Cristina de Middel: “Je ne prends pas de vacances quand je fais des photos”

Cristina de Middel, récemment exposée dans le cadre du festival Images, répond aux questions du Diaporama. (Portrait de Carlos Alba)

La première image?
Un monsieur en Thaïlande que travaillait sur des bambous.

La dernière?
Le divan d’un psychiatre en plein milieu de la jungle.

Celle que vous auriez adoré prendre?
Le premier pas sur la lune?

Celle que vous auriez détesté prendre?
Celle de Bush, Blair et Aznar avant d’envahir l’Irak.

Argentique ou numérique?
Numérique maintenant.

Couleur ou noir et blanc?
Couleur.

Que pensez-vous des selfies?
Pas grand chose. Ils sont juste là maintenant, ils s’en iront vite.

En vacances, vous prenez des photos?
Je ne prends pas de vacances quand je fais des photos 🙂

Votre image du bonheur?
Un horizon très éloigné.

La dernière exposition qui vous ait transportée?
Celle de Pachi Santiago. Un photographe espagnol tout jeune qui joue de sa ressemblance avec Claudia Schiffer.

Votre modèle de photographe?
Celui qui est curieux et arrive à me communiquer cette curiosité.

Sur quoi travaillez-vous actuellement?
Je travaille avec mon partenaire Bruno Morais à une série sur le voyage des religions africaines. Je travaille avec mon ami Kalev Erickson à un dialogue visuel avec une archive trouvée au Mexique et, enfin, je travaille sur les archives du Musée de l’Université de Pamplone, autour de l’idée de l’aléatoire.

Si vous deviez donner un conseil technique pour réussir une photographie, ce serait?
Il faut respirer et entendre sa respiration…

Avatar

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *