Finance et Philosophie

L’étude et la pratique de la philosophie sont enrichissantes à tous points de vue, que ce soit en terme financier ou dans la réussite et l’équilibre de notre vie privée. Nietzsche disait “La folie est quelque chose de rare chez les individus, mais dans les sociétés humaines, elle est courante !“. Tel est notamment le cas avec la bourse et les marchés financiers où la raison collective semble souvent complétement s’évanouir car “tout n’est qu’une question d’interprétation” estiment nombre de philosophes, la folie collective se chargera du reste.

Ainsi, lors d’un krach boursier, les gens ne vendent pas en masse et subitement parce qu’ils ont besoin d’argent. Non. Ils vendent parce que les autres le font, par peur de perdre, ce qui génère une crise encore plus grande sur les marchés financiers et accroît leurs pertes. Les entreprises qui représentent leurs actions ne viennent pourtant pas de voir le niveau de leurs chiffres d’affaires et de leurs bénéfices s’effondrer du jour au lendemain. Seulement ceux qui voyaient jusque-là le verre “à moitié plein” s’aperçoivent soudain avec horreur qu’il est en fait “à moitié vide”, ce qui provoque chez eux un mouvement de folie.

La réalité des choses à l’échelle des entreprises et de leurs bénéfices n’a pas changé. C’est uniquement l’interprétation de la réalité qui a évolué, sous le coup d’une rumeur par exemple, avant que tout s’effondre. Cette attitude, symptomatique de l’alerte généralisée, s’apparente à un “Au feu !” lancé dans une salle bondée et initialement sereine… La foule panique, se rue vers la sortie, certains sont piétinés à mort alors même que personne n’aura craqué la moindre allumette.

Dans les sociétés humaines, la folie collective est donc souvent au rendez-vous. Tel est le cas en finance, lorsque tous veulent acheter du bitcoin à $20.000 en plein mouvement d’euphorie (comme nous l’avons récemment vu) et peuvent, à l’inverse, bouder les actions pourtant bradées de multinationales qui gagnent des milliards.

En tant que financier et philosophe, vous devez exploiter cette folie des masses, en gardant votre sang froid tout d’abord, puis en “vendant ce que tout le monde veut acheter, ou en achetant ce que tout le monde veut vendre”. Cette technique requiert souvent du courage, un maximum de sang-froid et une profonde confiance en ses propres intuitions, mais, elle est la plus payante !

Car oui, la philosophie est une grande source de gains, avec d’autres analyses à avoir comme nous le verrons dans nos prochaines notes, car il est plus facile d’être zen en étant millionnaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *