L’opinion de « François » informaticien à la retraite et son analyse de sources Internet n’ont pas la même valeur qu’une étude en double aveugle par trois prix Nobel dans la revue Nature.

Non, face à ces deux opinions, il n’y a pas deux théories, comme on peut le lire aujourd’hui sur Internet. Il y a la science de pointe d’un côté et l’ignorance et un empire de faux syllogismes de l’autre.

Comme l’ont mentionné certains commentateurs éclairés, poser et reposer certaines questions dont les réponses étaient considérées comme acquise c’est remettre en question les fondements. Or, sans fondements, il n’y a plus de construction possible, seulement le déséquilibre.

Dans notre société, au-delà des escarmouches rhétoriques, et souvent fleuries, sur les réseaux sociaux au sujet des potentiels complots actuels,  l’enjeu sur le long terme est de savoir comment nos démocraties vont pouvoir et plus probablement devoir consacrer certains faits et vérités scientifiques sans tomber dans l’autoritarisme et en laissant toujours ouverte la porte à la remise en question scientifique.

En effet, ce que la crise actuelle nous montre c’est qu’une partie importante de la population n’est pas en mesure de vivre dans l’incertitude ou à tous le moins de l’accepter, en particulier chez nos dirigeants.

Nous ne savons pas encore beaucoup de chose de la COVID 19, nous ignorons combien de temps cela va durer, nous ignorons quelles seront les séquelles de la maladie, nous naviguons à vue dans le brouillard et le gouvernement avec nous.

Oui, en 2020, alors que l’on peut envoyer des satellites dans l’espace, nous n’avons pas de plans éprouvés face au virus.

Nous restent alors deux solutions, affronter la crise ensemble en comprenant bien que toutes les mesures qui sont prises sont aussi inédites qu’incertaines ou mettre la faute sur les Illuminatis, les pharmas, les juifs, Bill Gates ou autres « états profonds ».

Au lieu de passer du temps à chercher la Vérité sur Youtube, on ne peut que recommander la lecture du philosophe du XIVe siècle Guillaume d’Ockham et de s’attarder particulièrement sur le concept de son désormais célèbre rasoir.

 

 

 

 

Alexis Pfefferlé

Alexis Pfefferlé est associé fondateur d’Heptagone Digital Risk Management & Security Sàrl à Genève. Juriste de formation, titulaire du brevet d'avocat, il change d'orientation en 2011 pour intégrer le monde du renseignement d'affaires dans lequel il est actif depuis. Engagé sur les questions politiques relatives au renseignement et à la sécurité, conférencier occasionnel, il enseigne également le cadre légal des activités de renseignement à Genève.

42 réponses à “COVID ou COMPLOTS VIDES ?

  1. Merci pour cet excellente post. Un ouvrage passionnant sur le sujet avait été édité en 2018 : Manière de voir – « Complots Théorie… et pratiques » – numéro 158, avril – mai 2018.
    Le contenu fait parfaitement écho à votre analyse.

  2. Bonjour,

    Que pensez-vous de la lettre ouverte rédigée par l’ârchevêque Vigano, adressée à Trump et relayée par le Général Flynn ?
    Général Flynn : ancien directeur de la Defense Intelligence Agency sous Obama, et ancien Conseiller à la sécurité nationale sous Trump, on peut donc difficilement lui coller l’étiquette “complotiste” !

    Merci pour votre retour 🙂
    Toutefois, s’il vous plait, pas de réponse contenant des “attaques ad hominem” 😉

    1. J’en pense qu’elle décrit bien la peur d’une certaine partie de la population, avec des perceptions probablement ressenties par son auteur. Il y a des éléments qui doivent nous conduire à la prudence, au débat et à rester attentif à nos libertés. Là où je ne suis pas du tout l’auteur c’est sur l’effort concerté des riches et des Etats, la manipulation mondiale. Je peux comprendre l’appréhension face aux mesures mais je n’ai pas encore vu à ce jour de propositions concrètes d’autres mesures alternatives…

  3. Analyse bidon qui à pour seul vocation de décrédibiliser tous ceux qui prennent l’information “ailleurs”. Sachez qu’il y a des gens sérieux sur “internet”, des scientifiques, des médecins, des professeurs etc., qui citent leurs sources et qui sont vérifiable. De plus, il suffit de lire un minimum, et de s’intéresser aux passé, pour comprendre que le monde est fait de stratégies, jeu de pouvoir, complots.. Un peu de sérieux Alexis.

    1. Cher Monsieur, la stratégie, les jeux de pouvoir et les complots sont une partie intégrante de mon métier et je n’en nie pas la réalité. Oui, sur Internet il y a des scientifiques, des médecins, des professeurs qui ne sont pas d’accord entre eux, je le conçois également. Le problème de tous ces “experts” c’est que quand bien même ils se basent sur des sources plausibles, leur conclusion est une fiction. Faire une étude scientifique de 3h sur Youtube avec des faits “vérifiables” pour conclure que c’est un complot de Bill Gates pour nous injecter des vaccins avec des puces RFID, c’est juste du délire et ça ne mérite pas considération.

    2. Les théories du complot d’Aalexis Cossette Trudel et de sa secte avec Stéphane Blais n’ont AUCUNE source crédible. Aucune, niet, rien.

      Jean-Jacques Crèvecoeur, de leur secte, dit pouvoir guérir le cancer par la pensée et il vend ses services. Ken Pereira dit que les nazis se sont cachés sur la face cachée de la Lune avec l’aide des extraterrestres. Et là, toute leur secte s’est collée sur l’Église évangélique d’extrême droite.

      Qanon est un récit absurde venant d’une famille qui se tient loin des impôts, les Watkins. Ils peuvent bien adorer Trump et tous ses connards de parasites de disciples. Et ça va de soi que les libertariens songent à ce «micacle chilien». Éric Duhaime au Québec, vient d’annoncer sa candidature à la présidence du parti conservateur du Québec. C’est un extrémiste de droite qui disait par exemple, que le terroriste Alexandre Bissonnette n’était au fond qu’un prisonnier politique. C’est lui qui avait fait cette tuerie dans la mosquée de Québec.

      Duhaime est un islamophobe et un raciste. Il est aussi un criminel de guerre et a violé le droit international en envahissant l’Irak aux côtés des États-uniens.

      Bref, y a aucune source scientifique ou logique à droite. La seule logique est comptable et ne vise qu’à l’enrichissement des parasites bourgeois. Libertariens, conspirationnistes sont tous au même front, dans la même tranchée. Celle des larbins du Capital.

  4. Chacun consultera également avec profit l’ouvrage du prof Klaus Schwab, fondateur du symposium de Davos, intitulé: The Great Reset. Il est très clair et il nous annonce tout ce qui est en train de se mettre en place sous nos yeux.

    Sans doute encore un complotiste?

    1. Complotiste je ne pense pas. Je crois toutefois que son livre, comme Le Monde en 2035 vu par la CIA, sont des ouvrages avec des projections basées sur des analyses de situations, présentes et historiques.
      C’est avec ces ouvrages qu’il faut être très prudents, sur 10 livres qui font des projections sur 2030, un ou deux peuvent être correctes. Leur auteur a eu de l’intuition, rien de plus. Croire que ces livres sont des prophéties ou des manuels mis en pratique par les Gouvernements c’est perdre toute rationalité.

    2. Exactement. Un conspirationniste. Y a rien du tout entrain de se mettre en marche devant nous. C’est la bourgeoisie, le système capitaliste, comme d’habitude. Rien de nouveau, sauf une mauvaise gestion, de droite, de notre système de santé notamment.

      Le dictat du Capital et une fois aux 4 ans, ici au Québec en tout cas, on peut voter pour les tapis de porte du Capital. C’est génial, non? Non.

  5. Très content de vous revoir sur ces blogs, cher Alexis.
    Oui, ils n’ont malheureusement pas beaucoup de blogueurs, réellement intelligents.

    C’est sans doute dut, au plus petit dénominateur commun?

  6. 700 ! Mais que peut bien donc signifier ce chiffre ?
    700 ! c’est malheureusement le chiffre de naissances quotidiennes en 2020 de nouveaux nés infectés par le VIH-SIDA. Leur espérance de vie se limitera malheureusement en moyenne à l’âge de 5 ans. Des enfants à la vie volée, à même l’aube de leur existence et dont on ne se soucie guère, par ignorance, par crainte ou lassitude. Des bambins dont le regard meurtri par la souffrance ferait vomir le plus dur des malfrats. Un même regard à l’extrême opposé cependant de celui de nos enfants porteurs du COVID-19. Des enfants qui eux, malgré leur infection au COVID-19 auront plein de rêves, de soleil dans les yeux et de projets pour l’avenir. Aujourd’hui la crise sanitaire nous démontre une fois de plus où sont les enjeux pharmaceutiques faisant ainsi de certaines pandémies une priorité et pour d’autres pourtant plus anciennes … L’éternel outsider ! Bonne méditation à toutes et à tous.

  7. «un système de croyance où la vérité est une opinion et non plus un fait scientifique»

    Votre propos entre en résonnance avec un blog voisin dont le titre est «Y a-t-il encore de la place pour les idéalistes» (https://blogs.letemps.ch/nadia-sikorsky/2020/10/29/y-a-t-il-encore-de-la-place-pour-les-idealistes/)

    Les «foules sentimentales» ont besoin de «story telling», l’idéalisme est vu comme une notion positive : c’est le propre des rêveurs, de ceux qui «veulent croire» et font bouger la société (forcément vers le meilleur), qui ont la foi et qui font preuve du «volontarisme» nécessaire à la transformation de la réalité. L’être humain ne peut pas vivre sans illusions.

    Nos sociétés contemporaines sont programmées, organisées pour rejeter le réel. Tout est conçu, pensé pour le transformer, le dominer et finalement l’évacuer.

    Le complotisme, par sa volonté d’attribuer à quelque force obscure les causes de nos malheurs, n’est finalement que le côté sombre d’une attitude profondément enracinée chez l’être humain qui consiste à rejeter philosophiquement la réalité qui s’impose brutalement à lui.

    1. Excellent commentaire d’un très bon billet.

      je me suis toujours demandé si le complotisme n’est pas le moyen pour certains de réduire la dissonance cognitive insupportable entre leurs croyances et une réalité hostile à celles-ci.

        1. Le déni, qui permet d’oublier, les injustices, ses soucis, les trolls en sont la preuve vivante et ces blogs en sont un bon indicateur, paaah?

  8. Bonjour,

    J’aimerai avoir votre éclairage sur les “maths” utilisés pour ces statistiques. On lit de partout que le nombre de morts du COVID19 est le même que ceux de la grippe saisonnière.

    Cependant, que je sache, les urgences des hôpitaux n’ont jamais été débordés par les cas de la grippe. Donc ces morts se feraient incognito à domicile?

    Quelle serait la volonté cachée des états de maquiller (peut-être) les chiffres?

    Merci pour votre retour.
    COVID19

    PS:
    En fait, la corruption de certains acteurs, paraît-il des pharmas ou magazines “pseudo” scientifiques m’importent peu, c’est juste déplorable et espérons que la justice fera un jour son oeuvre (on peut toujours rêver, c’est gratuit).

    1. Je ne suis pas statisticien et donc je ne peux pas me prononcer sur les chiffres en tant que tels. Par contre, il y a consensus aujourd’hui pour dire qu’on ne peut pas comparer les deux maladies, en premier lieu car les morts de la grippe ne sont pas comptés mais estimés. En second lieu, et on le constate aujourd’hui, le problème principal c’est la saturation des hôpitaux avec des cas nécessitants des soins aigus. Le nombre de mort n’est pas un critère très pertinent dès lors que toute la chaine de soin est bloquée, et surtout pour ceux qui en ont besoin et qui ne sont pas des patients COVID. Les chiffres actuels montrent, sur 1000 infectés, 100 hospitalisés et 10 morts. Un calcul rapide avec des infections de l’ordre de 10’000 par jour donnera 1000 hospitalisations et 100 morts au bout du compte.
      Pour la grippe, c’est le stade hospitalisation qui semble grandement différer.

  9. Si je disais que vous êtes un “médiatiste” parce qu’il existe des personnes qui pensent que ce qui est “vu à la télé” ou “lu dans la pressel” est parole d’Evangile ? Vous direz que le raisonnement est stupide et vous aurez raison.
    C’est pourtant la tendance de votre article. L’existence du complotisme ne doit pas remettre en cause la nécessité de se poser des questions. Il existe de faux complots, la belle affaire ! Il en existe autant de vrais. Le problème n’est pas le complotisme ou le médiatisme mais l’absence d’esprit critique.

    Pensez-vous vraiment que ce qui s’est passé autour de l’HCQ est indépendant de tout conflits d’intérêts et de lobbying de la part des labos pharmaceutiques ? C’est impossible si vous faites une recherche honnête et approfondie sur la question (commencez par lire France Soir). Comment un article comme celui du Lancet a-t-il pu paraître ? Comment des médecins (des HUG notamment !) ou des journalistes dit “scientifiques” (RTS, Heidinews, Le Temps, …) ont-ils pu croire à cette étude de bric et de broc ?
    On peut constater que la crise de la Covid est instrumentalisée (ce qui implique de petits complots) sans pour autant versé dans des caricature du complotisme.
    Le meilleur moyen de le prévenir est d’apporter une transparence dans les informations or celle-ci n’existe pas notamment en ce ce qui concerne les conflits d’intérêts en Suisse. Pourquoi ne pas obliger à les donner ? Quel est la spécificité des amorces PCR, pourquoi dépasser 35 Ct (étant donné qu’une personne positive à 35 Ct n’est ni malade ni contagieuse mais possiblement guérie), quel est le pourcentage de positifs après 35 Ct, quelles sont les critères pour déterminer hospitalisations et décès Covid (contrairement à la grippe il n’existe pas de critères de l’OMS. Pour la grippe la maladie primaire sera la cause du décès. Une personne cancéreuse en phase terminale qui attrape la grippe et meurt sera décédée du cancer, si elle attrape la Covid elle peut être comptabilisée dans les décès Covid et de fait le sera la plupart du temps). Etc.
    Outre le manque de transparence on doit faire fasse à une censure (presse mainstream ET réseau sociaux), et un manque de débat contradictoire. Celui-ci n’est-il pas une nécessité en démocratie ? Il a quasi disparu en Suisse. A la place une pensée unique sur l’épidémie et sur les réponses à y apporter. Qu’est-ce qui justifie ce dogme de l’infaillibilité de la Task force et du Conseil fédéral (pourtant la fermeture des écoles étaient bien une mesure sanitaire inutile Daniel Koch. Combien d’autres erreurs sont en cours ?)

    Si votre but est de défendre l’esprit critique et non une idéologie combattez aussi les médiatistes ou les officialistes (bien plus présents et puissants) et pas seulement les complotistes.

  10. des vérités scientifiques ? quelles vérités !!! Quand les experts sur la pandémie viennent sur un plateau de TV , aucun n’arrive avec le même langage ou les mêmes faits ! Alors comment s’y retrouver ?
    On a entendu toutes les versions au sujet des enfants plus ou moins contagieux …. et on sait toujours pas où se trouve la vérité !!!
    Ensuite, si des pseudo vérités sortent de nulle part en forme complots , les responsables politiques ou ceux de la santé devraient se sentir responsables … pour avoir failli à leurs devoirs !
    A ce jour, aucun spécialiste n’a été capable de préciser la nature du virus et sa propagation et il est très facile d’en rejeter la faute sur les citoyens !
    Tout l’été, la deuxième vague se faisait attendre et quand elle est arrivée, on a l’impression que personne n’y était préparé !!!
    Alors votre rhétorique du complot est grotesque …

  11. Je pense que mon commentaire n’a interressé personne. (Ni même vous monsieur Pfefferlé). Je suis triste de me rendre une fois de plus à l’évidence que les gens ne s’intéressent qu’à se qui les touche ou risque de les toucher. La mortalité enfantine due au ViH – SIDA (en comparaison au COVID-19) ne semble poser souci à personne. Pourtant ses enfants meurent dans des conditions de délabrement impensable tant on ignore encore bien souvent que le Sida regroupe toutes les maladies et du monde, dont bien sur l’infection au COVID-19. Vous qui lisez ce message, le saviez vous ? Une bonne journée à toutes et à tous.

  12. Je pense que mon commentaire n’a interressé personne. (Ni même vous monsieur Pfefferlé). Je suis triste de me rendre une fois de plus à l’évidence que les gens ne s’intéressent qu’à se qui les touche ou risque de les toucher. La mortalité enfantine due au ViH – SIDA (en comparaison au COVID-19) ne semble poser souci à personne. Pourtant ses enfants meurent dans des conditions de délabrement impensable tant on ignore encore bien souvent que le Sida regroupe toutes les maladies du monde, dont bien sur l’infection au COVID-19. Vous qui lisez ce message, le saviez vous ? Une bonne journée à toutes et à tous.

  13. Tous ces négationnistes du complot vont devoir réviser leur copie une fois que la réélection de Trump sera confirmée. Sinon ils seront totalement ringardisés.

    L’ambiance va changer complètement. Les médiamensonges n’autont plus aucun crédit.

      1. Vous me décevez un peu, j’avais une haute attente du petit fils du brigadier Pfefferlé. Evidemment dans votre domaine d’activité vous devez suivre un peu la doxa, au moins en surface. J’espère que ce n’est qu’une apparence et qu’en réalité vous n’êtes pas dupe.

  14. Il est plus que piquant, non, électrisant, de voir que Mister Jean-Luc Addor, notoire UDC du Valais raciste, parle de “recours à la cour européenne, ce même parti soutenant dur comme fer, une Suisse (et bien sûr, sa justice) indépendante.

    Alors là, je crois qu’on atteint le sommet du pompon trumpien, et avoir signalé le mal profond qui guette notre pays au son de la désalpe du permafrost.

    Sur nos, quand le soleil ne se lèvera plus, tsiout, houa houx, genoux, cailloux, jodle hihoux

    1. @OLIVIER WILHEM

      Effectivement, j’ai trouvé aussi que c’était un peu contradictoire. Mais on pourrait aussi voir la choise sous un autre angle. Du moment que la Suisse a fait la connerie de se soumettre à ce genre d’institutions comme la CEDH, autant les utiliser de temps en temps si ça peut être utile à quelque chose.

      1. Ayant une toute autre idée de la politique, il me semble que les institutions sont trop sérieuses pour les confier aux jeux politiques 🙂

  15. Bonjour à tous, Je ne veux pas donner un avis certes personnel voir presque incertain… Mais que pensez vous du plan Davos? La grande remise à niveau ou “Le grand Reset? peut-être pour 2021 ? Merci à tous.

  16. Pauvres scientifiques ! Ils sont difficiles à cerner – c’est un effet de leur formation: il y a les physiciens, les mathématiciens, les biologistes, mais aussi de plus vastes généralistes comme les climatologues … Ils ont pour la plupart un gros défaut: ils ne savent pas reconnaître les escroqueries ! Pour cela, il y faut les gens des lettres, les historiens des sciences, qui analysent le passé et identifient ceux qui ont déshonoré toute la corporation – l’effort est titanesque et ça prend des fois des dizaines d’années: c’est la loi de Brandolini.
    En ce qui concerne la COVID-19, il y aura peut-être moyen de s’en tirer: en désinfectant les voies respiratoires supérieures – mais c’est trop simple – on ne vous en a pas parlé, on compte sur le fait que vous n’êtes pas infectiologue et avez oublié les maths des séries; se documenter sur mon site.
    Explications ? Avidité des gens voulant placer un médicament ou un vaccin chers ? Oubli des remèdes de bonne femme ?
    Tout ça pour dire que le complotisme vient loin derrière l’incompétence, est beaucoup moins probable que la bêtise, la négligence, le manque de formation même en sciences élémentaires, les croyances.

  17. Chers Monsieur,
    Mille mercis pour cet article et surtout bravo pour avoir pris le temps de répondre à la vox populi qui pourtant s’acharnera toujours à ne pas vouloir comprendre, ni -à défaut- à se taire humblement (mot désuet). Que d’énergie.
    😉

  18. Wir leben in einer Zeit, in der uns die meisten Illusionen leer erscheinen: Religion, Politik, das Bankensystem – und Monogamie. Wir realisieren langsam, dass es nicht weitergehen kann wie bisher. Würde die Hälfte aller Flugzeuge abstürzen, würden wir sicher schauen, welche Konstruktionsfehler vorliegen. Sehr viele Ehen scheitern, trotzdem versprechen sich viele Leute ewige Treue und gehen doch fremd.

  19. Prostitution Sex-Roboter ist in Deutschland und vielen anderen Ländern illegal, und jedes Land hat alles unter Strafe gestellt, von Vibratoren bis hin zu Ehebruch. Daher wird der Gesetzgeber wahrscheinlich Maßnahmen ergreifen, um Roboterbordelle zu blockieren. Aber sollte die Roboterprostitution legalisiert werden und sollte der “älteste Beruf” genauso anfällig für technologische Zerstörung sein wie viele andere Branchen?

  20. Au delà du complotisme, cela montre que la stratégie développé par les publicitaires et les réseaux spéciaux du moi d’abord, je suis unique et original passe dorénavant avant le bien commun.
    Je pense que c’est un des constats de cette crise, le je pense à moi avant tout, peu importe que mon voisin ne puisse ouvrir son restaurant ( je peux manger chez moi) depuis 8 mois ou que le cinéma soit fermé ( J’ai netflix…) Le Moi est devenu le plus important permettant de justifier la remise en cause de l’autorité et des ses affirmations.

  21. Obwohl Sex Doll echte Menschen nicht ersetzen können, ist dies ein Versuch. Seine lebensechte Sexpuppe befriedigt seine körperlichen Bedürfnisse, seine Sicherheitsbedürfnisse und seine Liebesbedürfnisse.

Répondre à umberto Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *