Les baigneurs endormis de Tadao Cern

C’est un peu comme si l’on était dans la peau d’une mouette survolant une plage. Les baigneurs se suivent et se ressemblent, tous paraissant assoupis, un chapeau, un journal ou un t-shirt sur la tête pour se protéger du soleil.

Mais à bien y regarder, les différences sautent aux yeux: bronzage plus ou moins marqué, maillot de bain grand-mère ou bikini mini, bourrelets ou pas, sieste sur le dos, le ventre ou le côté. L’inventaire est fascinant, cabinet de curiosités estivales. L’artiste lituanien Tadao Cern a photographié ces dormeurs sur le sable, à l’aide d’un appareil perché sur une tige de quatre mètres. La série a été présentée il y a deux ans à Vevey dans le cadre du festival Images. «Mes sujets ne sont pas reconnaissables, ils ont tous quelque chose sur la tête. Ce n’est pas par respect, mais plutôt pour ne pas entrer en contact direct avec la personne et rester focalisé sur les détails», expliquait-il alors, arguant que la plage est un espace public.

 

Crédit : Tadao Cern

Avatar

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *