Le birchermuesli : le petit-déj’ suisse qui a conquis le monde

« Allez les enfants, à table ! Le bircher est servi. Lequel d’entre vous trouvera la liste complète des ingrédients ? » Enfant, ce jeu, combien de fois l’avons-nous joué ? Impossible à dire, mais à chaque fois essayer de deviner tout ce que contenait le bircher de papa, c’était comme partir dans une chasse au trésor imaginaire.

Des fruits secs, du miel, des flocons d’avoine, des amandes moulues, quelques gouttes de sirop de grenadine, du lait, des corn-flakes, de la banane, des pommes râpées, un peu de yogourt aux fraises, des abricots secs, de la cannelle, de la mandarine, quelques gouttes de jus d’orange. Le bircher, c’était la création de papa à la maison. Evidemment, au niveau sucre et fructose, on était un peu au-dessus des limites « saines » mais c’était tellement bon !

Les années ont passé et du repas du soir de mon enfance, le bircher est devenu l’un de mes petits-déjeuners préférés (surtout après mes longs entraînements de vélo). Revenons sur ses origines et puis découvrons deux variantes originales.

Birchermuesli avec des pommes

Papa du birchermuesli et précurseur de l’agriculture biologique
Le nom de cette préparation est issu de la combinaison entre le nom de son inventeur, Maximilian Bircher-Benner (1867 – 1939) et le terme Müesli. En suisse-allemand, « Mues » signifie compote et purée (et pour les puristes « Mus » en bon allemand). Dans les années 1900, le docteur suisse administrait aux patients de sa clinique des régimes à base d’aliments crus et végétariens. Avec son slogan « retour à la nature » et son idée que seules les denrées naturelles et non traitées pouvaient être réellement saines, il est en quelque sorte l’un des premiers défendeurs de l’agriculture biologique !

Et la découverte des vitamines dans les années 1930 a permis d’apporter une base scientifique à l’enthousiasme du papa du Bircher pour les aliments crus.

La recette originale du Docteur Bircher-Benner
Les pommes constituaient l’aliment cru par excellence. L’élément essentiel du bircher n’était donc pas l’avoine mais la pomme fraîchement râpée et le docteur argovien utilisait également la pelure et le trognon. A l’époque, on utilisait du lait condensé car il présentait l’avantage de ne pas trancher sous l’effet du citron et permettait d’éviter les risques de tuberculose.

Ingrédients pour une personne :
– 1 grosse pomme, y compris la pelure et le trognon
– 1 cuillère à soupe rase de flocons d’avoine (trempés pendant 12 heures dans un peu d’eau)
– 1 cuillère à soupe de noix, noisettes, amandes
– 1/2 jus de citron
– 1 cuillère à soupe de lait condensé

Préparation :
Mettre dans un bol les flocons d’avoine, y ajouter le jus de citron et le lait condensé. Râper les pommes et les ajouter au fur et à mesure pour préserver la couleur claire de leur chair. Saupoudrer le mélange de noix râpées et déguster immédiatement.

A l’origine, le birchermuesli était consommé comme repas à part entière dans la clinique du docteur argovien. Dans les années 1930, il est devenu un repas du soir courant dans les familles suisses. Par la suite, les versions déshydratées, qui peuvent être stockées pendant plusieurs mois, ont fait leur apparition sous la forme de sachet ou de boîte. Le birchermuesli est aujourd’hui devenu un aliment à la mode vendu partout dans le monde et jouissant d’une image d’aliment sain et naturel… mais dans les faits, plusieurs chaînes de café y ajoutent des friandises, comme le chocolat… Pour être sûr de déguster une birchermuesli sain, le plus simple est de le préparer vous-même! Voilà deux idées de recettes. Bon appétit !

petit-déjeuner birchermuesli

Les birchermueslis de Cora
La version sucrée
Choisissez des fruits de saison; par exemple, en hiver, des oranges ou des mandarines et en été, des abricots, des fraises ou des poires.
Pour gagner un peu de temps, vous pouvez préparer le birchermuesli le soir avant de vous coucher et le conserver au réfrigérateur.

Pour un petit-déjeuner pour 2 personnes:
– 6 cuillères à soupe de flocons d’avoine
– 1 cuillère à soupe de graines de chia
– 2 fruits
– 4 noix
– 8 amandes crus
– 12 raisins secs
– 2 cuillères à café de graines de tournesol
– 1 cuillère à café de cannelle en poudre
– du yogourt nature et du lait (d’amande, de vache, sans lactose, selon les préférences) ou du kéfir

Mettez les fruits coupés en dés dans un bol. Ajoutez les graines de chia et les flocons d’avoine. Et puis ajoutez un à un les autres ingrédients. En dernier, incorporez le yogourt, le lait ou le kéfir. Mélangez le tout et saupoudrez de cannelle. Si vous avez le temps, placez votre birchermuesli pendant 30 minutes au réfrigérateur.

La version salée
Si comme moi, certains matins vos papilles ont envie de salé plutôt que de sucré, vous pouvez essayer la recette suivante.
– 1 tomate
– 1 concombre
– 6 cuillères à soupe de flocons d’avoine
– 1 cuillère à café de graines de sésame
– 1 pincée de sel
– 1/2 de thym en poudre
– du yogourt nature
Coupez en dés la tomate et le concombre, mettez-les dans un bol, ajoutez ensuite tous les ingrédients et mélangez bien le tout. Si vous avez le temps, place le bol 30 minutes au réfrigérateur.

Coraline Chapatte

Coraline Chapatte

Bloggeuse, spécialiste des médias sociaux, chroniqueuse pour plusieurs sites internet turcs et étrangers, coach sportive, conférencière et motivatrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *