Une expo sautillante, mais pas que

Après l’excellent travail de Bertrand Stofleth sur le Rhône, l’espace SIG s’associe à Magnum pour sa nouvelle exposition. Un joli coup

Evidemment, choisir Magnum comme partenaire garantit une certaine qualité. Six photographes ont été sélectionnés pour leur approche du portrait. Steve McCurry affiche les minois d’enfants croisés sur sa route, en Afghanistan, en Inde ou ailleurs. Eliott Erwitt présente ses cabots micro et ses très beaux portraits de Marylin Monroe. Paolo Pellegrin ceux de Sean Penn ou Vivienne Westwood. Bruce Gilden, lui, flashe les passants, Martin Parr se met lui-même en scène en touriste moutonnier. Les personnalités bondissantes de Philippe Halsman, enfin, sont exposées, dans son essai jumpologique de capter l’essence de chaque être. C’est beau et c’est réjouissant.

Un Photomaton, en outre, vous permet d’être photographié façon Martin Parr, Steve McCurry ou Bruce Gilden. Le résultat n’est pas manifeste mais le geste est ludique.

 

 

Infos pratiques

Picture yourself, jusqu’au 11 décembre à l’Espace SIG du Pont de la Machine, à Genève.

 

 

Avatar

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *