Qu’apprendrons-nous au sujet de la pandémie dans 50 ans?

Dans sa page d’actualités, le Temps du jeudi 21 juillet a publié un article fort intéressant au sujet des documents internes, diplomatiques, du Conseil fédéral, documents rendus publics après 50 ans et concernant la signature de l’accord entre la Suisse et la CEE. On apprend ainsi que le Conseil fédéral estimait que certaines informations ne devaient pas être données au peuple et que mandat avait été passé avec un journaliste vaudois et publicitaire afin qu’il « élabore des programmes de communication à la masse des éléments fondamentaux du problème ». Il ne s’agissait « en aucun cas de faire œuvre de propagande, mais essentiellement didactique ». Il n’en demeure pas moins qu’il fallait « passer sous silence certains aspects de l’accord ».

La problématique n’est pas nouvelle

Les relations internationales ne peuvent toutes se dérouler au grand jour et d’ailleurs, les décisions concernant des mesures à prendre à l’interne ne le peuvent pas non plus. La démocratie directe qui postule une large information populaire ne supprime pas les « zones d’ombre » que l’autorité politique se réserve, à juste titre ou à tort. La grande question est de déterminer l’étendue et la portée de cette zone d’ombre pour que sa découverte ultérieure ne sape pas la confiance du peuple en les autorités.

Sachant que nous vivons l’ère de la communication trompeuse (fake news) et de l’exploitation des moyens techniques de propagande notamment grâce à l’image, que découvrirons-nous, dans 50 ans, lors de la publication des documents internes concernant la pandémie ?

Apprendrons-nous quels moyens ont été mis en œuvre pour répandre la peur et l’entretenir et quel but était poursuivi?

  • Comment calculer les décès, les causes d’hospitalisation ;
  • Comment éviter de déterminer les effets secondaires – graves – des vaccins en particulier sur les personnes à risque ?
  • Quelles instructions avaient été données à un/des journalistes et publicitaires pour qu’ils ignorent ou empêchent toute controverse scientifique sur un sujet pourtant inconnu, ce nouveau virus et l’origine de celui-ci, mais aussi pour taire l’évolution habituelle des virus, évolution pourtant bien connue des spécialistes (mutations, effets et causes de ces dernières, précautions à prendre).
  • Quelles mesures avaient été prises pour éviter la recherche et la découverte aussi rapide que possible des moyens de soigner la covid, l’inexistence de tels moyens étant une condition de mise anticipée sur le marché des vaccins Pfizer et Moderna en phase III d’essai ?
  • Quels montants publics ou privés ont été versés ou promis à futur à des laboratoires ou des centres universitaires de recherche, en relation avec la pandémie ?
  • Pourquoi la Commission fédérale de préparation et de gestion en cas de pandémie n’a pas été activée et pourquoi lui a été préférée une taskforce spontanée de volontaires au statut et au mandat peu clairs ?

Puisse l’expérience présente des révélations liées à la publication des documents internes du Conseil fédéral en matière de relations avec la CEE aiguiser l’esprit et la curiosité critiques de scientifiques, de politiques et de journalistes sur des sujets actuels et donner du courage à ceux qui ont déjà accumulé des informations vécues et qui se taisent !

 

 

 

Suzette Sandoz

Suzette Sandoz est née en 1942, elle est professeur honoraire de droit de la famille et des successions, ancienne députée au Grand Conseil vaudois, ancienne conseillère nationale.

220 réponses à “Qu’apprendrons-nous au sujet de la pandémie dans 50 ans?

  1. Merci Madame, cet article est comme um phare éclairant la pénombre de la gouvernance actuelle de notre pays.

    Respectueusement,
    Michel Vernaz

  2. Vous vous étonnez?

    L’UE finance même des Directives pour la formation des médias à l’inclusion et à la prévention de l’islamophobie de genre !

    ttps://magic.iemed.org/wp-content/uploads/2022/07/Guidelines-MAGIC-FINAL-FR.pdf

    Notre rééducation est en marche.
    Le softpower de l’Arabie Saoudite et des pays du Golf nous colonise.

  3. Chère madame Sandoz,
    Pouvez vous préciser? Qu’est-ce que le Consil fédéral a voulu cacher au peuple il y a 50 ans au sujet des relations avec la CEE?
    Merci d’avance
    Un de vos fidèles admirateurs
    Martin

    1. Je vous renvoie à la page 7 du numéro du Temps cité, sous-titre: “Certains aspects de l’accord passés sous silence”.

  4. D’abord nous apprendrons que ce n’était pas une “pandémie” virale, mais une sorte de pandémie iatrogène ayant consisté à inoculé des substances obtenues par manipulation génétique, nous apprendrons que ce fut la première vague de diffusion de virus également modifié génétiquement par ‘humain, à ce sujet, ça ne fait aucun doute, !

    Mais la véritable question dans le qu’apprendrons nous s’articule autour du “NOUS”, lorsque l’on cherche à se projeter dans le futur, l’une des principale inconnue inclut le fait même d’exister ou de ne pas exister.

    Qui vivra ou survivra aux manoeuvres génocidaires provoquées par des attaques biologiques et dans quel état physique et mental ?

    Mais avant de vouloir se projeter sur une période aussi hasardeuse, posons nous la même question aujourd’hui par rapport à il y a 2 ans et quelques mois ?

    Constat coquasse à évoluer, dans ce brouhaha de silences et de martelage mitonné par nos goebbels produits en série par les comités étatiques de la pensée collective aux ordres de messieurs “Goldfinger” et autres héros maléfiques des séries de James Bond.

    Où sont-ils nos James Bond, Batman, Spiderman, Agatha Christie, Sherlok, Sherlock Holmes, seraient-ils tous virés, mis au placard comme nos médecins et infirmiers, auraient ils refusés ces injections de rebus de gênes ?

    Pas dans 50 ans, mais dans moins de 5 ans, tous ces assassins seront jugés pour crimes contre l’humanité, pour avoir fabriqué et disséminés des virus modifiés dans le but de tuer dans l’unique but d’injecter par la suite des poisons encore plus létaux !

    Ces produits injectés à l’ensemble des populations n’étaient pas “expérimentaux”, ça faisait déjà 30 ans qu’ils testaient ces rebus de manipulations génétiques sur des animaux et quelques humains, sans avoir obtenus le moindre résultat, plus de 30 ans qu’ils promettaient à leurs financiers investisseurs que leurs actions en bourse allaient explosés, sur ce derniers point ils n’avaient pas tout à fait tort, leurs actions en bourse ont explosées, seulement leurs produits sont restés des poisons et au prix de la vie de millions de victimes !

    1. Oui Corto,
      Merci de dire les choses crument. Mais ce que le CF veut nous cacher est connue depuis des
      décennies. La Suisse morale et moraliste ne voulait pas le reconnaître. Elle est riche grâce
      à son industrie chimique qu’elle convertit aujourd’hui en bio en technologie, en chimie médicale
      etc.
      Donc! Pas de critique envers elle. Plutôt des compliments et la soumettre un peu plus.

      Une partie des scientifiques – pas des meilleurs parmi eux – a fait allégeance à ces programmes
      eugéniques d’où les tasks force autoformées et soutenues par leurs patrons au multi milliard
      de sous du pouvoir pour évincer les plus compétents et les plus honnêtes. Ceux qui auraient
      évité le gaspillage des millions de morts.
      Ces apocryphes ont privé la science et les vrais scientifiques de données fiables de ces
      expériences sauvages, et les ont privé de données intègres, donc, même pour eux-même, ils
      ne disposent pas de bases valables pour évaluer leurs actions. A moins que leur seul but
      ait été de tuer et de gagner de l’argent. …

      Cela signifie quoi lorsqu’on autorise la presse-… à étriper les Nobellisés?
      Que cela signifie-t-il lorsqu’on embrigade les faitières dont celle des médecins pour exercer
      les sanctions unilatérales sans tribunal et sans droit de défense?
      Que signifie-t-il lorsque tous les médecins s’effacent derrière la terreur du rythmeur de
      la galère?

      Ils ont fait de même avec les bassecours politiques, ce qui donne une magnifique usine à
      fabriquer du consentement général. La presse, subventionnée par nos deniers publics et la
      manne milliardaire a trouvé son bon chemin du mensonge, du leurre, des omissions et des récits
      pré-écrits. De parfaits complotistes sous couverture officielle, payés et promus.

      On a l’air très moral d’accabler la Russie qui s’attaque, en ce moment, aux nombreux laboratoires
      militaires (et privés en apparence) dans cette Ukraine corrompue jusqu’à sa dernière fibre.
      Ces labos sont là aux portes de la Russie ET des pays de l’OTAN très européistes, à distiller
      la mort livrable chaque année, disséminable en masse dans nos populations.
      Encore plus létal, plus meurtrier prend le nom de Gain de Fonction. Et Berset en veut pour
      la Suisse que Bâle Chimie installera en Valais…

      Nos hôpitaux sont ils devenus de Labos publics avec de grandes populations de cobayes gratuites
      dont le sacrifice des corps humains ne leur coûte rien et que ce sont leurs familles qui
      financent leur élimination?

      Je le dis en connaissance de cause et la cause est approfondie en ce moment aux USA (chez
      nous jamais) avec tous les acteurs de l’industrie de la mort qui l’ont quittée pour pouvoir
      le dénoncer.

      Chez nous le secret ne filtrera pas après 50 ans. Le travail en incombera aux historiens
      archéologues de notre sociologie en déliquescence. Rome a fini par sombrer après avoir longtemps
      brillé et régenté le monde…

  5. Contrairement au milieu de la politique dans lequel on aime apparemment cultiver la retention volontaires d’informations sources de pouvoir, alors que dans celui des sciences on évite de cacher les aspects d’une problématique au risque de se voir reprocher un manque de rigueur. Deux mondes différents.

  6. Dans 50 ans, les responsables de ces manipulations à but lucratif (qui peuvent avoir des répercussions pénales) ne seront probablement plus de ce monde. Ils veulent protéger leurs intérêts personnels, c’est pourquoi on ne lâchera rien. Un Nuremberg 2 serait probablement nécessaire pour faire la lumière sur toute cette sombre histoire. L’avocat Reiner Fuellmich a déjà initié un Grand Jury (tribunal populaire), où il dénonce des crimes contre l’Humanité (et même si personnellement, je ne partage pas certains point de vue qu’il exprime ou le point de vue de certains intervenants), il y a pléthores de faits extrêmement troublants à charge qui s’accumulent…

    Il nous faut collectivement trouver le courage de regarder ces faits en face. De mettre en lumière ceux qui dans l’ombre tirent les ficelles car sinon, il est trop facile de se faire berner par de beaux discours (“circulez, il n’y a rien à voir”), notamment lorsque des centaines de milliards sont en jeu.

  7. 2300 scientifiques ont fondé leurs recherches sur une étude bidonnée !

    ttps://www.heidi.news/sciences-climat/des-soupcons-de-fraude-jettent-le-doute-sur-20-ans-de-recherches-alzheimer

  8. Alors que les actualités étaient, après filtrage, déjà complètement manipulées, nous savions que l’industrie médiatique truquait les compteurs et travestissait leurs contenus.

    Là, depuis cette affaire de covid et maintenant d’Ukraine, ils n’osent plus éditer la moindre vérité. Ils mentent de manière tellement systématique que ça tourne au “comique”.

    Ils ont pris modèle sur les systèmes “d’information” diffusées pendant la période nazie, sur fond de guerre salvatrice, le parti nazi allait débarrasser, “vacciner” l’humanité des juifs, des gitans, des communistes, des homos, des handicapés, des opposants, des résistants et même de leurs élites lorsqu’ils ont été cernés et qu’ils se sont tirés des balles dans le crane en 1944 !

    Déjà alors, goebbels utilisait largement le terme “vacciner”, “vacciner” l’Allemagne et le monde contre les “vermines” !

    C’était en Europe, il n’y a pas 80 ans et la seule chose qui a changé, là, ils s’en prennent à toutes les origines, toutes les obédiences, toutes les opinions politiques, toutes les orientations sexuelles et tous ces milliards d’humains qui ne servent qu’à polluer cette planète qu’ils ne veulent que pour eux !

  9. Bonjour Madame Sandoz,
    Je lis vos posts avec grand intérêt.
    À la question: “Quelles mesures avaient été prises pour éviter la recherche et la découverte aussi rapide que possible des moyens de soigner la covid….” Je peux vous donner ce lien où vous lirez dans le résumé:
    “….Here we test three such medicines and measure their ability to inhibit pseudotype viruses (PVs) of two EBOV species, Marburg virus (MARV) and avian influenza H5 (FLU-H5). We confirm the ability of chloroquine (CQ) to inhibit viral entry in a pH specific manner. ” (2015)
    À la question: “Comment calculer les décès, les causes d’hospitalisation”, voici comment la Nouvelle-Zélande procède; elle vient de modifier le mode de déclaration des décès après qu’ils ont explosé… ttps://ourworldindata.org/covid-deaths. Taux de “vaccination” très élevé (81,1%).
    Jusqu’à présent, tout individu dont le test était positif durant les 28 jours précédant son décès était déclaré “mort du Covid “. Dorénavant, ils ne compteront plus que les morts réellement causées par le Covid (“facteur ayant contribué à “)
    ttps://www.newshub.co.nz/home/politics/2022/07/covid-19-live-updates-director-general-dr-ashley-bloomfield-to-provide-update-on-response.html
    C’est bien dommage que je ne puisse joindre une vidéo de l’interview de M. I. Cassis au sujet du comptage convenu mondialement des cas et décès Covid. Je la tiens à votre disposition. Afficher une mortalité trop importante (surtout après les injections ARMn) ne paye plus.
    Cerise sur le gâteau (Covid), la même Nouvelle-Zélande vient de SUPPRIMER des examens médicaux cardiaques (électrocardiogrammes) obligatoires pour les jeunes pilotes (moins de 40 ans) et de réduire leur fréquence pour les plus âgés. ttps://www.thedailyexaminer.co.nz/ecg-cardiac-risk-routine-assessments-removed-for-nz-pilots-below-age-40/
    D’autant qu’il existe maintenant des preuves que les produits ARNm de Pifzer/Moderna AUGMENTENT les risques de myocardites chez les hommes jeunes. Ne faudrait-il pas plutôt augmenter la fréquence des examens cardiaques pour les jeunes pilotes “vaccinés” ?
    Un officiel de Qantas, la compagnie australienne, admet que les annulations actuelles sont liées à la santé des équipages. ttps://twitter.com/IggySemz/status/1549929032166391809
    Sur les 737, le nombre de pilotes malades a doublé. Pour les équipages, c’est +40 %. C’est à cause du Covid et de la grippe, malgré le “vaccin” obligatoire. Quantas ayant appliqué à la lettre la vaccination obligatoire de ses personnels et viré les pilotes réfractaires. La compagnie a continué pendant des semaines d’exiger le vaccin pour les passagers de vols internationaux alors même que le pays avait abandonné les restrictions aux frontières. ttps://www.dailymail.co.uk/news/article-10979421/Qantas-keeps-strict-vaccine-mandates-international-flights.html
    ttps://nitravelnews.com/news/qantas-removes-vaccine-mandate-for-international-passengers/
    Voici pour un suivi du sujet:
    Lien : ttps://twitter.com/USFreedomFlyers
    Lien : ttps://twitter.com/AussieFlyers
    Lien : ttps://twitter.com/NavigantsLibres
    Avec mes salutations les meilleures.

  10. La communication n’est pas seulement «trompeuse» comme vous le dites, mais elle est surtout devenue incontrôlable, ce que les autorités ne semblent pas encore avoir compris. Parions qu’il n’y aura pas besoin d’attendre 50 ans pour obtenir les réponses aux questions que vous posez: elles sortiront bientôt sous forme de COVIDpapers, ou quelque chose du genre.

  11. Merci Madame Sandoz pour votre article. Attendre 50 ans pour divulguer des informations, je trouve cela totalement anormal ! Faudra-t-il attendre 50 ans pour obtenir le contenu des contrats signés entre le Conseil fédéral et les fabricants des vaccins à ARN messager contre le covid, toujours en cours de tests actuellement ? Faudra-t-il attendre 50 ans pour savoir qui sont les responsables des effets secondaires de ces “vaccins” quand ces effets secondaires sont très graves ?

  12. Aujourd’hui 23 juillet c’est la journée mondiale de l’ivermectine ! Si vous ne savez pas ce qu’est l’ivermectine, sachez que c’est le médicament le plus efficace permettant de soigner le covid à condition de le prendre tout au début de la maladie, sous forme de comprimés. Ce matin, radiolibre.ch a diffusé une émission de 2 heures environ au sujet de l’ivermectine et deux médecins de Suisse romande se sont exprimés. Puis une interview du Dr Philippe Saegesser a eu lieu. Puis celle du Dr Arturo Perez, qui s’exprimait pour la première fois suite à son expérience de soins fournis à des patients de Suisse romande également. Voilà le lien de la journée mondiale de l’ivermectine:
    ttps://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/la-journee-mondiale-de-livermectine-avec-tess-lawrie

  13. Bonsoir Madame,

    “Quelles mesures avaient été prises pour éviter la recherche et la découverte aussi rapide que possible des moyens de soigner la covid, ”

    Pourquoi présupposez-vous ceci ?
    Disposez-vous d’informations avérant cette intention de ne pas procéder à ces recherches ?

    Vous remerciant pour ce blog et vous souhaitant une belle soirée !

  14. Et la postérité proche, dans beaucoup moins de 50 ans? Comment jugera-t-elle les blogs de Mme Sandoz, sur le mariage pour tous, le climat, la pandémie, la guerre en Ukraine? Comment les réactions dithyrambiques de son-fan club seront-elles interprétées?
    Je fais le pari que ces prises de position d’une partie des représentants de l’intelligentzia locale seront analysées comme l’un des fourvoiements ordinaires d’une époque déboussolée.

  15. Madame Sandoz,
    Il ne sera pas nécessaire d’attendre 50 ans pour se retourner dans sa tombe, vous aurez déjà bouleversé les esprits bien avant. Maintenant, concernant la « variole du singe » dont on ne sait encore que peu de choses, je devine que vous êtes prête à prendre la plume… Oui, c’est positif et souhaitable, mais sans précipitation cette fois-ci, parce qu’on sait trop bien que les fruits de tout travail spirituel de valeur ne doivent être cueillis qu’à l’instant précis de leur bonne couleur. Donc fixez-vous déjà maintenant un délai entre la rédaction et la publication. 50 ans ce serait beaucoup trop, à moins qu’on aime les raisins secs. 5 ans me semblerait raisonnable pour garantir la qualité de la confiture.

  16. Heureusement, grâce à Internet, les informations circulent maintenant beaucoup plus rapidement. Des réseaux se créent qui permettent d’échanger des idées, des expériences, etc. Et des personnes très courageuses prennent la parole et témoignent de ce qu’il s’est passé pendant cette pandémie de Covid. D’où le témoignage daté du 22.7.2022 du Dr Arthuro Perez qui travaille en Suisse romande. Voilà le lien de ce témoignage très important publié par radiolibre.ch. ttps://radiolibre.ch/podcast/ivermectine-arthuro-perez/
    De plus en plus de témoignages sont recueillis au niveau des médecins ayant été entravés dans leur travail par les autorités et au niveau des patients n’ayant pas été soignés ou subissant les effets secondaires des injections à ARN messager. J’espère donc qu’il ne faudra pas attendre 50 ans pour obtenir des preuves de faits extrêmement graves. Et que cela permettra qu’une telle situation incompréhensible ne se reproduise pas.

    1. Bonjour Madame,

      Le net est un canal de flux d’informations, ne garantissant en aucune manière la véracité des propos véhiculés.

      Les réseaux , organisés sur le net, sont aussi des structures informelles à large diffusion, où des personnes partageant les mêmes opinions peuvent s’exprimer en se confortant mutuellement.
      Cela garantit-il le bien-fondé des propos ou cela est-il représentatif des convictions profondes mais possiblement erronées de certaines et certains ? L’effet de masse n’étant pas statistiquement probant si le facteur “compétence dans un domaine” n’y est pas obligatoire.

      On ne peut nier que des compagnies, des gouvernements et des gouvernants mentent sciemment, mais se confier à des réseaux parallèles nécessite une enquête sur les émettrices et émetteurs ainsi qu’une analyse critique des résultats de cette enquête.

      Ainsi….
      Les “platistes américains” utilisent ainsi vastement ce canal en tenant des propos auxquels ils croient peut-être sincèrement mais qui sont scientifiquement rien moins que des âneries.

      Bref ,regroupement de personnes et vitesse de circulation sur le net sont deux phénomènes à considérer avec prudence.

      Belle journée à vous Madame…

      1. A Sylvain: Il est bien clair et évident qu’il faut sélectionner les informations, même sur Internet ! Bonne soirée à Vous.

      2. Le regroupement des platistes m’indiffère. C’est totalement hors sujet.

        Par contre, le regroupement des victimes d’effets secondaires qui peuvent échanger des informations et comparer leur situation, ça a changé les choses. Je suis maintenant en contact direct avec plus de 50 personnes qui vivent la même chose que moi dans leur quotidien.

        Car, dans les médias, nous n’existons pas car “les vaccins sont sûr et efficaces”. Seul mon médecin m’a accordé ce status officiellement après 9 mois de déni puis de doute.

        Le web peut donc devenir une ressource très utile. J’ai bon espoir que nous obtenions un jour reconnaissance et dédomagement. 50 ans, c’est long mais nous pourrons tenir 5-10 ans… surtout que les effectifs ont gonflé au printemps.

  17. Merci Madame Sandoz!

    L’industrie pharma n’agit pas pour le bien des humains, mais pour sa rentabilité économique, comme toute entreprise.
    Il est grand temps que les citoyens prennent conscience de la manipulation omni-présente, reprennent leur place et la responsabilité de leur vie et de leurs choix.

  18. Dans 50 ans nos politiques seront blanchis, car nous aurons la preuve qu’ils ont reçu des ordres de Berlin et de Washington pour vacciner quasi obligatoirement la population suisse. Le seul reproche que les historiens leur feront serait du genre “ils ont plié aux ordres, trop vite, et sans argumenter”.

  19. C’est une question intéressante.

    Mais comparer la dissimulation de quelques informations dans une affaire domestique avec la folie planétaire du Covid, c’est mettre dans le même panier un gamin qui pique un bonbon avec un hold up à main armée par de dangereux multi-récidivistes…

    Cette affaire me fait plus penser à la crise des subprimes ou le trucage des moteurs diesel. Elle met en lumière les problèmes liés à la régulation quand une industrie devient tellement puissante qu’elle s’impose en tant que joueur et arbitre.

    Et pourtant, bon nombre de ces sociétés se sont fait condamner lourdement pour leurs pratiques dans le passé: scandale des opiacées, etc

    Mais c’est la première fois que cela va aussi loin: jamais les délires d’un cabinet conseil américain n’avaient été mis en pratiques sur toute la population des pays occidentaux avec des mesures liberticides qui auraient dû amener la population à la révolte. C’est assez fascinant: avec un bon dosage de peur et de bêtise, on peut faire faire à peu près n’importe quoi à la majorité de la population.

    La presse a donc bien fait son travail d’information “ciblée” pour “former l’opinion” (et elle l’a d’ailleurs admis). A noter, qu’à ce jour, il n’y a toujours pas eu un seul reportage de qualité pour donner la parole aux victimes d’effets secondaires de ces vaccins développés à la hâte. Et pourtant, ils sont de moins en moins rares…

    Mais tout cela pourrait basculer rapidement: il ne faudra pas 50 ans. Les informations sont disponibles, les études pleuvent et de nombreux scientifiques sont parfaitement informés. Reste la croyance populaire entretenue durant deux ans, mais là aussi, le verni craque chaque fois que les dires d’un experts sont invalidés dans la réalité quotidienne d’un individu.

    Face à ce danger qui pourrait mener au chaos, on fait diversion. Les médias ont repris les même titres mais simplement remplacé “Covid” pas “Ukraine”. Pour le réchauffement climatique, il suffit d’ajouter le mot “chaleur: “on redoute une nouvelle vague (de chaleur) prochainement”. On bénéficie ainsi de l’effet émotionnel que provoque le mot “vague” après deux ans de mesures sanitaires…

    Mais attention, la population pourrait se lasser surtout quand elle comprendra les conséquences de ces décisions dans leur quotidien.

    Non, définitivement, il ne faudra pas 50 ans, ça risque de “péter” bien avant.

    1. @WILLIAM SH
      Je partage tout à fait votre analyse notamment en ce qui concerne le denier paragraphe de votre commentaire. Prenons par exemple le mot “vague”, si nous ne l’avons pas entendu un million de fois pendant cette pandémie, nous ne l’avons pas entendu une seule fois. Le mot “vague” a plutôt d’habitude une connotation positive, par exemple “les vagues de l’océan déferlent sur la côte” ou “la nouvelle vague” qui évoque le cinéma, donc l’imagination, la créativité ou encore la mode. Or maintenant ce mot n’inspire que crainte et désagrément. On ne supporte plus de l’entendre, c’est dommage. Le pire étant le mot “crise”. Sans vouloir vexer nos voisins français, ils sont en crise en permanence. Alors qu’une crise normalement ne dure pas. Les termes utilisés par les médias sont souvent excessifs. Le terme “état d’urgence” est utilisé à toutes les sauces. le but étant en effet, de toucher émotionnellement le lecteur et surtout le téléspectateur. Tout ceci s’apparente à de la manipulation mais les gens ne sont pas dupes et ils se lassent. On dit communément que un clou chasse l’autre, c’est particulièrement vrai en ce qui concerne les informations. On passe en effet, du Covid, de la guerre en Ukraine et finalement au réchauffement climatique selon les informations disponibles sur le moment. J’allais oublier les problèmes énergétiques que nous allons connaître cet hiver ! Puissent les journalistes faire preuve de plus d’imagination !

  20. Ce qui est dommage, c’est que dans 50 ans, les complotistes d’aujourd’hui ne seront plus très nombreux. Dès lors, ils ne pourront pas se rendre compte à quel point ils ont été manipulés. Ils ne se rendront pas compte que les autorités ont agi au plus près de leur conscience, en faisant ce qu’elles considérées juste sur le moment…
    En fait, tout cela on le sait déjà, mais apparemment pour certaines personnes c’est plus simple de croire à des théories alambiquées que d’ouvrir les yeux et se confronter à la réalité.

    1. @HUGO M
      Je pense qu’il faut rester prudent sur le terme “complotiste” qui est très largement galvaudé.
      Se poser des questions n’est pas encore du complotisme et demander à nos Autorités de nous communiquer un bilan des mesures sanitaires qui ont été prises lors de cette pandémie n’a rien de choquant et ceci pour les raisons suivantes et je vous soumets quelques exemples seulement : Sur le plan économique, certains secteurs ont été très lourdement touchés, on peut penser à la restauration qui a payé un très lourd tribut et aux petits commerces également. En ce qui concerne, le moral des gens, je ne vous apprendrai rien en vous rappelant que de trop nombreuses personnes âgées sont décédées dans une grande solitude. Cela était-il vraiment indispensable ? Finalement sur sur plan sanitaire, on a le sentiment, mais je n’affirmerai rien car je ne travaille pas dans le domaine médical que l’on a misé très largement sur la vaccination au détriment peut-être, je dis bien peut-être de médicaments pour soigner les malades. C’est pour ces raisons là et bien d’autres encore, que je trouverais normal au vu de la situation exceptionnelle que nous avons vécue et des sacrifices demandés à la population que l’on nous communique – non pas dans cinquante ans – mais si possible dans l’année qui suit, un bilan des mesures décidées par nos Autorités.

    2. “au plus près de leur conscience”, ce qui indique que dans votre for intérieur vous avez des doutes sur les agissements des détenteurs du pouvoir. Autrement vous auriez écrit ” ils ont agi en leurs âmes et consciences”. Doutez Monsieur, doutez comme nous, pour être en phase avec la réalité.

    3. Complotiste ? Théories alambiquées ?

      Nous avons suivi à la lettre les instructions des autorités depuis mars 2020: semi-confinement, puis masques et désinfectant, distanciation, isolement au moindre symptôme, etc. Nous suivions les medias régulièrement pour suivre l’évolution (ainsi que les conférences de presse). Nous attentions les vaccins avec impatience et, après avoir été impressionné par la lecture du compte-rendu des tests cliniques dans les médias, nous nous sommes fait vacciner bien avant la majorité de la population.

      Nous faisions 100 % confiance au autorités sanitaires: les courbes s’amélioraient en juin 2021, nous allions sortir enfin de l’enfer avec l’immunité collective.

      En fait, le pire était à venir. Rien n’a fonctionné comme prévu: nouveaux variants, nouvelles vagues, explosion des cas, nouvelles mesures. Vu le nombre de malades vaccinés dans notre entourage à l’automne 2021, on a commencé à douter sérieusement. Puis, le fils d’une amie a fait une myocardite (jamais entendu parlé de cette maladie par le passé). On lisait que c’était pas grave: en fait, il a failli y passer (traitement lourd) et n’a d’ailleurs par complètement récupéré. Ensuite, le père d’un camarade de classe des enfants a fait une embolie un mois après sa vaccination.

      En décembre, on parlait alors du nouveau variant Omicron. La stratégie était une 3ème dose pour tous et de vacciner les jeunes enfants sinon on s’en sortirait pas. On comprenait pas pourquoi le vaccin n’avait pas été adapté au nouveau virus. Mais il fallait un test pour entrer à la piscine.

      En fait, le virus nous a pris de vitesse: tout le monde est tombé malade non seulement dans la famille mais autour de nous (certains très gravement avec séquelles malgré leur 3 doses). Pas besoin de fermer les écoles: il y avait plus d’élèves (ni de profs). Plus rien ne fonctionnait au boulot.

      Tout cela 9 mois après la plus grande campagne de vaccination de tous les temps !

      Alors la confiance a disparu. Même mon médecin traitant s’est mis à douter. Il n’a pas fallu 50 ans car toutes les informations sont disponibles (rapports officiels, études scientifiques, études cliniques, etc). En fait, la transparence est totale. On ne peut pas accuser les laboraratoires médicaux: tout est en ligne, il suffit de lire.

      Bien que nous soyons tous responsables de ce qui s’est passé par nos comportements individuels, il est probable que la prochaine étape se situe dans les Tribunaux civils et pénaux.

      Car il n’y pas eu complot international orchestré par des forces obscures: l’incompétence exploitée par des vendeurs peu scrupuleux, c’est bien plus plausible et efficace.

      Un de nos éminents experts affirmait il y a un mois que la Suisse était en danger face à la nouvelle vague provoquée par le variant BA.5 car le taux de vaccination est un des plus faible en Europe surtout en ce qui concerne la 3ème dose. Il prétendait aussi que seules 3 doses protègent des formes graves et que le virus échappait à la protection d’une infection antérieure. Message subliminal: vaccinez-vous tous 3 fois et si possible 4 avant que BA.5 ne s’abatte sur vous !

      Il oubliait de mentionner qu’une infection antérieur protège mieux des formes graves que la vaccination (et ce plus durablement) et que la protection contre une forme symptomatique est supérieure à celle du vaccin (même avec 3 ou 4 doses).

      Ce variant à touché le Portugal, pays vacciné à 98 % (où on administre une 4ème dose depuis plusieurs mois). Résultat: une des pires mortalité Covid depuis longtemps (surtout chez les personnes âgées).

      La Suisse a atteint le pic de cette vague avec bien moins de dommages: moins de cas, durées plus courte, moins d’hospitalisation et une mortalité bien plus faible que le Portugal.

      Pour l’instant, ces experts me font plutôt rire mais cela pourrait ne pas durer si on continue à nous pousser dans la mauvaise voie malgré les faits surtout si notre liberté est à nouveau entravée inutilement.

    4. D’accord avec votre commentaire, Hugo M. J’ajouterai encore: Pourquoi diable Monsieur et Madame Tout-Le-Monde sont-ils persuadés de savoir mieux que les spécialistes et autres scientifiques ayant largement étudié le domaine? Que l’on m’explique ce mystère!
      Depuis le temps que nous sommes vaccinés, nous aurions dû tomber comme des mouches, enfants et adultes… Covid-19 ou non…
      Quant à Madame Sandoz, elle est réactionnaire. Et cela suffit à rendre sa réflexion moyennement intéressante. On l’attend sur le réchauffement climatique et l’écologie en général. Serai curieuse de lire son raisonnement.

      1. Les spécialistes ont des avis divergents sur de multiples questions – sauf dans les pays anti-démocratiques. Dès lors, toute action politique est et reste politique – ce n’est pas une décision des “experts”. Macron est-il un expert en santé publique? Draghi est-il un biologiste? etc. etc.
        Dès lors les actions politiques des uns et des autres sont criticables. Et d’autant plus criticables quand des droits fondamentaux sont mis entre parenthèses durant des mois et années sans que l’on sache même si les mesures sont proportionnées ou même efficaces.

      2. Effectivement Sylviane, mystère…
        Quant au réchauffement climatique, il me semble que Prof. Sandoz s’est déjà exprimée à ce sujet, et qu’elle affirmait que les scientifiques doutaient encore que l’activité humaine soit à l’origine du réchauffement.
        Cela doit commencer à dater, à voir quelle serait sa position aujourd’hui.

      3. Intéressant commentaire. Donc les “complotistes” seraient Monsieur et Madame Tout-Le-Monde ? C’est contradictoire car d’ordinaire, cette tranche de la population reste dans le rang. D’ailleurs, à quelle catégorie appartenez-vous ? Spécialiste ou Madame Tout-le-Monde ?

        Un “mystère” ? En effet, les fameux experts, omniprésents dans les médias, se sont tellement plantés dans leur prédictions puis contredits le mois suivant, qu’ils ont perdu toute crédibilité. Ajoutez à cela l’historique judiciaire de certains labos et vous avez votre explication.

        Le monde scientifique est d’ailleurs bien plus divisé sur ce sujet que vous ne le pensez. Eh oui, “Monsieur et Madame Tout-Le-Monde” sont parfois médecins, biologistes, mathématiciens ou statisticiens.

        D’autre part, le fait que tout le monde ne soit pas tombé raide mort après la vaccination ne signifie pas qu’un nombre non négligeable de personnes souffrent des effets secondaires de la vaccination. Il a fallu presque 5 ans pour établir un lien entre le vaccin H1N1 et des cas de narcolepsie. Dans le cas du vaccin Covid, en un an, une forte suspiscion existe déjà concernant plusieurs pathologies (myocardites).

        Je constate sans surprise votre moue dubitative. Je vous invite toutefois à sortir de votre zone de confort car les “experts” et les “complotistes” ont des points communs: un ego/une certaine arrogance et beaucoup de certitudes.

        Or, le doute est la base de tout apprentissage. Les progrès de la science sont le fait d’individus qui se sont posés des questions alors que la majorité ne doutait plus. Plus on apprend, plus on se questionne face à la complexité de son domaine. Ceux qui ont des certitudes travaillent plutôt dans le département “Sales and Marketing”.

        Oubliez vos histoires de complots et prenez un peu de hauteur en considérant la totalité des effets indirects de la gestion de cette crise: des milliards engloutis, dette record, inflation, impact psychologique sur la jeunesse, dépressions, isolement, division de la société, retard dans le traitement d’autres maladies bien plus graves, etc.

        Vouloir vacciner les enfants contre Covid à tout prix a eu une influence négative sur la vaccination contre d’autres maladies bien plus graves dans le monde. Il faudra des années pour rétablir la confiance et la mortalité infantile pourrait en pâtir.

        Et tout cela pour réaliser qu’il va falloir vivre avec un virus dangereux, très capricieux, qui mute et s’adapte en 3-4 mois à notre immunité (post infection ou vaccination). Et même si notre immunité acquise permet d’éviter les formes les plus graves (mortelles), elle n’empêche pas ce que l’on a nommé pudiquement le “Covid long”.

        Même une infection “bénigne” peut déboucher sur une augmentation importante d’incident cardio-vasculaire durant des mois.
        Je souhaite sincèrement me tromper et il est probable que cette constatation provoque un scepticisme important. Dommage, car si nous pouvions échanger plus librement, vous comprendriez ce qui alimente le doute. La polarisation de la société a malheureusement délétère sur la communication.
        Il nous reste donc beaucoup à apprendre. La vaccination trimestrielle fera bientôt partie du passé, tout comme la politique zéro virus. Les labos l’ont d’ailleurs anticipé en travaillant sur des traitements très coûteux qui devraient inonder le marché prochainement.

        On en reparle dans un an ? Dans l’intérim, pourquoi ne pas pratiquer la curiosité et l’esprit critique aussi bien avec le contenu de ces blogs que celui des médias en général et des experts ?

  21. Il est en effet très difficile de comprendre pourquoi il faudrait attendre cinquante ans pour obtenir les réponses aux questions que vous avez soulevées Madame, tout au long de cette pandémie. Questions légitimes que nous nous sommes posées également. A l’évidence beaucoup d’entre nous ne seront plus de ce monde au terme de ce délai. Malheureusement, cela fait penser à ces procès qui se font attendre éternellement au détriment des victimes et lorsque la sentence est enfin prononcée, tout le monde s’en moque éperdument. Je nuancerai en disant que ce n’est pas très fréquent en Suisse mais cela arrive trop souvent dans certains pays. Tout ceci n’est naturellement pas innocent. Le sentiment que l’on nous aurait caché des éléments essentiels lors de cette pandémie nous incite à l’avenir, à nous méfier de toutes les décisions prises par nos dirigeants. Autrement dit, si nos Autorités ne font pas preuve rapidement de plus de transparence dans ce dossier, je crains alors que pour beaucoup de gens, la confiance soit rompue.

  22. Aux commentateurs:

    Vous ressentez une urgence psy? Appelez la main tendue au 143 ou demandez un placement à des fins d’assistance. Des professionnels peuvent vous aider. La détresse psychiatrique n’est pas une fatalité; vous pouvez obtenir de l’aide. 😘

    Vos crises psychotiques peuvent s’arrêter; il suffit de demander de l’aide. Personne ne vous veut du mal; personne ne cherche à vous injecter des substances nocives; sortez et prenez de l’air frais au soleil. Vous n’êtes pas seul.e.s; des professionnels peuvent vous aider.

  23. Excellent texte ! Merci encore Professeure.
    Il faut que tous les coupables sans exception payent au mille milluple tout le mal infligé à la société humaine.

    Sans attendre le délai de prescription bien trop court par exemple en Helvétie, ne laissant jamais aucune chance de justice aux victimes mineures et très peu aux victimes majeures. Hélas.

    — Les Pharmas doivent d’urgence passer à la caisse pour les fautes commises, leurs cachotteries, leur légèreté d’application et pas seulement depuis 31 mois, mais depuis tant d’années, après tant de scandales.

    On ne veut rien savoir de leurs lamentations après les crimes, trop tard c’est trop tard.
    Arriver comme les carabiniers, c’est inutile.


    Ayant été très fermement exemptée grâce à mon profil, j’ai échappé au pire (liquider une masse d’humains, dont les chroniques), je mesure donc très bien ma chance par rapport à tous ceux qui ont développé d’horribles effets secondaires de par le monde. Et je comprends ce désarroi massivement étendu.

    Car le monde a été saboté en très peu de temps et personne n’en sort indemne.

    Aux critiques qui ne veulent rien savoir du tout des victimes des Pharmas et des médecins, je rappelle que 52 ans non-stop d’effets secondaires indélébiles, inutiles à 100 %, douloureux, affreux, c’est mon quotidien, avec délai de prescription du crime pédiatrique bien trop court par rapport à ma majorité.

    Faisons-le pour nos petits-enfants, c’est important de leur laisser autre chose qu’un gigantesque fatras de mensonges systématiques imbriqués.

    Salutations. eab

  24. Heureusement certaines personnes courageuses dénoncent les faits incompréhensibles ayant eu lieu pendant la crise du Covid. A ce propos, je vous conseille très vivement d’écouter les déclarations du Dr Philippe Saegesser. Cela s’est passé dans le canton de Vaud. Voilà le lien :
    ttps://radiolibre.ch/podcast/dr-saegesser-parle-ivermectine/

    1. Bonjour Michèle,
      Merci pour le lien. Très bel interview. Ce médecin doit être félicité.
      Voici une publication sidérante (rhabdomyolyse + insuffisance rénale aiguë post-vaccination) prévue pour août 2022..
      ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35832563/
      Si certains adeptes enragés ne veulent pas comprendre pourquoi certain(e)s patient(e)s ont été si fermement protégé(e)s et exempté(e)s, ma foi ce n’est plus notre problème !
      Et pour les produits “interdits” en Helvétie, quelques petites virées à l’extérieur s’imposent ni vu ni connu, avec à la clé une organisation optimale et fort discrète.
      Au plaisir de vous lire et bonne semaine. eab

  25. En France actuellement les ordonnances établies par les médecins, afin de soigner leurs patient malades du Covid par des traitements précoces, sont épluchées et tous les médecins ayant prescrit de l’ivermectine par exemple sont dénoncés à l’ordre des médecins. Cela concerne aussi les médecins vaccinés … Le Dr Pamart désire récolter de nombreux témoignages de soignants et de malades. Excellente initiative. Voilà la vidéo de 3 minutes réalisée par le formidable Dr Grégory Pamart :
    ttps://www.youtube.com/watch?v=or1di8hTxZo

  26. Pour le Covid-19 comme pour le réchauffement anthropique, les mensonge et les contre-vérités vont persister grâce au phénomène de dissonance cognitive. Ce qui compte, ce n’est pas de savoir quand les vérités seront rendues publiques, mais l’importance de la trace qu’elles graveront dans la mémoire collective. Alors pilule bleue ou pilule rouge ?

    1. Lucette/Suzette, pas la peine de publier des commentaires haineux sur votre propre blog, juste pour prouver que vous ne pratiquez pas la censure

      1. Ce que je crois nécessaire, c’est de mettre en évidence à quel point l’esclavage de la toile sans une autodiscipline risque de déshumaniser la société.

      2. Pour ma part, je trouve très bien que Mme Sandoz publie ce genre de message imbécile , pour que l’on sache , justement qu’il existe malheureusement des gens assez tordus , lâches , vulgaires et incultes pour dire leur méchanceté sous couvert d’anonymat quand ils sont à court d’arguments …..

          1. Cher CBD, j’espère que vous connaissez un tout petit peu la pharmaco-génétique et la pharmaco-toxicologie ainsi que l’allergologie. Car vous voyez CBD il y a des entre-deux sur la planète Terre …… le produit décrit dans l’article du Lancet peut également être formellement interdit, tout comme certains vaccins ….. avec pour les deux leurs compositions extrêmement délétères.
            Il y a une énorme quantité de nuances de gris entre le noir et le blanc.
            Si vous saviez quelles sont mes “molécules curatrices” de base, vous seriez amené soit à me dénoncer, soit à m’éliminer rapidement tant c’est inconcevable pour les esprits disons “moyens”. Et éradiquer toutes les pousses de gazon qui dépassent, c’est la norme. Portez-vous bien. eab

    2. Lucette,
      Vous n’allez, quand même pas, promouvoir la peine de mort pour délit d’opinion???

      Avec de tels sentiments toxiques, vous ne devez pas être heureuse.
      Cultivez plutôt l’amour pour vos semblables, vous verrez à quel point, vos dissemblables sont précieux, tels qu’ils sont avec leur opinion et leurs sentiments. Ils sont utiles à votre existence. Vous viendrez à regretter, un jour, de n’avoir pas fait un pas vers eux avec une disposition d’ouverture. Ne vous en frustrez pas! Ici, la plupart des commentateurs cherchent à comprendre. Comprendre c’est veiller sur sa destinée. Nous cherchons tous à maîtriser, chacun le sien. Sans protection collective, il n’y a pas de protection individuelle.

  27. Le problème est que déjà maintenant et depuis le début de cette campagne d’injections quasis obligatoires, qu’en est-il des chiffres liés aux effets secondaires ?

    La FIFA a publié qu’environ 100 fois de footballeurs sont tombés raides morts pendant la période fin 2020, 2021 et début 2022, donc après les premières injections, que pendant la période 2017-2019 !

    Blackout général sur les infos concernant les effets secondaires graves et moins graves, la “fameuse” revue Lancet refuse systématiquement toute publication relative aux conséquences dues aux injections, C’est comme avec l’assassinat de Kennedy ou les oubliettes datant de plus de 50 ans, les mensonges d’états ont la peau dure, il ne faudrait surtout pas admettre que le mensonge d’état revêt l’apparat des tenues sacrées.

  28. Révélation explosive sur la vaccination Covid : “tout a été planifié pendant 20 ans dans la maison de Bill Gates”, selon deux enquêteurs.

    Dans une interview accordée au média The Epoch Times et publiée ce 19 juin, deux enquêteurs américains, Peter McCullogh et John Leake, révèlent (dans un livre qui vient de paraître) que la vaccination, considérée par les dirigeants du monde comme la seule solution pour éradiquer le Covid, a été planifiée bien avant l’arrivée de la pandémie par des fondations internationales qui ont travaillé avec Bill Gates

    Une révélation explosive sur la vaccination. Alors que les cas de Covid commencent à grimper et que les autorités sanitaires annoncent le retour de la vaccination pour éviter une vague plus virulente que celles connues dans les mois précédents, deux chercheurs américains révèlent que la vaccination a été planifiée de longue date pour être l’unique réponse au Covid alors que d’autres remèdes alternatifs sont bien disponibles.

    Ces auteurs dont il est question ne sont autres que Dr Peter McCullogh, cardiologue et John Leake, écrivain. Dans une interview accordée au média The Epoch Times, les deux auteurs du livre “The Courage to Face COVID-19: Preventing Hospitalization and Death While Battling the Bio-Pharmaceutical Complex” font une révélation de taille et mouillent Bill Gates.

    “Tout a été complètement annoncé depuis le début. En 2010, Gates a déclaré que ce serait la décennie des vaccins. Plus tard, il a signalé lors d’une réunion que le retour sur investissement des vaccins avait été d’au moins 20 pour 1. Il est clair que le système se frotte les mains avec les vaccins”, explique Dr McCullogh.

    Le cardiologue américain fait référence à un twitte posté précisément le 29 janvier 2010 par Bill Gates et qui a été retrouvé par Lecourrier-du-soir.com. Dans le twitte en question, Gates déclarait que la prochaine décennie sera une décennie de vaccins. “Une décennie de vaccins – un engagement de 10 milliards de dollars sur 10 ans pour la recherche, le développement et la fourniture de vaccins”, écrit le milliardaire américain.

    Et ce n’est pas la seule réaction de Gates qui attire l’attention des plus curieux. En effet, d’après le média The Epoch Times, en 2019, soit un an avant le Covid, le milliardaire américain vantait les profits tirés des vaccins dans une interview accordée à la chaîne américaine CNBC. “Nous avons le sentiment qu’il y a eu un retour de plus de 20 pour 1”, disait-il.

    Pour John Leake, co-auteur du livre, tout a été planifié. “Pourquoi les vaccins Covid, qui ont été développés à la hâte, ont été présentés comme sûrs et promus comme unique solution à la pandémie tandis que des traitements alternatifs efficaces et non autorisés ont été diabolisés ?”, s’interroge-t-il. Et d’ajouter : “ce que nous avons découvert durant nos recherches et ce que nous exposons dans notre livre, c’est que tout cela a été planifié bien à l’avance (…) Ils ont en fait tenu une réunion dans la grande maison de Bill Gates, près de Seattle, en 2000. Pendant 20 ans, ils ont travaillé ensemble”.

  29. Selon Guy Debord, la société spectaculaire marchande vit sur le mensonge et la tromperie, ce qui lui permet de remplacer la vraie réalité par une fausse réalité (la réalité spectaculaire justement), qui correspond mieux aux visées et aux attentes des élites dirigeantes. Dans le cas du Covid, une succession de mensonges, essentiellement sanitaires, a permis de terroriser et d’asservir les populations, en mettant entre parenthèses les libertés démocratiques, de donner au pouvoir des “pleins pouvoirs” dont il a abondamment usé et abusé, et d’enrichir de manière éhontée des firmes pharmaceutiques privées grâce à la vaccination de masse! Qui dit mieux?

  30. Une fois de plus, la Suisse est le centre stratégique d’une atrocité planétaire, d’un génocide, comme elle fut jadis l’allié non avoué de l’Allemagne nazie, nos conseillés fédéraux sont en contact permanent avec la bande à klaus schwab et son donneur d’ordres bill gates et sa fondation située à Genêve, dans la zone de l’onu et des autres mafias institutionnelles aux mains des dictatures les plus sanglantes de la planète.

    Faudra t’il encore des leurres comme ceux d’une commission Bergier, celle qui a occulté le gros du magot, comme celui découverts récemment (2020) dans les comptes des filières sud-américaines du Crédit Suisse pour détourner l’attention sur des faits plongés dans un oubli aussi fragile qu’une coquille d’oeuf ?

    Aussi, comme les acquittements programmées par la “justice” helvétique de blatter et platini …

    Ce n’est pas cette affaire de faux vaccins garantis par l’oms, (également sise à 200 mètres des banques privées genevoises) qui vont faire sourcilier les professionnelles de façon de tiroirs à double fond !

  31. Bref aperçu relaté dans la presse suisse sur les fonds transités par l’ancêtre du Crédit Suisse en Amérique du Sud :

    ttps://www.rts.ch/info/monde/11140830-une-filiere-de-largent-nazi-en-lien-avec-la-suisse-mise-au-jour-en-argentine.html

  32. Le plus fort, c’est que tout est déjà documenté, publié, archivé et déposé devant plusieurs administrations y compris le FBI et les instances judiciaires des USA !

    ttps://www.washingtonpost.com/politics/2022/03/29/truth-about-hunter-biden-ukrainian-bio-labs/

    et

    ttps://www.business-standard.com/article/international/fund-led-by-biden-s-son-involved-in-financing-biolabs-in-ukraine-russia-122032401368_1.html

    des milliers d’articles de presse sur les implications du fils de biden dans le financement des labos de biotech ukrainiens spécialisés dans les manipulations de virus, bactéries à des fins destructives

    Par contre, la “presse” européenne et suisse, aux abonnés absents !

  33. Il faut savoir que les biden sont prêts à déclarer une guerre mondiale, une guerre qui finira automatiquement avec des armes nucléaires, juste pour recouvrir les affaires privées de fiston en Ukraine !

    Ca, il ne faudra pas attendre 50 ans pour le constater !

  34. Les problèmes de cycles que subissent les femmes et les jeunes filles ne peuvent se permettre un silence de 50 ans … , car sans fécondité , il risque de ne plus y avoir grand monde pour en parler … Permettez le lien d’un tableau qui ose en parler dés à présent … qui ose être témoin de son temps , de notre époque si trouble … ttps://www.galerie-com.com/oeuvre/-le-silence-de-l-ombre-…-2022/488913/#javascript;

    1. Toute femme peut connaître des perturbations de cycle menstruel en dehors de tout vaccin. Les hormones, cher Monsieur, les hormones! Au fait, nous sommes environ huit milliards sur terre. Les Nations Unies estiment la population à environ 10 milliards en 2050 et à 11 milliards en 2100.

      1. ttps://www.doctissimo.fr/sante/maladies/virus-emergeants/covid-19/vaccins/covid-une-vaste-etude-confirme-limpact-du-vaccin-sur-le-cycle-menstruel/74e9b2_ar.html

        Ajoutez à cela que plusieurs centaines de cas plus graves (dont certains ont nécéssité une hystérectomie) sont rapportés à la pharmacovigilance. Ces effets sont donc sous surveillance.

        ttps://www.public.fr/News/Covid-19-ces-femmes-qui-doivent-subir-une-ablation-de-l-uterus-apres-avoir-ete-vaccinee-1704615

        Une fois de plus, on constate que le vaccin provoque les mêmes troubles que la maladie (problèmes cardio-vasculaires, neurologiques, etc).

        Le fait de justifier la vaccination en la comparant aux risques d’une maladie grave et mortelle contre laquelle on souhaite précisément se prémunir en se faisant vacciner est médicalement et éthiquement très discutable.

        1. “Le fait de justifier la vaccination en la comparant aux risques d’une maladie grave et mortelle contre laquelle on souhaite précisément se prémunir en se faisant vacciner est médicalement et éthiquement très discutable.” Vous êtes sûre de ce que vous dites, Mélusine? Comment expliquer alors la disparition de maladies précédemment mortelles, puis éradiquées? Etes-vous nostalgique de la petite vérole, la variole, la diphtérie, etc.? Une rougeole peut engendrer des complications allant jusqu’à un handicap moteur-cérébral (je connais un cas). La pédiatre de mon fils à qui j’avais posé la question du bien-fondé de la vaccination m’avait simplement répondu: “Pour avoir séjourné longtemps dans des pays d’où était absente la vaccination, je sais ce que représente cette réalité.”

          1. Vous déformez mes propos en sortant cette phrase de son contexte. Si vous aviez ouvert les liens, vous auriez peut-être mieux appréhendé mon message. De plus, vos connaissances médicales me semblent mériter certains compléments.

            Chaque fois qu’on établi un lien probable entre le vaccin Covid et un effet secondaire, on le relativise en annonçant que le même effet peut se déclarer après une infection Covid (que l’on soit vacciné ou pas soit dit en passant).

            Vu la gravité de certain de ces effets (voir messages précédents) auxquels on peut ajouter, entre autres, les myocardites, des AVCs voire des cas de surdité, cette technique n’est médicalement pas acceptable: un patient doit être mis aux courants des risques pour pouvoir décider d’un acte médical de manière éclairée. Or, on a simplement prétendu que ces vaccins étaient sûrs.

            Dans le cas de la variole, les patients étaient informés des très rares effets secondaires graves (encéphalites) des premières générations de vaccins. Mais la variole tuait dans 30 % des cas (97 % pour la variole maligne) et ceux en réchappaient ne valaient parfois pas mieux. Le virus touchait toutes les tranches d’âge avec la même intensité. C’était une maladie très contagieuse. Le vaccin était très efficace (infection et contagion) et reste efficace durant des années (10 voire plus) sans rappel. C’est la seule maladie qu’un vaccin ait permis d’éradiquer, les autres sont restées endémiques.

            Dans le cas du Covid, il est plutôt troublant que la plupart des effets secondaires graves soient les mêmes que la maladie. Car c’est précisément ce que l’on cherche à éviter en se faisant vacciner. La létalité de la maladie s’exprime en pour-mille et augmente exponentiellement en fonction de l’âge. Ainsi les personnes de moins de 50 ans ne sont que très peu concernées.

            Ajoutons que la durée d’efficacité du vaccin est courte (on évoque des rappels tous les 4 mois) et que la protection contre la contagion est très mauvaise. La vaccination aurait donc dû être très ciblée.

            En mettant tout les vaccins dans le même panier, comme vous venez de le faire, on décrédibise l’ensemble. Ainsi, cette surmédication (et ces effets délétères) a généré une telle méfiance dans la population mondiale que les taux de vaccination pour d’autres maladies (dont la rougeole) sont en chute libre.

            Il faudra donc bien admettre ces effets secondaires graves, améliorer les vaccins Covid en conséquences et les réserver aux personnes à qui ils sont utiles. C’est le seul moyen de restaurer la confiance.

            Prétendre, comme vous l’avez fait, que c’est une affaire d’hormone (alors que des études scientifiques démontrent le contraire) pour minimiser le problème est donc peut-être contre-productif. Food for thought ?

          2. Voici un autre cas:

            ttps://www.youtube.com/watch?v=mvowhhMKVU8

            Encore une complotiste ? Ou alors il y a vraiment un problème qu’il va falloir reconnaître un jour ou l’autre…

          3. Merci Mélusine. Très intéressant.
            Ne vous faites pas trop d’illusions, le corps médical helvétique, le gouvernement dans son ensemble + forcément les Pharmas feront tout pour arriver gentiment, lentement, adagio très mollo jusqu’au délai de prescription (= 10 ans). Je connais cela par cœur et dans ce pays qui est le mien, les victimes des méfaits des produits issus des Pharmas n’ont aucune existence. Bons messages. eab

    2. Serge Escande, vous êtes en France. Connaissez-vous quelqu’un qui pourrait mettre la main sur la version .pdf du rapport sûrement intéressant (9 juin 2022) de G. Leseul (député), S. de la Provote (sénatrice) et F. Lassarade (sénatrice), rapport envoyé à la Présidence de l’Assemblée nationale et à la Présidence du Sénat au sujet des “effets secondaires nocifs ” de ces si “merveilleux” vaccins ?
      J’aimerais beaucoup le lire et ne suis sûrement pas la seule, parce que chez nous en Helvétie endormie, rien d’une telle alerte à ma connaissance (mais j’accepte toute littérature vraiment sérieuse, qui ne camoufle ni ne maquille les évidences foudroyantes).
      Je pense que vous savez déjà qu’en Autriche (donc tout près de nos frontières à l’est de la Suisse), la politique de vaccination obligatoire a pris fin le 23 juin 2022. Certes, il n’y a pas eu de “grands éclats” à ce sujet. Personne n’aime avouer s’être massivement planté, même 50 ans après un crime contre l’humanité.
      Merci d’avance Serge. eab

  35. Cela commence à délirer “grave” sur ce blog Sandoz-CORTO! Mais bon, il n’y aura bientôt plus que les membres du fan-club qui continueront encore à lire ces élucubrations et à s’auto-congratuler. Les autres auront renoncer à chercher à remettre un minimum de bon sens dans tout ça.

      1. Qui prétend détenir LA vérité est bien présomptueux. Et, rassurez-vous, j’ai déjà effectivement systématiquement mis un terme à la lecture de certaines logorrhées délirantes qui ne font que se répéter, et répéter, et répéter … en boucle ici 🙁 .

          1. “A force de chercher l’issue du labyrinthe, on finit souvent par en retrouver… l’entrée.”

            – Gérard Genette.

        1. Mais alors Ceilteach, pourquoi trouve-t-on encore vos commentaires sur ce blog ?
          C’est bizarre tout de même cette addiction irrépressible à un blog et à des courants d’idées qui ne vous conviennent pas, mais vraiment pas du tout.
          Dépendance incontrôlable ? Puisqu’on dit souvent que les contraires s’attirent ….

          Si je peux vous rassurer, les addictions diverses cela se soigne SANS vaccination.

          Gardez votre énergie pour un autre blog où vous semblez avoir nettement plus d’adeptes ou fans du même clan.

          Un merveilleux mois d’août. eab exemptée jamais contaminée
          PS: de vrais et discrets spécialistes avec titres académiques s’occupent de ces cas de figure intermédiaires car il est important pour la société humaine de comprendre sans attendre un cinquantenaire et des poussières

      2. Bonjour Monsieur Escande,

        Bien que fort loin de votre Monde, je viens ici pour observer le magma d’idées ( parfois suréalistes ) qui s’expose dans ce blog comme dans d’autres.

        Ce volcan est à surveiller comme tous les autres volcans sociaux.

        Et s’il m’en souvient, des règles élémentaires de savoir-être, j’ai appris qu’on ne demande pas dans un débat à qui que ce soit de quitter le pièce s’il exprime une idée qui ne vous convient pas.
        On argumente, posément, en accueillant l’altérité.

        Belle journée à vous.

        1. Entièrement d’accord avec vous. Ce n’est malheureusement pas ce que l’on observe de la part de ceux qui ne sont pas d’accord avec les opinions de la modératrice ou des commentaires qui vont dans son sens: insultes, arrogance, humour douteux, appel à la censure, etc

          J’ai même relevé un commentaire qui me paraît proche de la ligne rouge en terme de respect des lois (mais je ne suis pas un expert en la matière donc simplement disons simplement choqué par le contenu).

          Quand aux arguments, je n’en ai compté quasiment aucun. Au fait quels sont les vôtres en dehors de leçons bienvenues de savoir vivre ?

          1. Bonjour Mimi,

            Mes arguments sont dans un premier temps basés sur une saine méfiance des opinions et assertions extrêmes.

            Ils sont ensuite ceux d’un homme ayant une formation
            scientifique, faisant que je respecte une grande partie de la corporation des scientifiques impliqués dans les recherches actuelles. Je respecte la démarche et les incertitudes qu’ils acceptent d’admettre et de gérer.
            Ce qui ne m’empêche pas de rester terriblement méfiant à l’égard de la science appliquée à la rentabilité ( l’industrie pharmaceutique par exemple).

            Ces arguments viennent enfin des nombreuses connaissances amicales et relations que ma vie ( et mon âge, 56 ans) m’ont permis d’avoir dans des univers scientifiques variés, où la mesure, la nuance et l’humilité sont le commun. Ils sont ma source.

            Je n’expose pas ici ces arguments car ils ne me vaudraient qu’invectives. Et je craindrais de n’être qu’un mauvais porte-parole de ces scientifiques que j’essaie de convaincre de donner leurs raisons sur certains sites.
            Ils me répondent invariablement qu’ils préfèrent faire de la recherche , avec ses incertitudes, que de perdre temps et calme dans des débats violents et sectaires où beaucoup n’ont que trop de certitudes.

            Je viens ici enfin car il me parait cohérent de lire et réfléchir à l’opinion de tous. Je ne tiens rien pour certain.

            Je ne réponds que partiellement à votre question mais vous en explique la raison. Quand au savoir-vivre, il ne devrait pas être sujet à leçons , mais à bon sens élémentaire.

            En espérant que vous comprenez ma position, et vous souhaitant une belle journée d’esprit critique.

          2. Bonsoir Mimi,

            Mes arguments ?
            Ils se basent sur le fait d’interroger les scientifiques qu’il m’est donné de connaître et de leur demander leur opinion. Avec humilité.
            Car ils en savent plus que moi.

            J’ai du respect et de l’intérêt pour la science, voilà tout.

            Le bonsoir à vous,

          3. @Sylvain,

            Merci beaucoup pour vos réponses. Ainsi, nous pourions être plus proches que vous ne l’imaginez dans nos parcours et nos valeurs. Serait-il même possible que nous fassions partie de la même Alumni d’une école supérieure renommée à Lausanne ?

            Pour ma part, j’ai ensuite bifurqué dans ma carrière (direction) lorsque j’ai pris conscience, avec l’âge, que le pouvoir était chez les marchands et non les techniciens. Le client est roi: or, le client, c’est celui qui paie et cela s’applique aussi à la recherche.

            Mais, tout comme vous, j’ai continué à intégrer la démarche scientifique dans mon travail quotidien. Car si les opinions vous permettent de gérer la dimension “politique”, seuls les faits (l’observation) ont un caractère “scientifique”.

            Le monde scientifique est d’ailleurs peuplé d’humains avec leurs faiblesses diverses et variées: besoin de réussite sociale, avidité, besoin de pouvoir, egos surdimensionnés (par exemple, quand un chercheur passe plus de temps avec les médias que dans son labo). Ce monde là n’est ni pire ni meilleur qu’un autre: on y côtoie des personnes exceptionnelles mais aussi des personalités bien moins reluisantes.

            Parmi mes relations dans ce monde, une grande partie s’est totalement trompée dans de nombreux cas face à des sujets liés au Covid. Une partie l’a reconnu, je la respecte. Très peu l’ont malheureusement fait publiquement.

            Or, c’est bien le constat d’un décalage entre certains faits scientifiquement démontrés et les décisions politiques qui amène le doute. C’est pour cela que j’ai élargi mon champs de lecture. Je ne crains donc pas d’argumenter quel que soit le forum.

            Une étude vient d’ailleurs de confirmer que, contrairement à la croyance, les personnes les plus critiques face à cette crise font partie des catégories ayant bénéficié d’une éducation supérieure et disposent d’un revenu plus élevé que la moyenne.

            Finalement, tout comme vous, le respect est une valeur non-négociable: j’ai donc été surpris que certains pratiquent l’insulte (et souhaitent le malheur d’autrui) sur ce blog pour défendre leurs nobles idées surtout lorsqu’elles sont contraires à celles de Mme Sandoz.

            Cela démontre à quel point la dimension sociale a été négligée par les politiciens dans la gestion de cette crise. Peut-être parce que cette dimension a été exclue des modèles scientifiques servant à la prise de décision ?

            Au plaisir de vous lire dans le futur.

  36. Après une entrevue entre bill gates, klaus schwab et ee directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), tedros adhanom ghebreyesus, faisant l’objet d’une ouverture d’enquête dans affaire de forfaiture dans un dossier lié à des crimes de guerre, a pris la mesure « sans précédent » ce week-end d’ignorer le comité consultatif spécial de l’agence pour déclarer la propagation du monkeypox comme une « urgence de santé publique de portée internationale » – malgré son manque de formation médicale et son propre aveu que le risque de propagation était au pire “modéré”.

    Tout cela concocté à Genève dans le salon d’une banque privée !

      1. Si ils sont, en plus, soignés comme on a vu comment ils ont “soignés” les personnes âgées abandonnées sans traitement dans les EPHAD/EMS. Sans vouloir faire de l’humour, comble de l’affaire, saviez-vous l’hydroxychloroquine semblerait bien fonctionner pour freiner les symptômes liés à ces types de variole ?

  37. Chère Madame,
    La vérité se fait jour peu à peu. Mais attention, devant l’épuisement progressif de la population face à ces mensonges, voici que vient la nouvelle pandémie et sa valse de vaccination, la variole du singe ! Serons-nous les nouveaux macaques ?

    1. Ils vont simplement continuer avec le même poison que celui injecté dans l’affaire covid, ils changent leurs étiquettes et fourguent leurs milliards de doses qui stagnent dans leurs stocks périmés. A mon avis, cette histoire de “variole du singe”, en complicité avec les mêmes (OMS, bill gates, le marxiste klaus schwab et les mêmes complices corrompus dans l’UE et l’ensemble des états fantoches, ils changent les étiquettes des flacons et continuent de contaminer des innocents !

      Attention, le pompon, 5 décès sur 16’000 cas pour 8 milliards d’habitants sur terre et ….. déclare « urgence de santé publique de portée internationale », encore une fois, leurs labos ukrainiens comme les chinois pilotés par la France et les USA, ne sont même pas fichus de créer des virus mortels, bonne nouvelle, 99% des décès dus au covid sont des personnes âgées, atteintes de comorbidités et abandonnés sans soins !

      On serait en droit de penser que suite aux bombardements et du contrôle des labos ukrainiens par la Russie, que l’intervention de Poutine bouleverse les plans… de certains militants acharnés de la lutte contre le “réchauffement climatique”.

      Ils procèdent avec leur propagande, exactement de la même manière qu’ils l’ont fait avec ce covid, ce rhume de laboratoire, oms en tête, ils battent tambour et tournent crécelles, uniquement pour instaurer et sèmer la panique, alarment la population sachant, de plus, que la peur est un facteur clé dans les carences immunitaires.

      1. “leurs labos ukrainiens comme les chinois pilotés par la France et les USA, ne sont même pas fichus de créer des virus mortels, bonne nouvelle, 99% des décès dus au covid sont des personnes âgées, atteintes de comorbidités et abandonnés sans soins !” “ce rhume de laboratoire,”

        Ce serait trop simple, trop évident de cette façon, je pense qu’il y a quelque chose de plus machiavélique dans l’histoire quand on voit comment tout cela a été goupillé. Le virus pas méchant, en l’occurrence il a permis une vaccination de masse comme cela ne s’était jamais vu dans l’humanité. Et ainsi le piège à double détente est déjà déclenché : 1er pas/clic : à court/moyen terme, une baisse importante de la natalité dans les pays qui ont beaucoup vacciné (c’est déjà mesurable, voir les recherches en ligne) vs une augmentation spectaculaire des décès (toutes causes confondues) mais passée sous silence, chez les personnes en âge de travailler par exemple (voir les chiffres des assurances-vie DE, US, etc.). 2ème pas/clic … à plus long terme, je ne sais pas comment ça va faire boum, mais je crains le pire, genre bombe à retardement dans les injections géniques, bombe qui réagirait, au hasard, à une exposition à des champs électromagnétiques supérieurs à 26 GHZ (mais vraiment au hasard….).

        1. @KAHINA (La reine héroique)

          Vous écrivez en me répondant : “Le virus pas méchant, en l’occurrence il a permis une vaccination de masse comme cela ne s’était jamais vu dans l’humanité !

          Si vous me lisez, c’est ce que je ne cesse de marteler et de répéter, le piège avec ces alarmes paniquantes n’est rien que d’injecter ces poisons à répétitions, on est bien d’accord. Ce virus n’est rien en comparaison de ces injections diaboliques.

          Un autre exemple, soulever par le journal The Times en 1987, “les personnes atteintes du sida ont été majoritairement des personnes vaccinées contre la variole avec un vaccin développé sur des singes verts du Gabon, ce serait en inoculant la vaccine sur le singe que le virus aurait été transmis à l’homme via ces vaccins utilisés depuis 1977 et interdits depuis 1983 aux USA. Les campagnes de vaccinations contre la variole aux USA se faisait principalement envers les populations gays et principalement en Californie et New York, partout où ce vaccins avait été diffusé des cas de sida apparaissaient par milliers, ensuite, c’est l’oms qui répandu ce même vaccin dans 5 pays africains, pareil, ce sont ces pays qui comptaient des milliers de cas de sida alors que leurs voisins étaient exempts de cette épidémie, il faut savoir qu’alors que ce type de vaccins variole était interdit aux USA depuis fin 1983, l’oms a continué de l’utilisé en Afrique, en Amérique du Sud et aux Philippine jusqu’en 1991. début des années 90, il y avait des listes de pays touchés par le VIH, ces pays étaient tous sur la liste de l’oms dans la “lutte” contre la variole.

          Donc 30-40 après cette affaire, soigneusement plongée dans le silence, la vérité sur ce vaccin variole développé par pfizer, des démentis de l’oms tentent de faire taire la relation entre ce type de vaccins utilisé contre la variole et le sida, pas très convainquant ;

          ttps://www.lemonde.fr/archives/article/1987/05/13/un-dementi-formel-de-l-oms-les-vaccinations-antivarioliques-n-ont-pas-favorise-la-propagation-du-sida_4051700_1819218.html

          1. Un galop d’essai a également été tenté avec le H1N1 en 2009. Déjà à l’époque, je me suis braquée contre cette uniformité des médias et des autorités. Et heureusement, en 2009, cela n’a pas vraiment pris. Trop tôt pour que les médias numériques, les téléphones portables et autres gadgets aient fait leur travail de zombification? Aujourd’hui, cette zombification, ce déni, ont-ils pu passer car la mission de l’abrutissement numérique est un succès? Par ailleurs, en retournant encore plus loin dans le passé, mais je n’ai pas trouvé assez de sources concordantes, la grippe espagnole aurait-elle aussi été exacerbée par des tentatives ( volontairement?) maladroites de vaccination? Et hasard des calendriers à un siècle près, alors qu’aujourd’hui on soupçonne de plus en plus fortement une symbiose délétère Covid19/injections/5G, avant la Grande Guerre, c’était la naissance des télégraphes. Ce n’était que 20 à 30 kHz, une paille par rapport à ce qui existe aujourd’hui, mais sur des corps “vierges” jusque là soumis uniquement aux champs magnétiques naturels terrestres (de 0 à 3 Hz), cela a dû aussi faire de sacrés dégâts. Aujourd’hui, il faudra aux corps humains beaucoup de ressources pour supporter les 26 à 28 GHz de la 5G, surtout que le système immunitaire de bien du monde aura fort opportunément été flingué en amont.

      2. Suite à vos commentaires, je me demande s’il faut rire ou pleurer?
        Tout comme je me demande si vous y croyez vraiment ou êtes juste un troll avec beaucoup (mais vraiment beaucoup) de temps libre?

        1. En rire ou en pleurer, certes. Mais n’importe qui peut s’exprimer et il faut de tout pour faire un monde. Cela ne me paraît donc pas bien méchant.

          Mais puisque vous aimez la Science, voici un avant-goût de la nouvelle campagne marketing automnale:

          ttps://doi.org/10.1101/2022.07.19.500616

          Le vaccin actuel est a peu près aussi utile contre BA.5 qu’un pet contre une balle de revolver (ce qui n’a pas empêché d’administer largement une 4ème dose dans certains pays et de vacciner les nourrissons avec) mais….

          (roulement de tambour)

          … voici la solution avec le vaccin bivalent !

          Ok, l’étude n’est qu’en pre-print mais je n’ai aucun doute sur la validation par les pairs.

          Le principe est simple: on fait un petit cocktail des anciens virus et on espère obtenir une immunité contre les futurs variants en faisant une petite blague à notre système immunitaire qui produit alors des anti-corps moins “ciblés”. C’est un peu le principe du vaccin contre la grippe mais revisité protéine spike et ARNm (miam miam !)

          Donc 50 % de Delta (ou Wuhan selon vos préférences) et 50 % BA.2. et ça semble fonctionner sur les souris contre BA.5. au niveau de la production d’anticorps.

          A noter qu’une majorité de la population (vaccinée puis maladie omicron) a déjà été exposé à ce cocktail et qu’une autre partie est déjà immunisée contre BA.5 suite à la dernière vague.

          Contre les nouveaux variants ? BA.75 ou ceux qui succéderont à BA.5 ? on verra bien, de toute façon pas le temps de tester et les autorisations seront données même avec un taux d’efficacité digne de l’hydroxycholoroquine…

          Bref on essaie et on s’amuse bien. Faut-il en rire ou en pleurer ?
          Je suis prêt à prendre les paris: peu d’efficacité contre la contagion; le virus s’adaptera à ces anti-corps en 3-4 mois et la durée de l’immunité restera courte (4 mois). Avec un peu de chance, la lignée omicron va s’éteindre sous la pression sélective et on va découvrir une nouvelle bestiole plus ou moins dangereuse ?

          Donc je passerai mon tour cette fois-ci vous souhaite bonne dégustation de ce nouveau cocktail surtout qu’on se dirige vers une tournée trimestrielle pour maintenir un semblant de crédibilité contre la maladie.

          1. J’adore votre style Scandale ! Merci de me faire rire et ce n’est pas facile.
            Au sujet de, je vous cite “la validation par les pairs”, nous savons toutes et tous très bien comment ces petites combines sont goupillées et encore mieux si nous connaissons les dessous peu affriolants de l’univers académique.
            Cela fait des lustres que c’est ainsi et il y a peu de chance que cela change vraiment – certes un chouia mais j’émets de gigantesques doutes pour un peu plus qu’une miette de dépoussiérage.
            Une belle fin d’été Scandale. eab

  38. Suite à toutes ces paniques, ayant très certainement perturbés l’immunité collective, le nombre de zonas a explosé ces derniers mois. Le zona est à l’origine dû à des virus résidents présents chez 100% des populations et proches du virus de la variole/varicelle. Ces choques émotionnels sur des patients faibles au niveau de l’immunité peuvent parfois, au delà de zonas, développer des formes de varicelles, c’est pour cette raison et à vérifier, qu’il s’agisse plutôt d’un virus semblable à la souche varicelle qu’à la souche variole, car les symptômes sont plus proches de la varicelle que ceux de la variole. Il font partie de la famille des orthopoxvirus, de gros virus avec des immunités croisées entre les variants.

    Autre incohérence ; A nouveau ils désignent ce variant avec une espèce animale, ça n’a aucun sens, premièrement parce qu’il y a autant de variété de singes que d’orthopoxvirus, je le dis, ce virus est très présent dans la plupart des mammifères, ils se développent dans les espèces en raison des niveaux de réactivité immunitaire, en réalité, telle espèce développe plus ou moins et avec des symptômes variés la multiplication de ces virus dans un organisme. Par exemple, un singe stressé par sa condition de “détention”, en cage, est 1’000 fois moins résistant qu’un singe vivant dans son milieu naturel. Un singe enfermé dans une cage, comme celles utilisées dans les labos, a une espérance de vie très courte, 2 à 3 ans maximum. En fait, ils nous balancent des adjectifs désignant les maladies en fonction des animaux qu’ils enferment dans leurs labos. Des animaux subissant des captivités aussi “inhumaines”, de ce point de vue, ces animaux de labos sont des boites de pétri par définition, nous sommes pris dans une série de cercles vicieux vecteurs d’incohérences abyssales et ils le savent très bien.

    Pour qu’un virus développe une zoonose, c’est plus complexe, il faudrait être certain que la transmission/mutation se fasse en milieu naturel, les zoonoses de labo sont très vulnérables et les transmissions dans les labos entre les animaux et les humains sont rares.

    Cette soi-disant “variole du singe” est une blague, il s’agit très certainement d’une varicelle ou d’une variante plus proche de la varicelle que d’une variole, même si la frontière entre les deux est mouvante !

    1. Bonjour Corto,

      Sans même considérer l’étendue merveilleuse de vos compétences et savoirs, dois-je comprendre à ces derniers mots sur la variole et la varicelle que vous êtes également virologue , ou infectiologue, ou biologiste ou médecin ?

      Je salue ce cv ébouriffant !

      1. Sylvain, ça fait un moment que je commente sur le blog de Madame la Professeure Suzette Sandoz, sans être vous-même virologue ou autre, vous pouvez facilement comparer mes allégations avec les connaissances confirmées, mais vous ne le ferez pas, car vous ne trouverez pas grand chose allant à contrario de mes déclarations, sinon, libre à vous !

        1. Bonsoir,

          Cela ne répond pas à ma question concernant vos compétences et non vos allégations. (Le mot que vous avez choisi,allégation , est au reste très opportun )

          Ma question aura-t-elle une réponse claire ?

          Vous souhaitant le bonsoir,

          1. Sylvain, svp, répondez à cette question
            Macron, Berset ou Draghi: sont-ils virologue , ou infectiologue, ou biologiste ou médecin? Même le directeur de l’OMS n’est pas médecin – et cela n’a pas l’air de vous déranger.
            Le Parlement suisse, combien en compte-il?
            Or la politique de santé concerne et impacte tout le monde. Et je ne vois pas pourquoi on ne devrait pas s’exprimer sur un sujet qui nous concerne directement.
            Si vous voulez vous en remettre aux experts et ne pas vous en occuper, c’est votre choix. Mais respectez aussi le choix de ceux qui se sentent concernés par leur santé et qui ne veulent pas déléguer ce droit fondamental à l’Etat.

          2. j’écrivais le 26 juillet que cette “variole du singe” n’est rien d’autre dans la majeure partie des cas une varicelle :

            Voilà qui est confirmé le 28 juillet, soit 2 jours après mon commentaire :

            ttps://expose-news.com/2022/07/28/gov-docs-monkeypox-coverup-vaids/

            Donc, sylvain je vous propose un peu de lecture …

  39. En France, Jean-François Delfraissy lâche macron et veran, il dénonce, accuse le gouvernement de lui avoir imposé des pressions considérables et des sortes de chantages. Il dénonce ses fausses annonces sur le masque, sur le “””vaccin””” et sur les traitements imposés à la population.

    Aux USA pfizer se fait prendre procès après procès, l’avocat Robert Kennedy et son cabinet renommé ne cesse d’entreprendre des procédures contre pfizer et autres, des poursuites atteignant des montants jamais vus, du coup le ceo de pfizer, burla, vient de vendre la quasi totalité de ses actions pfizer en une semaine, pfizer a commencé des démarches de changement de nom d’enseigne et prépare sa domiciliation hors des USA, visiblement comme tous les voyous, dans les îles des Bermudes.

    La bourse de Wall-Street vient d’autoriser pfizer de pratiquer les ventes accélérées de ses actions, via l’article 17 CFR (code of federal regulations) concernant les ventes de marchandises via ses titres ainsi que ses valeurs mobilières, en deux, le bateau coule même si les géants de la finance tentent de colmater les fissures dans la coque.

  40. Professeure Bonjour, voici ce que les israéliens nous apprennent sans attendre 50 ans dans Int J Disaster Risk Reduct 2022 Sep;79:103181.
    ttps://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2212420922004009?via%3Dihub
    Titre: Impact of societal resilience on vaccine hesitancy and uptake: Lessons learned from the Israeli experience.

    La phrase “public attitudes are primarily influenced by the degree of trust in the leadership ….” est très intéressante. Trust in the leadership a partout fondu comme neige au soleil.

    Au-delà des controverses stériles, il faudra bien à un moment donné tenter de reprendre confiance en nos “autorités”. Pour l’équipe actuelle, c’est vain, aussi vain qu’un cancer malin.

    Bons messages. eab

    1. C’est marrant, ils se mettre à pondre des études dans tous les sens, dans l’étude concernée ils annoncent que seulement 5% des israéliens n’auraient pas été inoculés avec pfizer. Je ne marche pas dans cette hypothèse, je vis en Israel et en Israel la population est très ouverte à la discussion, impossible de se poser quelque part sans que l’on vous adresse la parole. Ce que j’en ai tiré, c’est que beaucoup moins de personnes que ce qui est dit ont acceptés ces injections en Israel, encore hier soir dans un café, 50% des personnes présentes déclaraient ne pas avoir acceptés ces injections, je ne vais dire que 50% des israéliens n’ont pas été injectés, mais les cas se répètent et je doute grandement de ces annonces financées par des instituts ou autres départements universitaires. Nous l’avons vu avec cette tentative d’injecter ce poison aux enfants, en Israel, moins de 2% des enfants ont suivis les conseils de la propagande dans cette campagne, à mon avis et je ne serais pas surpris, qu’une fois de plus, ils mentent outrageusement sur le nombre de personnes inoculées, la propagande consiste à vouloir isoler les personnes hésitantes ou refusant ce traitement imposé. Certes, l’opération a été un réel succès du point de vue de ces empoisonneurs, mais je maintien qu’ils mentent sur le nombre, car je connais beaucoup de personnes qui ont refusés, je parle de personne que l’on rencontre fortuitement, dans la rue. Autre chose, l’administration de la première dose a certainement mieux fonctionné, quand aux doses ultérieures, la population a été de plus en plus sceptique et je connais très peu d’israéliens ayant reçu une troisième dose, alors que les chiffres officiels tiennent une autre version !

      1. Re Bonjour Corto, j’essaie de lire pour me forger avec patience une idée d’ensemble, sans rien écarter puisqu’avec mon exemption vaccinale je suis au milieu de ce jeu pas très amusant.
        Exactement comme pour d’autres vaccins (grippe par exemple) ou divers produits issus des Pharmas qui ne pourront jamais cibler mon organisme.

        Avez-vous lu l’étude sur la durée d’efficacité des vaccins au Quatar ?
        Et j’imagine bien que vous avez entériné l’étude de Sun CL, Jaffè E, Levi R sur les effets d’urgences cardiovasculaires chez les moins de 40 ans.
        Je suis sûre que vous avez déjà digéré celui-ci (20 juillet)
        ttps://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35856178/

        Et pour vous donner une idée de ce qui m’intéresse vraiment, voici un lien tout récent d’une étude irano-américaine :
        ttps://www.amjmedsci.org/article/S0002-9629(22)00312-3/fulltext
        En Italie les patient(e)s GNCM-CMGN sont depuis très longtemps sensibilisés et éduqués dans ce sens, avec produits provenant des USA.

        En Suisse il ne faut pas rêver éveillé(e)s puisque nous nous hâtons très lentement, donc pour l’affaire des super-vaccins-tueurs-en-différé, il faudra encore attendre des décennies et personne ne fera jamais de mea culpa public.
        Une belle journée. eab

    2. Autre détail relatif à cette “étude”.

      Je n’ai reçu aucune injection et donc, je n’avais pas ce “green pass” et sachez que pendant la période “green pass”, je n’ai à aucun moment été exclu d’entrée dans un restaurant ou autre espace public, pour la simple et bonne raison qu’en Israel, personne n’en avait à battre de ce système de discrimination, j’irai plus loin, ce “green pass” était largement comparé à “l’étoile jaune” imposée par les nazis et considéré comme une abomination en soi. Ce système n’a eu aucune sorte d’impact en Israel et pour cause !

      Je rebondi sur l’occasion pour rappeler à tous les citoyens de toutes les nations, la nation est notre Patrie, même si le terme est patriarcal, il revêt un sentiment maternel, une appartenance d’ordre familial, une question pour Madame la Professeure ; La peine capitale est-elle prévue ou possible, en Suisse pour trahison envers la Patrie en temps de guerre ?

          1. Du temps de Nicolas De Flue qui avait beaucoup écrit pour contribuer à la faire abolir. Je n’ai pas la date exacte en tête. Il y a plus d’un siècle en tout cas.

        1. Plus depuis 1992.

          ttps://www.swissinfo.ch/fre/la-peine-de-mort-abolie–même-en-temps-de-guerre/3386340

          Biden doit se soumettre à un examen pour déceler s’il est sénile.

      1. Corto, merci de ces précisions, toujours utiles car je ne vis pas au Moyen-Orient.
        Mais mais mais pourquoi donc suis-je encore sur mon territoire ? J’aurais déjà du émigrer chez vous en Israël depuis un bail et j’aurais pu aller partout avec mon exemption. Sauf que je ne sais pas si chez vous on accepte les agnostiques purs et durs.
        Une chose est beaucoup plus sûre que ces fameux vaccins: chez vous je n’aurais jamais été traitée comme un vulgaire parasite, ce que je suis pour toujours sur mes terres, parce que ce merveilleux pays la Suisse, déteste reconnaître ses méga erreurs.
        Au plaisir de vous lire Corto. eab

      2. “Les États peuvent […] imposer des sanctions aux personnes qui désertent ou évitent le service militaire lorsque leur désertion ou leur insoumission ne repose pas sur des motifs de conscience valables, à condition que ces sanctions et que les procédures s’y rattachant respectent les normes internationales.

        “Le droit de l’État à contraindre ses citoyens à effectuer le service militaire n’est toutefois pas absolu. Le droit international relatif aux droits de l’homme, ainsi que le droit international humanitaire et le droit international pénal imposent certaines restrictions aux États […]. En général, pour être
        justifiés, le recrutement et le service militaire doivent remplir certains critères : ils doivent être prescrits par la loi, mis en place d’une manière qui ne soit pas arbitraire ou discriminatoire, les fonctions et la discipline imposées aux recrues doivent être fondées sur des besoins et des plans militaires, et ils doivent être justiciables devant un tribunal.”

        (Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH), « Fourth report on the situation of human rights in Guatemala », OEA/Ser.L/V/II.83, Doc. 16 rev., 1er juin 1993, chap. V. Voir aussi, CIDH, Piché Cuca c. Guatemala, Rapport No. 36/93, Affaire 10.975, décision sur le fond, 6 octobre 1993, indiquant que le processus de conscription doit être attaquable devant un tribunal, disponible en anglais à l’adresse : ttp://www.refworld.org/docid/5020dd282.html).

        Aucun Etat ne prescrit la peine de mort pour trahison, ni pour désertion et/ou insoumission, sauf les régimes hors-la-loi. Jusqu’à preuve du contraire, la Suisse est un Etat de droit. Ne confondez-vous pas patriotisme et hooliganisme?

  41. Je pense qu’il ne va pas falloir attendre 50 ans, car la vérité commence à emmerger. Voilà une vidéo très intéressante de 5 minutes concernant les USA.
    ttps://www.youtube.com/watch?v=tKhrlllTLms

  42. 50 ans? Peut-être mais les complices / coupables / responsables devraient se méfier… quand on voit la clique Fauci & Co qui avait espéré la paix et s’exonérer de toute responsabilité en décrétant une classification de 75 ans sur les documents relatifs aux essais sur les injections géniques. Mal leur en a pris, puisqu’un juge a décrété que c’était ici et maintenant que ces informations devaient être rendues publiques. A quand une pareille décision de justice en Suisse?

    1. A Kahina: Pour qu’en Suisse la “justice” agisse, cherche la vérité et condamne les responsables, alors il faudra attendre plus de 50 ans ! Et les faits seront prescrits …
      Il faut créer des jurys de citoyens, ce sera beaucoup plus efficace.

    2. Sauf que la Suisse, comme des dizaines d’autres pays ont signés des closes leur interdisant toute forme de poursuites sur les contrats avec ces voyous, de plus la Suisse comme….. ne connait même pas la formulation des produits qu’ils ont “imposés” à leurs populations, c’est mal parti !

      Je me trouvais en Inde quand les paysans avaient organisés une manifestation autour des bureaux de monsanto, toute la ville de Dehli était bloquée, déjà que ça ne circulait pas vraiment en temps normal, ils étaient pour le coup, plusieurs centaines de milliers d’agriculteurs, monsanto ne s’attendait pas à un tel nombre de participants, ils ont entourés les bureaux de la multinationale, demandés que tous les employés sortes sans sortir des documents, en sortant les employés, un peu affolés ont été fouillés, ensuite, les manifestants sont entrés dans les bâtiment et ont tout détruit ! La police envoyée sur place, des policiers ont également participés au “nettoyage” des bureaux !

      Tant que ça ne se passera pas de la sorte, ils continueront de rire comme des fous !

  43. Delfraissy explique que le confinement et le vaccin n’ont servi à rien !

    Et si ce type adopte cette attitude, c’est qu’il a très peur des conséquences de ses positions et de son rôle pendant la torture et l’empoisonnement infligé pendant plus de 2 ans, comme le font les dictateurs lors d’un changement de régime !

    C’est une véritable bombe que lâche le professeur Delfraissy, président du Conseil scientifique, dont la mission prendra fin précipitamment dans quelques jours.

    Celui qui a multiplié les informations alarmistes, celui qui, sous la pression des laboratoires pharmaceutiques et de McKinsey, a dicté la politique sanitaire du gouvernement, nous explique à présent que le confinement, la vaccination et les menaces professionnelles n’avaient servi à rien.

    En plus de lâcher le gouvernement et ses sponsors de la big pharma et mckinsey « Le “Zéro Covid” est un échec total. Ce sont les médias qui poussent à ça. Il faut vivre avec le virus ! »

    C’est juste ce que disait, entre autres, le Professeur Joyeux, le professeur Raoult, le Pr Perronne, et nos amis les docteurs Nicole et Gérard Delépine, ainsi que tous ceux qui ont été persécutés par le Conseil de l’Ordre

    Dans un pays normal, Delfraissy et tous ses complices seraient jetés en prison…

  44. L’avocat français Fabrice di Vizio, spécialisé depuis des lustres en santé publique, a créé une association proposant aux citoyens de réaliser une action collective contre l’état français, suite aux mesures sanitaires imposées. A ce propos, écoutez sa vidéo de 9 minutes, datée du 25 juillet :
    ttps://www.youtube.com/watch?v=ZK4RK9X90sE (il faut passer les annonces).
    J’espère très vivement que des avocats efficaces et motivés feront la même chose en Suisse, mais pas dans 50 ans … Et les remercie d’avance.

  45. Sujet intéressant avec moins de 20 % des commentaires qui le traite.

    Les détracteurs semblent avoir la même attirance que les enfants pour le zoo, pour donner des leçons et se sentir important, ou alors “surveiller les “complotistes”. Le contenant passe bien avant le contenu.

    Certains promoteurs sont très imaginatifs et volubiles sur des sujets variés.
    Je suis en désaccord avec Madame Sandoz sur de nombreux sujets. Par contre, en ce qui concerne cette pandémie, je pense qu’elle fait preuve d’une certaine perspicacité.

    Ainsi, ses articles ont mis en doute la proportionalité des mesures, la vaccination des enfants et le besoin de mettre la priorité sur les traitements. Dans les trois cas, les faits lui donnent raison.

    Des études scientifiques ont remis en cause l’efficacité de certaines mesures lorsqu’on l’on tire un bilan sur 2 ans et que l’on considère la totalité des effets sur la société.

    La vaccination des enfants dans le contexte d’Omicron est un flop. Non seulement, l’analyse risque-bénéfice (individuel et collectif) n’a pas été établi clairement mais vacciner au sommet d’une vague alors qu’il faut 5-6 semaines pour que la vaccination déploie les effets attendus est un non-sens médical.

    Vu le taux d’incidence record à cette époque et la faible capacité des enfants à se protéger, ils ont été massivement contaminés avant que le vaccin n’ait un effet protecteur quelconque contre les très rares formes graves.

    Concernant les traitements, relevons que, depuis des mois, le vaccin est utilisé à titre de traitement prophylactique contre les formes graves et non plus pour lutter contre la contagion. Son usage aurait alors dû être plus ciblé. Mais face à un virus qui mute aussi rapidement et contre lequel l’immunité est de courte durée, ce n’est pas la solution.

    L’EPFL et le CHUV annoncent des résultats positifs sur les animaux avec des anticorps monoclonaux contre tous les variants. Ces traitements seront utilisés de manière prophylactique ou curative. C’est un progrès majeur car, même s’il ne tue désormais que très rarement et de manière ciblée, certaines personnes peuvent subir des séquelles parfois graves et permanentes.

    Faudra-t’il 50 ans pour que la clairvoyance de Mme Sandoz soit reconnue ? Quand à la question qu’elle soulève cette fois-ci, je pense qu’elle pourrait bien avoir raison une 4ème fois.

    Donc, un grand merci pour jouer ce rôle de garde-fou important en démocratie.

  46. Je suis de plus en plus censurer, il y a des forces qui n’ont rien d’autre comme moyen d’action que de cacher certaines vérités, en fait, c’est l’un des ingrédients principal qui gouverne les forces maléfiques, ne pas laisser certaines vérités, pourtant évidentes, s’exprimer. Tout le monde le remarque et c’est cette carence en constats factuels qui provoque des sentiments de perdition. Soudain nous sommes dans un monde dans lequel certaines choses, pourtant visibles ne sont jamais dites. Les prétextes pour noyer les évidences sont infinis, eux par contre, se multiplient comme des séquences obtenues par manipulations génétiques dans un organisme vivant, une sorte de “génie” utilisant nos propres mécanismes pour se multiplier et remplacer nos gênes authentiques, c’est le même type de fonctionnement, remplacer à doses pondérales et le plus possible le faux par le vrai et à force de substituer du vrai avec du faux, les organismes vivants étouffes, dans les corps comme dans les esprits !

  47. Ce qui a été constaté à propos de toutes ces modifications de gênes opérés depuis des décennies, qu’il s’agisse d’ARN ou d’ADN, c’est que ces modification, actuellement effectuées avec un outils comme les CRISPR, fonctionnent en coupant des séquences d’un des brin d’une chaine ADN et les remplacent avec d’autres séquences, pour faire simple. Les CRISPR sont des enzymes qui ont pour fonction de repérer des séquences spécifiques dans un code génétique ADN ou ARN, de les couper et de les remplacer. Voir explication sur wikipedia ; ttps://fr.wikipedia.org/wiki/Clustered_Regularly_Interspaced_Short_Palindromic_Repeats

    Certes, les nombreux types de CRIPR fonctionnent, ils effectuent leur tâches avec succès et sont actuellement utilisés dans d’innombrables laboratoires et vous pouvez même vous en procurer pour faire des expériences chez vous. Cela fait des décennies que des biologistes passent leurs journées à couper et remplacer des séquences dans ce monde quasi infini que sont les combinaisons ADN et ARN du vivant. Notamment en faisant des inversions palindromiques sur des fonctions liées aux codes génétiques du vivant.

    Cependant, il faut savoir une chose !

    Toutes ces transformations obtenues avec des enzymes types CRISPR, en fait ne fonctionnent pas !!!!

    Disons qu’ils ne fonctionnent pas, mais pas du tout dans les espérances des résultats souhaités et cela avec des conséquences dramatiques. Nous avons vu que l’un des premier résultat que cette “science” ait obtenu et dont les industries ne se privent pas consiste à rendre des céréales stériles, très pratique, cela oblige les agriculteurs de se fournir de semences chez leurs fournisseurs de semences OGM. Cela s’appel des gênes mutés. Leurs chromosomes deviennent incapables de se coupler avec d’autres chromosomes, en fait c’est le principal défaut des manipulations opérées avec CRISPER, lorsque vous transformer les séquences avec CRISPER, le principal constat est que ces mutations empêchent la possibilité aux chromosomes de se coupler et de permettre la reproduction.

    Ne vous demandez pas pourquoi la natalité chez les personnes inoculées avec ces produits ARN-m ont de graves problèmes au niveau de la fertilité, ils sont devenus comme ces maïs, ces blés, ces soyas OGM, certes certaines de leurs fonctions ont été atteintes par des chromosomes incompatibles à la duplication, à la compatibilité entre chromosomes de s’unir et de se multiplier.

    En fait, en utilisant ces outils CRISPR, vous obtiendrez des résultats, indéniablement, mais ces outils sont imparfait, ils n’arrivent pas à créer des séquences compatibles avec les mécanismes de reproduction, ce n’était que les industries ait fait une découverte en créant des gênes mutées, c’est qu’ils ont bêtement constatés que les ARN ou ADN transformés sont incapables d’être compatibles avec les fonctions chromosomiques des organismes. Difficile de modifier un ADN ou ARN avec les outils CRISPR et de le rendre reproductible, d’obtenir avec ces modifications, des chromosomes, à la base de la reproduction. Y compris la reproduction des cellules et c’est là que par rapport au produit pfizer et autres qu’il y a problème, ça veut dire que ces produits ont empêchés, pour le moins momentanément que les cellules se reproduisent, se multiplient pour garantir un renouvellement cellulaire vital !!!

  48. En réponse à Samy, ci-avant intervenant…

    Bonsoir Samy,

    Je vous réponds avec plaisir.

    Macron, Berset et Draghi ne sont effectivement pas qualifiés pour statuer eux-mêmes.
    Sans dire que j’approuve toutes leurs décisions ( il s’en faut de beaucoup) je reste conscient que leur rôle n’est pas d’avoir la connaissance de tout ,mais de savoir réunir autour d’eux les compétences les aidant à arbitrer, selon les circonstances.
    Sur la base des conseils donnés, les femmes et hommes élu(e)s doivent ensuite faire synthèse et faire des choix en fonction d’une multitude de paramètres ( capacités sanitaires, opinions publiques, risques, contraintes économiques….dans le cas de la Covid). Et ce, en leur âme et conscience.
    (Bien entendu, des considérations beaucoup moins louables influencent malheureusement les décisions prises. C’est incontestable et à condamner .)

    Mais aucune décision, en temps de crise, n’est simple à prendre.
    Le Cardinal de Retz disait : “Rien ne marque tant le jugement solide d’un homme, que de savoir choisir entre les grands inconvénients.”

    Second point. Vous vivez en démocratie, avez le droit d’exprimer votre opinion, ce qui ne garantit pas par principe qu’elle est pertinente. Le droit d’expression est indispensable, mais il n’est pas tyrannie de l’opinion de chacun.

    Dernier point. Je ne délègue pas mes droits mais suis obligé, en démocratie, d’espérer pouvoir faire confiance à des plus informés et plus compétents que moi. D’autant plus si le domaine est complexe.

    En étant conscient de mes incompétences, tout en restant informé et très vigilant, je ne prive personne du droit de s’exprimer, ne devient pas une victime et reste doté de mon esprit critique.
    En l’exprimant avec calme, sérénité, respect des autres et sans imaginer que d’obscures puissances sont à mes trousses.
    En démocratie, vous avez parfaitement le droit ( et la possibilité) de donner votre opinion. Il en est de même pour moi.

    Bonne soirée Monsieur

    1. @ Sylvain
      Petit correctif: personne ne vous a empêché de vous exprimer, c’est vous qui avez exigé des diplômes pour prendre la parole.
      Sinon, le débat n’est pas uniquement sur la démocratie et le droit d’exprimer des opinions diverses et variées sur les choix des politiques de santé publique. Ce qui est en jeu, c’est le droit de se soigner librement, de suivre un traitement ou de ne pas le suivre.
      Relativiser ce droit sous prétexte de l’urgence ou de la non-expertise, ou de la bonne foi de l’Etat, c’est remettre en cause le principe fondamental d’autonomie des personnes.
      Enfin, peut-être ne faudrait-il pas évacuer de notre esprit le fait que les meilleurs experts peuvent se tromper, et que cela arrive même assez souvent dans l’histoire, non?
      Et ce n’est pas douter de la science, c’est simplement observer et reconnaître que la réalité est complexe et que l’humain est faillible.
      Durant des décennies, nos Etats ont internés des gens et les ont “soignés” contre leur volonté pour des raisons de santé publique, conseillés par les meilleurs “experts” de l’époque.
      On peut ne pas être médecin et considérer cela comme abusif. De même on peut considérer comme abusif certains fonctionnements actuels – et il n’y a rien de “complotiste” ou “d’obscurantiste” à cela.
      Ainsi, quand le Président Macron dit et assume totalement vouloir “emmerder les non-vaccinés”, chacun jugera de la bienveillance exprimée, et mise en actes.
      Personnellement, je trouve ces propos très révélateurs de la dérive actuelle, car ils ouvrent la voie à une forme de contrainte décomplexée de l’Etat en matière de santé publique. Voulons-nous vraiment retourner dans ce type de logiques toxiques? Oui ou non?

      1. Bonjour Samy,

        Vous vous méprenez.

        1)Je n’ai jamais eu l’impression qui quiconque m’empêchait de m’exprimer ( notamment sur ce blog )

        2)Je n’ai jamais exigé de diplômes. Le verbe exiger serait parfaitement inapproprié tant il est excessif et comminatoire.

        3)Devant les propos qu’assène Corto, et ses assertions souvent sans nuances, je me suis demandé quelles étaient ses sources, ses compétences réelles et aussi sa formation ( donc ses diplômes ou son parcours ). Je lui ai posé cette question à lui, et à lui-seul.
        Je prends soin d’écouter toutes les idées, mais il serait naïf, sot et d’une grand faiblesse de caractère de ne point s’interroger sur l’émettrice ou l’émetteur d’ affirmations qualifiées d’indiscutables.
        Sachez qui vous parle ( son vécu, son profil psychologique, ses compétences, son métier, ses convictions, ses forces, ses faiblesses, ses angoisses, ses colères, ses joies …..) et vous comprendrez déjà mieux pourquoi il vous parle ainsi.
        Cela fait partie intégrante de l’esprit critique que de procéder en faisant le portrait de son interlocutrice ou interlocuteur.

        Pour le reste de votre intervention, je vous rejoins totalement.
        Et pour avoir un jour , ma conscience me le dictant, désobéi à un ordre, lors-même que j’étais un haut-gradé d’une armée, je sais quelles en sont les conséquences . Le débat avec des interlocuteurs pondérés fut l’issue.

        Belle journée à vous

        1. Disons qu’après avoir écouté et subit les conclusions déversées par tant de spécialistes mondiaux, nul besoin de faire polytechnique pour entrevoir et dénoncer les contradictions émises par ces éminents professeurs et autres charlatans, tous au services des multinationales de big-pharma.

          Un petit récapitulé :

          “les masques ne servent à rien”, suivit de plusieurs années d’obligation de porter des masques, tous les conseils d’experts diplômés de pratiquement tous les pays “développés” !

          Le “vaccins” protège contre la contamination, suivit par “le vaccins” ne protège pas contre la contamination !

          Le “vaccin” empêche les infections, suivit par “le vaccin” ne protège pas contre les infections !

          Et plus récemment ; Le “vaccin” protège contre les formes graves, suivit par ; Il n’est pas établi que le “vaccin” empêche les formes graves du covid !

          Vous avouerez bien qu’avec ces quelques exemples, même le dernier des imbéciles que je semblerai être a largement de la manoeuvre pour informer de manière un peu plus circonspecte que ne le font vos guignoles couronnés par les académies, ce qui, à votre place devrait constituer un certain niveau de réflexion pour retirer ce que vous alléguez !!!

        2. Merci pour votre message courtois.
          Je comprends ce que vous voulez dire – effectivement, se poser la question de qui est pertinent et permet souvent de mieux saisir les arguments. C’est vrai.
          D’un autre côté, ce blog permet l’anonymat et cela me semble paradoxalement une bonne chose. Certains critiquent régulièrement ce fait. En ce qui me concerne, je suis contre l’idée de forcer les gens à exposer leur vie sur la Toile – qui est un espace parfois violent, avec des phénomènes de lynchage (il suffit de voir les messages de haine que Madame Sandoz reçoit régulièrement).
          Si l’anonymat est levé, certaines personnes n’oseront plus s’exprimer par crainte pour ceci ou cela. Nous aboutirions à une forme d’auto-censure. Or leurs raisonnements peuvent être pertinents et participer à la vie démocratique (je ne parle pas des messages d’insultes).
          A mes yeux, ce qui compte, c’est de dialoguer honnêtement et, si on amène des arguments factuels – de sourcer, afin donner aux autres de s’y confronter (voire de s’y opposer avec des arguments contraires). Sans tomber dans les attaques personnelles – au sens d’attaquer la personnalité de celui qui a une opinion qui nous déplaît ou que nous jugeons erronée.
          Rester le plus possible sur les faits, et leur interprétation. C’est un exercice qui en vaut la peine, pour la vie démocratique. Chacun a quelque chose à amener.
          Le regard des experts est précieux, mais s’il devient dogmatique ou hiératique, sans possibilité de le critiquer, alors ce me semble une régression.
          La vie sera toujours plus étonnante que tout ce que nous pouvons en penser – qui que nous soyons.
          Bonne soirée!

          1. Bonjour Samy,

            Je souscris entièrement à ce propos.

            Donc, pour être plus concret.
            Sans lever mon anonymat, sans attaquer qui que ce soit ( bien entendu…ce serait tellement contreproductif , discourtois et contraire aux principes du débat ) et en sourçant à minima ( à la demande des personnes concernées ), je puis dire seulement que des connaissances et amis de l’Imperial College de Londres et de l’Université Johns-Hopkins, ainsi que deux virologues, un cardiologue et deux anesthésistes-réanimateurs ( toutes et tous très mesurés et au plus près de la maladie) me disent qu’en fait, ils ne peuvent en aucun cas être catégoriques.
            Conscients des erreurs possibles du politique (et du caractère potentiellement condamnable des choix ), ils affirment pour autant que la science n’a pas eu le temps de statuer, que les détracteurs ( anti-vac, anti-masque, anti-ARN messager….) vont trop vite en besogne et que les théories de ceux-ci ne peuvent en aucun cas être raisonnablement prouvées.
            Voici le premier élément que l’on m’a confié.

            Ils disent aussi, et c’est cela le plus grave, qu’ils s’abstiennent de le dire ouvertement, car ils craignent le lynchage par ces détracteurs.
            Voici le cas de scientifiques ( faillibles, bien sûr ) qui ne peuvent s’exprimer démocratiquement sans être couverts de cendres.
            Voici le second élément que l’on m’a confié.

            Cela prouve à quel point le débat démocratique, apaisé, documenté et lucide est aujourd’hui entre les mains des plus bruyants. Cela ne rend pas ce débat aisé.
            Un autre aspect des choses.

            Voilà pourquoi je m’abstiens d’être définitif dans mes opinions. Ne sachant pas.

            Belle journée à vous

          2. @ Sylvain
            Pour le coup, votre réponse est basée sur une argumentation non-sourcée, ni vérifiable.
            Car il n’y a rien de factuel dans votre commentaire – que je puisse analyser, vérifier et critiquer, sinon que vous auriez des amis dans des insitutions reconnues et qu’ils se sentiraient menacés.
            Mais au niveau de l’argumentation?
            Quels sont les arguments avancés?
            Quelles sont les données analysées qui permettent de fonder l’argumentation?
            Vous conviendrez que cela ne fera pas beaucoup avancer le débat!

      2. La triste réalité, c’est l’état de décomposition des institutions politiques, administratives, sous entendu, la soumission aux monopoles liés à la finance aveugle et corrompue.

        Le pot de terre contre le pot de fer, cette formule n’est pas d’hier et l’on se demande à quoi bon la répéter ?

        Rien de nouveau sous le soleil, ces allégations, ces mantras sont lassants et rien n’y changera !

  49. Covid: Formidable nouvelle ! Un juge italien vient d’ordonner que le contenu des vaccins à ARN messager de Pfizer et Moderna soient analysés !
    Voilà l’article : ttps://www.20min.ch/fr/story/un-tribunal-italien-ordonne-lanalyse-des-vaccins-a-arn-messager-271824237101
    Les choses risquent donc de bouger sans devoir attendre 50 ans ….

    1. Un juge suisse devrait ordonner l’analyse des vaccins contre la grippe mis en circulation en 2021 avec du retard, contrairement aux autres années, ils n’étaient disponibles qu’en début décembre.
      Contenaient il de l’ARNm?
      Il serait intéressant de savoir si les vaccinés de 2021 contre la grippe ont connu des effets indésirables graves et s’ils en ont été morts.

      Ceci n’est pas impossible. Seule une enquête sérieuse et indépendante pourra le dire.

    2. Et lorsque le Tribunal confirmera que le vaccin ne présente aucun danger, car c’est simplement 12 milliards d’inocculation qui nous le confirme, vous retournerez à vos habitudes de critiquer la justice et les juges ?

      Biden doit se soumettre à un test de sénélité.

      Zelensky doit livrer de la nourriture aux territoires ukrainiens sous influence russe depuis qu’il a fait détruire les ponts qui leur apportait nourriture et eau.

      1. 12 millards de doses de vaccins ARNm ? …

        Votre source indique “12.35 billion doses have been administered” mais aussi “67% of the world population has received at least one dose of a COVID-19 vaccine”. Nous sommes environ 8 milliards sur terre, 67 % ça fait donc maximum 5.36 milliards de personnes qui ont reçu une dose pas 12 millards. Et ceci, tout vaccins confondus. Or, la moitié du globe a reçu un autre type de vaccin.

        Par ailleurs, un nombre d’innoculation n’a jamais confirmé quoi que ce soit. Certaines études scientifiques, oui. Notamment sur les risques cardio-vasculaires suite à la vaccination.

        On ne peut donc pas déduire grand chose de vos affirmations …

  50. Il me semble que ma question sur la peine de mort a été interprétée de manière un peu légère :

    Donc je reformule :

    En temps de guerre, est-ce que la Suisse pourrait introduire la peine capitale, notamment dans le cas où une justice martiale remplace la justice civile ?

    (parce qu’en période “love and peace”, il est certain que nos bonnes âmes répugnent les bonnes vielles recettes si souvent remises au goût des modes !

    Y a t’il des protections qui pourraient empêcher une coure martial d’ordonner une exécution à mort ??

    1. ttps://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-21442.html

      Convaincue que l’abolition de la peine de mort en toutes circonstances est essentielle à la protection du droit à la vie, la Suisse a participé activement à l’élaboration du Protocole n°13 à la CEDH et l’a signé et ratifié le jour même de son ouverture à la signature.

      Le Protocole n°13 à la CEDH a pour objet l’abolition de la peine de mort en toutes circonstances, y compris pour les actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre. S’il ne crée ainsi aucune obligation nouvelle pour la Suisse, il n’en constitue pas moins le premier instrument international juridiquement contraignant qui interdit la peine de mort en toutes circonstances, n’admet aucune dérogation et n’autorise aucune réserve. Son adoption représente l’ultime étape vers un continent européen exempt de peine de mort et reflète une tendance croissante, manifestée sur les plans national et international, en faveur de la suppression de cette sanction pénale.

      En Suisse, la peine de mort a été abolie pour tout crime commis en temps de paix par le code pénal de 1937 entré en vigueur en 1942. En 1992, cette sanction a été éliminée également du code pénal militaire. Depuis cette date, la peine de mort n’existe donc plus du tout en Suisse. Elle est en outre expressément interdite par la Constitution fédérale du 18 avril 1999. La réintroduction de la peine capitale dans notre ordre juridique interne est par ailleurs exclue en temps de paix par le Protocole n°6 à la CEDH, entré en vigueur pour la Suisse en 1987, alors que le deuxième Protocole facultatif au Pacte international relatif aux droits civils et politiques (Pacte II), que la Suisse a ratifié en 1994 sans faire de réserve, l’exclut de façon absolue, en temps de paix comme en temps de guerre.

      Biden doit se soumettre à un test de sénélité !

  51. J’ai enfin trouvé un médecin qui a traité un cas de “variole du singe”, alors je lui ai posé la question clairement et simplement : “Avez vous des indications sérieuses pour établir qu’il se soit agit d’une “variole du singe” dans le cas que vous avez traité” ?

    Sa réponse :

    “premièrement le patient que j’ai traité n’avais pas des symptôme aussi visibles que ceux présentés dans la presse, il s’agissait de quelques vésicules superficielles espacées de plusieurs centimètres entre elles. Deuxièmement, sans avoir pu faire un PCR concluant, faute de test de référence, le cas traité a été classé automatiquement et sans mon avis dans une case rapportée sous l’appellation “variole du singe”. Il a ajouté qu’en matière de test PCR, il existe un nombre important de séquençages de variants et de sous variants portant l’appellation “variole du singe” et que ces tests réagissent les uns avec les autres, ce qui rend la précision des identifications plus que complexe, voir impossible. Mais selon mon expérience de médecin spécialisé en dermatologie infectieuse, je ne vois, cliniquement, aucune différence entre une varicelle chez des sujets adultes et les symptômes observés dans le cas déclaré comme “variole du singe” que j’ai traité il y a 3 semaines”

    Propos recueillis par téléphone auprès d’un professeur de médecine en dermatologie travaillant dans un hôpital proche de Tel-Aviv. “anonymat demandé” !

    Ensuite, dernière nouvelle provenant de l’OMS, les cas de “variole de singe” ne proviennent uniquement de pays ayant inoculé le produit pfizer !!!

    ttps://expose-news.com/2022/07/24/monkeypox-pfizer-great-reset/

  52. La décomposition des institutions fait énormément de victimes qui ne pourront plus jamais parler. Elles sont mortes. Les familles pleurent et attendent le même sort. Elles ne le savent pas encore.

  53. Petite remarque de ma part:
    Les sujets proposés par Mme Sandoz sont assez graves et intéressants. Au lieu de faire des procès d’intention à son auteure et aux commentateurs, je souhaiterais lire des contributions instructives qui nous apportent cet autre privilège de méditer.

    Ceci dit, je remercie Mme Sandoz pour son implication et son ouverture, ainsi que tous les commentateurs qui nous apportent des informations pertinentes et leurs analyses.

    1. Bonjour Madame,

      Douter de la pertinence de certaines informations et de certaines analyses n’est pas faire procès d’intention à l’auteure ou aux commentateurs.
      C’est user du droit de s’interroger. Comme vous le faites face au mainstream.
      Se poser des questions n’est pas l’apanage d’un groupe autoproclamant qu’il a le Vrai .

      Je remercie également Madame Sandoz pour sa capacité à laisser s’exprimer ce genre de questionnements. C’est tout à son honneur.

    2. Absolument Marlène Dupraz ! Merci de ce rappel qui vient à point nommé. Ce blog est le meilleur des meilleurs, il met le doigt juste là où le bas blesse gravement et toujours de manière subtile et piquante.

      Merci également à Michèle Herzog pour le lien au sujet de l’Italie … auquel j’ajoute un tout petit bémol (vous me pardonnerez): pour ce pays que je connais fort bien et depuis 1976, il faut rapidement modérer + relativiser tout enthousiasme. Entre la théorie et la pratique il y a un fossé abyssal. Pour bien comprendre le système du “vivre entre-deux” et savoir comment très bien vivre dans l’entre-deux, avec ce mouvement perpétuel de vagues, il faut avoir séjourné officiellement en Italie et pas seulement pour des vacances les pieds dans le sable ou en visite béate des moult vestiges historiques.

      Donc dans l’affaire des « vaccins » Covid, en Italie ce sera du style « officiellement hâtes-toi vraiment très très lentement et paresseusement, les siestes moelleuses étant prioritaires ». D’autant plus à Pesaro (Province des Marches avec mentalité particulièrement lascive) où cette plainte a été déposée.

      Les politiques du monde entier ont un art particulier dans le « faire croire » sans jamais rien mettre en pratique ou l’infime strict minimum. L’Italie étant une nation particulièrement nombriliste, imaginer un bref instant le contraire est une erreur basique d’appréciation.

      Je profite de saluer tous les pseudos que j’ai eu beaucoup plaisir à lire. Merci à toutes et tous pour le partage. Mon chemin prend une autre direction, très salutaire, dès lors je ne participerai plus vraiment beaucoup aux « échanges francophones » .

      Tous mes vœux. Cordiali saluti. Freundliche Grüsse. Kind regards. eab

      1. Merci Eliane pour votre complément d’information concernant le système italien que vous décrivez fort bien. La technique est identique en Suisse romande: quand un magistrat ne veut pas rechercher la vérité ni appliquer les lois, il utilise alors toute une panoplie d’astuces !
        Le juge italien a ordonné que le contenu des vaccins à ARN messager de Pfizer et Moderna soient analysés ! C’est déjà une bonne étape obtenue par le plaignant ! Cela permet d’espérer que l’expert mandaté fera son travail … On verra bien. Affaire à suivre.
        J’ose espérer qu’il existe encore quelques juges indépendants et efficaces. Naturellement, cela ne doit pas plaire à la grande majorité …
        Très bon voyage Eliane et à bientôt.

  54. Une très grande victoire que vous n’apprendrez pas avec les médias mensongers !

    Le NorthShore University HealthSystem de Chicago qui gère 6 hôpitaux accepte de payer 10,3 millions de dollars pour ne pas aller au tribunal, et indemniser les soignants refusant les vaccins pour raisons religieuses.

    En effet ces derniers sont composés de cellules foetales avortées.

    Chaque soignant licencié recevra 25.000 dollars, et pourra se faire réembaucher s’il le souhaite bien sûr. Ceux qui, pour ne pas perdre leur travail ont accepté contraints et forcés à se faire vacciner, recevront 3000 dollars.

    ttps://childrenshealthdefense-org.translate.goog/defender/healthcare-worker-settlement-covid-vaccine-mandate-class-action-lawsuit/?

  55. Un député hongrois établit un lien entre la chute spectaculaire du taux de natalité et les “vaccinations” de masse contre le Covid

    Le nombre de naissances en Hongrie a diminué cette année de 20 % par rapport à la même période de l’année précédente.

    Pourquoi les taux de natalité chutent-ils au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suède, aux Pays-Bas, en Suisse, en Hongrie et à Taiwan, neuf mois après les vaccinations massives contre le covid

    1. Aucune source, aucun lien.
      … … Apprenez au moins à cliquer sur répondre plutôt qu’ouvrir de nouveaux sujets…

      ttps://www.lemonde.fr/international/article/2021/04/04/la-pandemie-de-covid-19-a-cree-un-bebe-flop-mondial_6075514_3210.html

    2. Stérilisation astucieuse. Stérilisation consensuelle. N’est-ce pas Corto.

      30% de la population doit disparaître. Disaient les Pontes du WEF. Lesquels donc? Outre ceux qu’on a donné aux pompes funèbres ces trois dernières années. Ces derniers disposent de données à faire pâlir les pseudo-scientifiques, non d’envie mais de peur d’un futur qui livrera des vérités que la population devrait déclarer imprescriptibles au même titre que les viols et les crimes de guerre.

      Pandémie Covid a été un crime massif d’une guerre horizontale, livrée par les milliardaires et les grands labos avec la complicité criminelle des états dans leur rôle de facilitateurs.

      Ouvrons les yeux. Très prochainement, les vitamines les plus vitales et oligo-éléments seront interdits de vente libre et en supermarché. Il faudra une ordonnance et les acheter en pharmacie exclusivement.

      Et les terres agricoles? Y avez vous pensé?
      Pourquoi l’agriculture Néerderlandaise et allemande est elle en ébulition?
      Les paysans savent lire dans les tranches des “Sommit” , ils savent lire entre les lignes. Pas les citadins intellectualisés et pervertis, trop habitués à ce que tout soit disponible en magasin sur simple écriture numérique.
      Outre l’achat confiscatoire des terres arables par les grands fonds dit souverains, le foncier échappera aux états. C’est certainement le but: Pas de terre, pas de frontières, pas de souveraineté, pas nourriture en suffisance. La manipulation génétique pourra se déchaîner sur les animaux de rente pendant qu’on nous vend le bio et le contingentement pour les exploitations classiques.

      Le deal vert se déchlorophylera avec la progression du Reset.

      VOUS N’AUREZ RIEN ET VOUS SEREZ HEUREUX.

      1. Pris en sandwich entre monsanto-bayer et les pfizer et autres, si vous m’avez lue, vous auriez vu que je ne cesse de mettre les deux tueurs en masse face à face, ce sont les deux faces de la même pièce.

      2. Marlène Bonjour, si j’ose ajouter: Les fameux « contrats vaccins » publiés = 27 pages caviardées …… comme c’est étrange ! Magouille un jour, magouilles toujours.
        ttps://www.nzz.ch/schweiz/bund-veroeffentlicht-impfstoffvertraege-doch-viel-ist-geschwaerzt-ld.1696335?reduced=true

        Je ne sais pour vous autres que je lis avec attention, mais pour moi absolument rien de neuf sous le soleil du côté des petites cachotteries médico-pharmaceutiques savamment entretenues. Une de plus dans la grande balance des injustices.

        Avec arrogance, les autorités sanitaires de mon pays se moquent de nous sur tous les plans depuis tellement mais tellement longtemps.
        Et nous, pitoyables citoyen(ne)s, nous nous laissons rôtir tout crus mais parfaitement saigné(e)s par le système de santé suisse. Jusqu’à quand ?

        Impensable que cela puisse continuer ainsi, sur cette même tendance dégoûtante, qui profite toujours aux mêmes acteurs(trices)….

        Portez-vous bien. eab

      1. … = censure pratiquée par Mme Sandoz ! 😡

        Visiblement, elle soutient et encourage les “commentaires” de ce prétendu “Corto” !

          1. Sauf que, moi, je ne dépose pas X messages par jour, hors sujet et particulièrement prolixe, et copiés de sites connus pour leurs fakenews.

            Et votre censure, qui ne concerne jamais les grossières fakenews de Corto est insupportable.

            Pourquoi ne démentez-vous pas catégoriquement son mensonge sur la baisse de 20% des naissances en Hongrie??fakenews qui n’a de surcroît aucun rapport avec votre billet !

          2. Soyez zen et changez d’émoticône. Par exemple un extra-terrestre c’est plus sympa mais toujours aussi peu représentatif de vous-même …. Surtout relisez la charte des blogs… eab

          3. Précisément.

            A la limite, quand cela concerne le sujet de votre blog, je comprends votre tolérence.

            Mais il squatte votre forum et s’écarte systématiquement de vos sujets……

            Si vous me censurez, pourquoi ne censurez-vous donc jamais cet apotre prolixe de fakenews délirantes ????

  56. Coup de théâtre en Espagne : la justice donne 10 jours à l’Etat pour dévoiler tous les contrats signés avec Pfizer !

    La justice baléare a accordé à l’Etat espagnol un délai de dix (10) jours pour lui fournir tous les contrats signés avec Pfizer et trois autres laboratoires pharmaceutiques dont les vaccins anti-Covid ont été déployés sur le territoire espagnol durant la pandémie à Coronavirus. Une nouvelle qui déclenche l’immense joie de l’Association espagnole Liberum, laquelle n’a cessé d’exiger que ces contrats soient rendus publics par respect aux citoyens

    “Un malheur ne vient jamais seul”, dit l’adage. Et Pfizer semble l’avoir bien compris. En tout cas, moins d’un mois seulement après la décision de la justice uruguayenne d’obtenir des informations sur le contenu chimique du vaccin du labo américain, c’est au tour de la justice baléare en Espagne d’exiger de l’Etat espagnol qu’il lui fournisse tous les contrats qui ont été signés avec Pfizer, Moderna, Johnson&Johnson et AstraZeneca.

    Aux USA, des centaines d’actions judiciaires, (je me répète) sont menées contre pfizer chaque semaine !

    1. SVP Corto, tenez-nous au courant pour l’Espagne. Nous vous saurons gré de votre aide en la matière. Pour ma part je ne pratique pas cette langue. eab

      1. Coté Suisse, comme d’habitude, on se moque de qui ???

        Vaccins: l’OFSP publie les contrats mais cache l’essentiel

        ttps://www.20min.ch/fr/story/vaccins-lofsp-publie-les-contrats-mais-cache-lessentiel-701960001778

        1. Bonjour Corto, mais oui je sais bien. J’ai transmis le lien sur l’article en allemand dans la NZZ !
          Bon, je suis d’accord, l’allemand n’est pas la tasse de thé préférée des romand(e)s et autres francophones. Néanmoins l’article en vaut la peine et leur allemand est meilleur que celui du journal Der Bund (Berne). Bons messages caniculaires. eab

  57. En réponse à Samy, dans notre échange plus haut.

    Bonsoir Samy,

    Vous réduisez volontairement mon propos pour en décrédibiliser le fond et la forme, avec juste ce qu’il faut de tact et d’ironie facile.
    Le simple fait d’indiquer une opinion de tiers, que je ne fais que transcrire ici (ne m’estimant pas compétent pour dire qu’elle est fondée), me vaut déjà jugement délicatement ourlé.
    Je vous fais le crédit d’avoir conçu votre réponse ainsi.

    Si vous ne pouvez considérer les deux informations données pour factuelles ou attirant votre attention , prélude à plus si affinités, je n’y pourrais rien.
    Car le principe du ” biais de confirmation” est rentré dans la boucle.
    Et contre cela, rien n’est possible…

    Respectant votre opinion et vous souhaitant une belle soirée,

    Merci à Madame Sandoz pour cet espace.

    1. @ Sylvain
      Personne ne réduit votre propos. Votre propos est simplement impossible à critiquer ou à confirmer rationellement.
      Car vous ne donnez aucun accès concret qui en permette l’analyse (données ou article, source, etc.).
      Pour le reste peut-être vos amis ont-ils raison?
      Mais si vous voulez en discuter publiquement, amenez des arguments concrets afin que chacun puisse refaire le raisonnement. C’est la base du débat.

      1. Bonsoir Samy,

        Je crois avoir lu ici une foultitude de raisonnements invérifiables, infiniment catégoriques, des mots excessifs, et ce, sans vous avoir vu aussi empressé à demander preuves, références fiables ou sources exactes.
        Je suis honoré de bénéficier de ce traitement de faveur. Si…si !

        Mais vous savez parfaitement que les études scientifiques ne sont pas accessibles au public. Je ne peux que m’en faire expliquer l’essentiel et le dire. Sans le penser nécessairement vrai.

        Or donc, du conseil qui fut le votre, le respect de l’anonymat, je vais faire bon usage. Et ne pas fourvoyer nommément les personnes qui m’informent parfois, les impliquer dans un débat où, curieusement, très curieusement, pratiquement toutes et tous semblent penser la même chose.
        Je m’en voudrais de perturber une telle harmonie.

        En attendant, je vais continuer à lire, écouter, tenter de comprendre les études parues et me demander qui mesure vraiment ce qui se passe.

        Allez savoir, peut-être un jour vais-je résolument me laisser convaincre par ce que j’ai lu ici.
        Ou pas.
        C’est toute la beauté du libre arbitre.

        (Aujourd’hui, j’ai découvert que l’accélérateur de particules du CERN pourrait être une porte vers l’Enfer ( cf Korii), c’est dire si la vie est une surprise quotidienne)

        Serviteur !

        Et tous mes remerciements renouvelés à Madame Sandoz, qui ouvrent des portes, sans obliger à penser comme elle.

        1. Cher Sylvain,
          Puisque nous avons entamé un dialogue sur ce blog, je l’ai poursuivi. Bien évidemment, je ne réagis pas à tous les commentaires, c’est impossible.
          D’ailleurs, j’ai aussi critiqué certains posts de Corto sur d’autres billets.
          Enfin, s’il y a le libre-arbitre de choisir entre les opinions, il y a aussi la réalité des choses.
          Et celle-ci peut être éprouvée, observée, même de manière partielle, surtout avec le temps.
          Donc ce que je souhaite, c’est que vous soyez convaincu par la réalité, qui montre que telle raisonnement correspond mieux à ce que vous observez vous-même.
          Dans cette crise, on observe une forme de manipulation des cerveaux. Et beaucoup de choses lues ici ou là se sont avérées fausses (d’un côté, comme de l’autre).
          C’est pour cela qu’un raisonnement qui n’est pas basée sur une expérience que je pourrais moi-aussi refaire ou vérifier me semble inintéressant.
          Car cela rajoute de la confusion au lieu d’aider à y voir clair.
          Au niveau factuel, la Confédération vient de publier les contrats pour les vaccins:
          ttps://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/impfen/beschaffungsvertraege-covid-19-impfstoffe.html
          Concernant Moderna, on voit dans le document “Agreement”, page 39, que la composition du vaccin n’est pas entièrement dévoilée. Un élément est caviardé – et reste donc inconnu du public.
          Cela n’est pas normal. Comment peut-on injecter à une personne un vaccin dont un élément n’est publiquement pas mentionné? Cela est une entorse grave au consentement des personnes.
          Voilà un exemple de raisonnement sourcé, que vous pouvez vérifier par vous-même.
          Et c’est ce que les journalistes devraient faire sur ce sujet, afin de jouer leur rôle.

          1. Bonjour Samy,

            Si vous pouvez reproduire et interpréter les expériences de généticiens, virologues, épidémiologistes ou médecins, je vous félicite.
            J’avoue humblement que je ne puis qu’écouter le résumé des scientifiques ( en appréciant la mesure de certaines et certains) puisque je suis ici hors mes domaines de compétences.

            Je vous rejoins sur le point de la manipulation des cerveaux.
            Une ancienne vie me fait affirmer que nous ne mesurons pas à quel point nous sommes manipulés ( et parfois , étrangement,pour notre bien) et que souvent nous ne sommes pas manipulés là où nous l’imaginons.
            La ” gestion des perceptions” est consubstantielle à l’exercice du pouvoir.
            Malheureusement.

            La belle journée !

          2. @ Sylvain
            Quand un médecin vous prescrit un médicament, en tant que patient vous ne lui remontez pas votre expérience personnelle? (si cela aide ou si cela n’aide pas)
            La médecine est un art basé sur l’expérience.

          3. Samy Bonjour, si un médecin me prescrit un médicament sans avoir très soigneusement et très attentivement analysé mes listes d’interactions médicamenteuses (pharmaco-génétique), d’interdictions médicamenteuses (pharmaco-toxicologie), mes passeports d’allergie, ainsi que mes dernières valeurs créatinine-urée-MDRD, je le dénonce immédiatement via un juriste expérimenté. Sans aucune arrière-pensée car ce médecin aura joué avec mon organisme.
            Les excuses médicales = bullshit parce que c’est toujours trop tard pour les victimes.
            Les médecins doivent réfléchir AVANT de prescrire en mode automatique, s’ils ne l’ont pas compris durant leurs longues études, ils se sont massivement trompés de job.
            Bien à vous. eab

          4. @ Sylvain (suite)
            Le problème de cette crise n’est pas la médecine ou la science, ainsi que leurs experts, même s’il y a des conflits d’intérêts.
            Mais l’implication disproportionnée de l’Etat – qui a pris en otage médecins et patients – pour leur a enlever leur autonomie pour en faire des petits soldats.
            C’est une manipulation grave, à grand renfort de propagande et de contraintes – qui a semé la confusion et empêche une relation saine entre les soignants et la population.
            Rien de bon n’en sortira.
            Il en sortira des victimes et des gens révoltés. Et c’est aussi une tragédie pour celles et ceux qui veulent soigner les gens avec respect et humanité.

    2. La censure est devenue impossible, si un canal censure, hop, il suffit de faire passer l’info via d’autres canaux, c’est tellement absurde !

      Et ç’est ainsi que nos petits secrets s’étalent vers des publics divers !

      Il m’arrive quand le jeu en vaut la chandelle de publier des commentaires censurés sur d’autres plateforme en indiquant en italique ce qui a été censuré, ça provoque des risées et démontre que la Suisse subit encore ses propres atavismes, en l’occurrence vis-à-vis du secret bancaire si cher à la Suisse !

  58. Y a-t-il encore des mots pour qualifier ce consensus génocidaire d’une ampleur sans précédent?
    Nous a-t-il frappé si fort à la tête et au coeur qu’on reste dans le coma encoret près de trois ans bientôt?

    ttps://www.globalresearch.ca/the-covid-19-endgame-global-governance-digital-tyranny-and-the-depopulation-agenda/5788301

  59. Ce 3 août, le Blick annonce que la Confédération a rendu publics les contrats liés aux vaccins contre le covid, mais les informations les plus importantes sont caviardées !
    ttps://www.blick.ch/fr/news/suisse/la-transparence-selon-lofsp-les-contrats-des-vaccins-covid-rendus-publics-mais-caviardes-id17761400.html
    J’espère que l’avocat obtiendra gain de cause avant 50 ans … En attendant, je le félicite très vivement pour ses démarches.

    1. Bonjour Michèle, eh oui, j’ai lu de même via la NZZ ….. voir mon autre commentaire avec lien.
      La descente aux enfers de nos pseudo-autorités ne fait plus aucun doute. Belle fin de journée. ea

  60. Stratégie classique des USA et autres occidentaux :
    1. On fait destituer le dirigeant qui ne nous convient pas. Qui n’est pas assez coopératif.
    2. On met un pantin qu’on maîtrise.
    3. On le paie par centaines de millions. On lui donne tout ce qu’il veut.
    4. On fait bouffer de la dette à son pays pour le rendre à tout jamais dépendant des créanciers. Et donc aux ordres. Comme ça même si le dirigeant change, le suivant devra obéir.
    5. Via le pantin et ses sbires, on s’approprie les ressources du pays à bas prix pour une période infinie. Soit on paie un prix faible, soit on tue le propriétaire. Enfin… il a un accident. Le profit est fait dans les paradis fiscaux.
    6. On défend le pays contre toute ingérence extérieure pour garantir tout ça et maintenir les acquis.
    7. On justifie cela en criant à la défense des valeurs occidentales, aux liens indéfectibles et à la démocratie.
    8. On pille jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à prendre. Puis on laisse tomber son allié comme un vieux déchet.

    Sounds familiar?….

  61. Français, Américains et Chinois complices ?

    Étant donné que l’évolution du covidus macronibus était improbable dans la nature, quelles mafias ont présidé à la naissance de ce monstre de biotechnologie ?

    L’hypothèse d’une complicité objective entre ces trois États est-elle plausible ? Si a priori la mise en commun des athanors du Diable peut sembler incongrue, une arnaque à double détente pourrait être à l’origine de cette alliance improbable.

    Les premiers travaux de « gain de fonction », comprendre modification des structures naturelles en vue de les utiliser dans une guerre bactériologique, ont été effectués par l’armée américaine à Fort Dietrick Maryland sous la houlette d’Antony Fauci, expert reconnu en matière de manipulation des fonctions virales.

    Le centre a été démantelé en 2019 soi-disant pour raisons de sécurité, dès le début de la pandémie, et ré-ouvert en 2020 juste avant l’éjection programmée de Trump.

    On a découvert alors qu’une collaboration existait entre ces labos américains et ceux de Wuhan. Bien que les Américains soient capables de mener seuls ce genre de travaux, on peut penser qu’ils ont préféré en sous traiter une partie, en cas de pépins, aux Chinois qui les ont doublés.

    Des Chinois qui ont le savoir-faire grâce au brevet de cette manipulation génétique déposé par Moderna, dirigé par l’ancien DG de Biomérieux, qui a largement contribué au financement du laboratoire P4 de Wuhan. Ville où furent organisés les jeux olympiques militaires de 2019. Où de nombreux athlètes souffrirent de maux inexplicables, de bénins à graves. Les exportant ensuite dans leurs pays respectifs.

    Ainsi la France pourrait avoir été complice de cette pandémie imaginée par l’armée américaine et organisée par les Chinois dans leur dos, à titre expérimental. Tandis que les diktats de Macronescu ont tout fait pour empêcher d’enrayer sa progression.

  62. Didier Raoult et Christian Perronne avaient raison sur toutes la ligne

    Depuis 2019 on connaissait les molécules permettant de combattre le coronavirus, entre autres l’hydroxychloroquine associée à un macrolide comme l’azithromycine.

    Mais comme les labos étaient très motivés par la mise au point et la vente forcée d’une nouvelle thérapie axée sur l’ARN messager modifié, codant la sous-unité 1 de la protéine « spike », Macronescu le pantin du NWO a interdit les médicaments permettant d’éradiquer ce virus… Et démis de leurs fonctions, comme Alexandra Henrion Caudé, ou incarcéré comme Fourtillan, tous les savants susceptibles de faire capoter leur projet en éclairant le public sur les manœuvres criminelles des labos.

  63. Dommage que ce billet ne génère qu’un débat stérile entre ceux qui voient des complots et ceux qui se prétendent raisonnables. Tout cela masque le problème que cette pandémie a révélé mais que la presse a eclipsé en désignant des boucs émissaires à la population.

    En France, il y a quelques semaines, un nourisson est décédé lors de l’acouchement car sa mère n’a pas pu être prise en charge par manque de capacité dans les maternités. Quand il s’agissait de tests et de vaccins, l’argent coulait à flot: les femmes enceintes devaient d’ailleurs se faire vacciner pour préserver la santé de leur bébé !

    Mais, en parallèle, le nombre de poste de sage-femmes a été fortement réduit. Il en
    a été de même avec le personnel hospitalier malgré la pandémie.

    La Suisse souffre du même mal et la fin de la pandémie n’a pas réglé le problème de la surcharge hospitalière. La crise Covid a révélé au public qu’il suffisait finalement de peu de patients pour mettre les services de soins intensifs à genoux. Il a même fallu désigner les non-vaccinés comme responsables. Aujourd’hui, on cherche d’autres coupables plutôt que d’admettre le problème.

    Mais ces restrictions de personnel n’ont pas enrayé la hausse constante de la LAMAL.

    Les USA affichent des coûts de santé par habitants parmi les plus élévés au monde pour une espérance de vie très médiocre. Mais, ce sont ses cabinets conseils que l’on engage (à des tarifs indécents contrairement aux soignants) pour nous orienter. Le CDC a approuvé la vaccination dès 6 mois contre une maladie qui les concerne peu et décrété une 4ème dose pour la population. Le coût est considérable. Combien de personnes vont-elles souffrir des restrictions qui se feront ailleurs ?

    Pourtant de nombreux pays ont surmonté la dernière vague de cette pandémie sans vacciner les enfants ni 4ème dose.

    Santé et ultra-libéralisme ne font pas bon ménage. La loi du marché implique que plus la demande est élevée, plus le traitement est cher même si son coût de développement et de production est faible. On a vu ainsi le prix de certains médicaments décupler en quelques mois. Ce système pousse aussi à la surmédications dans les domaines les plus lucratifs.

    La population doit reprendre la main sur ce sujet et décider du modèle de santé ainsi que sa gouvernance: contrôle, indépendances de l’Etat, personnel qualifié mais aussi transparence. Cette histoire de contrat de vaccins caviardés est un bien mauvais début.

    1. Bonjour Mélusine, d’accord avec vous sur tout.
      Sachez néanmoins que dans l’univers hospitalier suisse, le problème de la pénurie de soignant(e)s est connu depuis de très très très longues décennies (j’insiste sur les “très”).
      Sauf qu’à part mettre de ci, de là quelques sparadraps pour cacher le problème de fond en y remédiant de manière provisoire (donc non durable), rien mais vraiment rien n’a été entrepris en amont.
      Par contre des colloques et réunions stériles il y en a eu en masse, en masse énorme, un tsunami de “papotages de concierges”.
      Toute la clique qui prétend que c’est nouveau versus récent ment comme elle respire.
      Il n’y a aucun complot sous roche, il y a des procès-verbaux, des documents, des textes, des compte-rendus et tout le toutim. Plusieurs générations de cadres extrêmement bien rémunérés n’ont jamais fait leur boulot correctement, en menant à terme d’importants projets vitaux pour la société dans son ensemble.
      Portez-vous bien. eab

  64. Pour la suite: variole ou variole du singe.
    Vous pouvez lire la notice du médicament prévu pour soigner (apparemment autorisé depuis janvier 2022 dans l’UE):
    ttps://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/tecovirimat-siga-epar-product-information_fr.pdf
    Et la firme qui le produit, qui semble en partie financée par le département américain de la Défense:
    ttps://www.siga.com/about-siga/
    Tout cela devrait poser question à nos journalistes si rapides à parler à longueur de journée des terribles maladies, mais si peu curieux pour regarder les traitements proposés – et (pour Sylvain) – qui est qui et qui paie quoi.

    1. Merci Samy de votre perspicacité. J’ai parcouru la notice … produit très dangereux chez les insuffisants rénaux, donc ouste. Un mode de vie sain, un comportement raisonnable et une prévention à tous les niveaux possibles restent donc le meilleur TTT. Bon week-end, eab

  65. Le directeur général de l’oms, tedros adhanom ghebreyesus, signalé sur interpol pour crimes contre l’humanité suite à des complicités de massacres commis en Ethiopie vient d’avoir été interviewé à Genève, dans une salle de l’onu.

    Il a déclaré, face caméra, qu’il n’avait pas reçu la moindre injection supposée protéger contre le covid !

    Voici la vidéo de cette interview, dépêchez vous de la regarder, elle risque bien de disparaître rapidement :

    ttps://twitter.com/micheljeandomi1/status/1555497957285322753?s=24&t=KrQkV8QLzc_A5sclg3ftfQ

    En fait, tous les sponsors de cet empoisonnement mondial ont refusés de recevoir la moindre injection covid, par exemple, ni tedros adhanom ghebreyesus, ni klaus schwab, ni bill gates, ni georges soros, ni elon musk, ni jeff bezos, ni mark zuckerberg, ils l’ont tous reconnus officiellement et vous voudriez me faire avaler que tous les personnages politiques, filmés en train de se faire injecter face caméra, n’auraient pas remplacés les doses pfizer avec du sérum physiologique ???

    1. Cher Corto, un peu d’humour si vous êtes d’accord: toutes ces célébrités ont-elles d’emblée obtenu des “exemptions vaccinales” de leurs médecins respectifs ? Si nous extrapolons un tout petit peu, c’est tout à fait réaliste.
      Et notre ministre des finances, M. Ueli Maurer que j’apprécie vraiment beaucoup pour son naturel et son pragmatisme, a-t-il continué à résister aux piqûres ? Si quelqu’un a cette info, je suis preneuse.
      Excellent week-end, eab

        1. Merci RDM. Voilà pourquoi ce délicieux Ueli Maurer, d’habitude si pince sans rire, est devenu tout amolli, tout terne, presque délavé ces derniers temps. Mais quel dommage, cela me rend franchement triste. Snif.

          Tout d’un coup, je me demande: cela doit être un effet secondaire vaccinal sur la psyché, accentué à la 2ème dose, effet secondaire dont personne ne nous parlera jamais, puisque déjà pour reconnaître les effets secondaires « physiques » c’est la croix et la bannière.

          Boris Cyrulnik et al s’y intéresseront sûrement un jour, j’en suis certaine.

          Entre-temps, j’espère que la balance financière confédérale ne souffrira pas trop de « dépression nerveuse ».

          Un bel été RDM. eab

        2. Merci RDM. Voilà pourquoi le délicieux Ueli Maurer, d’habitude si pince sans rire, est devenu tout amolli, tout terne, presque délavé ces derniers temps. Mais quel dommage, cela me rend franchement triste. Snif.

          Tout d’un coup, je me demande: cela doit être un effet secondaire vaccinal sur la psyché, accentué à la 2ème dose, effet secondaire dont personne ne nous parlera jamais, puisque déjà pour reconnaître les effets secondaires « physiques » c’est carrément la croix et la bannière.

          Boris Cyrulnik et al s’y intéresseront sûrement un jour, j’en suis certaine.

          Entre-temps, j’espère que la balance financière confédérale ne souffrira pas trop de « dépression nerveuse ».

          Un bel été RDM. eab

    2. Et nos dirigeants?
      Se sont ils fait vacciner? Eux qui mènent campagne coercitive voire répressive pour se faire inoculer ce poison.
      A l’instar de l’Ethiopie, nos pays sont ils si dupes? si complices? si soumis ? pour fermer les yeux sur leurs responsabilités? Pourquoi nos parlementaires et leurs disciples dans les partis, ne s’émeuvent de rien? Pourquoi leur silence complice? La psychologie de la communication a-t-elle eu ses victoires de guerre (civile) sans armes à feu?
      Est ce le prix d’une élection d’individus qui les rends muets et sourds aux cris des victimes?

      Et nos collectifs d’avocats? Il n’y en a pas un seul, en Suisse pour empoigner ce scandale?
      Incompétence? Impuissance? Inconscience? Négligence? Pour défendre au moins les médecins qui soignent avec succès leurs malades sans ces poisons. Et pour défendre les familles de victimes quel organisme humanitaire , quelle association ose-t-elle marquer sa volonté de les défendre???
      AUCUNE en SUISSE.

      … il faut saluer le courage, l’intelligence et l’humanité d’une partie de la population américaine pour sa tenacité dans sa lutte, pour avoir entamé la recherche de la vérité, pour faire collecter un maximum de données, de faire enquêter et contraindre les états et l’état fédéral à mettre au grand jour leurs irrégularités aux législations dans l’exercice de leurs fonctions d’élus.

      La Suisse consensuelle, plus au mal qu’au bien, saura-t-elle être, un jour, assez mûre pour s’occuper d’elle-même? De retrouver son autonomie de pensée et de décision, sa dignité de pays et de peuple souverains? Sa neutralité qui lui avait permis, jusque là d’observer le monde avec le recul nécessaire, peut-elle encore la retrouver sans séquelles?

      1. ttps://www.heidi.news/sante-alimentation/harcelement-antivax-des-medecins-romands-temoignent-apres-un-suicide-en-autriche

        Que Dieu ait pitié des antivax.

        1. Prière
          Madame Sandoz m’excusera pour la longueur de cette réponse à Prière. Il y a des choses qui doivent être abordées pour que le débat apporte quelque chose, ne fut ce qu’une piste.

          J’avais prié des jours et des nuits entières pour que les inconnus de l’hôpital censés prendre en charge mon mari pour une question neurologique, qu’ils ne lui administrent pas du Remdésivir à son insu et à mon insu (car, on m’a écarté du droit de conjointe du patient de savoir ce qu’on faisait de lui pendant les 10 jours d’isolement où je n’avais pas la possibilité ni le droit de le voir, en plus des moyens de communication rendus impossibles). Finalement, après son décès au bout de 17 jours, j’apprends par les factures salées de prestations de l’Univesité de Bâle, (il semble que c’est elle qui détiendrait tout ce qu’on n’a pas voulu me révéler) que mon mari avait été traité par perfusion ininterrompue pendant 17 jours avec du Remdésivir et du Tocilizumab. Alors qu’on sait que ces monoclonaux ont déjà tué beaucoup de patients. Donc cette mort de plus était complètement inutile, elle n’apportait plus aucune autre donnée pertinente. Le plus grave, c’est qu’on continue d’appliquer ce protocole meurtrier comme une prescription incontournable et indélébile.

          Mon mari n’était pas lui-même vacciné mais il avait été loin d’être antivax . Etait-ce pour cette raison que les représailles se sont abattues sur lui? Et sur moi, puisque encore à ce jour, la direction de l’hôpital s’enferme dans son mutisme et refuse de répondre à ma requête. Dès le premier jour de son hospitalisation cette tout autre affection, on m’a considérée comme étant étrangère au patient donc, secret médical s’impose. Alors que nous étions mariés depuis 40 ans et vécu ensemble 46 ans jusqu’à ce jours là, Nous allions fêter nos anniversaires des 75 et 80 ans.

        2. Je cite le médecin dans l’article: «La peste, ce n’est plus le Covid, mais la haine».

          100 % d’accord avec cette phrase (reprise de la chanteuse Alizée). Donc 100 % en désaccord avec votre commentaire qui perpétue cette division de la population.

          Combien de non-vaccinés ont reçu des menaces de morts de leurs voisins voire de certaines connaissances ? Combien ont perdu leur emploi ? Combien se sont suicidés ? En Autriche, cela signifiait la prison à la maison. Quand les amendes contre les non-vaccinés ont été promulgées, certains se préparaient à fuir le pays.

          La presse et certains gouvernements ont contribué à promouvoir cette haine des non-vaccinés. Quand un chef d’Etat parle de les em… , il ouvre la porte à toutes les dérives.

          Je réprouve toute forme de violence et d’extrêmisme. La haine qu’elle se dirige contre les pro ou les anti est inacceptable. Elle est d’ailleurs interdite en Suisse quand elle concerne la race, la religion ou les préférences sexuelles. Mais quand il s’agissait d’un choix concernant sa santé, on trouvait cela normal. Les insultes fleurissaient dans les forums.

          C’est le rôle des dirigeants de calmer le jeu tout comme c’était celui de la presse de ne pas exacerber la division. On ne l’a pas fait pour pousser le taux de vaccination vers le haut. Je ne suis donc pas étonné du résultat.

          Ceci confirme la gestion pitoyable de cette pandémie qui aura des conséquences durables plus grave que le virus lui-même.

          1. Bonsoir Mimi, et à votre avis combien de médecins-cantonaux ont répondu de manière inadmissible et complètement à côté de la plaque aux exempté(e)s desdits vaccins ? Vous n’avez pas idée et il ne semble y avoir ni limite ni interdit dans le fond et la forme, c’est un peu comme si les dérives écrites avaient reçus une autorisation officielle spéciale.
            De très beaux documents qu’il faut conserver et sécuriser très soigneusement pour les générations futures. De mon côté, tout est verrouillé.
            La bêtise médicale “administrative” a donc atteint son comble. Comme vous l’écrivez, conséquences très durables, comme le sont certaines graves pollutions des sols et/ou de l’air et/ou des océans. Bien à vous, ea

          2. Chère Eliane,

            Vous avez déjà vu comment Macron dit qu’il n’est pas un être complexe et pervers ? ça fout les jetons.

            ttps://m.youtube.com/watch?v=B_hmL8N9Qkg

          3. Bonjour Maco, merci pour ce court interlude …… très représentatif ! Ma foi parfois la vérité sort aussi de la bouche des …… adultes …. piégés à leur propre jeu. Nous en tirerons les conséquences qui s’imposent. Bien à vous, eab

      2. Bonjour Marlène Dupraz, ce matin en bouclant une partie de mes cartons de déménagement, je repensais à nos “incompétents dirigeants”, à quelques “sommités mondiales” et à quelques Crésus, toutes provenances confondues.

        Donc, dans l’univers restreint des fort bien nantis, je peux très bien concevoir le scénario suivant:
        Secret médical oblige, nous ne savons rien des « coulisses médicales » s’occupant des nababs de cette planète. Mais nous pouvons très bien imaginer que le contenu des seringues peut être modifié à dessein contre un substantiel bakchich, voire même un ordre permanent bakchich très banal maquillé sous la forme d’un « don ».

        Un « don » , c’est tellement fabuleux, tellement altruiste que cela élimine d’emblée toute idée de camouflage et/ou de tricherie quelconque.

        Comment pourrions-nous savoir avec une certitude absolue si le produit injecté est bien l’un des fameux « vaccins » et non pas du “sérum physiologique” ? Nous ne pouvons pas.
        Mais du point de vue pratique, le switch n’est pas difficile du tout, bien au contraire c’est un jeu d’enfants. Le contenu de la fiole vaccinale passe dans les eaux usées et le contenu “équivalent” pris dans une fiole de sérum physiologique passe dans les épaules fortunées, à très fortunées et à hyper-fortunées.
        Ensuite, le certificat vaccinal est délivré en toute légalité, ni vu ni connu.

        Je ne sais pas pour vous, mais j’en ai vu, entendu et écrit de toutes les couleurs, donc tout est possible même ce qui ne semble pas possible. Les sujets basiques sont dès lors retournés puis analysés autrement.

        Selon mes critères, quelques richissimes et très influents humains n’ont pas pris de risques inutiles avec des substances toujours en phase de tests (à ne pas perdre de vue, la fin de la phase de tests est dans le futur) et se sont arrangés de manière tout à fait logique et viable en la matière. Entre-temps la plèbe tend l’épaule et les nababs observent.

        D’ailleurs cela me fait irrésistiblement penser à la toute dernière scène d’un film d’anticipation de Luc Besson, où nous voyons ceux qui tirent les ficelles jouant avec de minuscules pions humains sur un gigantesque échiquier.

        Au plaisir de vous lire. eab

        1. Bien sûr Eliane,
          Il y a la scène et il y a les coulisses.
          Je crois que nous l’avons tous compris. Sauf qu’on reste placides, amorphes. Je ne sais pas ce qu’on attend au juste.
          Pendant ce temps, on accepte de jouer à la roulette russe avec les fioles au lieu de les analyser. De vous même, vous ne le feriez pas. Qu’on vous intime de le faire et que vous le faites, ça c’est inquiétant.
          On joue au bonneteau avec des lots. Comme vous le dites, Eliane, les lots d’eau d’évian feront dire que la fiole est inoffensive et sûre. Mais alors c’est inutile et cher payé pour de l’eau.
          N’est ce pas une raison suffisante pour les faire jeter en prison pour escroquerie?
          Et les souteneurs? En France, les peines sont plus lourdes pour eux. Pour le cerveau qui manigance cela, c’est 350 ans de prison, aux USA.

          Que fait la Suisse avec ces énergumènes malfaisants? Elle les sacralise.
          Il y a bien des mondes qui ne se rejoignent pas mais qui font tous la même chose.

  66. Bonjour,

    Finalement, ce qui me surprend le plus, c’est l’extrême naïveté des peuples, qu’ils soient consommateurs, électeurs, commentateurs du dimanche ou militants sincères.

    Non que je tienne ce fait pour acceptable, mais ce fait existe, et il est le suivant.
    Je vais citer Nicholas Butler :”Le monde se divise en trois catégories de gens: un très petit nombre qui fait se produire les événements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s’accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s’est produit en réalité.”

    Une question se pose. Les flux du Net parviendront-ils à atténuer le peu de prise qu’ont les peuples sur cette cruelle réalité ?. Il m’arrive d’en douter lorsque je vois les “camps” qui se constituent et la subtile manière qu’ont des algorithmes de nous enfermer dans des tiroirs de quasi-consanguinité intellectuelle.
    Une seconde question se pose. À l’ère où nous n’avons jamais eu autant d’accès à de l’information, qui peut nous garantir pour autant la fiabilité et l’objectivité de l’information ?
    Une troisième question se pose. Nous devenons consommateurs de nouvelles, de données, d’affirmations, que nous tenons parfois pour vraies selon nos inclinations. Mais, au-delà d’indignations justifiées ou pas ,cette consommation de data nous rend-elle réellement et factuellement plus documentés, nous rend-elle plus capables d’empêcher l’inacceptable ou d’admettre lucidement ce qui est de l’ordre du fait avéré et ce qui est de l’ordre du fantasme ?
    Nos biais de confirmation ne nous tiennent-ils pas enfermés dans un sentiment d’indignation et de révolte sans pour autant nous offrir une solution concrète ? Tout en radicalisant comme jamais les opinions.

    l’Agora du Net est une porte magnifique ou délétère. Mais en faisons-nous quelque chose qui soit à la mesure de ce qu’elle offre.
    Nous brassons, nous brassons…..mais quoi !

    Je me permets de conseiller la lecture du livre de Boris Cyrulnik, Le laboureur et les mangeurs de vent.

    Vous remerciant et vous demandant de me pardonner pour la longueur de ce billet,

  67. ttps://www.francesoir.fr/opinions-entretiens-videos-les-debriefings/dr-mccullough-les-historiens-jugeront-tres-severement

    Petit rappel de ce que nous avions vécu. Mais nous allons en vivre de plus belles, de plus meurtrières…

    A l’heure actuelle, nous gardons ces stigmates (traumatismes) , plus particulièrement nos autorités sanitaires qui ont joué avec la vie de leurs concitoyens. Ces stigmates sont les culpabilités qu’ils voudraient qu’on oublie avec le temps. Pour cela, il faut maintenir certains hôpitaux dans cette fable et le récit doit continuer. Ils ont des serviteurs en nombre pour cela. Dans les cantons arriérés avec des élus ignares et sous-développés, le meurtre de bonne conscience peut continuer. Et la population d’accepter cela comme une hostie de communion. Elle se soumet à ceux qu’elle a élus. Elle a élu des dieux. Elus députés, conseillers de ville ou de campagne, ils sont consacrés “Dieux” et les princes-dieux ont raison toujours sur tout et tout le monde.

    ttps://www.francesoir.fr/opinions-entretiens-videos-les-debriefings/dr-mccullough-les-historiens-jugeront-tres-severement

  68. Mélusine, vous partez du constat : “entre ceux qui voient des complots et ceux qui se prétendent raisonnables” !
    Quoi, un complot des politiques contre la population ???

    Mais comment serait-ce possible ???

    Il y a ceux qui ont fait du négationnisme après la Shoa, cela n’a pas empêché, y compris chez les juifs, d’avoir accusé de complotisme ceux qui pendant le génocide, le dénonçait. Pire, il n’était pas visé par le génocide, mais ils ont été traités comme des juifs et déportés, juste parce qu’ils disaient la vérité !

    … klaus schwab, … a affiché un attachement particulier pour le marxisme, autre idéologie devenue totalitaire, tout comme le fut le nazisme qui mine de rien était bien plus proche du marxisme, quoi qu’en on dise… devenu chef du WEF, proche des plus capitalistes de la planète déclare être un marxiste convaincu, n’ose t’il pas avoué simplement son admiration envers toute forme de totalitarisme plutôt qu’autre chose, est-il plus convenable d’avouer le marxisme totalitaire que le nazisme ?

    1. Klaus Schwab est notre autocrate d’une Suisse bananière. Grâce aux élus nationaux qui lui confèrent toutes les possibilités de l’être.
      Reagardez Berset, … pendant la pandémie, il a démontré son autoritarisme d’autocrate. Il consulte les cantons après deux ans de dictature fédérale, une fois qu’une espèce de gouvernement parallèle a été mis en place. C’est une dictature, qui avait mis en congé toutes nos institutions démocratiques pendant deux ans et demi.

      Le plus sidérant avait été les élus de la chambre basse et des cantons: aucun député ne s’était hasardé à demander des comptes. La seule Vert Libéral qui était intervenue très à propos avait été diabolisée et salie par la presse et par ses collègues de parti ainsi que de l’opposition de gauche très socialiste et gauche progressiste. Des labels qui n’ont plus aucune valeur et qui ne veulent plus rien dire.

      Au nom du socialisme, on continuera avec des mesures meurtrières dans les hôpitaux à l’automne qui viendra bientôt. Si le soleil d’été nous a si bien endormis, l’automne et les nouvelles alertes épidémiques nous gratifieront de leurs nouvelles mesures meurtrières étatiques.

      Marxisme: entre la description du régime économique à la libérale et ce qu’on veut en faire, il y a mille façons de le rendre malfaisant. que ce soit dit en passant, le libéralisme n’est pas réservé à la droite. La gauche s’y sent bien dans ces éléments. Exemple.. Un socialiste propriétaire d’un bien foncier ou d’une affaire commerciale, voudrait être aussi propriétaire des gens qui s’y trouvent dessus.
      Il ne faut pas oublier que le socialisme occidental est un socialisme technocratique, il est même à la source de l’ingénierie du libéralisme. Alors, quand il possède du capital, il est difficile pour lui de ne pas être libéral. Le libéral n’est pas systématiquement à droite.

      Marx n’a jamais prôné une forme ou une autre d’économie de marché, il a décrit des résultantes en diverses mains, il a décrit les relations des états et des entités privés avec l’économie. L’économie étant une nécessité de répartir mais aussi de restituer les parts de propriétés produite par le travail, elle est à la fois un outil mais aussi un moyen … d’émanciper le travailleur comme elle peut aussi l’asservir. Tout dépend qui est autorisé ou s’est autorisé à la manier. Une confrontation dans laquelle celui qui possède (ou confisque) les moyens (l’outil) de production est maître. C’est le cas aujourd’hui pour les milliardaires qui tiennent les états en laisse et qui ont dépossédé nos représentants (élus) des moyens de maîtriser l’économie, la société et la politique.
      Ce qu’on a fait dans les pays latino-américains par des coups d’état, on le fait à présent dans nos pays occidentaux dit démocratiques, avec nos propres populations. Tout simplement que lesdits droits obtenus par nos législateurs ne sont pas respectés ni appliqués. C’est une représentation d’une certaine démocratie jamais appliquée. Seulement représentée dans l’esprit du peuple. Un miroir d’allouettes.

  69. Cette vidéo est en anglais, pour ceux qui comprennent l’anglais, cette vidéo est fondamentalement importante pour la compréhension de la situation concernant les mensonges, les censures et les trahisons perpétrées par nos autorités, par les criminels des compagnies pharmas impliquées dans les pseudos “vaccins”, leurs conséquences et effets secondaires. Expliqué par une virologue de manière irrévocable :

    ttps://rumble.com/v1f09rz-avi-baraks-interview-with-viral-immunologist-dr.-jessica-rose.html

    Le nombre de décès causés par des morts subites aux causes “inconnues” a décuplé entre 2021 et 2022, selon les déclarations officielles de la compagnie aérienne Quantas qui a récemment annulé 40% de ses vols, la raison ; Trop de pilotes et de personnel (injectés de force) sont reportés malades ou décédés ces derniers mois !

    Ils n’arrivent plus à cacher les cadavres, comme le souligne clairement Jessica Rose dans la vidéo ci-dessus !

  70. Les premières statistiques officielles sont sorties vendredi.

    Mme Sandoz avait promis de les lire et de donner son avis. Tiendra-t-elle parole ?

    “Résultats provisoires de la statistique des causes de décès pendant la pandémie de COVID-19

    Les rapports sur les causes de décès sont établis à un rythme annuel, en Suisse comme dans les autres pays, au terme du codage réalisé selon le système de classification internationale des maladies CIM-10 de l’OMS. Cela permet d’établir des comparaisons dans le temps et entre plusieurs régions.

    Cette statistique continuera à l’avenir d’être établie annuellement. Cependant, l’OFS accélère le processus de codage et de diffusion, afin de rendre compte des causes de décès à un rythme plus soutenu, dans le contexte de la mortalité liée à la pandémie de COVID-19.

    Il publie par conséquent, depuis l’année civile 2020, les résultats provisoires de la statistique des causes de décès de manière continue, en fonction de l’avancement du codage. Des informations sont ainsi diffusées pour chaque mois de l’année sur les causes des décès, en tenant compte du fait que le COVID-19 est mentionné comme la cause principale ou une cause concomitante du décès. Ces résultats sont considérés comme provisoires, en raison des annonces tardives qui peuvent encore être faites et des informations manquantes.”

    Les détails, pour Mme Sandoz, sont disponibles ici:

    ttps://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/sante/etat-sante/mortalite-causes-deces/specifiques.html

    (à la mi-page, avec liens vers les publications).

    1. Merci pour ces informations qui confirment qu’en 2020 (2021 ne semble pas encore disponible):

      97 % des décès dont la cause principale est le Covid avaient plus de 65 ans
      57 % des décès dont la cause principale est le Covid avaient plus de 85 ans
      0.13 % des décès dont la cause principale est le Covid avaient de moins de 40 ans

      Le nombre total de décès est de 3672.

      Relevons au passage que l’espérance de vie, en général, est de 81 pour les hommes et de 85 ans pour les femmes. D’autre part, une grande de la population (65+) est atteinte de maladies qui péjorent le pronostic en cas de Covid (par exemple, 65 % des plus de 65 ans souffrent d’hypertension artérielle).

      Vu la période, les chiffres concernent les variants les plus dangereux (bien avant Omicron) qui a encore fait remonter l’âge moyen des décès pour cette maladie.

      Donc, dès que l’inefficacité des vaccins contre la contagion a été confirmée scientifiquement (automne 2021) mais que les personnes de plus de 65 ans pouvaient se protéger des formes graves avec ces mêmes vaccins, la vaccination forcée de la quasi totalité de la population est devenue totalement abusive.

      Les limitations de liberté et les préjudices indirects (perte d’emploi, abandon d’études) ciblant les personnes non vaccinées sont donc purement scandaleuses. Et ceci, d’autant plus, pour les groupes d’âges qui n’encombraient pas les hôpitaux.

      Seule une vaccination ciblée des groupes à risque, avec leur consentement, pouvait se justifier.

      1. Le seule pays qui a instauré une procédure accessible à tous les médecins, leur permettant de signaler les effets secondaires provoqués par des médications, traitements allopathique et vaccins sont les Etats-Unis via la CDC.

        En Suisse aucun registre semblable n’a été mis à disposition des médecins !

        Les décès reportés dans ce système aux USA mettent en évidence qu’avant l’introduction des produits pfizer-moderna-johnson, la moyenne annuelle de décès dus à des vaccinations ne dépassait pas 150 par ans pour le territoire américain. Le total de décès causés par des “vaccins” et reporté pour l’année 2021 est supérieur à 13’000 !

        Il faut savoir que la limite imposée par la CDC concernant les vaccins, si un vaccins est signalé dans une cause de décès probable et qu’elle dépasse 50 cas par ans, ledit vaccin est immédiatement retiré du marché par la FDA et la CDC, nous avons même vu des vaccins comme celui utilisé contre le papillomavirus a été retiré du marché avec 20 cas en 1 an.

        Là, c’est pas 20, ni 50 cas, mais 13’000 !!!!!

      2. Et je n’ai pas encore parlé des récentes méthodes mises place par la CDC pour dissuader les médecins de créer des rapports concernant les produits pfizer-moderna-johnson. Je n’ai pas encore non plus parlé des rapports effacés par la CDC et en grand nombre !

        Voilà où on en est dans ces histoires d’effets secondaires dus à ces produits, d’une part hautement toxique par le fait qu’ils contiennent aussi des ingrédients très toxiques, mais par le fait qu’ils fonctionnent avec une technologie extrêmement douteuse et envahissante dans le système immunitaire humain. Ils ont annulé les tests sur des animaux, car les résultats sur des animaux étaient catastrophiques, raison pour laquelle ils ont éclipsés les étapes de certifications.

        By the way, ils ont également interdis toute forme de test ARN-m sur les animaux, ce qu’ils ont injectés à des humains, ils l’ont totalement proscrits pour les animaux et c’est ce genre d’infos que nos politiques décideurs ont écartés d’un revers de mains ???

  71. L’identification numérique est au cœur du contrôle total.
    L’ONU suivant le programme du WEF veut introduire un identifiant numérique permettant de contrôler nos actes du quotidien : voyage, dépenses, vaccination…
    Il est évident qu’ils nous désactiveront selon leur volonté !

  72. J’attire l’attention d’une société taiwanaise spécialisée dans les biotech et particulièrement dans le traitement des maladies infectieuses, regardez la hausse des actions de cette société ces derniers jours :

    ttps://www.bloomberg.com/quote/6446:TT

    Ses actions sont passée de 188 à plus de 600 en quelques mois et ont pris 100 points en quelques semaines !

  73. ttps://www.bloomberg.com/press-releases/2022-06-22/pharmaessentia-honored-at-the-national-organization-of-rare-disorders-nord-2022-rare-impact-awards-for-the-introduction-of

  74. Le Kosovo est également particulièrement concerné par d’éventuels développement de laboratoires biotech financés par les contribuables américains via des filières, type hunter. Cette option reste néanmoins très risquée, le Kosovo n’étant pas officiellement reconnu comme état. Cette, c’est blinken qui a été envoyé sur place ces derniers jours, comme quoi les envois de démocrates américains vers plusieurs destinations de pays compatibles à des installations de labos biotech semblent particulièrement pressants pour la bande à biden, bill, klaus et les big pharmas !

  75. Variole “du singe” !

    Le 11 mai 1987, le London Times, l’un des journaux les plus respectés au monde, publiait un article explosif intitulé “Smallpox vaccine a déclenché le virus du Sida”. L’histoire suggérait que le programme d’éradication de la variole parrainé par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) était responsable du déclenchement du SIDA en Afrique. Près de 100 millions d’Africains vivant en Afrique centrale ont été vaccinés par l’OMS (Organisation mondiale de la santé). Le vaccin a été tenu pour responsable du réveil d’une infection par le virus du Sida “dormant” sur le continent.

    Un conseiller de l’OMS a admis : “Maintenant, je crois que la théorie du vaccin de la variole est l’explication de l’explosion du Sida.” Robert Gallo, M.D., le co-découvreur de HIV, a déclaré au Times : « Le lien entre le programme de l’OMS et l’épidémie est une hypothèse intéressante et importante. »

    JulianAssangeWiki

  76. Boycott organisé les 15, 16 et 17 août 2022.
    Etant donné les abus de pouvoir que nous subissons de la part des autorités, par exemple très graves difficultés à se faire soigner pendant une pandémie, la population est invitée à renoncer à différentes activités les 15,16 et 17 août prochain. Plus d’information ici :
    ttps://www.covidhub.ch/appel-au-boycott-les-15-16-et-17-aout/
    Pour écouter les arguments de M. Jean-Dominique Michel, allez à la minute 8’30” de la vidéo. Il est nécessaire d’agir maintenant et non dans 50 ans.

    1. Personnellement, je trouve ce genre de boycott complètement inutile. Qu’on pénalise les commerçants en ne consommant pas dans quel but? Ceux qui en ont les moyens, comme je le suis, n’a même pas besoin de faire ses courses une fois par semaine, j’ai tout sur place et de la réserve.

      Par contre une action bien ciblée, dans les sens du terme, conduira la population à s’interroger bruyamment, à se reparler, à s’échanger leurs expériences. La perspective de mettre les autorités à notre niveau,, justiciables comme nous tous, redonnera de la confiance au simple Adminiistré Lambda.

      Une campagne invitant chaque citoyen à envoyer sa lettre de doléances, ses critiques ou/et d’observations formeront l’écho et la voix que nous attendons. Qu’ils interpellent en masse les autorités sanitaires et médicales, ébranlerait davantage leurs notoriété et crédibilité. Après une telle campagne, une action plus formelle comme un réquisit collectif adressé aux autorités, accompagnée et soutenue par une manifestation pacifique et expressive devant les cibles: Palais Fédéral, Ministère de la santé, l’ordre des médecins, les palais de justice etc. sont plus parlants . Ce type d’actions organisées,, coordonnées et programmées et suivies, pourra rassembler davantage et durablement les gens d’actions., car c’est un combat de longue haleine qu’il faudra gérer et ménager.

      Ils ont mis au moins une dizaine d’années à élaborer et à concerter pour aboutir à ce que nous avons vécu et vivrons encore, c’est donc à nous d’avoir la même endurance sinon plus tenace encore pour repousser leurs offensives et y mettre un cran d’arrêt. Eux ont les moyens de notre argent. Nous! les moyens de seulement nos voix et notre volonté de vivre dignement. Ils nous faut donc être résolus et admettre que nous n’avons plus le choix, puisque ceux qui ont eu notre confiance nous ont mortellement trahis.

      1. Bonjour Marlène, je suis bien d’accord avec un bémol.
        Vont-ils nous répondre de manière automatisée / standardisée, comme l’administration le fait systématiquement depuis tellement longtemps ? En tournicotant les phrases comme un subtil tour d’hypnose généralisée ?.
        Il faudrait qu’ils changent leurs méthodes et ne pas glisser sous des piles et des piles rébarbatives, parce que c’est la technique de base, mettre sous une pile……. et/ou répondre de manière vague.
        Bons messages. Eliane AB
        PS: je connais parfaitement les coulisses de l’administration genevoise par exemple, entre autres …..

  77. Intéressant point de vue.

    Les Suisses ont décidément la mémoire courte pour voir en vous une complotiste:

    ttps://www.letemps.ch/societe/une-etude-point-leugenisme-pratique-suisse-romande

    ttps://www.swissinfo.ch/fre/societe/r%C3%A9parer-les-injustices-du-pass%C3%A9_la-parole-aux-victimes-de-placements-de-force-en-suisse/40575264

    Quand à la pharma, elle n’est pas en reste: Mediator, Depakine, Dengvaxia, Crise des opiacées, etc

    ttps://violationtracker.goodjobsfirst.org/prog.php?parent=pfizer

    ttps://violationtracker.goodjobsfirst.org/?company_op=starts&company=johnson&offense_group=&agency_code=

    ttps://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_Mediator

    ttps://www.healthaffairs.org/do/10.1377/forefront.20151021.051321

    ttps://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_des_opio%C3%AFdes

    Pas étonnant que cela inspire une certaine méfiance. L’antidote ? Un cerveau aiguisé et des contre-pouvoirs. Ces deux éléments semblent toutefois en voie de disparition.

    On l’a constaté ces deux dernières années.

  78. Merci Mme Sandoz . Vous êtes une des seule intervenante sur la RTS qui ne soit pas pro vaccin covid et pro liberté de penser . Je boycotte depuis le début les infos propagandistes de la France . Malheureusement les médias suisses copient celle-ci , sous l’influence (ou les ordres ) de notre gouvernement . Le mensonge prend l’ascenseur alors que la vérité passe par l’escalier , voila pourquoi cela prendra du temps . Mais si on laisse faire ce sont des vies qui seront soit bouleversées ou stoppées . Merci de votre combat . Un suisse de France .

  79. Tedros était dans la GAVI, fondée par Bill Gates, avant de devenir le chef de l’OMS… Vous pouvez le vérifier sur le RC du canton de Genève, extrait de la GAVI… C’est visible. La GAVI à laquelle le conseil fédéral a donné la protection diplomatique totale. Allez voir sur le site de la confédération, ce n’est pas caché.
    Et le forum économique mondial, aussi protégé par le conseil fédéral, alors qu’il prône ouvertement le transhumanisme, qui est de l’eugénisme, la connexion irrationnelle homme-machine, le piratage des êtres humains et la philosophie, ou plutôt la non-philosophie d’un taré comme Harari, qui dit ouvertement que l’on ne sait pas ce que l’on fera des milliards d’êtres humains inutiles. INUTILES. Ses mots, lui la coqueluche du FEM. Un programme néonazi de réduction et d’asservissement de la population. Dans une vidéo officielle du FEM d’il y a quelques années, et je l’ai visionnée, il était dit qu’en 2030 : vous ne posséderez rien, aucune vie privée, et vous serez heureux. Et pas un membre du parlement pour questionner de telles horreurs qui sont discutées dans notre pays ? Aucune population des pays dits démocratiques n’a été consultée sur le programme de cette organisation privée ?! De qui se moque-t-on ? Personne ne prenait au sérieux le programme de mein kampf non plus. On a vu ce qui s’est passé ensuite. La grande majorité des médecins et infirmières ont collaboré avec le 3e reich dans des expérimentations sans consentement des populations, dans le génocide et l’eugénisme. Ah ! maintenant, ça paraît plus propret, car aseptisé, n’est-ce pas ?
    Pourquoi parler de ce sujet, parce que ce sont les mêmes qui sont à l’origine de cette plandémie. Les mêmes qui sont derrière le “monkeypox”, dont une simulation avait été faite l’année dernière. Tiens donc. Les mêmes qui détiennent des parts dans les industries pharmaceutiques et qui se sont enrichis indécemment ces 2 dernières années. Les mêmes qui trouvent la terre trop peuplée.
    Vous trouvez tout, même sur les sites officiels, car ils ne se cachent pas. Un journaliste stagiaire pourrait le trouver, si les journalistes savaient encore mener des enquêtes…
    Pfizer en arrive à cumuler 10 milliards de dollars d’amendes pour : fraudes, tricheries, corruption, charlatanisme, etc. Une entreprise d’une probité époustouflante à laquelle on peut faire confiance les yeux fermées !
    Les conseillers fédéraux, que je n’appellerai jamais “autorités”, car en Suisse le peuple est censé être souverain et les élus censés être au service du peuple et pas leurs dictateurs, ne sont plus au service du peuple depuis belle lurette, car ils ne font que favoriser les intérêts privés, et le pire, des intérêts privés supranationaux, voir les enquêtes et les livres fouillés et sourcés de Liliane Held-Khawam.
    Il n’y a que les aveugles qui ne veulent pas voir et les sourds qui ne veulent pas entendre.
    Quant aux injections et à la mafia pharmaceutique, on trouve toutes les informations, sauf les parties caviardées des contrats. Mais s’ils voulaient sauvent l’humanité et nous vouloir du bien, pourquoi se cacheraient-ils ?
    Cacher des informations aussi cruciales à la population est INADMISSIBLE. Quand on cache, c’est qu’on sait que la population n’aimerait pas du tout, mais pas du tout le contenu. Quand on a la conscience tranquille, on n’a rien à cacher. C’est prendre la population pour des arriérés imbéciles incapables de comprendre et de prendre des décisions responsables.
    Ce sont nous qui payons les doses de ces injections, via la caisse maladie. Et on n’a pas le droit de savoir ce que l’on paie ? C’est nous qui devrons payer les milliards d’endettement, et on n’a pas le droit d’exiger une enquête extraparlementaire indépendante sur la gestion calamiteuse du “covid” ?
    Mais pour qui se prennent-ils ? Pour qui nous prennent-ils ?
    Il ne faut pas du tout s’étonner que nous sommes de plus en plus nombreux à avoir perdu toute confiance dans les conseillers fédéraux et les parlements. En dissimulant la vérité qui nous concerne, ils nous trahissent. Et ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes si la confiance est brisée.
    Quant aux médias, ils ont clairement montré leur médiocrité, leurs mensonges, leur chasse aux sorcières des scientifiques indépendants, leurs méthodes dégoûtantes de propagande et de dénigrement. Pour moi, ils sont morts. Les comploteurs sont ceux qui complotent dans le dos des populations, pas ceux qui posent des questions et cherchent la vérité. La subversion du langage et l’inversion accusatoire sont aujourd’hui insupportables.
    Enfin, rien ne peut cacher la réalité du terrain. Si la propagande peut la camoufler un temps, cela ne peut durer. Et sur le terrain, de plus en plus de personnes parlent des effets désastreux des injections toxiques. Des mes connaissances, personne ne connaît quelqu’un mort avec ou du covid (les tests PCR sont un autre problème), mais toutes connaissent une ou plusieurs personnes blessées, handicapées, ou mortes à la suite des injections. C’est la RÉALITÉ.
    Le terrain ne ment pas. Ne pas le voir, c’est vivre hors sol dans un nuage de propagande et de théories, déconnecté du réel.

  80. Cela aussi était disponible à la vue de tous (pour les anglophones) :

    Séance interne entre la FDA (Food and Drug Administration, le Swissmedic américain) et le CBER (Center for Biologics Evaluation and Research), le 22.10.2020 : Présentation de 25 diapositives; diapositive n° 16 listant les effets secondaires. La FDA était au courant de la dangerosité des injections dès octobre 2020 AVANT la mise sur le marché des injections.

    Liste des effets des injections sur la diapositive n° 16 :
    • Syndrome de Guillain-Barré
    • Encéphalomyélite aiguë disséminée
    • Myélite transverse
    • Encéphalite, myélite, encéphalomyélite, méningo-encéphalite, méningite, encéphalopathie
    • Convulsions, épilepsies
    • Accident vasculaire cérébral
    • Narcolepsie et cataplexie
    • Anaphylaxie
    • Infarctus aigu du myocarde
    • Myocardite, péricardite
    • Maladie auto-immune
    • Décès
    • Problèmes de la grossesse et de la naissance
    • Autres maladies démyélinisantes aiguës
    • Réactions allergiques non anaphylactiques
    • Thrombocytopénie
    • Coagulation intravasculaire disséminée
    • Thromboembolie veineuse
    • Arthrite et arthralgie, douleurs articulaires
    • Maladie de Kawasaki
    • Syndrome inflammatoire multisystémique de l’enfant
    • Maladie renforcée par les vaccins

    Alors qu’il s’est attardé à commenter les autres diapositives, le présentateur n’a pas laissé celle-ci une seconde à l’écran, voir vidéo OFFICIELLE (à 2:33:40) sur le site de la FDA : ttps://www.fda.gov/advisory-committees/advisory-committee-calendar/vaccines-and-related-biological-products-advisory-committee-october-22-2020-meeting-announcement
    Document complet sur le site OFFICIEL de la FDA : ttps://www.fda.gov/media/143557/download
    (si la connexion ne marche pas bien, il faut continuer de cliquer.)

    Question morale : quand on connaît la toxicité grave d’un produit, et qu’on en approuve toute de même la vente, tout en cachant dite toxicité et tout en cachant que les essais cliniques ne sont pas terminés, comment cela s’appelle-t-il ?
    Je l’appelle un crime intentionnel.

    1. Bonsoir Mirko, Absolument ! Crime intentionnel pour subtilement liquider une partie de l’humanité.
      Vous comprenez mieux pourquoi certain(e)s patient(e)s chroniques ont été averti(e)s à temps (ouf !) par divers spécialistes des moult dangers et donc manu militari exempté(e)s ?
      Exemptions fermes quoiqu’en pensent les nullissimes médecins-cantonaux. D’ailleurs, j’en ai un dans le collimateur et je ne vais pas le lâcher, vous pouvez me croire sur parole.
      Je conserve ces documents édifiants très soigneusement car ils démontrent ce que la clique Pharma-Politiques-Médecins lambda souhaite encore camoufler, même si c’est devenu très difficile.
      Bons messages. eab

    2. Merci beaucoup pour la référence. Très intéressant.

      Mon interprétation est un peu différente: fin 2020, on doutait de la capacité à mettre sur le marché un vaccin sûr et efficace en si peu de temps. Il fallait donc rassurer la population pour éviter un rejet.

      On vante donc l’extrême rigueur des processus de surveillance qui seront utilisés durant le déploiement notamment en cas de GBS, d’AVC, d’infarctus, de thrombose, de myocardite, etc (selon la liste). Pas de “crime” des autorités à ce stade.

      Le scandale, c’est que dans la pratique, on a tout fait pour décourager les victimes: “une myocardite ? c’est pas grave et il y avait plus de chances d’en faire une en développant la maladie” ou alors “un AVC à 29 ans ? triste mais ça arrive parfois donc impossible que le vaccin en soit la cause.”

      Les personnes qui ont fait ces mauvaises expériences le savent très bien: bien souvent, leur médecin a mis la vaccination hors de cause et peu de cas ont fait l’objet de déclarations.

      La présentation parlait de “near real time” et de reporting obligatoire des effets mentionnés sur la liste. On est très loin du compte. Chaque incident aurait dû faire l’objet d’une enquête et la vaccination interrompue pour les groupes à risques (par exemple les jeunes pour les myocardites) jusqu’à ce que la cause soit identifiée.

      Au lieu de ça, elle est devenue obligatoire pour tous. La presse n’a cessé de relativiser les effets secondaires (toujours très rares ou de faible gravité) au point que certaines victimes ne pouvaient plus s’exprimer sans passer pour “complotiste”.

      On a tout simplement décidé de fermer les yeux. Alors, le scandale continue:

      “Le régulateur britannique du médicament a annoncé lundi avoir approuvé une nouvelle génération du vaccin contre le Covid-19 de Moderna ciblant le variant Omicron et provoque une forte réponse immunitaire y compris contre les sous-variants d’Omicron BA.4 et BA.5, avec des effets secondaires faibles et similaires à ceux observés pour les sérums originaux.”

      Donc, un vaccin qui arrive après la bataille contre BA.4 et BA.5 de cet été, qu’il faudra refaire tous les 3 mois, qui ne protège ni contre la transmission ni la maladie et encore moins contre le prochain variant hivernal dont on ne sait encore rien sauf qu’il resistera aux anticorps existants.

      «La folie, c’est de faire toujours la même chose en espérant un résultat différent» Einstein

  81. Covid: Quand la médecine et le droit se rencontrent. Entretien très important.
    Bonjour,
    Le Dr Klaus Schustereder, médecin travaillant dans le canton de Vaud depuis des années, s’entretient avec l’avocat valaisan Jacques Schroeter au sujet des mesures sanitaires ayant été imposées par les autorités en Suisse.
    Un entretien de 45 minutes où la médecine et le droit se rencontrent. Voilà le lien : ttps://www.youtube.com/watch?v=K4LOMfi9rPc

  82. Déjà une réponse à une de vos interrogations.

    Non le vaccin ne nuit pas à la fertilité; la Covid oui.

    Comme d’habitude, vous n’allez cependant pas publier les réponses officielles à vos interrogations … ?

    ttps://www.swissmedic.ch/swissmedic/fr/home/news/coronavirus-covid-19/untersuchter-zusammenhang-fruchtbarkeit-und-covid-19-impfung.html

    Une évolution du taux de natalité a été constatée dans le contexte de la pandémie, mais aussi au début de la campagne de vaccination dans quelques pays. Swissmedic a récemment reçu des questions de particuliers et de représentants des médias concernant un possible lien entre la vaccination contre le COVID-19 et la fertilité. D’un point de vue scientifique, aucune donnée provenant de publications dans la littérature spécialisée ou issue de la surveillance mondiale du marché n’indique que des vaccins basés sur la technologie de l’ARN messager (ARNm) pourraient nuire à la fertilité humaine. Swissmedic n’a pas non plus enregistré de signaux de sécurité concernant cet aspect en Suisse.

    Swissmedic a étudié la possible relation entre fertilité et vaccination contre le COVID-19 en collaboration avec dix autorités partenaires. Parmi elles figuraient aussi des autorités de pays où la couverture vaccinale est nettement plus élevée qu’en Suisse. Les autorités de contrôle des médicaments impliquées dans cette étude couvrent une population de quelque 800 millions d’habitants. Aucun signal n’a été constaté ni évalué dans ce domaine dans aucun des pays sur lesquels portait l’analyse.

    Évolution différente du taux de fertilité dans chaque pays

    En Allemagne, le Bundesinstitut für Bevölkerungsforschung (institut fédéral de recherche démographique) estime dans un document de travail que la baisse de la natalité est due non seulement à la crise sanitaire, mais aussi aux incertitudes économiques qu’elle engendre. Dans quelques pays (Espagne, Japon, Royaume-Uni, États-Unis), une nette diminution du taux de fertilité a été observée seulement neuf mois après le début de la pandémie (c’est-à-dire avant même le début de la campagne de vaccination). En revanche, la Suède et les pays germanophones ont d’abord enregistré une hausse du taux de fertilité au cours de l’année 2021, puis une forte baisse début 2022. Pour expliquer la diminution, on invoque dans ces pays que la crainte de répercussions négatives de la vaccination sur la fertilité a entrainé le report d’éventuels projets de grossesse. Les recommandations officielles, d’abord prudentes, concernant la vaccination des femmes enceintes, pourraient aussi avoir contribué à ce phénomène.

    Le taux de fertilité a évolué de manière très différente dans divers pays. L’existence d’une relation causale entre la vaccination et la fertilité semble donc quasiment impossible à prouver.

    Relation possible avec le COVID-19

    Toutefois, certaines études montrent que la fertilité masculine peut être temporairement réduite non pas par la vaccination, mais par une infection au COVID-19. Des éléments indiquent que des hommes infectés par le coronavirus ont présenté une production de spermatozoïdes partiellement réduite, des troubles de l’érection ou un taux insuffisant de testostérone. La probabilité de grossesse a parfois rapidement diminué après une infection. Il a ensuite fallu au moins 60 jours pour que ces hommes redeviennent aussi fertiles que ceux non touchés par le COVID-19.

    Aucun signal de sécurité en Suisse

    Depuis le début de la pandémie, Swissmedic a publié 27 mises à jour concernant les déclarations d’effets indésirables présumés de vaccins contre le COVID-19 évaluées en Suisse. L’existence d’une relation causale entre la vaccination contre le COVID-19 et la baisse de la natalité ne peut pas être statistiquement prouvée sur la base des données et analyses disponibles. Les études qui se poursuivent dans le cadre des procédures d’autorisation et la surveillance mondiale du marché n’ont fourni à Swissmedic aucune donnée scientifique indiquant que des vaccins contre le COVID-19 basés sur la technologie de l’ARNm pourraient nuire à la fertilité humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *