Et s’il y avait une crèche dans la forêt ? Et écologique en plus ?

Et s’il y avait une crèche dans la forêt ? Et écologique en plus ?

J’ai grandi dans une petite ville, en République tchèque, souvent au contact de la nature. Passant les après-midis après l’école dans une forêt près d’un ruisseau ou dans les champs en compagnie de mes ami.es, je restais la plus grande partie de mon temps dans la nature.

Ayant ensuite travaillé plusieurs étés comme monitrice de colonies de vacances, alors adolescente, j’ai vite réalisé l’effet très positif de la nature sur le développement des enfants, tant au niveau corporel que pour l’esprit. Un enfant citadin passe la plupart de son temps confiné à l’intérieur. Par ailleurs, il est privé de la nature qui offre un espace infini de découvertes et d’épanouissement. Les expériences dans la nature sont indispensables pour un développement sain et ceci, dès le plus jeune âge.

Par la suite, j’ai eu l’occasion de travailler dans plusieurs institutions scolaires et préscolaires en République tchèque, aux États-Unis, en France et en Suisse. Ces différentes expériences professionnelles m’ont renforcée dans mes convictions : tout enfant tire d’immenses bénéfices à passer des moments dans la nature. C’est indispensable !

Un jour vint où en échangeant avec une amie tchèque j’appris les merveilles qu’elle vivait dans une crèche en forêt, à Prague : un lieu où les enfants avaient non seulement le droit d’avoir de la boue sur leurs vêtements, mais ils-elles y étaient « encouragé.es » afin d’explorer la nature profondément. Alors qu’un bon équipement imperméable et chaud les protégeait, ils-elles passaient leurs journées en plein air sans se soucier de la pluie ou du froid.

Travailler en plein air toute l’année et dans la nature en plus ? Mon rêve ! Du rêve à la concrétisation d’un projet, il n’y avait plus qu’un pas : je le franchis en janvier 2012 avec l’idée de créer une Éco-crèche en forêt dans le canton de Genève.

Il faut commencer par rêver ! Ensuite, tout va tout seul…

La première Éco-crèche en forêt, nommée La Bicyclette, a vu le jour à la rentrée 2015. Dès la rentrée 2017, je ne fais plus partie de ce projet… Hélas, la crèche a depuis changé de philosophie et de direction.

J’ai ensuite fondé une seconde crèche ! Depuis la rentrée 2019, Éco-crèche en forêt existe à Plan-les-Ouates, sur le terrain de la Ferme du fond de l’étang. Elle accueille quotidiennement 16 enfants de 2.5 à 10 ans, encadrés par quatre professionnel.les de l’enfance et de plusieurs bénévoles.

C’est quoi exactement, une Éco-crèche en forêt ?

Imaginez des enfants dans la forêt. Les tout-petits, de 2 à 4 ans. Certains commencent à parler, certains portent encore des couches. Ils-elles jouent. Dans le vaste monde des arbres, des oiseaux, des insectes, des plantes, des pives tombées au sol. Ils-elles jouent. C’est tout simple.

C’est une crèche où la nature est la salle de jeux, la salle de psychomotricité, la cuisine, la salle à manger et même le dortoir ! Une crèche où l’enfant est libre de suivre son imagination, ses envies et ses idées. Une crèche où l’adulte reste en retrait, observe l’enfant, le surveille mais n’impose pas ses idées ni son ego. Une crèche où la transition écologique est au centre des préoccupations quotidiennes et où toute personne, l’enfant, le parent, l’éducateur.trice, prend soin de la nature et de soi-même.

Il s’agit d’un lieu de vie ainsi que d’un mode de vie. L’enfant et l’adulte passe leur temps en plein air, immergé dans la nature. En toute saison et par tous les temps !

Comment fait-on alors ?

C’est simple. La crèche a de tout petits besoins en termes d’infrastructure : juste un canapé forestier, des toilettes sèches, un compost et une roulotte en bois pour faire la sieste. L’absence de jouets – les enfants jouent avec ce qu’ils trouvent dans la nature – est bénéfique pour l’environnement et aussi pour le budget de la crèche. Intéressant, non ?

 

Mais ils font quoi les enfants sans les jouets dans la forêt ?

Les enfants jouent. Ils jouent avec des feuilles, des bâtons ou dans la neige. Ils font des balades (accompagné.es par les adultes, bien évidemment), écoutent des oiseaux, construisent des cabanes, dansent ou chantent. La connexion avec la nature favorise leur développement : ils-elles sont en bonne santé, ils-elles se dépensent physiquement et ils-elles sont résistant.es ! Les activités en plein air permettent aux enfants de découvrir la forêt et soutiennent leur créativité.

 

Et s’il fait froid ?

L’hiver, les enfants sont habillés chaudement, avec des vêtements imperméables et ils bougent beaucoup.

 

Et les adultes ?

Le petit groupe d’enfants, de 1 à 20 maximum, est accompagné de 4 à 6 personnes connectées à la nature. Ces dernières sont ouvertes d’esprit et avec une conscience écologique. Le rôle principal de l’adulte à l’Éco-crèche en forêt est d’accompagner l’enfant dans ses jeux et découvertes. L’adulte suit l’enfant dans sa voie mais ne la choisit par pour lui.

Le rôle d’adulte à l’Éco-crèche en forêt est de montrer le bon exemple, de vivre en accord avec les principes de la transition écologique, y compris dans la sphère privée, et de s’en intéresser activement. L’adulte est disponible pour l’enfant et il prend soin de lui. Il donne la liberté à l’enfant de créer ses propres jeux et le laisse découvrir la nature à sa guise. Il reste à proximité mais n’intervient pas dans les jeux de l’enfant.

Pour le bon fonctionnement de la crèche, certaines tâches doivent être réalisées régulièrement, notamment la préparation de la collation et du repas de midi, le ramassage et le stockage des brindilles, la découpe du bois de feu, la préparation et la maintenance du feu, le rangement, la cueillette de plantes, le lavage de la vaisselle et du linge, la vidange des toilettes, l’arrosage du jardin potager, etc. Ces tâches sont accomplies par l’adulte et l’enfant a le droit d’y participer s’il en a l’envie. Dans ce cas-là, l’adulte accompagne l’enfant et l’assiste de manière adaptée en fonction de la situation, de son âge et de ses capacités.

 

Et les parents ?

Une des valeurs de la pédagogie éco-crèche en forêt est de faire en sorte que la ligne entre la famille et la crèche soit très fine. Ainsi, les parents sont les bienvenus à la crèche ! Ils peuvent passer une journée avec le groupe, participer aux événements organisés par la crèche, et surtout, ils sont encouragés à assister aux chantiers participatifs. Si l’enfant voit ses parents porter des planches, ramasser du bois, rire, papoter ou manger ensemble avec l’équipe éducative, personne n’a besoin de lui expliquer que « Cette dame est très gentille, il faut lui faire confiance, elle va très bien s’occuper de toi. » Des sorties, des journées de réflexions et des actions participatives font également partie intégrante de l’organisation de l’équipe et de la collaboration avec les parents.

 

Et les activités ?

La liste des activités est bien fournie ! Aussi, je garde ce chapitre pour la prochaine fois.

 

Pour résumer :

les enfants jouent toute la journée dans la nature et la nuit ils dorment bien.

Et pour la suite ? Une Éco-école en forêt pour des enfants de 4 à 10 ans !

www.education-durable.eco

Viktorie Škvarková

Viktorie Škvarková, éducatrice et enseignante, travaille auprès des enfants depuis 20 ans. En 2015, elle a créé la première éco-crèche en forêt (à Genève), un tout nouveau concept d’accueil des enfants, inspiré par les pratiques des pays du Nord. Le concept se base sur trois valeurs principales : la nature, la transition écologique et la liberté de l’enfant. www.education-durable.eco

2 réponses à “Et s’il y avait une crèche dans la forêt ? Et écologique en plus ?

  1. Quand j’étais jeune, j’ai aussi travaillé comme monitrice dans un camp de vacances pour enfants qui se déroulait dans la nature. C’est pourquoi l’idée d’une éco-crèche en forêt me plaît beaucoup. Particulièrement le fait que les enfants sont dehors toute la journée et n’ont pas de jouets en plastique me fascine. Je vais voir si je trouve une telle crèche proche de chez moi pour ma fille.

    1. Bonjour, merci de votre commentaire. Moi aussi, j’espère qu’il y aura des crèches en forêt dans chaque ville et chaque village. Les enfants ont tellement besoin de rester connectés avec la nature !
      Avez-vous trouvé une crèche pour votre fille ? Où habitez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *