Les “Regards retrouvés” de Christophe Dutoit

Sous le titre La montagne / Der Berg, Christophe Dutoit nous propose le deuxième volume d’une jolie collection de livres thématiques sur la photographie patrimoniale fribourgeoise édité dans la collection Regards retrouvés aux Éditions La Sarine.  L’homme a la passion généreuse, il  la partage entre le  journalisme, sa photographie, l’histoire de la photographie et sa vie familiale. Ce n’est pas rien quand les journées ne font que 24 heures ! 

RR_Rast_06466
Benedikt Rast, Un enfant bois du lait à la montagne, entre 1950 et 1960, © BCU

En 2004, Christophe Dutoit présentait sa  superbe série Les Fenils primée par l’Enquête photographique fribourgeoise.

– ( Je profite ici pour ouvrir une longue parenthèse pour souligner que ce prix créé en 1996 avait été précédé de six ans par l’Enquête photographique valaisanne, puis par celle des Neuchâtelois, et rappeler que le soutien aux photographes met du temps à gagner les bords du Léman. Avec un budget culturel annuel colossal de 250 milllions de francs la ville de Genève vient d’annoncer la création de deux bourses – 25’000 fr + 20’000 fr. – attribuées aux photographes. Il n’est jamais trop tard pour obtenir de belles miettes budgétaires qui feront des heureux et enrichiront le futur patrimoine photographique du bout du lac, mais que font les Vaudois qui pour une fois sont à la traîne… ) –

Assoiffé et attentifs aux images des autres photographes, Christophe Dutoit n’a pas hésité à demander à son rédacteur en chef un congé non payé pour mener des recherches sur Girault de Prangey, daguerréotypiste français,  ou sur  les autochromes en Suisse, deux projets présentés par Christophe Mauron au Musée gruérien.  En créant un réseau qui comprend, les Editions La Sarine et Paulus Verlag, ainsi que la Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg, le Musée gruérien et la plate forme notrehistoire.ch, Christophe Dutoit a désiré mettre en valeur les collections de photographies du canton de Fribourg. L’initiative est admirable d’autant plus qu’elle provient d’un chercheur indépendant.

Il y a une année, le premier volume mettait en lumière les surprises retrouvées au coin de La rue – Die Strasse. Aujourd’hui, sous l’ombre symbolique du Moléson, l’ouvrage décline en douze chapitres les photographies parfois en couleurs de la montagne fribourgeoise. Images «sublime et terrifiante». Elles vont «du rocher au béton» ou  sont «en quête d’air pur» et forcément en terre catholique «plus près du ciel». On découvre des photographes peu connus en Suisse romande comme le dentiste Alphonse Derungs, l’avocat Georges de Gottrau ou encore le professionnel Johann Mülhauser dont le fonds de 700’000 clichés déposé à BCU laisse présager de belles découvertes.

RR_Glasson_P-07-0027-1
Photo Glasson, Aux Sciernes – Les foins à la montagne, vers 1925, © Musée Gruérien
RR_Glasson-P-2-01658
Photo Glasson, Bertha Borcard en costumes de carnaval, vers 1930, © Musée Gruérien
RR_EEF_055
Photo Glasson, Châtel-sur-Montsalvens, Wagonnets pour le transport du gravier sur le chantier du barrage, 1920, © Musée Gruérien

           

On se réjouit de découvrir le troisième opus.  Il dévoilera la diversité du  regard des photographes sur les femmes de Fribourg.

RR_Derungs_23082-1
Alphonse Derungs, Portrait d’une femme à skis, entre 1930 et 1960, © Musée gruérien

Un livre bilingue disponible dans les bonnes librairies pour tous les curieux d’images.

A voir aussi du 13 mai au 27 août 2016, LA MONTAGNE | DER BERG s’expose dans la cour intérieure du château de Bulle et à la place de l’Hôtel de Ville à Fribourg (tous les jours, à toutes heures). Entrée libre.

 

Nicolas Crispini

Nicolas Crispini

Photographe et passeur d'images | n-crispini.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *