Coupe du monde 2018 : stars, mensonges et vidéos

Des stars à profusion, plus d’un milliard d’euros de valeur pour les joueurs français, des transferts faramineux, des prix de billets à faire pâlir le Paléo et le MJF, et partout des Président(e)s, Premiers Ministres et autres agents en tous genres plus ou moins secrets.

 Alors après on voudra bien décortiquer les matchs, les stratégies des entraîneurs, les exploits individuels ou collectifs, les fautes de mains ou de vilains, les parcours de vie ou de mort subite, pour arriver à la conclusion c’est toujours l’All…, pardon la France qui gagne. Mais heureusement, il y a maintenant la vidéo (VAR), qui permet de zoomer, de revoir en ralenti et de scruter un joueur sous toutes les coutures. Seul l’arbitre peut y accéder, et en décideur tout puissant, choisir ou non d’accorder le Graal (penalty) à l’équipe frustrée, alors que dans le même temps sa décision est prise devant des dizaines de milliers de spectateurs attendant le pouce levé ou non.

 Grâce à ses joueurs qui s’exportent tellement bien (un pourcent significatif du PIB français très vraisemblablement), à son hyper Président, à ses centres de formation, à ses clubs formateurs, la France est redevenue la France. En tous les cas pour quelques jours.

 Sur la durée, le Macron français, comme ces enfants joueurs – est souvent copié, jamais égalé. Alors pourvu que ça dure ! Que la liesse populaire accouche de quelque chose de grand et que tout ce petit monde parte bientôt en vacances.

 A la rentrée, on reparlera de la France d’en bas, du chômage et des grèves, et peut-être de la qualification de la Suisse au prochain Euro et au Mondial. Et peut-être que le Conseil Fédéral pourrait songer à mettre en consultation non pas une énième loi censée favoriser la compétitivité, le commerce et l’innovation, mais une loi plus fondamentale permettant d’accueillir non pas des exilés fiscaux, mais des joueurs talentueux. A quand des passeports suisses gratuits pour les joueurs de foot d’exception ? Changeons la loi et favorisons les sportifs d’exception d’où qu’ils viennent et quelque soit leur sport de prédilection. Mais il manque peut-être une couleur au drapeau suisse ! Bleu j’te veux !

 

 

Véronique Fontana

Étude Fontana

 

 

 

 

Veronique Fontana

Veronique Fontana

Véronique Fontana est avocate au Barreau depuis 27 ans et a en parallèle œuvré comme Juge au Tribunal des mineurs dans le canton de Vaud. Elle est membre de la Commission des sanctions de la Fédération suisse des sports équestres. Elle est appelée régulièrement comme experte juridique dans des émissions de télévision et elle fait de la compétition dans le domaine du saut d’obstacle à cheval.

Une réponse à “Coupe du monde 2018 : stars, mensonges et vidéos

  1. Aucun joueur vaut 222 millions. Personne au monde n’a une telle valeur marchande. Ou alors on aug.ente aussi les revenus de médecins qui, de par leurs actes, arrivent à sauver des vies. Le tout sans taper avec leurs poings et se rouler comme des sales gamins sur le sol. La différence entre eux doit résider dans l’art de se soigner tout seul : je tombe en laissant croire que je vais mourir et 30 secondes plus tard je suis ressuscité. ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *