Rhodanie bis

Je vous parlais la semaine dernière du travail de Bertrand Stofleth au fil du Rhône publié aux éditions Actes Sud. Il en existe une autre version aux éditions 205. Plus grand mais plus mince, l’ouvrage présente 40 images seulement, en planches non reliées. Certaines figurent dans le livre précédemment cité, d’autres non. Intéressant d’observer deux mises en page pour une même série.

(suite…)

Lire la suite

Niels Ackermann: “J’aurais voulu photographier le rétro-futurisme prolétaire”

Niels Ackermann a lancé son agence de photographie la semaine passée avec quatre confrères (cf post du 13 octobre). Il se prépare à exposer à la galerie Focale, à Nyon, son travail sur Slavutych, ville bâtie sur les cendres de Tchernobyl. Entre les deux, le reporter également blogueur pour Le Temps répond à l’interview Diaporama. (Image Lê Bui)

(suite…)

Lire la suite

Delphine Burtin: “Je n’ai pas trop de regrets sur les images que je n’ai pas pu faire”

Elle expose actuellement à la galerie Benrubi, à New York, et à la Bildhalle de Zurich, Delphine Burtin, 31 ans, commence à faire un joli bout de chemin. En début d’été, la diplômée de l’école de Vevey présentait ses objets détournés dans le cadre de reGeneration 3, au Musée de l’Elysée. Elle se prête au jeu de l’interview Diaporama (photo Estelle Zolotoff).

(suite…)

Lire la suite

Après Dubai, Martin Becka photographie la Suisse façon 19è

Nous vous avions parlé, en début d’année, du remarquable travail de Martin Becka sur Dubai. Utilisant un procédé mis au point par Gustave Le Gray en 1851 – le négatif sur papier ciré – pour photographier une métropole symbole de la modernité, le Français conviait le public à un étonnant voyage spatio-temporel. Il a profité de son exposition au Musée suisse de l’appareil photographique, à Vevey, pour immortaliser la région de la même manière.

(suite…)

Lire la suite

Le Lampedusa ambigu d’Eddy Mottaz

Il y a un an, Eddy Mottaz, collaborateur du Temps, parcourait Lampedusa avec son appareil photographique. C’était le temps où la petite île semblait cristalliser toute l’actualité migratoire, et concentrer l’imaginaire qui s’y rapportait. Lui a voulu regarder de côté, laisser les réfugiés hors champ pour “garder la distance et permettre la réflexion” (lire sur letemps.ch). (suite…)

Lire la suite