Les dents de la mer selon Michael Muller

Evidemment, il faut aimer les requins. Michael Muller, photographe des stars et des affiches des films X-Men, les vénère depuis qu’il en croisé un de près un jour d’octobre 2006. Depuis, il descend régulièrement dans les profondeurs des mers pour capter un regard ou une gueule grande ouverte.

Taschen publie son travail en version normale – 334 pages, quelques kilos et 49 euros – et luxe: des tirages en impression platine sur papier archive en cent exemplaires, à 2500 euros. Il faut aimer le spectaculaire et peut-être le kitsch. Les bêtes défilent l’air plus ou moins menaçant, les crocs plus ou moins en évidence, sur fond d’eau turquoise, bleu marine ou violette. Quelques tirages, rares, montrent les prédateurs en noir et blanc et cela raconte une autre histoire, étonnamment plus douce.

 

Crédit : Michael Muller / Taschen / Image distribution Cpi Syndication

Michael Muller. Requins. Rencontre avec le prédateur menacé des océans, éditions Taschen, 334 pages, février 2016. Existe en français, anglais, allemand et italien.

Lire l’interview du photographe sur letemps.ch.

 

 

fo_sharks_PR_03162_01

 

 

 

Avatar

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *