Nati: passeport rouge, maillot rouge, aigle rouge: carton rouge !

La récente polémique sur l’éviction ou non de plusieurs cadres de l’équipe suisse de football a quelque peu refroidi cet été caniculaire.

La question de la présence ou non dans une équipe nationale a cependant toujours défrayé la chronique, et pas seulement en France ! Ici, la question est plus complexe qu’il n’y paraît. Derrière de légitimes questions de compétitivité, se profile le contentieux de l’attachement d’un joueur à son pays, de sa loyauté ou non, voire à sa véritable suissitude. Les égaux parfois surdimensionnés de certains joueurs pèsent sur la problématique, mais n’oublions pas qu’ils sont des vecteurs d’émotion incomparables, capables de cimenter un pays en 90 minutes.

L’intégration de certains joueurs binationaux ou provenant d’autres régions du globe est aussi la démonstration de la très forte capacité de notre pays à appréhender d’autres cultures. La mixité est aussi intergénérationnelle. Cela est clairement à mettre au crédit de cette équipe nationale.

Alors que les questions politiques et sociales envahissent notre actualité, ne serait-il pas temps que le sport revienne à ses principes fondamentaux, à savoir la recherche de l’excellence, de la performance, du travail et du succès. Avec plaisir et émotion SVP !

Mais la Suisse n’est visiblement pas un pays comme les autres. De récents sondages laissent apparaître que les Suisses sont partagés en trois tiers, l’un soutenant le sélectionneur PETKOVIC, l’autre soutenant le joueur Valon BEHRAMI et les potentiels exclus, le dernier tiers étant pour un rajeunissement complet de l’équipe.

Cette tendance au match nul est bien helvétique. Alors changeons de registre, laissons les coachs diriger la tactique, les joueurs concrétiser et marquer, et le public exulter. Le téléphone de Vladimir PETKOVIC à Valon BEHRAMI aurait duré 30 secondes ? Soit, mais les grandes équipes et les grands joueurs marquent même dans ce laps de temps réduit. A moins que le maintien du score et le statu quo ne soient plus favorables ?

 

Véronique Fontana

http://www.etude-fontana.ch/fr

 

Veronique Fontana

Veronique Fontana

Véronique Fontana est avocate au Barreau depuis 27 ans et a en parallèle œuvré comme Juge au Tribunal des mineurs dans le canton de Vaud. Elle est membre de la Commission des sanctions de la Fédération suisse des sports équestres. Elle est appelée régulièrement comme experte juridique dans des émissions de télévision et elle fait de la compétition dans le domaine du saut d’obstacle à cheval.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *