Les images et les mots suspendus de Patricia Laguerre

Elle a réalisé des reportages pour la presse au Kurdistan iranien, en Mauritanie ou sur les sternes de Bretagne. Puis elle a eu besoin de lenteur, envie d’observer les détails de son environnement immédiat. Patricia Laguerre s’est mise à écrire des haïkus et à photographier les objets de son quotidien. Souvent, elle chine dans les brocantes puis elle fabrique des photogrammes et des cyanotypes avec les accessoires glanés.

La Lausannoise cite Barthes: “La photo et le haïku sont des autorités pures, elles nont à sautoriser de rien, leur seule instance est le “ça a été”».

Patricia Laguerre expose ses instants et ses mots suspendus à la bibliothèque de Chauderon, à Lausanne, jusqu’au 2 octobre.

 

Avatar

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Une réponse à “Les images et les mots suspendus de Patricia Laguerre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *