Artefacts à la galerie C

La galerie C à Neuchâtel accueille l’exposition de photographie Artefacts jusqu’au 30 mai. J’ai eu la chance de pouvoir en concocter le contenu et tiens à en dire quelques mots. Pas besoin d’aller plus loin que Wikipedia pour se remémorer le sens originel d’artefact: “un phénomène créé de toutes pièces par les conditions expérimentales.” Les oeuvres choisies pour l’exposition ont toutes cela en commun: le temps a permis l’apparition de mirages sur la surface sensible photographique.

(suite…)

Lire la suite

Twice: le lyrisme paysager de Cyrille Weiner

Le banal fut une des grandes thématiques des années 80 et 90 en photographie. On a vu alors naître nombre de formalistes, souvent adeptes d’une frontalité qui tendait à aplatir le sujet, à le transformer en tableau abstrait (ou du moins à instaurer une tension entre représentation et abstraction). Je pense ici par exemple à Lewis Baltz, Stephen Shore, Bernd & Hilla Becher (ainsi que leurs élèves dans leurs jeunes années, Gursky, Ruff et Struth), Jean-Marc Bustamante ou Philippe Gronon. J’ai la conviction que la brutalité désenchantée qui caractérisait leurs oeuvres laisse désormais place chez nombre de photographes à une nouvelle approche qui témoigne d’un rapport au monde changé. Je profite de la parution toute récente du très beau Twice, par Cyrille Weiner aux éditions 19/80 pour expliciter ce sentiment.

(suite…)

Lire la suite

Kikuji Kawada, éclipses existentielles

Kikuji Kawada (né en 1933) n’est pas si connu sous nos latitudes et c’est pourtant l’un des maîtres de la photographie japonaise. Son projet le plus célèbre, The Map, est un montage complexe de photographies: s’y entrechoquent des photos de Hiroshima en ruines et de la reconstruction du pays au sortir du conflit. Sombre, abstrait, ce travail a été suivi par une oeuvre moins connue, The Last Cosmology, que les caprices célestes récents m’invitent à montrer. (suite…)

Lire la suite