Travailleurs du monde entier

Il les attrape depuis son appartement, puis les classe avec la méthode d’un entomologue. Depuis plus de quinze ans, Kurt Caviezel glane les images du monde par webcams interposées.

Dans son catalogue figurent celles où surgit un animal – mouche posée sur l’objectif de la caméra ou biche apparaissant dans le champ de vision, celles affichant des gens qui dorment ou un message d’erreur. La galerie dit beaucoup plus qu’il n’y paraît. Des messages d’erreur, par exemple, le Zurichois émet ce constat: «Les Thaïlandais s’excusent sans relâche, tandis que les Américains font un appel à témoignage pour savoir qui a vandalisé la caméra». Dernière moisson du «photographe de salon», des travailleurs de la terre entière. Il y a celui qui frotte la webcam, ceux qui ramassent la neige, nettoient les vitres d’un building ou s’agitent sur un échafaudage. On a choisi de vous les montrer (galerie sur le blog Chambre avec vues) pour vous remonter le moral au cas où vous repreniez justement le labeur après la pause de Noël.

 

 

Avatar

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *