“…quels enfants laisserons-nous à la planète ?”

 

Récemment, une collègue de chorale – enseignante à l’école primaire – a partagé une petite anecdote. L’école où elle travaille a invité une ancienne élève – une dame à la retraite – pour venir partager ses souvenirs d’école avec des enfants de début de scolarité. En arrivant dans la classe, la dame déclare, les larmes aux yeux « Mais, ici, rien n’a changé. Tout est comme quand j’étais petite, même les pupitres. »

Il s’agit d’un fait émouvant et un peu triste à la fois. Effectivement, très peu a changé dans le monde de l’éducation depuis l’époque où cette dame était une enfant. Le monde change à toute vitesse avec l’apparition quasi hebdomadaire de nouvelles technologies. Ainsi le monde court à grands pas.

Mais à l’école ? Les tests. Les examens. Les devoirs. Peu a changé.

Mais si on veut changer le monde, il faut commencer par les enfants ! Le philosophe Pierre Rabhi s’est posé cette question il y a un certain temps déjà : « Quelle planète laisserons-nous à nos enfants, mais aussi quels enfants laisserons-nous à la planète ? »

Je profite de cette plateforme pour lancer une réflexion et un débat sur la question de l’éducation et peut-être trouver ainsi la réponse à la question de Pierre Rabhi.

Sur ce blog, j’aurai le plaisir d’aborder des sujets tels que la nature, la liberté et l’écologie à l’école et à la crèche ou l’alimentation saine dans le milieu scolaire. Au gré de différents articles j’aborderai aussi des thématiques moins connues comme l’unschooling, l’école à la maison et la pédagogie par la nature. Je vous ferai également découvrir différentes pédagogies, notamment celles de Montessori, de Freinet, de Loczy, de Steiner et d’autres encore.

 

Ensemble, nous pourrons explorer des questions telles que :

  • Quel est le rôle de l’adulte dans l’éducation des enfants ?
  • L’enfant, pourrait-il apprendre sans école ?
  • Les devoirs, quel intérêt ?
  • La démocratie à l’école, est-ce possible ?
  • Quel rôle pour la punition et la récompense à l’école ?
  • Pourquoi n’enseigne-t-on pas le jardinage à l’école, 5 jours par semaine ?

Vous pouvez également vous réjouir de trouver sur ce blog des critiques littéraires à propos de livres sur l’éducation ainsi que des conseils de lectures et de films à voir.

Je compte sur vous pour me faire des commentaires, des suggestions et me poser des questions. L’éducation, c’est l’affaire de tous.

 

 

 

 

Viktorie Skvarkova

Viktorie Skvarkova

Viktorie Škvarková, éducatrice et enseignante, travaille auprès des enfants depuis 20 ans. En 2015, elle a créé la première éco-crèche en forêt (à Genève), un tout nouveau concept d’accueil des enfants, inspiré par les pratiques des pays du Nord. Le concept se base sur trois valeurs principales: la nature, le développement durable et la liberté de l’enfant. www.education-durable.eco

Une réponse à ““…quels enfants laisserons-nous à la planète ?”

  1. bonjour Viktorie,

    vous avez de la chance à Genève, que peu de choses ai changé, ici en France, ça a beaucoup changé ces 50 dernières années mais dans le mauvais sens, les enfants n’apprennent plus rien, même pas les bases du français ou de l’algèbre!!!

    les cours de maternelle et de primaire, sont remplacer par des activités comme la danse, le théâtre, le sport, la musique, les loisirs créatifs… oui les petits français jardine à l’école! mais il n’y a presque plus de cours, les cours commence au collège, mais la marche est trop haute, et c’est trop tard, les gamins n’ont même pas les base de la lecture, écriture, ne savent pas leurs tables en algèbre, mais on leur demande de suite des résultats irréprochable, les enfants décrochent complètement! ils sont perdus, même les bons élèves n’y arrivent plus!

    je ne sais pas si on pourra faire encore marche arrière, la solution des français pour ça? la déscolarisation! de plus en plus de parents déscolarisent leurs enfants, mais vu les résultats, c’est guère mieux! les générations qui arrivent sont encore plus sacrifiées que la notre l’est déjà, et ça n’ira surement qu’en empirant malheureusement pour la france! l’enseignement n’ai vraiment pas une priorité pour l’état français!!!

    ils privilégient l’épanouissement de l’enfant dans le primaire, les laissant évolués chacun à leur rythme, mais les brisent dans le secondaire leur imposant un rythme et enseignement, qui lui n’a pas beaucoup bouger en 30 ans, mais ils n’ont plus du tout les bases nécessaire pour les suivre!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *