Premier prix de photographie des droits de l’homme à Yann Gross

L’Amazonie lui veut du bien. Et réciproquement. Depuis près de trois ans, Yann Gross passe une partie de son temps outre-Atlantique. Son grand projet: “The jungle Book”, lui a valu le premier Luma Rencontres Dummy Book Award aux dernières Rencontres photographiques d’Arles. Sa série Tekoha, l’une des composantes du Jungle Book, vient d’être récompensée par le Premier prix de photographie des droits de l’homme, à Genève.

Lancé par la fondation Act On Your Future, le concours vise à «utiliser l’art pour sensibiliser un large public à la question des droits de l’homme», explique son président Keyvan Ghavami. Le travail de Yann Gross, ainsi, se penche sur les camps de fortunes installés par les autochtones dans le Mato Grosso do Sul pour récupérer leurs terres, à travers le prisme du premier groupe de rap indigène Guarani, les Brô MC’s.

Ce premier prix, organisé avec l’ECAL, la galerie Art Bärtschi & Cie et Human Rights Watch, portait sur la liberté d’expression. Une quinzaine de dossiers d’étudiants ou d’anciens étudiants de l’Ecole lausannoise ont été envoyés pour cette première édition. Les suivantes devraient être ouvertes à d’autres établissements. Yann Gross a été élu par un jury composé de Tatyana Franck, directrice du Musée de l’Elysée, Alexis Georgacopoulos, directeur de l’ECAL, Marcus Bleasdale, photojournaliste à l’agence VII, Jude Hull, de Christie’s et Peter Bouckaert de Human Rights Watch. Le Lausannois peut choisir entre empocher 5000 francs en liquide ou 10000 pour exposer son travail l’année prochaine.

Dans le groupe de cinq finalistes figuraient également Laurence Rasti pour son travail sur l’homosexualité en Iran, Alma Cécilia Suarez, qui a travaillé sur les images mettant en scène la censure, Simone Cavadini autour des notions de spectacle et pouvoir dans les médias italiens et Younès Klouche sur les non-dits de l’évasion fiscale. Leurs images sont exposées à la galerie Bärtschi, aux Acacias, jusqu’au 17 décembre.

 

Avatar

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *