Regards psy

Quelques mots sur ce bl0g

regards psy

J’écris, j’écris, mais je vous présente mes excuses, je ne me suis même pas présenté : je m’appelle Thomas, je suis psy mais je ne l’ai pas toujours été. Après avoir raté l’école obligatoire et deux écoles privées j’ai fait des petits boulots pendant 10 ans, en Europe et ailleurs, à la recherche de qui j’étais. Ce n’est que plus tard que je suis devenu sérieux.

 

L’histoire de ce blog

J’ai toujours aimé écrire. Peut-être parce que j’étais timide, peu sûr de moi. En général les personnes comme moi aiment des choses comme les animaux, la musique, l’écriture et la psychologie. Ça leur permet de s’évader et d’échapper aux jugements. Bon on dit que les psys sont ceux qui ont le plus de problèmes mais ça c’est une autre histoire, et comme je la trouve intéressante je vous la raconterai une fois.

Mon ami Stephen Vasey avait déjà un blog au Temps, et il voulait créer un blog collectif de psys. Il m’a invité, on a trouvé 2 femmes et je m’amuse bien dans « Brèves de psys », un blog destiné à démystifier la psychothérapie. Et puis j’avais beaucoup d’idées d’écriture mais elles sortaient du cadre de ce blog collectif. Alors j’ai eu le courage de demander et la grande chance d’obtenir un blog personnel.

 

Le but de « Regards psys »

Ce blog souhaite apporter un regard psy sur des thèmes d’actualité, philosophiques, psychothérapeutiques ou quotidiens. En fait regards psy c’est un peu gonflé, regards personnels de psy serait plus juste. Il est impossible de parler de l’autre sans parler de soi. En fait je crois que parler de l’autre c’est parler de soi (ça aussi c’est une autre histoire, je vous la raconterai une fois d’une manière plus simple que dans “Aimer Trump“).

Je me prends en photo dans un miroir sur les quais de Marseille
(si vous constatez du narcissisme, ça nous fait donc un point commun ;P)

Dans ce même esprit de cohérence j’aimerais vous proposer des réflexions qui soient plus collaboratives, comme je l’ai déjà fait en invitant des psychothérapeutes à répondre à une question (« est-ce que les psys peuvent sauver le monde ? »). Je vais refaire ça, j’ai bien aimé. D’ailleurs « On dit que les psys sont ceux qui ont le plus de problèmes » serait un bon thème collaboratif.

 

À bientôt !

Quitter la version mobile