Paléo, le pied!

Le Paléo Festival a fêté sa quarantième édition l’année dernière. De nombreux photographes ont planché sur le sujet pour l’occasion, publiant un livre ou exposant sur la plaine de l’Asse. Un nouvel ouvrage vient de paraître chez Slatkine: Paléo, portraits en pied, de Michel Juvet.

En 2015, le photographe s’est concentré sur les pieds des artistes plutôt que leurs visages, déjà largement connus. Dans une jolie préface, il admet l’hésitation, par peur du ridicule… et d’une trop grande proximité. “J’ai choisi de continuer car j’ai vu et compris qu’il y avait un sens aux pieds, qu’il y avait une cohérence entre eux et la tête, entre la tête et les chaussures, et sûrement entre les pieds et les chaussures.”

Dans le petit ouvrage, défilent une trentaine de petons. Certains en escarpins, d’autres en baskets, en sandales de plage ou en bottines. Une paire ose s’afficher nue. A chaque portrait de pieds succède un titre et un extrait de chanson, puis le nom et le visage de l’heureux propriétaire. Il est ludique de chercher à qui appartiennent ces jolies chevilles ou ces chaussures élimées. Touchant, aussi, parce qu’en effet, c’est une part d’intimité, montrée à tous mais d’ordinaire peu regardée. Arthur H, Calogero, Ben Harper ou Christine and The Queens se livrent ainsi.

Voici un échantillon, dont je ne donnerai pas la clé. Je préfère vous laisser deviner…

 

 

Paléo, portraits en pied, de Michel Juvet. Editions Slatkine. Avec des textes de Mélanie Chappuis. 23,5 x 17 cm, 128 p., relié, 29 francs.

 

Avatar

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *