Le match Rolex/Apple Watch tourne à l’avantage des californiens

Selon Morgan Stanley, Rolex aurait réalisé en 2018 un chiffre d’affaire de plus de 5 milliards de francs (soit près d’1 million de montres vendues) et selon les analystes de IDC, société américaine d’intelligence économique, Apple Watch aurait été achetée par plus de 15 millions de personnes (pour env. 6 milliards).

Ainsi l’Apple Watch « serait » devant Rolex en termes de chiffre d’affaire et de nombre de pièces vendues, c’est ce que Tim Cook, patron d’Apple, affirme à chaque occasion. Les chiffres connus aujourd’hui semblent lui donner raison.

Mais le plus curieux dans tout cela, c’est l’extraordinaire résistance de Rolex, qui vient de boucler sa meilleure année. Comment expliquer un tel succès dans un marché de la montre suisse plutôt stable (ou légèrement en progression pour le haut de gamme) ?

C’est le retour de la mode « vintage » chez les “urbains” et les jeunes qui semble particulièrement profiter à Rolex. Le « vintage » est à la mode et les marques bien positionnées sur ce créneau sont prises dans le tourbillon de la croissance. Plus de 10% selon Morgan Stanley, c’est énorme. Rolex flambe.

Mais dans la partie Rolex/Apple Watch, le match a tourné définitivement à l’avantage d’Apple. Les jeux sont faits. Personne dans la décennie n’arrivera plus à rejoindre la firme de Cupertino.

PS: En Suisse le marché a aussi tranché : Il y a les vainqueurs au nombre de 7 (Rolex, Omega, Cartier, Longines, Tissot, Patek Philippe, Audemars Piguet) qui font plus d’1 milliard de chiffres d’affaire et plus de 10% de croissance en 2018 et les 700 autres, qui sont à la peine. La montre suisse est donc un marché à deux vitesses : les milliardaires et les autres. Et pour ces derniers, les temps seront durs et bientôt tempétueux !

Xavier Comtesse

Xavier Comtesse

Mathématicien et docteur en informatique, il est dans les années 70/80 le co-créateur de trois start-ups à Genève : les éditions Zoé, la radio locale Tonic et « Le Concept Moderne ». Il est ensuite haut fonctionnaire à Berne auprès du Secrétaire d'État à la Science avant de rejoindre l'Ambassade Suisse à Washington comme diplomate. En 2000, il crée la première Swissnex à Boston puis rejoint le Think Tank Avenir Suisse. Dès 2014 il se lance comme spécialiste de la transformation numérique. Il accompagne ainsi des entreprises ou des organismes publiques comme SwissTopo ou les SITG (Services de l’Information du Territoire Genevois). Il publie plusieurs articles et blogs ainsi que 4 livres dans le domaine de la transformation numérique. Il est reconnu comme l'un des 100 digital « shapers » suisses par le journal BILANZ en 2016/17.

Une réponse à “Le match Rolex/Apple Watch tourne à l’avantage des californiens

  1. C’est tout de même étrange de vouloir organiser un match Rolex VS Apple. J’ai le sentiment que le seul point comparable est que les clients de l’un et de l’autre n’achètent pas leurs produits dans le but de lire l’heure.
    La comparaison s’arrête là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *