Le mercato de la photo

C’est le dernier mouvement annoncé dans le jeu des chaises musicales qui agite les institutions photographiques suisses depuis l’été: Nadine Wietlisbach quitte le Photoforum Pasquart pour le Fotomuseum de Winterthour.

Entrée en fonction en décembre 2015, la trentenaire originaire d’Argovie était théoriquement engagée pour trois ans mais souhaite relever ce «défi professionnel et artistique». Auparavant elle a notamment été curatrice du Nidwaldner Museum de Stans et collaboratrice de «sic! Raum für Kunst» à Lucerne. A Winterthour à compter du 1er janvier prochain, elle remplace Thomas Seelig, qui se consacrera uniquement à des tâches curatoriales. Et c’est Danaé Panchaud, née une année avant la création du Photoforum Pasquart en 1984, qui prend la tête de l’institution biennoise. L’enseignante au Centre d’enseignement de Vevey est active depuis plusieurs années dans des institutions et galeries liées à la photographie.

A Lausanne cette fois, Anne Lacoste a quitté il y a quelques jours son poste de conservatrice responsable des expositions au musée de l’Elysée pour rejoindre le projet de création d’un nouvel institut pour la photographie à Lille, en collaboration avec les Rencontres d’Arles. Hasard géographique, Marc Donnadieu troque son poste dans le nord de la France, au Lille Métropole Musée d’Art Moderne, d’Art Contemporain et d’Art Brut, pour devenir conservateur en chef à l’Elysée dès octobre prochain.

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Une réponse à “Le mercato de la photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *