Santé : L’enjeu mortel du numérique

Le contexte: Arrive le temps de fédérer les données provenant de sources aussi diverses que le corps, la nourriture, les efforts physiques, la pollution, les nouveaux comportements… une nouvelle science médicale  va naître– elle portera sur la santé au sens large. Elle sera avant tout numérique!

Croiser les données, faire déborder les pratiques et les savoirs, voilà le véritable avenir de la recherche dans le domaine de la santé. Les techniques du Big Data et de Data Analytics vont dans ce champ bousculer les anciennes certitudes pour accroître la valeur des actes médicaux et leur utilité. Avoir uniquement des mesures et du nombre (Data) n’apporte souvent pas grand-chose, mais les confronter au reste des relations (Link), en les triant, croisant et comparant pour extraire des régularités, peut permettre de découvrir du sens. Une histoire totalement nouvelle de la santé s’écrit et prend du sens pour l’utilisateur : il peut comprendre en direct sa santé.

L’exploitation de nouvelles technologies, par exemple avec des capteurs, pourrait aussi ouvrir de nouveaux champs d’exploration.

Ainsi en géolocalisant chaque mouvement, chaque déplacement et en le corrélant aux caractéristiques géographiques locales (exposition aux conditions environnementales, aux modes de vie et de consommation rurale ou urbaine, etc.) mais aussi à l’individu, par exemple à son cycle de sommeil et ses activités physiques ou encore à la musique écoutée, etc., on définirait une toute nouvelle approche pour la médecine.

Les grandes entreprises de la Pharma (Roche et Novartis en tête) l’ont bien compris…elles achètent à tour de bras les start-ups du Digital Health, mais les grands centres hospitaliers aussi, comme Mayo Clinic ou Massachusetts General Hospital par exemple. Ces centres engagent des data scientists et des chercheurs en AI (Artificial Intelligence). Bref, tous les acteurs historiques s’y mettent.

Il est plus que certain que le domaine de la santé attire du monde, des idées et des acteurs industriels avides de succès.

Pour preuve de cet élan nouveau, il suffit de regarder la multiplication considérable du nombre de plateformes médicales.

Tour d’horizon des nouvelles forces montantes

On commence bien sûr par celle d’Apple iHealth, de Google Fit, de Nokia Healthcare qui vient d’intégrer Withings ou encore le Healthsuite de Philips, le Microsoft Azure Health Ecosystem, sans oublier IBM et Watson ou les Siemens, GE et autres grandes compagnies européennes ou américaines des technologies médicales (Medtronic, HP, Baxter, Stryker, Johnson & Johnson, Zimmer).

Évidemment, il ne faudrait pas oublier dans cette liste les entreprises asiatiques en devenir avec à leur tête Samsung et les entreprises chinoises de Lepu Medical Technology. Les Asiatiques sont aujourd’hui dans le domaine de la santé en infériorité en termes de pénétration des marchés mais si l’on regarde leurs parcours dans le numérique, hors de doute qu’elles seront fortement présentes aussi.

Bref, le marché du Digital Health et de ses plateformes est de plus en plus convoité.

L’affrontement semble être inévitable. Pas uniquement chez les grands acteurs traditionnels (Pharma) ou non (ICT) mais aussi chez les start-up du Digital Health ou encore sur des marchés annexes qui offrent par exemple d’autres propositions d’intégration comme Validic ou Dacadoo, ces compagnies connectent les appareils, les applications et les fournisseurs de services.

De ce bouillonnement d’innovation, serait-il vraiment insensé de penser qu’il en sortira forcément une transformation profonde de la pratique médicale et de l’organisation du système de santé ?

Vu les forces en présence il faut s’attendre à des affrontements multiples.

Par exemple, deux affrontements paraissent inévitables.

Le premier entre les tenants du système de santé que nous connaissons bien, et les nouveaux entrants (les nouveaux) prétendants qui sauront apporter des produits et des services qui rebattront les cartes.

Le second, entre les nouveaux entrants eux-mêmes dont les produits et les services nouveaux seront retenus ou rejetés par les utilisateurs.

Le numérique sera le terrain de ces conflits.

 

pour en savoir plus lire de l’auteur le livre Santé 4.0 aux éditons GEORG 

 

Xavier Comtesse

Xavier Comtesse

Mathématicien et docteur en informatique, il est dans les années 70/80 le co-créateur de trois start-ups à Genève : les éditions Zoé, la radio locale Tonic et « Le Concept Moderne ». Il est ensuite haut fonctionnaire à Berne auprès du Secrétaire d'État à la Science avant de rejoindre l'Ambassade Suisse à Washington comme diplomate. En 2000, il crée la première Swissnex à Boston puis rejoint le Think Tank Avenir Suisse. Dès 2014 il se lance comme spécialiste de la transformation numérique. Il accompagne ainsi des entreprises ou des organismes publiques comme SwissTopo ou les SITG (Services de l’Information du Territoire Genevois). Il publie plusieurs articles et blogs ainsi que 4 livres dans le domaine de la transformation numérique. Il est reconnu comme l'un des 100 digital « shapers » suisses par le journal BILANZ en 2016/17.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *