Steeve Iuncker: “Je trouve que mon exposition est juste”

Steeve Iuncker expose ses très belles images de rites de passage adolescents à l’Elysée.

Lire la critique.
Pour l’occasion, il se livre à notre interview Diaporama.
La première image?
Roméo et Juliette, Ivresse.La dernière?
Fête foraine, le jeune qui me fait face

Celle que vous auriez adoré prendre?
Je n’imagine rien avant de photographier, je prends ce que je choisis, seulement si on me le donne. Je suis content que mon travail serve d’agitateur cérébral. Aucun regret.

Celle que vous auriez détesté prendre?
J’aurais détesté faire de ce projet, un projet creux ou décoratif. Je pense avoir échappé aussi à la caricature.

Argentique ou numérique?
Ici argentique, demain peut-être numérique, cela dépendra du nouveau projet.

Couleur ou noir et blanc?
Ici couleur, demain peut-être noir-blanc, cela dépendra du nouveau projet.

Que pensez-vous des selfies?
Rien, ne pas confondre amusement, distraction et photographie.

En vacances, vous prenez des photos?
Oui, mais peu. Peu, c’est important. Beaucoup, cela donne souvent rien.

Votre image du bonheur?
Le silence.

La dernière exposition qui vous ait transportée?
“Se mettre au monde”. Je la trouve juste.

Votre modèle de photographe?
Klein, Newton, Robert Frank, Walker Evans, William Eggleston et un orage d’inconnus, ou de moins connus.

Sur quoi travaillez-vous actuellement?
Sur laudelà, si cela est possible pour un photographe.

Si vous deviez donner un conseil technique pour réussir une photographie, ce serait?

Cela serait d’avoir le bon point de vue ( ce qui devient malheureusement secondaire pour beaucoup trop de photographes). Le reste, c’est juste de l’outillage.
Infos pratiques
Steeve Iuncker, Se mettre au monde, jusqu’au 28 août au musée de l’Elysée.
Avatar

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Une réponse à “Steeve Iuncker: “Je trouve que mon exposition est juste”

  1. Steeve Iunker, photographe qui nous invite à déplacer notre point de vue, tel des photographes dans ses expos nous prenons le temps d’avoir le “bon” point de vue. Penser sa mort, les incontournables rites de passages….voilà un travail plus profond que l’on ne croit. Expo inoubliable, jeudi 13 ! Un coup de cœur !

Répondre à ETIENNE Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *