#pourvuqueçadure : une série sur celles et ceux qui veulent #travaillerautrement et qui le font

Je n’ai pas défilé pour « Sauver l’Hebdo ». Je me suis rendu par contre au dernier « Brunch des lecteurs » de l’Hebdo, en toute fraude, ne l’ayant jamais lu plus qu’au hasard d’une revue de presse rapide ces 5 dernières années, quand une connaissance ou un membre de la famille y était interviewé-e. J’ai un peu discuté avec des gens qui, comme moi, pensent qu’il faut peut-être plutôt« Réinventer l’Hebdo », ou la façon de faire du journalisme.

L’opportunité de bloguer ici m’a été offerte peu de temps après que les rédactions de L’Hebdo et du Temps aient été fusionnées, après un long café avec Stéphane Benoit-Godet dans une des salles vitrées de ce bel espace lausannois, sous le Pont Bessières.
Je n’en aurais jamais fait grand chose, surtout depuis l’été dernier.
Les turbulences traversées par Le Temps aujourd’hui me donnent donc d’autant plus envie de contribuer de la façon la plus adéquate pour moi, en postant ici à nouveau.

#pourvuqueçadure

Dans les prochains jours, je vais commencer à publier ici une série de billets résumant mes explorations et réflexions en 2016 sur le sujet des tiers-lieux, du coworking et surtout des communautés et des personnes qui font vivre ces concepts au quotidien. A quelle fréquence, et combien, je ne sais pas encore. À part que le premier, ce sera demain.

#pourvuqueçadure, parce qu’on ne sait pas si la prise pourrait être tirée ou la lumière éteinte ici à un moment, parce que “la presse” ne va pas bien du tout. Et que donc il faut rappeler que ce ne sont pas que des chiffres noirs ou rouges sur des feuilles de tableur, mais aussi des espaces indispensables de culture, de partage et d’éducation citoyenne. De l’humain, de la vie ; des cerveaux et des cœurs, pas que des eye balls.

#pourvuqueçadure, parce que ma non-régularité légendaire dans l’écriture a un peu besoin d’être chahutée cette année. Je compte sur vous.

#pourvuqueçadure, parce que les femmes et les hommes dont je vais parler chemin faisant dans cette série ont souvent en commun une grande fatigue, parce qu’ils s’attaquent à un sujet ardu, et ont grand besoin de soutien et de preuves d’amitié.

C’est donc ce que je vais essayer de faire.

 

Pour le premier billet de cette série, dès demain, on abordera le contexte autour de ma modeste contribution à la 10e Biennale Design Internationale Saint-Étienne. À demain, donc.

Crédits photo : Yann Heurtaux (own work), partagé suivant la licence Creative Commons CC BY-SA 3.0 CH

Yann Heurtaux

Yann Heurtaux

Yann Heurtaux a commencé à travailler avec des communautés à Bruxelles en 2008, après avoir été membre et joyeux organisateur de nombreux groupes de joueurs de jeux vidéo en ligne pendant 10 ans. En 2014, Yann a co-fondé hackuarium.ch à Renens. Il est actif dans la scène européenne et suisse des tiers-lieux depuis 6 ans, et désormais membre fondateur et Lead Concierge de La Serre, une communauté de coworking lausannoise.

Une réponse à “#pourvuqueçadure : une série sur celles et ceux qui veulent #travaillerautrement et qui le font

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *