Sommet de la bêtise ou abîme de la sottise?

Le Temps du 20 avril nous informe (p. 6 en bas) que Mme Amherd, conseillère fédérale, « demande au CIO d’exclure les fonctionnaires russes et biélorusses des fédérations sportives internationales ainsi que ses propres membres originaires de ces mêmes pays. Une requête que le CIO refuse d’appliquer ».

Le fait d’être originaire d’un certain pays est-il contraire aux droits de l’homme ?

Certains partisans d’une entrée de la Suisse au Conseil de sécurité de l’ONU disent que cela lui permettra de mieux défendre la démocratie et les droits de l’homme. Ben voyons ! Je me demande comment elle défendra le principe selon lequel le fait d’être originaire d’un pays ou d’un autre est contraire aux droits de l’homme, principe dont elle semble se faire l’avocat en ce moment.

Le fait d’être originaire d’un certain pays détruit-il le droit à la présomption d’innocence ?

Si vous êtes originaire de Russie ou de Biélorussie, vous êtes donc présumé un envahisseur de l’Ukraine, un partisan d’éventuels crimes de guerre, un défenseur de toutes les violations possibles du droit de la guerre. Aucun droit même au renversement de cette présomption.

Mesure-t-on l’absurdité malsaine d’une telle attitude ? Certes, le CIO n’est pas le lieu du triomphe de la vertu et le folklore patriotique des jeux olympiques est souvent horripilant, mais de grâce, Madame la Conseillère fédérale, réveillez-vous. Quelle potion magique vous a-t-on fait boire pour que, pleine de bon sens normalement, vous puissiez vous croire tout à coup l’ambassadrice de la Pureté ? Est-ce que vous êtes le porte-parole de la Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil national ? J’en frémirais. A quel niveau d’intelligence se situerait alors le Parlement ? Cette guerre des propagandes lave les cerveaux.

Suzette Sandoz

Suzette Sandoz est née en 1942, elle est professeur honoraire de droit de la famille et des successions, ancienne députée au Grand Conseil vaudois, ancienne conseillère nationale.

62 réponses à “Sommet de la bêtise ou abîme de la sottise?

  1. Chère Madame Sandoz, tout comme vous j’ai été ébahie par cette proposition qui relève de l’imbécillité et de la surenchère entre ceux qui nous gouvernent, qu’ils pratiquent dans tous les domaines à la mode :ah que c’est moi que j’en fais le plus…” quelle affliction !
    Et le motif juridique du licenciement, c’est lequel : être de nationalité russe !!!!
    Il faut dire que depuis quelque temps, l’Etat de droit est mis entre parenthèses; toutes ces mesures de rétorsions, d’abord avec le covid et maintenant avec la guerre actuelle sont, pour la plupart, dépourvues de base légale; mais qu’à cela ne tienne puisque c’est pour notre Bien, paraît-il !

  2. Bravo Madame Sandoz! A quels extrèmes absurdes arrivons nous? La Suisse, un pays neutre, jusqu’aux sanctions prises contre la Russie..

    1. Petite remarque en passant: la Suisse a depuis longtemps tiré un trait sur sa neutralité. Pour ne citer qu’un exemple, la Suisse a formé militairement, sur son sol, les insurgés de l’UÇK du Kosovo, les a armés et les a financés sans que la classe politique y voie quelque chose à redire. Interpelée, Mme Carla Del Ponte, procureure de la Confédération à l’époque, avait même confirmé que ce soutien aux forces de l’UÇK n’enfreignait en rien la neutralité de la Suisse. Laquelle collabore d’ailleurs étroitement avec l’Otan, pour ceux qui ne le sauraient pas…

  3. Elle est du même niveau que ceux qui ont déprogrammé des œuvres de compositeurs Russes ou des banques qui bloquent les comptes de résidents portant un nom Russe ou nés en Russie…
    Le bon sens manque effectivement à beaucoup de personnes et les amalgames du niveau du bistrot du coin fleurissent.
    Merci pour ce billet car effectivement la lecture de cette nouvelle m’avait fait bondir, me demandant si un journaliste oserait relever l’ineptie de cette proposition.

  4. Je n’aime pas Poutine et sa bande de soviets. L’invasion qui casse les accords de la préservation des frontières de l’Ukraine en échange des démantèlement des armes nucléaires, est une infamie. Mais ce n’est pas le peuple russe qui l’a décidé. Et même si les russes approuvent, il ne faut pas mélanger les soviets et le peuple.
    Concernant le CIO, soit la conseillère fédérale sait quelque chose concernant des liens entre ces gens et Poutine, qu’elle le dise, soit il n’y rien, et son intervention est déplacé.
    Il faut faire la “guerre ” aux représentants de la dictature soviétique, mais pas au peuple russe.

  5. Il est incompréhensible qu’une conseillère fédérale qui est sensée faire preuve de retenue et de diplomatie puisse prendre une decision aussi stupide et inopportune.
    J’ai des amis russes de longue date ,je ne vais et ne peux les repudier. Sont ils responsables des méfaits de Mr Poutine? Et les russes ne doivent ils plus faire de Tennis ? Lisez la declaration que j’approuve de Mr Djokovic.
    Nous avons immédiatement accueilli une famille ukrainienne chez nous, avec bonheur, car les réfugiés sont dans une état détresse innommable après 4 semaines passées dans des caves avec leurs enfants. Mais où reste la sérénité que nous sommes en droit d attendre de ceux qui nous représentent à Berne.

  6. Chère Madame,
    Mais où va notre pays ? En effet, la bêtise de nos gouvernants se met honteusement au diapason de la bêtise des occidentaux.
    Contrairement à ce que Vladimir Poutine a déclaré à plusieurs reprises, les Occidentaux ont décidé que la Russie veut envahir l’Ukraine ! Lorsque la Russie prend l’initiative de se retirer de Kiev, les occidentaux annoncent une victoire des Ukrainiens et une défaite des Russes !
    Les Ukrainiens ont vraisemblablement coulé le navire amiral russe dans la Mer d’Azov, mais les Russes mentionnent un simple accident à bord. Pourquoi ? Vraisemblablement afin d’éviter de devoir répliquer à une autre agression ukrainienne sur le territoire russe et transformer ainsi son intervention d’aide aux russophones du Donbass, ’’l’opération spéciale’’, en une guerre à la grande joie des Américains qui n’attendent que cela pour intervenir contre la Russie !
    Les fameuses sanctions de l’Occident contre la Russie n’ont d’ailleurs pas d’autres raisons d’être que de pousser la Russie à la faute et à en faire un belligérant ou d’assouvir leur rêve d’un renversement de Vladimir Poutine par une révolte populaire.
    En réalité, si ces sanctions ont un impact sur l’économie et les finances russes, elles en ont considérablement davantage pour l’Europe à tel point que les dettes publiques devenues incontrôlables, l’inflation et l’effondrement du pouvoir d’achat dans les pays européens les conduiront à la ruine. Mais pas le Etats-Unis bien sûr ! Merci Oncle Sam !
    La Russie, au contraire, a vu son économie se renforcer, de même que le Rouble et la cohésion de son peuple autour de son Président et de son Gouvernement. Mieux encore, ces mesures ont poussé la Russie dans les bras de la Chine, autre ennemi viscéral des Etats-Unis. Et non seulement la Chine, mais avec elle, l’Inde et tous les pays anti-américains d’Asie, du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Amérique du Sud, le Monde Nouveau, multipolaire, appelé à mettre un terme à l’impérialisme américain, au mondialisme et au Dieu Dollar !
    Et si l’Occident ne veut pas voir et comprendre cela, et si les Américains poussent Vladimir Poutine à la guerre nucléaire, ce ne sera pas avec l’Ukraine dont il se moque éperdument mais avec les Etats-Unis et donc à la guerre totale, à l’anéantissement de notre monde actuel.

    1. … Boutcha… ça vous parle ? Votre complaisance morbide envers le régime totalitaire de votre -visiblement- ami, héros et génocidaire dictateur russe n’est que la preuve de votre totale … et honteuse complaisance… comment dit-on “troll” en russe ?
      Chère madame Sandoz, malgré la “pertinence” de votre publication, vous ouvrez la voie -et la voix- à tous ces honteux commentaires pro-russes abjectes et totalement immoraux… les extrémistes se lâchent, et votre tribune sert malheureusement leur propagande immonde…

      1. De quel droit estimerais-je les lecteurs de mon blog trop sots pour ne pas faire eux-mêmes la différence entre une propagande “immonde” et de sages réflexions? Votre remarque permet d’aborder tout le problème de la censure. Sauf évidemment celle qui doit éviter les attaques pénalement répréhensibles, toute censure est l’expression du sentiment qu’a le censeur d’être le seul capable de juger ce qui est bon ou dangereux pour les autres.

        1. Chère Madame, tout d’abord le début de ma réaction s’adressait au Sieur “Wolhwerd”, désolé pour le quiproquo; concernant ma 2ème partie, que je vous adressais, vous remarquerez, avec objectivité, que 75% des réactions ici rendent un hommage soutenu à l’intervention russe… alors, de grâce, votre argumentation “je-ne-peux-pas-censurer-des-commentaires-qui-pénalement-ne-sont-pas-répréhensibles” ne tient pas… il s’agit ici de faire une différence essentielle entre moralité et “pénalité”, cette frontière étant largement pulvérisée par l’ensemble des commentaires ici exprimés.

      2. bonjour Mr ACRUX. Ne vous emportez pas; je vous fais une toute petite et timide suggestion, d’aller consulter le site de FranceSoir, et de lire les commentaires ci-dessous évoquant un organisme de surveillance des services secrets français; peut-être vous laisserez vous alors aller à reconsidérer votre conviction anti russe, et l’appliquerez tout autant aux Etâts Unis et à l’Europe de Bruxelles; pour ma part je considère que nous, simples concitoyens européens, sommes manipulés au nom d’intérêts qui nous dépassent et qui n’hésitent pas du tout à créer de toute pièce une guerre tout près de chez nous tous !

        1. … cher Benoît (comme votre prénom l’indique, par ailleurs), aucun emportement de ma part, n’ayez crainte… juste une vision objective de la réalité… je (re)enfonce le clou : Boutcha, c’est sûrement une mise en scène de ces méchants ukrainiens, et les tchétchènes venant à la rescousse de cette pitoyable armée russe de simples figurants… et je passe les “wagneriens”, juste présents en Ukraine pour assurer le service d’ordre… vous me feriez vraiment rire si la situation n’était pas aussi tragique… votre référence : “France-Soir” ? Tout est dit… bonjour chez vous.

      3. A propos de complaisance…
        “Je suis né en Amérique , sous le soleil de Californie. J’ai déménagé en Suisse à l’âge de 23 ans, je voulais être libre de penser par moi-même (…) J’ai vu les Etats-Unis tuer un million de personnes au Vietnam pour des raisons que je n’ai jamais comprises. Je les ai vu envahir l’Irak pour des raisons tout aussi obscures. Encore plus de tueries. J’ai vu les Etats-Unis envoyer des milliers de soldats , de chars, d’hélicoptères et de drones en Afghanistan. Encore plus de morts. Mais toujours au nom de la “liberté” et de la “démocratie”. Pour autant, je n’ai jamais vu aucun pays européen sanctionner ou boycotter les USA. Malgré toutes ces tueries, toutes à des milliers de km de l’Amérique, l’Europe est restée amie avec les Américains. (…)” (Jon Ferguson dans “24 Heures du 30 mars ) ceci est un extrait, pour en lire plus : ttps://www.24heures.ch/quelquun-pourrait-il-enfin-mexpliquer-988870649283

        1. Merci pour votre commentaire. Etonnamment, ce dimanche 24 avril, Géopolitis sur la RTS, avait programmé son émission “Armes La course”, dont à sa fin, à la minute 24 approx. “L’agent orange détruit encore des vies des années après la guerre du Vietnam”. La vue de certaines images d’enfants dont les visages sont totalement déformés, images bien cachées par nos médias et ignorées de nos populations, me bouleversent encore maintenant. Il semble que les Etats-Unis n’ont pas encore indemnisé ces pauvres victimes. ttps://pages.rts.ch/emissions/geopolitis/12938579-armes-la-course.html#timeline-anchor-segment-13027607

          1. Il est clair que le mal est des deux côtés. Cependant, l’information ne circulait pas aussi vite du temps de la guerre du Vietnam qu’aujourd’hui sur les réseaux sociaux.

        2. Merci de votre rappel de l’histoire. On peut encore ajouter des “opérations militaires” (les USA n’aiment pas non plus le terme “guerre”) en Corée, Iran, Guatemala, Liban, Cuba, Cambodge, Laos, Panama, Chili, Salvador, Haiti… et bien d’autres encore.

          Dans la plupart des cas, ces opérations visaient à renverser le gouvernement en place pour installer un gouvernement plus favorable à leurs intérêts (économiques).

          ça vous rappelle quelque chose ?

  7. Je vous remercie pour cette réaction pleine de bon sens face à une décision qui déshonore notre pays et nous fait passer pour des imbéciles.

  8. Il suffit de remplacer “russes” par “musulmans” et les castors débarquent. “Pas d’amalagames” chantent-ils en choeur.

    C’est étrange qu’ils ne s’émeuvent pas de la discrimination anti “russes de la rue” ou “non-vaccinés”… Toucheraient-ils des incitations financières pour manifester contre seulement certaines discriminations?

    “J’adhérerais à SOS-racisme quand ils mettront un S à racisme. Il y a des racistes noirs, arabes, juifs, chinois, et même des ocres-crèmes et des anthracites-argentés. Mais à SOS-machin, ils ne fustigent que le Berrichon de base ou le Parisien-baguette ». Pierre Desproges, 1984.

  9. Les parlements estonien et lettonien ont officiellement qualifié de «génocide» les actions de l’armée russe en Ukraine.

    Définition d’un génocide:
    On entend par crime de génocide l’un quelconque des actes ci-après commis dans l’intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel:

    a) meurtre de membres du groupe;
    b) atteinte grave à l’intégrité physique ou mentale de membres du groupe;
    c) soumission intentionnelle du groupe à des conditions d’existence devant en­traîner sa destruction physique totale ou partielle;
    d) mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe;
    e) transfert forcé d’enfants du groupe à un autre groupe.

    Sommet mondial de 2005:
    Dans ce contexte, nous sommes prêts à mener en temps voulu une action collective résolue, par l’entremise du Conseil de sécurité, conformément à la Charte, notamment son Chapitre VII, au cas par cas et en coopération, le cas échéant, avec les organisations régionales compétentes, lorsque ces moyens pacifiques se révèlent inadéquats et que les autorités nationales n’assurent manifestement pas la protection de leurs populations contre le génocide.

  10. Excellent article Madame Sandoz. Comme le dit si bien CHAPUIS , on observe comme “une surenchère entre ceux qui nous gouvernent “; c’est à celui ou celle qui se montrera le plus anti-Poutine, le plus démocrate, le plus humaniste . Les USA donnent le ton , l’UE suit, et la Suisse qui ne veut pas avoir l’air de faire bande à part suit à son tour !! Inquiétant ce panurgisme…Ah … être assuré d’être dans le camp du bien !!!

  11. bonjour Madame, encore merci pour vos écrits . Hier le Pr Didier Raoult de l’IHU de Marseille donnait une conférence de presse; chacun sait donc que ce grand scientifique est un charlatan, pour sûr ! il évoquait son successeur, en indiquant qu’il se gardera bien d’appuyer sa nomination, car il sait combien guette chacun de l’ubris, qui fait qu’on pète un câble dés qu’on se sent grand ! votre conseillère est semble t-il tombée dans ce travers bien humain, propre a tous nos politiques, que ce soit Macron ou Berset, tous si sûr d’eux…on va sans doute décider un jour d’enlever tout pouvoir de décision, aux décideurs….pas moins. Ca leur évitera de se soumettre aux décisions venant d’outre Atlantique .

  12. Je plussoie. La réaction du CF est à mes yeux parfaitement inadéquate, déplacée, mal fondée, absurde. Sans chercher à exagérer, la posture helvétique m’a attristé. Nous sommes-nous vraiment abaissés à ce niveau de réflexion en matière géopolitique? Sommes-nous capables de faire fi de la réserve qui, selon moi toujours nous, impose à notre gouvernement un maximum de retenue ?
    Surtout : comment réagir en tant que citoyen pour s’opposer à une telle posture de nos représentants ?

  13. Pouvait-on attendre quelque chose de mieux d’une des sept Sots qui nous gouvernent ? En bafouant la neutralité suisse, ils ont déjà fait très fort dans la crétinerie, et nous n’avons probablement encore rien vu. Cette sottise démontre une fois de plus l’ignorance abyssale de l’Occident en général et de certains Suisses en particuliers sur l’histoire et la civilisation russe .Tout lecteur de Tchekhov ou de Tourgueniev sait parfaitement que la suppression (théorique) du servage par Alexandre II en 1861 n’a rien du tout changé à la mentalité russe: DOMINATION et SOUMISSION, c’est ce que tous ces malheureux connaissent, que ce fût autrefois sous les tsars et les Soviets, ou que ce soit maintenant sous Vladimir Vladimirovitch. Mais n’oublions jamais que chaque individu russe, même soumis à un dictateur complètement taré, reste le porteur d’une langue magnifique et d’une civilisation fabuleuse, avec un réservoir de talents artistiques prodigieux (musique, littérature, poésie, peinture, chant, danse). C’est un peuple dur à la peine, habitué à se soumettre aux dictateurs de toutes tendances politiques. Les quelques élites qui ont compris depuis longtemps se sont enfuies en Occident, ou se terrent en silence pour protéger leur famille. Ça ne changera pas de sitôt, à moins qu’un tireur d’élite fasse ce qu’il faudrait le 9 mai prochain sur la Place Rouge…

      1. Bel exemple de justice sommaire, en effet. On n’aurait pas fait mieux aux procès de Moscou.

        Ceci dit, Madame Santschi, sans doute emportée par sa passion pour les choses slaves, a-t-elle si tort? Si tant ma religion que la justice terrestre m’interdisent de céder à son injonction et à la haine (bien que, premier prix de tir au flobert au collège, les doigts me démangent parfois de ne pas caresser la gâchette d’un 22 long rifle avec une tronche de fromage blet comme celle du tsar de carnaval, version Race Poutine, en ligne de mire – ou à le réduire à la Kalachnikov en hachis Parmentier fumant sur les pavés de la Place Rouge), faut-il s’étonner si le meurtre appelle au meurtre?

        Mais je m’interroge moins sur les penchants de Madame Santschi au passage à l’acte, qui ont au moins le mérite de la sincérité et de la spontanéité dans ce cas particulier, que sur votre propre propension à ériger l’actuel hôte du Kremlin en parangon de vertu. Comment l’ancien représentant du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), si telle était votre fonction à la lecture de vos commentaires, peut-il en effet justifier la légitimité d’un ex-agent du KGB et “homo sovieticus” pur sucre sevré de repères idéologiques depuis la chute de l’URSS, tout en passant sous silence la plus importante vague migratoire de l’après-guerre, au prix de milliers de morts, de blessés et de destructions massives?

        Mais peut-être n’avons-nous pas la même notion du réfugié?

    1. Remplacer un dirigeant par un autre pour sortir d’une situation difficile est souvent un remède pire que le mal. On le voit actuellement aux USA, on l’a vu en France où chaque président est pire que son prédécesseur et cela depuis Mitterrand au moins.

  14. Depuis ce conflit en Ukraine, le Conseil fédéral est totalement en roue libre. Il conviendrait que le Parlement le remette au pas!

  15. Il fut un temps où les membres du CF s’appelaient les Sept Sages… Aujourd’hui, ils ne semblent plus autant réfléchir et travailler de conserve, et parfois se répandent à titre personnel dans les médias. Médias qui non seulement en font leurs choux gras mais sont responsables de cette mode détestable. Cela dit, on peut craindre en effet que l’agitation de Madame Amherd mette à mal certaine idée de la neutralité. Ce matin, d’après le Temps, c’est exercice Cyber en bonne compagnie. Hier, ses chasseurs du futur. Tennis demain. Ah! et puis, il faut leur acheter de nouvelles chaussettes! Pas le temps pour des avions en origami!

  16. Un grand merci pour votre grain de sable, qui comme toujours brille de justesse et d’intelligence, ce dont manquent cruellement la plupart de nos politiciens et journalistes depuis deux ans.
    Je me permets de vous transmettre l’intéressant communiqué du Centre Français de Recherche sur le Renseignement au sujet de la guerre d’Ukraine

    ttp://r.cf2r.com/mk/mr/FBLuoYWSSh_aesvwvLbXKtGjXMZYc1OdbFuGXeiI1v20IlKkuL6TDJlBxTIGWvMTUCi3B7g_yMLgZJNZKYrFkDXBgnHJzxIaKHlJgAWq_gN4TY_PapVqopRL

  17. Il est vrai qu’il est inacceptable d’une manière générale de pénaliser des Russes pour le seul fait de leur nationalité. Néanmoins, les choses se compliquent dans le domaine des compétitions sportives du fait qu’une victoire s’accompagne de tout un cérémonial “nationaliste”. Il serait assez indécent dans les circonstances actuelles d’honorer le drapeau et l’hymne d’une nation au nom de laquelle se commettent les atrocités que l’on sait sur le sol européen. Peut-être faudrait-il songer à honorer les athlètes qui réussissent des exploits de manière plus “neutre” afin d’éviter cet écueil (?).

      1. Chère Madame Sandoz,
        Permettez-moi une question: votre appréciation de la situation serait-elle identique s‘il était avéré que les représentants des fédérations sportives en question étaient des proches du régime de Moscou et de son maître?

        1. Oui! On saurait alors comment comprendre leurs arguments et leur attitude et, le cas échéant, déjouer du trucage.
          Seule une condamnation judiciaire – qui implique le respect du principe “audiatur et altera pars” – permettrait éventuellement de les exclure. Il ne faut jamais mépriser un principe essentiel du droit qui doit assurer le respect des personnes.
          Je relève en passant que les sanctions économiques prises par l’UE – et reprises par la Suisse – ont pour but de faire souffrir la population russe afin de l’amener à renverser son fuhrer – qui ne souffre pas des mesures prises,voire en profite – probablement grâce à une insurrection ou à une guerre civile, ce qui évite rarement des morts. Or personne ne s’en offusque. Et le chef de l’Etat ukrainien continue d’appeler l’OTAN, soit les Occidentaux, à l’aide militaire, au risque de déclencher un conflit généralisé dans tout l’occident, mais personne ne s’en offusque. Et pendant ce temps, par son attitude irréfléchie, l’UE nuit aussi à sa propre population à cause des retombées des sanctions et accueille – c’est normal! – des millions de réfugiés à ses frais donc à ceux des finances publiques, mais personne ne l’en remercie.

          1. Merci pour votre réponse complète.
            Vous recommandez de toujours s‘en tenir au droit. Certes. Mais comment faire lorsque le droit est bafoué de manière évidente et ostentatoire?
            Votre position me laisse penser que vous vous opposez au principe même de sanctions, mais peut-être ai-je mal compris vos propos. Cas échéant, quelle attitude préconisez-vous? L‘inaction sous le couvert de la neutralité?

          2. Bafouer le droit sous prétexte qu’il a été bafoué n’est jamais une bonne réponse, c’est juste une escalade.
            La neutralité n’a jamais empêché ni l’accueil des réfugiés ni les efforts constants d’accueillir, d’essayer de faciliter ou de favoriser des pourparlers de paix et ce, en principe, sans menace pour les participants même les pires. La neutralité permet de présumer un accueil de bonne foi même pour les pires responsables afin qu’ils puissent se mettre à une table de négociation, ce qui ne signifie pas qu’il faille les flatter ni les aduler.

          3. Exemple de “bafouer le droit”:

            ttps://www.tdg.ch/des-messages-pro-maudet-etaient-postes-avec-un-compte-de-letat-525845663402

            Je ne suis pas genevois, pas fonctionnaire et pas pro Maudet.

            Mais je suis horrifié que des journalistes puisent dans les données personnelles des commentateurs de leur journal !

            La confiance est rompue.

            Je ne publierai plus de commentaires sur les sites des journaux suisses, tant qu’une sanction ne sera pas prononcée contre le journal qui a fait ça !

            Longue vie au pseudonymat; longue vie à nos libertés chéries !

          4. Chère Madame,
            Permettez-moi de formuler deux objections à votre point de vue qui m’amènent à un désaccord sur l’attitude à adopter face à ce conflit.
            Premièrement , si j’adhère volontiers à votre concept théorique du principe d’escalade, la réalité des choses est parfois quelque peu différente. Certaines situations pratiques, notamment lorsque une des parties ne peut ou ne veut pas suivre les règles du jeu, ne laissent d’autres alternatives que d’escalader ou de céder. Père d‘un jeune enfant, j‘en fait l’expérience quotidiennement. Mutatis mutandis, ce constat s‘applique selon moi également à la situation ukrainienne.
            Deuxièmement, j‘estime moralement inadéquat le fait de traiter les belligérants sur un même pied d’égalité. Nous devons certes être vigilants face à une propagande de guerre forcément biaisée de part et d‘autre, mais de manière différenciée. D‘un côté il y a parfois des mensonges et de l‘autre parfois des vérités. De même, je ne considère pas une démocratie, certes imparfaite, et une dictature comme moralement équivalentes.

            Dans un monde de plus en plus polarisé, dans lequel nous sommes constamment amenés à nous positionner pour ou contre tout et n‘importe quoi, une approche raisonnée et nuancée telle que la vôtre ne peut qu’être saluée. Néanmoins une défense acharnée du principe de neutralité dans ces circonstances particulières risque légitimement d‘engendrer des soupçons de positionnement amoral voire immoral.
            Je ne peux m‘y résoudre.
            Cordialement,

    1. Depuis Pierre de Coubertin, les jeux olympiques et le sport de manière générale n’ont jamais cessé d’être instrumentalisés à des fins politiques, au même titre que la religion, l’éducation, la culture et la science, d’ailleurs. Que le ministère des affaires militaires porte le mot “sport” dans son appellation actuelle n’est-il pas révélateur à cet égard?

      La décision prise par la ministre de la défense Amherd à l’encontre des fonctionnaires russes et biélorusses du CIO est d’autant plus incompréhensible et absurde que ces fonctionnaires ne sont pas nommés par leurs Etats respectifs mais, à titre privé, par leurs fédérations.

      Quelles que soient les motivations des autorités fédérales, l’arrière-fond de parti-pris idéologique saute trop aux yeux pour passer inaperçu. Chose curieuse, elles semble condamner les membres russes et biélorusses du CIO avec d’autant plus d’assurance qu’elles passent sous silence l’absence de sanctions du gaz russe (sans parler d’autres sources énergétiques) , dont la Suisse dépend à 40% pour son approvisionnement.

      A vouloir trop faire figure de bons élèves aux yeux de Bruxelles, nos autorités en viendront-elles à interdire à leur tour la vente de salade russe sur les rayons des supermarchés suisses, comme c’est déjà le cas dans l’UE?

      Décidément, les cloches du soir ne sont plus ce qu’elles étaient.

  18. Merci pour votre excellente analyse de cette situation ubuesque où le CF confond le peuple et ses dirigeants. Je souscris entièrement à vos paroles. Puissent-elles être entendues à Berne.
    Cordialement.

  19. En effet, cette décision prise par notre Conseillère fédérale, Madame Amherd est incompréhensible et incohérente.
    De deux choses l’une, soit il est établi clairement que ces fonctionnaires ont un lien intime avec M. Poutine, soit ils n’en ont pas. Dans ce cas, il n ‘y a pas de raison de les exclure. En ce qui concerne les sportifs russes et biélorusses, pourquoi ne serait-il pas possible qu’ils puissent concourir sous une autre bannière que celle de la Fédération de Russie, pourquoi pas, celle du CIO ? M. Rosset qui a été interviewé dernièrement sur la RTS partage le même scepticisme concernant l’exclusion d’un joueur de tennis russe !

  20. Avons-nous le droit de stigmatiser cet autre système de valeurs ?

    ttps://www.lefigaro.fr/vox/societe/emeutes-en-suede-une-partie-de-la-population-suedoise-semble-vouloir-obeir-a-un-autre-systeme-de-valeurs-20220421

  21. C’est du niveau de la cour de récréation, ce genre de décision. Bien évidemment pire que les chats russes bannis de compétitions, ou que les orchestres interdits de jouer des compositeurs russes. C’est hallucinant où peut se cacher la bêtise, surtout quand c’est au niveau des représentants des nations. Que des individus à leur échelle personnelle dérapent, rien de nouveau. Mais à des niveaux pareils! Ces deux dernières années ont montré de manière flagrante que la pourriture vient toujours plus du sommet que de la base.

    P.S. : Malgré ce que manigancent les USA dans les coulisses, mais aussi de plus en plus ouvertement, personne n’a demandé la fermeture des McDo que je sache? Ou un embargo sur le Coca? Pourtant, on devrait, et les effets, bénéfiques eux, ne tarderaient pas à se faire sentir.

    1. Il y a même eu des séries d’autodafés d’auteurs russes, en Europe et aux USA/Canada sans vous citer les meilleurs, ça vous met la trouille au ventre, il n’y a pas très longtemps c’était un dénommé hitler qui raffolait de ce genre de manifestations, il avait été imité par de nombreux pays, cela bien avant les occupations et les annexions d’après 1939 !

      Mais pas de problème, ce ne sont pas des livres qui préconisent la lapidation des femmes ou la condamnation à mort des apostats ou des “infidèles” !

      En plus, quelle chance pour certains, ils peuvent légalement brûler des livres d’auteurs juifs russes avec la bonne excuse qu’ils sont russes !

      Donc en Europe et dans le continent nord-américain, ils brûlent des livres d’auteurs juifs en 2022 !

      CQFD

    1. @Marc Humbert-Prince
      Je maintiens mon point de vue. Il aurait été possible avec un tout petit peu d’imagination de laisser concourir les sportives et sportifs russes et biélorusses qui n’ont pas de lien avec M. Poutine sous une autre bannière, par exemple celle du CIO. Tous ne sont pas des proches de M. Poutine. En prenant cette décision, notre Conseillère fédérale, Madame Amherd attise les sentiments d’injustice.

        1. @Marc Humbert-Prince
          Il n’est pas question de jouer les St-Bernard mais plutôt d’éviter de sanctionner des sportifs qui ne sont en rien responsables des décisions de M. Poutine. Concernant les sanctions, elles sont nécessaires lorsqu’elles pénalisent les bonnes personnes. Par contre lorsqu’elles n’ont aucune autre conséquence que d’appauvrir le peuple, elles ne font pas de sens. L’expérience a démontré qu’en affamant le peuple, les sanctions n’ont jamais empêché certains dirigeants sans scrupule à se comporter en guerrier et à mépriser leur propre peuple.

  22. Il y a eu plus d’esclave tués pour construire le mondial du foot au Qatar que dans le conflit entre la Russie et l’Ukraine, sans commentaire !

    Tout ceci piloté depuis la ville de Lausanne !!

  23. Les banquiers et autres … (attention je ne fais pas d’amalgame en parlant de banquiers, pas tous sont des voyous, loin de là) opérants depuis la Suisse se cachent derrière ahmerd pour faire la morale à la Russie et à Poutine, mais on marche sur la tête !

    Toutes les saletés de la planète ont été soutenues par des banques suisses, pire, des banques ont vendu des états clés en mains des livraisons d’armes et des mercenaires contre des contrats à vie avec des dictateurs sanglant et psychopathes, j’ai comme l’impression qu’il y a encore des nostalgiques de la finance organisée par goebbels et sa clique, qu’ils en veulent encore aux russes d’avoir fracassé les armées du 3ème reich !

    1. J’écoute sur Youtube “Alte Kameraden – 56 Märsche am laufenden Band – Heeresmusikkorps 6” (joué par le corps de musique de la Bundeswehr, à ne pas confondre avec la Wehrmacht, bien sûr). Les combattants ukrainiens me laissent plein d’admiration. J’espère que l’Otan se réveille enfin et qu’elle forme des soldats de cette trempe. S’il vous plaît, expliquez-moi le rapport avec Goebbels, je ne comprends pas très bien le lien avec la situation actuelle.

  24. Les USA s’inspirent des Russes maintenant ? 🤔

    “Les Etats-Unis ont prévenu les îles Salomon qu’ils riposteraient en conséquence si la Chine devait installer une présence militaire permanente dans l’archipel du Pacifique, après la signature d’un accord de sécurité controversé, a rapporté la Maison Blanche #AFP”

    ttps://mobile.twitter.com/afpfr/status/1517539484056891392

    1. Mais les USA ont tous les droits, eux, car ils agissent au nom de la démocratie ,”pour la paix” pour les “valeurs” de l’Occident que devrait adopter toute la planète !

  25. Sommet de la sottise.
    La commission européenne se plie devant la Russie et demande aux Etats membres de payer le gaz en roubles. Ce qui va booster la monnaie russe !

    ttps://www.telegraph.co.uk/business/2022/04/22/ftse-100-markets-live-news-earth-day-sustainable-development/

    Pas besoin de dire qu’il y a 3 semaines, l’UE affirmait que c’était illégale et qu’ils ne céderaient jamais. N’oubliez pas de payer votre plein d’essence demain, c’est pour tuer des enfants ukréniens avec la bénédiction de l’UE.

    1. Impossible de lire votre lien- il faut être abonné.. Mais je ne trouve nulle part ailleurs l’information que vous donnez selon laquelle la Commission européenne demande à ses membres de payer le gaz russe en rouble. Poutine et l’UE auraient accepté un compromis ….
      “un montage financier qui permet à chacun de sauver la face sans interrompre les livraisons de gaz : plutôt que de payer en rouble, ce qui est demandé désormais par Moscou c’est que les Européens ouvrent un compte en roubles auprès de la banque russe de Gazprom, la Gazprombank. ; un compte sur lequel ils pourront faire leur paiement en devise étrangère, à charge ensuite à la banque de convertir ces devises en roubles à la Bourse de Moscou et de les créditer à Gazprom.
      La nuance est mince, mais le tour est joué : les Européens peuvent dire qu’ils n’ont pas cédé et ont payé en euro, et les Russes encaissent les devises, redonnent de la valeur à leur monnaie nationale en contournant les sanctions… tout en pouvant affirmer de bonne foi que leur gaz a bien été payé in fine en roubles comme ils l’exigeaient.” ttps://www.franceculture.fr/emissions/la-revue-de-presse-internationale/la-revue-de-presse-internationale-du-vendredi-01-avril-2022

  26. Cette classe politique est la plus médiocre que nous n’ayons jamais eu. Covid, guerre en Ukraine, leur bêtise n’a plus de limite et elle devient proprement indécente. Provoquer le plus grand pays du monde, alors qu’on n’est même pas capable de se battre ! Cela me fait penser à ces roquets à mémère qui aboient très fort au passage d’un bouledogue. Plus ils sont petits, ces roquets, plus ils aboient forts. Et plus ils tirent fort sur leur laisse. Leur maître n’est pas loin, c’est ce qui leur donne du courage. Mais nous les méritons. Ils nous renvoient une image de nous-mêmes, certes caricaturales et ridicules, mais qui en dit long sur notre impuissance. Comme eux, nous ne savons qu’aboyer, jusqu’au jour où la coupe sera pleine, où ils commettront l’insanité de trop, et là… A moins qu’entre-temps, ils n’arrivent à nous déclencher une guerre nucléaire contre la Russie. Ce serait le top !

  27. Je vous présente l’image que les journalistes suisses ne publieront pas:

    ttps://twitter.com/r_stefanchuk/status/1519333447923339264

    Comment est-ce que la présidente de notre Conseil national a-t-elle pu accepter de se laisser photographier avec Ruslan Stefanchuk en tenue militaire ??

    Magnifique instrumentalisation de la Suisse…

  28. Une idée de prochain article peut-être qui va un peu dans ce sens. Si on part du principe que Poutine est le “diable” ou le “mal”, le risque par contraste (c’est bien connu en marketing) est de penser que nous l’Occident avec surtout les Etats-Unis et l’UE (je suis Suisse mais habite au Brésil, encore l’Occident chrétien) sommes le bien ou “Dieu”. Hors, en Occident on continue à avoir plein de problèmes, on peut parler de 70’000 homicides par an au Brésil liés surtout au trafic de cocaïne qui termine en Europe (soit bien plus que les morts en Ukraine, là aussi personne en parle, je ne veux pas opposer les souffrances et à nouveau je condamne Poutine mais les chiffres ne mentent pas) mais on peut aussi parler de corruption dans plusieurs entreprises suisses et américaines (toutes bien documentées, j’ai comme “journaliste” même fait un joli interview qui fait froid dans le dos). Donc faisons attention, ne nous croyons pas si supérieurs par contraste, on pourrait dire que l’actuelle Russie est très mauvaise et nous l’Occident actuellement sommes moyens ou mauvais. Les démocraties, le moins mauvais système, sont totalement imparfaites et on se doit de dénoncer les politiciens médiocres, bref la Russie ne doit pas nous faire penser qu’on est si génial (l’Occident) et sans défaut. Je crois que ce blog nous rappelle à nos petits problèmes, ex. “corruption” ou manipulation possible avec les vaccins Pfizer/BioNTech ou Moderna pour vacciner toute la population et pas que les plus de 50 ans par exemple (je parle ici comme pharmacien suisse et cela n’engage que mois et mes recherches, à mon avis on aurait dû vacciner que les plus de 40 ans contre la Covid-19, scientifiquement je peux bien le documenter). Mais je répète, je condamne bien sûr totalement l’envahissement d’un pays, soit l’Ukraine, aucun doute et totale clarté. De plus, on est je pense tous d’accord qu’on doit se battre pour ou en faveur de la démocratie, mais la critiquer est peut-être le meilleur moyen de la sauver.

    1. Merci pour ce commentaire intelligent.

      Je me faisais la même réflexion en lisant un terrible article qui relatait l’impossibilité d’avorter pour les femmes ukrainiennes violées et qui se réfugient en Pologne.

      Cette histoire est affreuse et m’a donné la nausée. Et pourtant, la Pologne est européenne et donc du côté du “Bien”.

      A chaque fois dans l’histoire que l’on parle du bien contre le mal, le pire est arrivé. Poutine ne parle t’il pas de “libérer” l’Ukraine tout comme les USA allaient libérer l’Irak ou l’Afghanistan ?

      Quand on souhaite imposer à l’autre ce qu’il ne souhaite pas, il faut alors ajouter: “c’est pour son bien !”. Une expérience scientifique bien connue l’a démontré.

      La vaccination que vous citez est un bon exemple (avec omicron, l’âge ou la vaccination est vraiment indiquée est monté à 65 ans selon les dernières données).

      Bref, la lecture de votre commentaire démontre qu’il reste des gens avec suffisament de jugeotte et c’est rassurant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *