La fable de Macron et de Trump: Le Corbeau perd toujours ses plumes, le Renard n’en a cure. Il balaie le tout d’un tweet

Me Macron dans son avion perché

Tenait en son cartable plein de projets très sages.

Me Trump, par Jupiter intrigué,

Lui tweeta à  peu près ce message :

 

Hi Dear best friend and President,

Que vous êtes smart, cool et gagnant !

Sans mentir, si votre message

Se rapporte tout à votre image,

Vous êtes vraiment le Dieu de l’Olympe,

Placé dans ce petit bout de terre,

Coincé entre le Nouveau Monde et la Russie.

 

A ces mots  le Roi très français ne se sent plus d’allégresse,

Et pour montrer ses qualités,

Les met en presse.

Il ouvre alors largement les bras et laisse tomber ses cahiers d’écolier.

Le Furet américain n’en fait rien

Et déclame à son hôte dans un tweet extatique : 

Apprenez que tout visiteur vit au dépens de celui qui l’invite.

Cette petite leçon vaut aussi bien pour Brigitte.

 

Le locataire de l’Elysée brimé et confus

Jura à l’imparfait du subjonctif, que cette fois sera la dernière.

 

La leçon de cette fable, s’il y en a une, est que les petits écoliers modèles doivent toujours se méfier des voyages à l’étranger.

 

 

Véronique Fontana

www.etude-fontana.ch/fr

 

 

 

Veronique Fontana

Veronique Fontana

Véronique Fontana est avocate au Barreau depuis 27 ans et a en parallèle œuvré comme Juge au Tribunal des mineurs dans le canton de Vaud. Elle est membre de la Commission des sanctions de la Fédération suisse des sports équestres. Elle est appelée régulièrement comme experte juridique dans des émissions de télévision et elle fait de la compétition dans le domaine du saut d’obstacle à cheval.

Une réponse à “La fable de Macron et de Trump: Le Corbeau perd toujours ses plumes, le Renard n’en a cure. Il balaie le tout d’un tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *