CVS-AETNA: le début du grand chambardement dans la Santé?

L’accord CVS-Aetna est en réalité une réaction à Amazon, qui apparaît de plus en plus comme un « Game changer ». Nous sommes bien dans le monde d’Amazon et nous vivons juste dedans.

Démonstration:

Le géant du commerce de détail a déjà transformé la façon dont les commerçants du monde entier fonctionnent. Maintenant, les efforts d’Amazon pour entrer dans l’industrie de la Santé ont conduit deux grandes entreprises américaines (CVS ET AETNA) à faire l’une des plus grosses transactions de l’année, signalant ainsi des changements majeurs dans la façon dont les Américains achèteront à l’avenir des médicaments mais aussi comment ils seront traités face à la maladie.

La chaîne de pharmacies CVS Health a décidé hier (3 décembre) d’acheter Aetna, l’une des plus grandes compagnies d’assurance aux Etats-Unis, pour environ 69 milliards de dollars.  C’est une acquisition qui pourrait créer un nouveau modèle pour l’ensemble de l’industrie de la santé, avec CVS ​​susceptible de commencer à offrir des services de soins primaires et des suivis médicaux directement à partir de ses pharmacies et « Walk-in » cliniques sans rendez-vous (en Suisse l’équivalent c’est Medbase de Migros).

Cette affaire semble être une conséquence directe du penchant d’Amazon pour la perturbation des modèles àconomiques. Les analystes estiment que CVS a raflé Aetna pour rester compétitif face à Amazon, qui a fait plusieurs démarches cette année pour faire face à la concurrence des compagnies pharmaceutiques.

En octobre dernier, la chaîne d’information CNBC a rapporté que l’entreprise de Seattle cherchait à embaucher un directeur général pour développer une stratégie pour entrer dans le secteur pharmaceutique. Puis le mot s’est répandu qu’Amazon avait acquis des licences de pharmacie dans une douzaine d’états.  La compagnie a dit qu’elle l’a fait pour vendre des fournitures médicales, mais le mouvement positionne Amazon pour vendre des médicaments « on-ligne », au cas où. Et juste la semaine dernière, des rapports ont circulé qu’Amazon avait tenu des discussions préliminaires avec les fabricants de médicaments génériques Mylan et Sandoz.

On ne sait pas si Amazon est intéressé à vendre des médicaments aux consommateurs ou à agir en tant que grossiste en médicaments. De toute façon, les actions récentes de l’entreprise ont rendu l’industrie de la pharmacie nerveuse, très nerveuse. “CVS ne l’admettra jamais, mais c’est ce genre de pivot qu’Amazon fait”, a déclaré Trip Miller, associé gérant de Gullane Capital Partners, un actionnaire minoritaire d’Amazon, à The Street. “Ce qu’ils font maintenant est définitivement basé sur le seul intérêt d’Amazon.”

Le fait que CVS ait acheté Aetna sans avoir une idée claire des plans d’Amazon est un témoignage de la réputation du géant de la technologie qui secoue des industries allant des livres aux vêtements, en passant par la télévision et l’épicerie.

Les acteurs de l’industrie savent quand Amazon envisage une nouvelle activité, ceux qui attendent trop longtemps pour réagir vont se retrouver en position assise. A suivre…

 

(source : Quartz)

Xavier Comtesse

Xavier Comtesse

Dans les années 70/80, Xavier Comtesse est le co-créateur de trois start-ups à Genève: les éditions Zoé, la radio locale Tonic et «Le Concept Moderne». Il est ensuite haut fonctionnaire à Berne auprès du Secrétaire d’État à la Science avant de rejoindre l’Ambassade Suisse à Washington comme diplomate. En 2000, il crée la première Swissnex à Boston puis rejoint le Think Tank «Avenir Suisse» comme Directeur Romand. En 2015 il lance avec quelques experts «HEALTH@LARGE», un nouveau Think Tank sur la santé numérique. Il est mathématicien et docteur en informatique. Il est l’auteur du livre: Santé 4.0 paru récemment aux éditions Georg, Genève.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *