Réfléchir et agir

Le mouvement des gilets jaunes qui agite la France ces derniers mois nous interpelle sur le modèle de société que nous voulons et le sens que nous souhaitons donner à la démocratie. Ce serait une erreur de le réduire au rejet d’une taxe sur les carburants et aux revendications qui se sont succédé, d’en dénigrer et délégitimer ses aspirations, en raison des débordements qui ont émaillé les manifestations.

La mobilisation inédite et spontanée d’une population hétéroclite mais réunie par sa colère, révèle une grave crise sociale et une rupture de confiance dans les institutions.

Sans ligne de pensée directrice, ce mouvement concentre néanmoins son discours et son indignation contre un modèle économique qui génère des inégalités de plus en plus violentes et qui contribue au délitement du lien social.

L’objet de ce point de vue n’est pas d’en donner une analyse, mais d’en tirer les conséquences. Dans un contexte de mutations, de bouleversements et de grandes tensions, il est en effet plus que nécessaire d’être vigilant à la cohésion sociale, de redonner sens aux liens qui nous unissent, d’enrichir et dynamiser la démocratie par notre engagement.

L’engagement citoyen c’est agir, participer, se mobiliser, c’est aussi aller vers l’information, réfléchir aux enjeux et aux failles de nos sociétés, comprendre et considérer la détresse des plus démuni-e-s, dont la précarité fragilise la paix sociale, atteint et heurte la dignité humaine.

Il appartient à la société civile de stimuler par ses interactions une société qui tend vers l’atomisation et le repli. Participer et contribuer au débat public, s’intéresser à la chose publique, se mobiliser contre les injustices et les discriminations, mais aussi écouter, aider et accompagner les personnes démunies, parfois être juste en empathie et redonner sens au lien social, participent à une humanisation de la société, à la rendre plus vivante.

Nous pouvons agir et donner par nos choix le sens et l’orientation que nous souhaitons à la société dans laquelle nous voulons vivre.

Zahra Banisadr

Zahra Banisadr

Diplômée en droit et en relations internationales de Paris I Panthéon-Sorbonne, Zahra Banisadr est spécialiste en migration et en relations interculturelles au service de la cohésion multiculturelle du canton de Neuchâtel. Elle est aussi l'initiatrice et la coordinatrice de projets culturels et éducatifs. Elle tient ce blog à titre privé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *