La photographie bercée d’illusions à Pully

La Chine maoiste, parmi d’autres, retravaillait les négatifs pour effacer les indésirables de la mémoire collective. Les artistes grattent, perforent, découpent ou collent pour questionner le medium et son pouvoir d’illusion.

Une quinzaine d’artistes exposent leurs tirages customisés au Musée d’art de Pully. Parmi eux: Martina Bacigalupo, Mishka Henner, Simon Roberts ou Corinne Vionnet.

 

 

Infos pratiques

Evidences du réel, la photographie face à ses lacunes, jusqu’au 30 avril au Musée d’art de Pully. Www.museedartdepully.ch

Avatar

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *