Derrière les paillettes

Christian Lutz s’est penché sur les rebuts de Las Vegas, condamnés au burlesque pour survivre. Un grand format à voir sur le site du Temps

Le titre, «Insert coins», évoque une sorte de cycle sans fin, un monstre ou un système demandant à être nourri en permanence. C’est le Las Vegas de Christian Lutz, ou la face cachée de la boule à facettes. Fin 2011, le photographe genevois a été invité en résidence dans la ville aux 120 casinos par le groupe d’artistes Eternal Tour. Les Etats-Unis subissent alors de plein fouet la crise des subprimes et des milliers de personnes se retrouvent à la rue. A Vegas, ils étaient déjà nombreux à avoir tout perdu à cause du jeu ou d’un licenciement brutal.

En quatre séjours, jusqu’à l’été 2014, Christian Lutz dresse le portrait d’une communauté à la marge, celle des sans abri déambulant la nuit, grimés pour rabioter quelques dollars aux touristes. Ou comment, selon les mots du photographe, Las Vegas recycle ses propres déchets. Ce magnifique travail est à voir à partir du 9 novembre à la galerie de l’Espace Images, à Vevey et dans un long format sur le site Internet du Temps.

Christian Lutz: Insert coins, du 8 novembre au 18 décembre à l’Espace Images, Vevey.

 

Christian Lutz s’est penché sur les rebuts de Las Vegas, nécessiteux et SDF condamnés au burlesque pour survivre. Un travail bientôt exposé à l’Espace Images, à Vevey

 

Photo 1) Insert Coins

Un travail photographique de Christian Lutz

 

Fond noir:

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *