Aramco: la Californie en Arabie saoudite

Ayesha Malick a grandi à Dhahran, dans un lotissement créé dans les années 1930 pour les employés de la Arabian American Oil Company, l’actuelle Saudi Aramco. Planté au milieu du désert arabe, le village a été calqué sur ce qui se faisait alors en Californie, carrés de gazon, terrain de soccer et arbres de Noël inclus.

“Cette ville américaine poussée en Arabie saoudite a défini ma compréhension du monde à travers un filtre rose et poussiéreux”, note la photographe d’origine pakistanaise. En 2016, la jeune femme a documenté les lieux de son enfance, mêlant ses photographies à des images d’archives. Elle publie un très beau livre chez Daylight, en anglais, immersion dans un monde hors du monde.

Aramco: Above the Oil Fields, Ayesha Malick, ed Daylight, 152 pages.

Avatar

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *