Une 4ème révolution industrielle en marche

L’industrie a subi plusieurs révolutions dont la plus importante à la fin du 18e siècle. 120 ans plus tard, nous assistons à un nouveau tournant avec la convergence des outils de production industriels et les technologies de l’information et de la communication. Ce mariage donne lieu à une usine intelligente qui se caractérise par une interconnexion des machines et du systèmes de gestion de la production. L’usine se trouve ainsi augmentée grâce à de nouveaux processus de production boostés par la maturité d’innovations telles que intelligence artificielle, l’internet des objets, le cloud computing ou encore impression 3D personnalisée.

Cette interconnexion généralisée ouvre l’accès à l’analyse de données provenant de sources jusqu’alors inexploitées. Ces données peuvent être valorisées dans le but d’optimiser la chaîne de production, minimiser les pannes et maîtriser certains risques opérationnels.

Intelligence opérationnelle

L’usine intelligente se caractérise par une communication continue entre les différents outils et postes de travail intégrés dans la chaînes de production. La mise en réseau intelligente d’équipements industriels promet de livrer des gains de productivité et de qualité. Cette 4e révolution nous permet, par exemple, d’adapter notre expertise au secteur industriel et offrir ainsi une nouvelle dimension dans le pilotage d’outil de production. Nous travaillons aujourd’hui avec un acteur important de l’industrie agroalimentaire et céréalière afin de lui permettre de détecter automatiquement les éventuelles aliments défectueux grâce à des algorithmes de machine learning.

Les données générées grâce à ces nouveaux outils de production augmentés grâce au système informatique offrent de nouveaux horizons extrêmement intéressants. Ces technologies sont utilisées pour augmenter la productivité, augmenter la qualité, réduire les coûts et la consommation d’énergie, favoriser les énergies renouvelables et améliorer la flexibilité. Cela permet à l’outil de production d’être plus efficient.

Industrie 4.0 – The Shapers

Derrière ces innovations se trouvent naturellement des femmes et des hommes pour les porter. C’est pour les remercier de leur engagement dans ce domaine qu’une dizaine d’entre elles ont reçu le prix Industrie 4.0 The Shapers lors d’une soirée récemment organisée à Montreux. Plus de 150 personnes, venues de toute la Suise romande, étaient présentes pour assister à cette remise de prix (des lingots en fer !) parmi lesquelles Nicola Thibaudeau, membre du Conseil d’administration d’Innosuisse ou encore Fathi Derder, conseiller national.

Félicitations donc aux Lauréats 2019 :

  • Dr. Sarah Degallier Rochat, Professeure à la HES de Bienne, BE
  • Patrick Neuenschwander, Tornos, BE
  • Christophe Fragnière, Le Vivier, CPAutomation Nivalis Group SA, FR
  • Dominique Beuchat, 3D Précision, JU
  • José Demetrio, Geosatis, JU
  • Alexandre Pauchard, Bobst, VD
  • Hugues-Vincent Roy, AISA, VS
  • Bernat Palou, ARCM, St-Imier, BE
  • Grégoire Ramuz, TPF, FR
  • Sonja Betschart, WeRobotics, GE
  • Magali Fröhlich, HE-Arc, NE

Merci à Xavier Comtesse pour l’organisation et l’invitation à cette soirée.

Mme Nicola Thibaudeau et M. Xavier Comtesse – crédit photo : Thierry Parel

PS : J’espère que l’année prochaine la parité sera de mise 😉

Yann Bocchi

Yann Bocchi

Yann Bocchi est Professeur en informatique de gestion au sein de la HES-SO Valais-Wallis. Expert dans le domaine de l’Internet des Objets (IoT) et de la mobilité, il en fait ses thématiques de recherche principales depuis plus de 15 ans au sein de l’Institut Informatique de gestion à Sierre où il conduit également une unité en Software Engineering.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *