Yvain Genevay «photographe de presse suisse de l’année»

La Fondation Reinhardt von Graffenried remet 20’000 francs et le titre de “photographe de presse suisse de l’année” à Yvain Genevay, pour une image publiée l’été dernier dans Le Matin Dimanche.

Le cliché n’a rien de spectaculaire, mais le jury, connaissant l’histoire des protagonistes, y a décelé une symbolique extrêmement forte. Une place laissée vide sur un banc par un enfant mort-né quelques jours plus tôt, après que sa famille de réfugiés syriens ait été repoussée à la frontière italienne par des douaniers suisses.

Au départ pourtant, les trois enfants du couple se tenaient assis bien droits sur le banc de pierre, aux côtés de leurs parents. Puis, le petit dernier s’est levé, obligeant sa maman à l’attraper et laissant l’espace inoccupé qui a chamboulé les jurés. Yvain Genevay se félicite de ce coup du hasard, dans une interview à paraître demain dans Le Temps.

Olivier Vogelsang, Jean Revillard, Christian Lutz ou Kleio Obergfell figurent encore parmi les photographes primés. Trouvaille de ce cru 2015, la série au Cabaret Bizarre de Kostas Maros, qui emporte le troisième prix dans la catégorie Reportage suisse. Le noir et blanc et les airs de marlou nous propulsent directement dans les années 1920. Regardez.

 

Avatar

Caroline Stevan

Journaliste spécialisée dans la photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *