A votre bon coeur

Mobiliser les célébrités pour la bonne cause est un gage d’efficacité. Deux photographes s’y essaient cet hiver.

 

Marc Melki, d’abord, a fait poser des stars en sans-abri. Pour sensibiliser à la condition très difficile des SDF, en particulier alors que les grands froids arrivent, le Français a demandé à Agnès B., Cali, Laurent Gaudé, Raphaël Glucksmann ou Yolande Moreau de se coucher sur la voie publique. Après les images très fortes de familles à même le trottoir, celles des stars recroquevillées dans une cabine téléphoniques. Emmitouflées, on les reconnait à peine. Mais peut-être est-ce d’abord parce qu’on ne s’attend pas à les trouver là.

Quelques témoignages accompagnent les portraits. “Ca ressemble à un jeu. Me faire toute petite. (…) L’objectif du photographe me protège. Il signifie la mise en scène. Rassure le passant. Les couvertures sur lesquelles je m’allonge sont propres.
Mais la mise en scène me fait presque honte. A cause du café chaud, du double-vitrage et de ma machine à laver. Pour tant d’adultes et tant d’enfants, ça n’est pas un jeu”, écrit l’auteure Sophie Adriansen. “Avons-nous oublié ce que c’est que la colère?”, interroge Laurent Gaudé.

 

Gérard-Philippe Mabillard, lui, a photographié une centaine de célébrités pour soutenir l’action de la Fondation Moi pour Toit en faveur des enfants de Pereira en Colombie. Depardieu, Tarantino, Tomi Ungerer, Zidane ou Oliver Stone ont joué le jeu, tous arborant un verre de vin pour placer l’ouvrage sous le signe du partage.

 

 

Et si c’était vous?, Marc Melki, Actes Sud.

Autour d’un verre de vin, Gérard-Philippe Mabillard, Glénat.

Avatar

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *