URGENT : les études de médecine doivent inclure l’IA !

L’intelligence artificielle (IA), basée notamment sur des algorithmes d’apprentissage de « Machine Learning » (ML), est une branche du domaine de l’informatique qui gagne très rapidement de l’importance dans le secteur de la santé. Cependant, l’enseignement médical universitaire dans le monde n’a pas encore inclus cette technologie dans le cursus, la Suisse ne fait pas exception à la règle !

Le grand public est pourtant devenu conscient de l’impact futur de l’IA et attend aussi des résultats positifs pour les soins de santé, par exemple en fournissant aux cliniciens de meilleurs diagnostics ce à quoi les professeurs de médecine « semblent » oculter.

Vijaya B. Kolachalama, Professeur adjoint de médecine à la Boston University School of Medicine vient de publier un article * choc qui conclut que l’enseignement de l’IA est indispensable aux nouveaux médecins.

Les chercheurs ont effectué en premier lieu une recherche avec « apprentissage automatique » pour constater que le nombre d’articles publiés dans le domaine du « blanchiment de capitaux » avait augmenté depuis le début de la décennie. En revanche, le nombre de publications relatives à l’enseignement médical est resté inchangé depuis 2010.

« Il est donc urgent de sensibiliser tout le corps professoral, mais aussi les étudiants et les internes sur le campus médical de l’université de Boston », tel est le verdict du Professeur. Pour ce faire, il a conçu un cours ayant pour but de sensibiliser la prochaine génération de professionnels de la santé et de jeunes chercheurs issus des domaines du biomédical et des sciences de la vie aux nouveaux concepts et de les préparer à la révolution numérique en cours dans la science des données.

Alors que l’éducation médicale pense aux compétences classiques des médecins notamment par l’approche statistique, le « Machine Learning » ouvre la voie à la prédiction et à la médecine de précision hautement prometteuse. Les auteurs espèrent que cet article incitera les facultés de médecine à réagir rapidement face à l’évolution fulgurante de l’IA et à son utilisation dans les soins aux patients. « Une technologie sans connaissance de son potentiel et de ses applications par les médecins n’a aucun sens et ne fera que perpétuer les coûts des soins de santé. »  –

Cet article a été republié à partir de matériel fourni par le Boston Medical Center.  * Kolachalama, V. B., et Garg, P. S. (2018). Apprentissage automatique et éducation médicale. Npj Digital Medicine, 1 (1), 54. https://doi.org/10.1038/s41746-018-0061-1

 

Xavier Comtesse

Xavier Comtesse

Mathématicien et docteur en informatique, il est dans les années 70/80 le co-créateur de trois start-ups à Genève : les éditions Zoé, la radio locale Tonic et « Le Concept Moderne ». Il est ensuite haut fonctionnaire à Berne auprès du Secrétaire d'État à la Science avant de rejoindre l'Ambassade Suisse à Washington comme diplomate. En 2000, il crée la première Swissnex à Boston puis rejoint le Think Tank Avenir Suisse. Dès 2014 il se lance comme spécialiste de la transformation numérique. Il accompagne ainsi des entreprises ou des organismes publiques comme SwissTopo ou les SITG (Services de l’Information du Territoire Genevois). Il publie plusieurs articles et blogs ainsi que 4 livres dans le domaine de la transformation numérique. Il est reconnu comme l'un des 100 digital « shapers » suisses par le journal BILANZ en 2016/17.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *