Virement de bord

trafic.28 - copie

Mambo !

Bonjour de ce pays où l’on s’entend dire “akuna matata” (oui, c’est du swahili!).

J’ai le plaisir de recevoir un commentaire de (monsieur/madame)? Angipet que je remercie chaleureusement… Commentaire que vous pouvez lire sur ce blog (à droite).

Allez, comme je ne connais ni la nature ni le prénom de cet ange des animaux, je me permets d’employer ce qualificatif pour répondre. Cela tombe bien, il paraît que les anges n’ont pas d’appartenance. Je vous propose donc de flirter dans le mélange des genres…

Moustiques d’appartement

Apparemment angipet.com est un site proposant de trouver la perle rare pour garder vos animaux de compagnie. Je ne résiste pas à l’envie de m’offusquer. Comment donc, les moustiques seraient-ils victimes de ségrégation ? N’y aurait-t-il personne pour garder mes tendres petits culicidés durant mes week-ends ?

DSC00439

Une affaire qui sombre

Vous savez, les moustiques sont des êtres sensibles et capricieux. Tant et si bien que les nôtres ont décidé de faire grève. Non, nous ne grandirons pas dans vos petits puits d’eau, nous ont-ils asséné à coup de suicide collectif. Nous déplorons de nombreux morts. Notre expérience tombe à l’eau.

DSC00440

Une pirouette

Ha, mais ne nous croyez pas morfondus et empêtrés dans le désespoir, vos parasitaires assermentés sont pleins de ressources. Cette expérience ne fonctionne pas ? Soit. Qu’avons -nous dans notre poche ? Ha ben tiens, justement une expérience à laquelle nous avions dû renoncer, faute de temps et de place.

Un mail plus tard, nous avons la réponse de notre professeur. Oui, nous avons encore suffisamment de sous pour continuer notre délire d’éleveurs d’invertébrés à six pattes. Car sachez que le moustique se monnaye. Si, si, 1 franc pièce. Mais je vous décourage de vous lancer dans le commerce, ces petits êtres demandent d’importantes ressources humaines et économiques pour grandir.

DSC00445

Une confidence

Haaa, mais c’est que vous ne connaissez toujours pas le but de ces expériences ?

Bon. Je m’adresse en toute confidentialité à l’ange des animaux pour expliquer que nous cherchons à comprendre l’influence des conditions de vie sur la manipulation de nos potes les moustiques.

Au risque de me répéter, les moustiques sont manipulés par la malaria, (lire le post du 28 avril), ce qui augmente la transmission de la maladie. Nous voulions savoir si ils sont manipulés différemment lorsque leur maman était infectée quand elle les portait.

DSC00443

Cette expérience étant compromise, nous allons explorer si la condition alimentaire modifie la manière dont ces petits êtres ailés sont manipulés. Pour cela, nous affamerons une moitié de nos larves et nourrirons avec opulence l’autre moitié. Oui, brave ange des animaux, j’ai bien conscience que cela confirme notre ambivalant rapport amour-haine face à ces petites bêtes qui piquent.

Un moustique genré

Enfin, nous allons travailler avec A. arabiensis un moustique d’ordinaire porté autant sur la piqûre des animaux que celle des humains. Nous voulons vérifier si, lorsqu’il est infecté par la malaria il va soudainement se ruer sur les humains parce que le parasite augmenterait sa préférence.

Un cap

Je devine notre ange animalier qui s’interroge : oui, mais à quoi bon ?

Malgré tous les efforts fournis par l’Homme, la malaria persiste à exister. Comme nous, le parasite utilise des stratégies pour assurer sa pérennité. Par exemple, il développe des résistances aux médicaments. La manipulation de son hôte est également un moyen de contrôle sur sa destinée.

Il est important de comprendre l’influence du parasite sur le comportement du moustique tout comme de connaître les facteurs qui modifient l’intensité de cette manipulation (infection de la mère, accès à la nourriture). Cela permet d’affiner et de réadapter nos méthodes de lutte. C’est essentiel pour rester en tête de course dans cette guerre contre le parasite.

Un grand merci à angipet pour son intervention et n’hésitez pas, les commentaires, remarques, questions sont les bienvenus…

Et promis, je vous parle bientôt un peu plus de la Tanzanie…

Bien à vous, vos parasitaires en plein re-calcul…

Elise Rapp

Elise Rapp

Elise Rapp est infirmière spécialisée en médecine Tropicale (IMT Anvers). Elle a repris le chemin des études pour faire de la recherche sur les maladies tropicales. Elle est actuellement basée en Tanzanie où, dans le cadre d’un master de biologie elle mène un projet de terrain sur la malaria.

Une réponse à “Virement de bord

  1. Bonsoir Elise! Très sympa ce blog de brousse!

    Et bien le bonjour à Jean Mariaux (avec qui j’ai étudié) et Jakob Koella.

    Et bien sur bonne chance avec les expériences!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *