Hong Kong, en noir et blanc

 

Ce que le visiteur retient souvent de Hong Kong, ce sont les néons bigarrés clignotant dans la nuit. Pascal Greco, lui, a balayé la couleur pour se focaliser sur l’architecture.

De 2012 à 2017, le Romand a photographié l’ancienne enclave britannique au Polaroïd. L’inventaire dresse aujourd’hui ses façades, en plans plus ou moins serrés, dans un très beau livre à la couverture toilée. Des essais sur la typologie architecturale de la ville, mais aussi la pauvreté qui l’habite, complètent l’ouvrage.

 

 

 

Pascal Greco, Hong Kong, Infolio et Mccm Creations.

Avatar

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *