Les chiffres du dopage

Intéressante lecture que le rapport de l’Agence mondiale antidopage (AMA) sur les violations commise en 2019. On y apprend qu’après analyse de 278’047 échantillons prélevés dans le monde entier, un peu plus de 1’500 athlètes ont été sanctionnés à ce jour, soit un ratio inférieur à 1 %. Pas de surprise sur les sports les plus gangrénés par le dopage puisque le bodybuilding, l’athlétisme et le cyclisme se retrouvent sur le podium.

S’agissant des nations les plus touchées, la Russie arrive en première position du classement des cancres avec 167 cas, juste devant l’Italie (157 cas) et l’Inde (152 cas). Les statistiques montrent aussi que les hommes commettent un peu plus de trois quart des violations (77 %), ce qui mériterait une analyse plus fine. Les mâles seraient-ils plus tricheurs?

Ces chiffres sont à prendre avec des pincettes. Car si l’athlétisme et le cyclisme sont en apparence très touchés par le dopage, il faut faire le constat que ce sont aussi les sports pratiquant le plus de tests avec le football. En rapportant le nombre de cas au nombre de tests, ces deux sports s’en sortent en réalité mieux que la moyenne! Si l’on tient compte des cas positifs par rapport au nombre de contrôles effectués, ce sont le bodybuilding (plus 20 % d’échantillons positifs!), le powerlifting et l’haltérophilie qui se distinguent dans la fourberie.

Les statistiques de l’AMA indiquent que presque tous les sports effectuent des contrôles antidopage, même des sports mineurs ou non signataires du Code mondial antidopage. Qui d’entre vous a-t-il déjà entendu parler du “Bandy”, du “Korfball” ou du “bateau dragon”?

On apprend aussi avec un certain effroi qu’aucun sport n’est épargné par le dopage. Ainsi le jeu de dames a connu un cas de dopage, tout comme le minigolf!

Et la Suisse dans tout cela? Cinq violations des règles antidopage en 2019: deux en football, deux en cyclisme et une en tennis.

Voilà assez de chiffres pour finir l’année 2021. Ne me reste plus qu’à vous dire, à l’année prochaine! D’ici là, portez vous bien.

Yvan Henzer

Avocat spécialisé en droit du sport, Yvan Henzer est un observateur privilégié des manœuvres politiques qui font l’actualité sportive et se trouve au cœur de l’action au gré des affaires qui occupent son quotidien.

3 réponses à “Les chiffres du dopage

  1. Très belles fêtes à vous !

    L’AMA n’est plus crédible depuis qu’elle a quitté la Suisse pour s’installer au Canada. Et le Kenya continue à éviter les projecteurs …

  2. L’avocat de NoVax Joe Covid est magnifique. Il plaide en ce moment l’annulation pour cause de faute de frappe. 🤣🤣🤣🤣

    Avocat: The notice is defective.
    Autorités: An “unfortunate typo” is “unfortunate but immaterial”. 🤪😇

    Plaider la nullité de la procédure pour une faute de frappe devant une audience mondiale.🤣🤣🤣🤣😅

    Bon, d’ici à ce que vous aurez validé mon commentaire, Nole aura déjà gagné Roland Garros.

    Alors question à long terme: en Suisse, on peut sanctionner un avocat qui se permet d’invoquer une faute de frappe pour annuler une procédure ? Moyen dilatoire? Abusif? Mauvaise foi ?

    Et pourquoi les tribunaux ne sanctionnent quasiment jamais les moyens qui nuisent à la crédibilité et au prestige des institutions ? Copinage? Manque de courage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *