Trois questions préalables à l vaccination ou à la 3e dose

La Confédération consulte actuellement les cantons au sujet de la suppression du pass covid qui -indépendamment du risque d’atteinte à la protection des données – constitue une incitation à la vaccination. La décision pourrait être liée à la réponse aux trois questions suivantes :

  • La souche de Wuham circule-t-elle toujours en Suisse ?
  • Le delta circule-t-il toujours en Suisse ?
  • Omicron – dont le vaccin n’empêche ni la transmission ni le fait d’en tomber malade – induit-il un covid long semblable à celui qu’entraînent parfois les deux autres souches ?

Une réponse négative aux trois questions rendrait inutile toute vaccination (y compris 3e dose), même celle des personnes à risque et à plus forte raison le maintien du pass covid.

 

 

Suzette Sandoz

Suzette Sandoz est née en 1942, elle est professeur honoraire de droit de la famille et des successions, ancienne députée au Grand Conseil vaudois, ancienne conseillère nationale.

170 réponses à “Trois questions préalables à l vaccination ou à la 3e dose

  1. Après deux ans à flirter avec les antivax, et à leur offrir une tribune, vous devriez faire votre autocritique.

    Je vous invite à reprendre tous vos messages et à regarder à quel point, rétrospectivement, vous avez eu tort, tout le temps.

    1. Votre commentaire est un peu poussiéreux. C’est le type de rengaine qui passait bien il y a 6 mois.

      Avant on opposait les fameux antivax au reste de la population. Aujourd’hui, on distingue:

      1. les provax (fanatiques religeux du vaccins) – il existe deux sous-variants ceux qui sont pour tous les vaccins sans conditions et ceux qui se spécialisent dans Covid – les provaxcovid.

      2. les antivax – il existe deux sous-variants ceux qui sont contre tous les vaccins sans conditions et ceux qui se spécialisent dans Covid, les antivaxcovid. Attention à ne pas les confondre avec les “anti” en général et les “complotistes”. Il existe des antivax proliberté et des provax complotistes. A vous de faire le tri !

      3. les novax: pas contre les vaccins en général ni même celui du covid mais ne sont pas vaccinés contre Covid pour une bonne raison.

      4. les antipass: pour les vaccins mais contre la méthode du pass pour résoudre cette crise.

      5. les doublevaxmaisçasuffix: généralement des gens qui ont attrapé la maladie après la 2ème dose ou qui ont des effets secondaires supérieurs aux effets de la maladie dans le tranche d’âge)

      6. les triplevaxchoppéomicron: ils sont assez remonté car ils ont dû s’isoler à Noël car ils étaient malades malgré leurs 3 doses. Ils ont juré qu’on ne les reprendrait plus.

      7. les paslesenfantsvax: car leur gamins ont déjà chopé omicron de toutes façon

      8. les ciblovax: donner la possibilité de se faire vacciner dans les groupes à risque mais de fichier la paix au reste de la population

      9. les noarnvax: qui attendent que d’autres vaccins soient homologués pour franchir les pas. Certain attendent Valneva (dont l’autorisation traîne depuis décembre alors que celle de Pfizer s’était faite à la vitesse de l’éclair). D’autres vont faire Novavax.

      Bref, on pourrait décliner cette liste sur des pages. Mais le message est clair: c’est loin d’être noir ou blanc et la situation a évolué en 1 an !

      Et ce qui est remarquable, c’est que malgré la propagande, qui n’a jamais baissé la garde, on constate que chez beaucoup de gens, il reste encore beaucoup de matière noble entre les deux oreilles.

      Le vent tourne donc gentiment, une petite brise pour l’instant… mais le gouvernement l’a senti, c’est bien. C’est même sain et rassurant !

      Quand à Mme Sandoz, je viens de relire certains textes et commentaires qui datent d’il y a 6 mois… plutôt visionnaire en fait ! On ne parle plus trop de la vaccination des enfants en ce moment par exemple. On parle aussi de “hospitalisé avec Covid” pour relativiser les hospitalisations et justifier la fin des quarantaines. On parle d’immunité de masse grâce à un variant plus contagieux mais moins dangereux. On autorise des traitements efficaces qui pourraient compléter les vaccins, etc

      Vous devriez la remercier car le meilleur moyen de contrer la résistance, c’est de lui offrir un forum. Si vos arguments sont bons (et ils devraient l’être puisque vous êtes scientifiques et factuels) alors tout le monde se joint à vous…

      Mais s’ils s’avèrent faux avec le temps et que la seule solution soit alors de marteler les mêmes choses sans apporter de faits alors

      Je vous mets donc au défi de me donner une seule raison valable (chiffrée et complétées par des études scientifiques) de maintenir le passeport Covid un mois de plus: taux d’incidence, formes graves, variants, etc

      Je me ferais alors un plaisir d’en prendre connaissance et de dialoguer de manière courtoise pour vérifier que nos hypothèses de base sont les mêmes et de comprendre où nous divergeons.

      Car un vrai scientifique doit accepter de se tromper pas un prêtre.

      1. Scandale, votre commentaire est excellent et très plaisant. Merci !
        J’espère que la « petite brise » que vous mentionnez deviendra une furieuse bise noire bien tenace (si typique en Romandie) et qu’elle décapera tous les commentaires assassins que les exempté(e)s ont dû supporter depuis le tout début et émanant de
        a) médecins NON spécialisés qui se croient pourtant spécialisés et de
        b) nos congénères humains standards.

        Pour a) la médecine suisse a pris un sacré coup de vieux et de dilution extrême de l’indispensable confiance. Scandale, prévoyez-vous un lifting de cette médecine d’ici fin 2022 ?
        Pour b) peu importe car nous avions déjà un abonnement à la banale malveillance humaine, avec renouvellement périodique gratuit.

        D’ailleurs Scandale, où Diable avez-vous caché les exempté(e)s ?
        Sont-ils(elles) sous 3. Novax ou sous 9. Noarnvax ?
        Ou alors pouvons-nous imaginer ensemble ….. Exemptavax ? voire VaxDangerMax ?

        Au plaisir de vous lire. eab
        « Une infusion de vérité, c’est ce qu’il y a de meilleur pour faire digérer la science ». Pierre Dac, humoriste.

      2. Ah bon, on autorise maintenant les traitements dites-vous.
        C’est nouveau ça vient de sortir. Je suis preneur. Pouvez-vous m’indiquer une adresse en Suisse où je peux me procurer légalement de l’ivermectine, du plaquénil et de l’azithromycine ? Je veux en avoir dans mon armoire à pharmacie car je refuserai toujours ce vaccin dangereux.

        1. Perplexe, comme je l’ai déjà écrit, faites un tour à l’étranger. Zappez les possibilités suisses.
          Déjà faites le compte des douanes Suisse-étranger. Vous verrez, vous avez un choix infini (14 Cantons limitrophes, en comptant BS et BL plus les mini-passages via SO). Une équation des plus faciles.
          Rien qu’en testant l’ouest, vous avez six départements français comme cibles.
          Je préfère le Sud et l’Est et parfois Weil-am-Rhein au Nord-Ouest.

          Et dans le cadre d’une randonnée d’amateur dans un village perdu et d’une malencontreuse coupure en apparence bénigne, vous trouverez certainement un médecin lambda qui vous prescrira votre stock.
          Car on ne sait jamais quelles sortes de germes-virus rôdent au-delà des frontières suisses aseptisées.

          C’est dingue, je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi les habitant(e)s de ma chère Suisse se laissent d’une part complètement plumer par les coûts exorbitants des médicaments sur notre territoire (comparatifs à disposition) et, d’autre part, n’arrivent pas à s’organiser optimalement pour leur bien-être et le maintien assidu et réfléchi de leur santé de base, à moindres coûts.
          Trop gâté(e)s, trop frileux(ses), trop arrogant(e)s, trop « nous sommes mieux que les autres » donc trop peureux(ses) ?
          Perplexe, si j’ose vous poser cette question: quelle est votre analyse du schmilblick ?
          Excellent week-end, eab

        2. Perplexe Bonjour …. message rapide avant rangement de mes bagages:
          Coûts avec ordonnance en Lombardie voisine:
          Azithromycine – euros 6,30 – / chez nous Pfizer 250 mg = CHF 17,05.
          Plaquénil 200 mg – euros 6,– / chez nous Sanofi-Aventis = CHF 8,45.
          Trouvez une ordonnance, ce n’est franchement pas la croix et la bannière. Du moment que l’ordo sera utilisée en-dehors des frontières, où est le problème ?
          Et si vous avez cette opportunité, testez les croisements d’ordonnances entre les États, c’est un jeu d’enfants extrêmement important pour l’équilibre de nos budgets puisque même Monsieur Prix dénonce les abus des Pharmas avec ces prix follement exagérés uniquement chez nous, pour exactement les mêmes molécules. Excellent dimanche, eab

    2. C’est vrai que pour certains, c’est beaucoup moins rentable que de financer des milliards de doses d’un produit qui n’a jamais été un vaccin !

      Et il est vrai que “rétrospectivement” la réussite de ces mesures et produits génétiquement modifiés interdis d’usage sur les animaux est palpable, oh combien pfizer a stoppé la contamination, je comprend que vous souhaitiez que tous se taisent, ça c’est depuis le début, mais le temps est plutôt mal choisit pour défendre votre camp. En Israel, pays plus transparent que la Suisse en matière de communication quotidienne des chiffres, et bien en Israel, alors que 43% de la population est 3 fois inoculée, 80% des lits d’hôpitaux sont occupés par des doubles et triples “vaccinés”, au Danemark, c’est plus ou moins le même constat, En Angleterre, les chiffres sont similaires et contredisent les annonces suisses et françaises. Comment expliqué de tels écarts, des écarts qui comme par hasard s’ammenuisent avec les semaines.

      Depuis le début, l’unique arme des politiques pour voler aux citoyens leurs signatures ADN par le biais des tests, des soi-disant test qui fonctionnent à 20% mais qui ont été uniquement utils que pour ficher les populations, des laboratoires d’analyses qui facturent en Suisse 20 fois plus que dans les pays voisins, alors que ces derniers facturent 40 euros pour des kits qui valent 40 cts.

      Vous avez bien rigolés, vous vous êtes bien régalés et maintenant vous demandez le silence, mais, vous rêvez, vous pensez pouvoir encore continuer dans votre lancée, mais sachez que maintenant, ne craignez plus les gentils revers des “”anti-vax”” comme vous nous nommez, (alors que ce n’est pas un “vaccin), maintenant vous allez devoir expliquer aux survivant des tyrannies de vos actes et positions totalitaires et atteintes physiques !

      Si vous avez mal supporté les slogans de ceux qui ont refusés ces contraintes, je me demande comment vous allez gérer les attaques de ceux qui se sont soumis à vos slogans !

    3. Très cher Macrinotote, je suis stupéfait de lire vos propos aussi arrogants. Il y a belle lurette que cette farce est percée à jour. Qui peut ignorer encore aujourd’hui que ces vaccins font au moins autant de victimes que le virus lui-même ? Qui sinon des individus qui ne se donnent plus la peine de consulter la moindre source d’informations mise à jour ? Vous conterez un autre refrain lorsque vous souffrirez d’une myocardite, d’une cécité causée par la détérioration de la nervure postérieure eaux globes oculaires, d’une asphyxie provoquée par la paralysie des voies respiratoires, d’un cancer du pancréas, et de bien d’autres maux, parmi lesquels les maladies dégénératives. Et je suis loin d’être exhaustif. Moquez-vous de tout votre saoul, cela n’empêchera pas de retourner vos accusations contre vous : car ce sont des individus de votre espèce qui obtempérez à n’importe quel diktat, pour être assurés d’être dans le rang, qui font le lit des régimes totalitaires et qui, de surcroît, lorsqu’il s’agit de décisions aussi graves que d’injecter des substances douteuses, de façon systématique, et à la chaîne, à des populations entières, refusez de vous poser la question de savoir si les personnes qui subissent ces injections ne mettent pas leurs vies en péril aussi gravement, sinon davantage, que ceux qui sont infectés par le virus que ces prétendus vaccins sont censés combattre. Vous faites indiscutablement partie des inciviques et des irresponsables que Macron veut “emmerder jusqu’au bout” et qui serez un jour emmerdé par des soucis bien plus sérieux. Je ne vous envie pas.

      1. Un article est paru dans la TDG qui évoquait l’impossibilité d’une 2ème dose et l’enfer qui en découlait pour un jeune suite à une hospitalisation pour cause de péricardite après la 1ère dose. Les commentaires étaient effrayant: en gros, c’est quelqu’un qui cherche à resquiller, qu’une péricardite c’est pas grave et qu’il a qu’à se faire vacciner, etc.

        Re-belotte aujourd’hui dans 24Heures, une jeune étudiante (20 ans) se retrouve discriminée suite à une grave réaction allergique après la 1ère dose. Pas de passeport sanitaire prévu, exclusion de la vie sociale et abandon des études à l’étranger. Réactions de certains (je cite): “Bien fait!”, “Ce serait bien qu’elle assume un peu au lieu de venir pleurer” ou “Arrêtez de nous enfumer avec un exemple”.

        Plus de dialogue, plus d’écoute, pas d’empathie, voilà où nous amené cette propagande de tous bords. Le gouvernement et les médias semblent avoir perdu le contrôle: on a révélé de pire chez certains d’entre-nous.

        A l’heure où nous avons pris des mesures fortes contre la discrimination dans d’autres domaines, on ne trouve pas une seul politicien ou une personnalité publique pour monter au créneau et dénoncer ces abus ?

        Il est grand temps de sortir de ces mesures sanitaires et de revenir à la normale.

  2. Ces questions sont intéressantes, pertinentes et surtout, elles signifient qu’une réflexion est enfin amorcée sur une sortie de crise. Toutefois, j’ai des grands doutes quant aux réponses. Il est impossible d’être affirmatif à 100%. Donc il faut une décision politique, si possible courageuse, pour nous sortir d’affaire.

  3. Bonjour Professeure,
    quelques éléments de réponse aux points que vous soulevez aujourd’hui:
    Vous parlez du risque d’atteinte à la protection des données inhérent au Certificat COVID. Impossible de vous donner tort. Le seul moyen d’éviter tout problème lié à la protection des données et de n’en récolter aucune! Je vous invite donc à ne plus demander de nom et d’adresse e-mail pour pouvoir laisser un commentaire sur votre blog.
    On apprenait hier sur le site du Nouvelliste (je ne mets pas de lien, car réservé aux abonnés) que 93% des cas positifs sont actuellement contaminés par Omicron et que Delta et d’autres anciens variants sont encore présents sur le territoire. Je n’ai pas de réponse sur la souche originelle.

  4. Et une question à se poser, préalable à toutes celles-là ET qui commence sérieusement à se poser d’un bout à l’autre de la planète: Y a-t-il jamais eu un virus de Wuhan? A ce jour, personne n’a pu apporter la preuve de ce virus complet, isolé et purifié (uniquement des bribes de brins ARN). J’ai la chance de pouvoir lire l’anglais car tout un pan de l’information ne sort JAMAIS en français. Pour répondre à une autre que je me posais, les injections géniques (NON CE NE SONT PAS DES VACCINS) n’ont jamais été mises à jour depuis deux ans. Imaginez si on faisait cela avec la grippe (vaccin que je n’ai d’ailleurs jamais voulu faire, sachant qu’il a toujours un train de retard sur un virus en perpétuelle mutation).

    1. Mots écrits en majuscules, le mot “jamais” qui revient sans cesse, évocation vaguement complotistes (“l’information ne sort JAMAIS en français”), pffft… vous êtes épuisants vous autres les complotistes.

      Mais pourquoi diable êtes-vous en guerre perpétuelle contre la société et ses institutions civiles?

      1. C’est qui les complotistes dans cette affaire, j’ai de la peine à me faire une idée bien claire ?

        Je me rappelle d’himmler qui traitait les juifs-maçoniques de complotistes, ça ne vous rappel rien ?

        1. “C’est qui les complotistes dans cette affaire, j’ai de la peine à me faire une idée bien claire ?”

          Les complotistes sont ceux qui nient l’holocauste, les avancées de la sciences (y compris la rotondité de la Terre), et qui rêvent au retour à la “grandeur d’autrefois” trumpiste.

  5. 1) Non, cf le site de la confédération
    2) Non, cf le site de la confédération
    3) Franchement, après deux ans, comment pouvez-vous encore mettre sur un pied d’égalité une vaccination complète et une non vaccination face aux risques de la maladies??? Les hospitalisés, les hospitalisés en soins continus et intensifs et les morts non vaccinés sont sur-représentés d’un facteur 5 à 30 en fonction des catégories d’âges.

    Votre conclusion pourrait être l’illustration de l’argument non-sequitur. Vous étiez dans le droit, non?

    1. Pouvez-vous fournir des chiffres dignes de foi de la situation actuelle des vaccinés et non-vaccinés admis en réanimation pour COVID?
      Pouvez-vous démontrer que le vaccin a permis de contrôler l’épidémie quelque part?
      Pouvez-vous démontrer que le vaccin a une efficacité quelconque pour éviter les contaminations?
      Pouvez-vous fournir un chiffre sur les moins de 50 ans sans facteur de risque clairement identifiable décédés du COVID.
      Même après 2 ans, la situation est loin d’être claire. Car non, même avec le précédent variant (mais à quoi sert il de parler du passé?) l’introduction du vaccin n’a pas produit une amélioration notable de la situation.
      Accessoirement: pouvez-vous imaginer une information susceptible de vous amener à changer d’opinion?

      1. “Pouvez-vous fournir des chiffres dignes de foi de la situation actuelle des vaccinés et non-vaccinés admis en réanimation pour COVID?”

        Exemple à Londres en décembre 2021: 61% des patients en soins critiques n’étaient pas vaccinés. 61% est le chiffre absolu! Il ne tient pas compte du fait que l’écrasante majorité (90%+) des personnes des cohortes d’âges les plus hospitalisées sont vaccinées. En débiaisant de manière approximative (61/10)/(39/90) = 14. Pour 1 personne non-vaccinée en soins critiques, il y a 14 non-vaccinées. Brutal, non?

        Quelques sources, mais j’imagine que vous me direz qu’elles ne sont pas dignes de foi
        ttps://www.rts.ch/info/suisse/12704400-covid19-vaccines-et-non-vaccines-les-chiffres-des-hospitalisations-en-suisse.html
        ttps://www.tdg.ch/le-nombre-de-patients-vaccines-augmente-aux-soins-intensifs-800835661566
        ttps://www.liberation.fr/checknews/quelle-est-la-part-des-non-vaccines-en-reanimation-et-a-lhopital-dans-les-autres-pays-deurope-20220116_7DW3QX3DS5FRJD5G7TFPOH5O6M/
        ttps://www.bmj.com/content/376/bmj.o5
        ttps://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7709178/

        “Pouvez-vous démontrer que le vaccin a permis de contrôler l’épidémie quelque part?”

        J’imagine que vous parlez de la pandémie. Je vous citerai le cas de la Suisse, où la sur-représentation des non-vaccinées parmi les morts et les hospitalisées ne peut plus être niée. Les vaccinés en tombant moins malade et en étant moins gravement malade, en moyenne) ont largement contribuer à garder l’épidémie sous contrôle.

        “Pouvez-vous démontrer que le vaccin a une efficacité quelconque pour éviter les contaminations?”

        Oui, même contre le variant actuel, quand bien même l’efficacité contre la contamination est plus faible que contre les variants précédents ttps://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.12.30.21268565v1

        “Pouvez-vous fournir un chiffre sur les moins de 50 ans sans facteur de risque clairement identifiable décédés du COVID.”

        Franchement je n’ai pas envie de chercher, car de toute manière c’est un cas particulier alors que le propos de Mme Sandoz est parfaitement générique. Faites-le vous même, ça vous fera un exercice. Pro-tip faites aussi une recherche sur Herman Cain Award. Les cas qui me font le plus mal au ventre sont ceux des jeunes parents, qui laissent des orphelins et un.e conjoint.e dévastés et sans revenus.

        “Même après 2 ans, la situation est loin d’être claire. Car non, même avec le précédent variant (mais à quoi sert il de parler du passé?) l’introduction du vaccin n’a pas produit une amélioration notable de la situation.”
        Faux: ttps://www.covid19.admin.ch/fr/vaccination/status?indicator=death

        “Accessoirement: pouvez-vous imaginer une information susceptible de vous amener à changer d’opinion?”
        A quel propos?

        1. Je vous remercie grandement d’avoir fait cet effort de me répondre de manière documentée.
          Permettez-moi de relever cet énorme paradoxe: les pays ayant pratiqué une vaccination massive sont de manière flagrante ceux qui ont le plus de cas COVID et le plus de morts aussi, les campagnes de vaccination précédents souvent une flambée de cas COVID comme en Australie qu’une diminution de la pandémie. Il n’existe aucune corrélation dans aucun pays permettant de mettre en évidence une diminution du nombre de contamination avec une augmentation des vaccinations. Pourtant, les pays pratiquant une vaccination massive, malgré des résultats décevants, on jure, en extirpant les statistiques des services de réanimation, que le vaccin nous a sauvé. Sincèrement, je me suis toujours posé la question de savoir si en Angleterre par exemple, quel pourcentage de personnes du 4ème âge passent en réanimation avant de mourir du COVID. Mais le plus important n’est pas là: l’injection du vaccin induit une perte immunitaire de deux à trois semaines favorisant l’infection. Or, durant ce délai, la personne injectée est considérée comme non vaccinée. Malheureusement. les statistiques nationales ne font pas la différence entre non vaccinés n’ayant jamais été injecté et personnes injectées considérées comme non vaccinée. De même, les courbes que vous m’avez mis en lien comportent malheureusement trop de cas au statu inconnu. Une personne développant un COVID grave juste après une injection ne peut-elle être considérée comme victime du vaccin plutôt que comme une personne non vaccinées?
          Un autre élément permettant d’expliquer le paradoxe de l’inefficacité globale du vaccin pour contrôler la pandémie tout en offrant une protection limitée aux personnes vaccinées est que les personnes vaccinées portent plus de virus Delta que les personnes non vaccinées. Elles sont donc plus contagieuses.
          En dernier lieu, mais cela a déjà fait l’objet d’une tribune, je me demande combien de personnes auraient évité l’hôpital, la réanimation ou la mort si elles avaient eu accès à une médication simple de manière précoce tels qu’antibiotiques et anticoagulants. Car si mes informations sont exactes, ce sont les complications qui suivent l’infection qui tuent, notamment les embolies, mais pas le virus lui-même.
          Vous avez sans doute l’impression que je ne suis jamais satisfait. C’est juste. Comme scientifique je suis curieux. Et dans ce cas précis, il y a un paradoxe à résoudre et des informations manquantes pour bien en cerner les contours. Je reste optimiste sur un point: un jour nous saurons.
          Bien à vous.

          1. Bonjour, vous utilisez vous-même le terme de “paradoxe”, et il est clé. Dans le Larousse:
            1. Opinion contraire aux vues communément admises
            2. Être, chose ou fait qui paraissent défier la logique parce qu’ils présentent des aspects contradictoires

            Le point 1. est un état fait. le verbe paraître du point 2. est ce qui doit vous faire tilter.

            Il y a les chiffres, issus des mesures et reportés qui se retrouvent dans les journaux et au café du commerce, et les études scientifiques qui normalisent ces mesures pour en tirer des conclusions.

            Vous devez identifier tous les éléments impactants mesures, et comprendre leur impact sur les mesures. Voici quelques exemples:
            – Cohérences des données (région US rurales vs urbaines, nombre de cycles PCR (coucou Didier))
            – âge des population (Inde ou Afrique vs Suisse)
            – naïveté de la population (en Australie, leur première vague est arrivé avec le delta, et pas avec des variants plus primitifs, moins contagieux (je peux me tromper à ce sujet, c’est un exemple))
            – types de vaccins utilisés
            – Disponibilité des services de Santé (Manaus…)
            – sensibilité de la population et adhérences aux consignes (Chine…)
            – climat (il y a semblerait-il une saisonnalité hivernale)
            – habitudes sociales
            – superspreader events
            – et certainement bien d’autres.

            Vous parlez d’une chute de la protection dans les semaines qui suivent l’injection. Je n’en ai jamais entendu parler, et n’ai pas trouver de documentation à ce sujet. Avez-vous des pointeurs?

            Vous dites que les personnes vaccinés sont plus contagieuses. Ce n’est pas ce que disent les études que vous pouvez trouver sur Google Scholar (“viral load delta vaccinated vs unvaccinated meta analysis”). Elles disent que la charge pic est inférieure ou équivalente, et que la durée de contamination est plus courte. Je ne pense pas qu’y ajouter la composante de comportement social améliore le tableau, au contraire, mais surprenez-moi.

            Les protocoles “simples”, précoces ou non, prévenant les formes graves n’existent pas. Arrêtez avec ça. Cette désinformation tue! Je ne dis pas qu’elle n’existera pas mais elle n’existe pas.
            Le virus est bien la cause des complications! C’est n’est pas l’arme à feu, ni même la personne qui tire qui tue, c’est l’hémorragie. Si les gens faisaient plus attention à ce que font leurs artères, on arrêterait de considérer les armes comme dangereuses.

            Scientifique comme vous, j’ose ce qualificatif malgré ma formation dans l’ingénierie, la curiosité et l’insatisfaction sont mes moteurs. Si les données et la méthode sont correctes mais ne sont pas ou plus compatible avec mon opinion, je dois changer mon opinion.

            Dans ce cas, le postulat de base que les vaccins sont inutiles ne tient absolument pas.

          1. Dire que le vaccin n’est efficace car Israël, bien vacciné, fait moins bien que le mode est faux. Ces chiffres amène a un paradoxe, justement. Faites l’exercice d’identifier un maximum facteurs le provocant. Je posterai ma liste dans 2-3 jours.

          2. Le paradoxe réside dans le fait qu’au niveau individuel, des effets protecteurs du vaccin contre le variant Delta sont incontestables, mais que cette protection n’induit pas un contrôle observable de la pandémie dans aucun pays, mis à part le Pérou où la courbe des vaccinations croise celle des infections. Dans d’autre pays (comme l’Australie) qui avaient obtenu de bons résultats par d’autres moyens, une vague épidémique suit de peu les campagnes de vaccination. Pire, les pays non vaccinés ont aussi le moins de décès et les pays vaccinés (la plupart des pays occidentaux ont un taux de vaccination de la population à risque proche de 90%) figurent tous dans la première moitié du classement des décès COVID. Israël est 30ème / 238. Ce paradoxe mérite que l’on s’y arrête.
            Pour ce qui est de l’hypothèse d’une perte temporaire d’immunité, les émetteurs de passes sanitaires possèdent précisément les bases de données permettant de faire une statistique exhaustive du risque d’infection après une injection. Vous pouvez parier sur le risque de voir ces bases de données détruites avant que la statistique ait pu être faite. Suivant votre chiffre, on vous placera sur l’échelle du complotisme. Actuellement, les seules statistiques sur ce thème que j’ai vues sont émises par l’IHU.
            Il parait qu’une publication a été faite par des chercheurs de Sanford, mais je n’en ai pas trouvé la trace.
            Pour résumer la situation, il existe des moyens qui ont permis un contrôle, même temporaire de la pandémie dans un certain nombre de pays:
            – la fermeture des frontières (Nouvelle-Zélande, îles du Pacifiques).
            – distanciation sociale et quarantaine (Chine).
            – Iverctine (Inde).

            Mais aucun exemple n’indique que l’on puisse contrôler la pandémie avec les vaccins actuels. Dès lors, le principe du passe sanitaire consistant à échanger des mesures de distanciation efficace contre une vaccination ne tient pas. Le choix de l’Occident pour la vaccination tient probablement plus de considérations économiques et politique car cela est sensiblement plus acceptable et moins coûteux que l’isolement insulaire ou la distanciation/quarantaine à la Chinoise. Je ne transcris pas le positionnement actuel des pays vaccinés dans le classement des décès, chacun peut le consulter.

          3. “au niveau individuel, des effets protecteurs du vaccin contre le variant Delta sont incontestables”
            Nous sommes donc d’accord là-dessus.

            Pour l’Australie, vous confondez causalité et corrélation!

            “Pire, les pays non vaccinés ont aussi le moins de décès et les pays vaccinés…” Et oui… Toujours ces fameux biais, comme l’âge moyen/médian, la mobilité, la densité, la précision des statistiques… 🙂

            Pour la perte d’immunité… sortez-moi des données, je change volontiers d’avis si elles sont crédibles et concluantes. Je ne souhaite _ABSOLUMENT_ pas la destruction de données, quand bien même elles démontrent que j’ai tort. Ceci est contraire à la méthode scientifique, et accessoirement à mes principes.

            Réduire ou supprimer les échanges de personnes peut-être une méthode en fonction de la géographie, la distanciation et la quarantaine aussi en fonction de la situation. L’ivermectine ne fonctionne pas contre la covid. Cette désinformation tue.

            Qu’est-ce que contrôler la pandémie?
            1) Empêcher toute contamination? Dans ce cas, vous avez malheureusement raison. La vaccination uniquement , avec les vaccins actuels, ne le permet pas.
            2) Limiter le nombre de morts et la surcharge hospitalière? Les vaccins jouent un rôle crucial à ce niveau.

    2. Vos chiffres datent du variant Delta. C’est d’ailleurs le message de ce blog.

      D’après les chiffres de l’OFSP, pour les hospitalisations, on est descendu à 1:100’000 chez les non vaccinés (contre 2.5:100000 début décembre). Le rapport entre non-vaccinés et vaccinés est passé à moins de 2 comparé aux vaccinés 2 doses et un peu plus de 2 par rapport aux 3 doses.

      Ce ratio était de 10 en août dernier. La situation n’est donc plus la même avec Omicron chez les non vaccinés.

      On peut encore ajouter que l’âge moyen des hospitalisations est remonté de presque 10 ans par rapport au variant delta. A titre d’exemple, chez les non vaccinés, il y a eu 360 hospitalisations sur 100’000 en une semaine chez les 80+ donc 28 fois plus que chez les 50-59 et 90 fois plus que chez les 30-39.

      Tout cela dans une tendance globale à la baisse.

      Quand à la mortalité, 85 % se situe dans les tranches au dessus de 70 ans. En dessous, les chiffres en valeurs absolue sont faibles et en dent de scie donc peu lisibles (il faudrait encore exclure les “morts avec covid” et les co-morbidités pour avoir une lecture).

      Plusieurs centres hospitaliers ont confirmé qu’il n’avait personne en réa avec omicron. De plus les autorités, lors de la conférence de presse et pour rassurer la population, ont clairement évoqué qu’une partie non négligeable des hospitalisations, par exemple chez les jeunes, étaient “avec covid” et non “à cause du covid”.

      Donc plus aucune raison de justifier de maintenir ce passeport sanitaire dont les conséquences sont lourdes sur la société.

      Quand à la vaccination, on pourrait encore la justifier pour les plus de 65 ans mais encore faudrait-il disposer des dernières données d’efficacité contre les divers sous-variants d’omicron.

      1. Je viens de refaire mon petit tableau avec les hospitalisation de la semaine du 24 au 30.01, alors qu’Omicron était dominant à hauteur de 95% depuis le 14 janvier, soit 10 jours avant.
        Les hospitalisations sont la mesure la plus flatteuse pour les non-vaccinés, leur sur-représentation est encore plus forte chez les critiques et les morts.
        En mettant les simplement, doublement et triplement vaccinés dans le même panier (scénario défavorable à la vaccination) et en répartissant les inconnus au pro-rata du taux de vaccination (scénario défavorable à la vaccination) la cohorte ou la taux d’hospitalisation est le moins défavorable au non vaccinés, est celle des 30-39 avec un ratio de 2.3 hospitalisations de non vacciné pour 1 vacciné, pour un total de 40 hospitalisations. Dans la cohorte des 80+, celle qui représente le plus d’hospitalisation, le taux grimpe à 8.07 pour 1. Si on parle des décès, on atteint 12.4 pour 1. Je voulais regarder ce qu’il en est des décès pour la cohorte 30-39 sur la semaine donnée. Bonne nouvelle, il n’y a eu aucun décès. Je note par contre que pour 11 décès survenus depuis janvier 21, 0 (oui zéro, aucun) n’étaient vaccinés.

        Donc oui, vous avez raison, mes 5 à 30x sont faux d’un facteur 2.4 avec des hypothèses très défavorables sur le variant actuel. J’imagine qu’une nouvelle version du vaccin est en préparation et permettra, au besoin, d’améliorer la situation.

        Ces chiffres invalident lourdement l’hypothèse “rendrait inutile toute vaccination (y compris 3e dose), même celle des personnes à risque”

        Quand au maintien du pass, c’est une décision politique, visant à préserver le système de santé en impactant ceux qui en tombant le plus et le plus gravement malade le sollicite le plus. Je pense qu’il faudrait un seuil clair d’utilisation hospitalière pour l’activation du pass, comme ça les gens sauront sur quel pied danser. Il serait peut-être aussi raisonnable de le moduler en fonction de l’âge.

        1. Merci pour ces informations, je ne sais pas comment fonctionnent vos feuilles Excel.

          Sur le site de l’OFSP, le récapitulatif des hospitalisations par status vaccinal donne env. 1 cas sur 100000 habitants chez les non-vaccinés (moyenne 7 jours). Chez les vaccinés 2 ou 3 doses, respectivement 0.6 et 0.4 Je vous laisse donc faire le calcul.

          Ces chiffres incluent les hospitalisations “avec Covid” et les infections Covid contractées à l’hôpital. On sait maintenant que ces deux facteurs sont loin d’être marginaux.

          Comme indiqué, ce ratio de 2x cache des disparités énorme selon les classes d’âge. Les autres pays font même expérience et l’âge “pivot” pour les formes graves semble être au-dessus de 65 ans des facteurs de risque qui explosent vers 80 ans. De plus, ces statistiques donnent peu d’information sur le critère qualitatif (durée et type de soins).

          D’autre part, je ne partage pas votre optimisme quand à la mise à jour du vaccin. Il arrive avec 3 mois de retard, on ne vaccine pas en masse après une vague avec l’ancienne souche. D’autre part, un nombre important de sous-variants d’omicron circulent au point que l’on peut faire plusieurs fois de suite la maladie. Ce “nouveau” vaccin est donc déjà obsolète.

          Il me semble que l’approche n’est pas optimale: plus on vaccine tout le monde et plus le taux d’incidence est élevé. On a donc des virus de plus en plus contagieux car, par pression selective, seuls les variants résistants aux anticorps existants se propagent. Il faut des “boosters” de plus en plus dosés et fréquents pour neutraliser le virus. C’est une fuite en avant et les nouvelles version d’Omicron semblent commencer à résister à la protection contre les formes graves.

          Et, un jour, une mutation le rendra à nouveau plus dangereux et ça sera l’hécatombe (car le vaccin adapté ne sortira que 6 mois plus tard).

          Donc, soit vous disposez d’un vaccin capable d’empêcher la transmission et une vaccination massive se justifie pour ralentir puis supprimer l’arrivée de nouveau variants, soit vous ciblez le vaccin sur les groupes à risque (“vaccin-médicament”).

          Dans ce 2ème scénario, il faudra des outils complémentaires (traitements) et affiner notre compréhension des formes graves qui ne semblent pas être le seul fait du virus. Cela suppose de remettre le traitement de cette maladie dans les circuits traditionnels (médecins de famille) pour s’adapter à la situation de chaque patient.

          Quand au pass, de l’aveu du C.F., il n’a pas été mis en place pour lutter contre la contagion mais éviter qu’une personne à risque soit en contact avec un vacciné contagieux…

          Donc, tant que les taux d’immunité dans les populations à risque sont élevés (et c’est le cas en Suisse contrairement à d’autres pays), pas besoin d’un tel outil. Et je pense que ce taux élevé va persister surtout si les médecins de famille prennent le relais sur la propagande.

          Ce “pass” passait encore pour une courte durée et dans l’urgence contre Delta mais ce n’est pas justifié comme solution à long terme. Ce truc pourrait bien détruire la société et il est temps d’en prendre conscience.

          De plus, en cas de variant plus dangereux, il faudrait forcément agir sur le taux d’incidence donc stopper la contagion pour protéger les hôpitaux, donc un retour de mesures très contraignantes pour toute la population (qui ne l’acceptera pas).

          Imaginez la situation si Omicron avait été 2 fois plus mortel que Delta avec 500000 cas par semaine et un vaccin qui ne bloque quasiment plus du tout la contagion. Nous serons tous confinée depuis fin décembre.

          Le “pass” n’aurait aucune utilité et amènerait à un rejet massif de la vaccination par la population peu concernée par les formes graves.

          Il faudra donc disposer de traitements efficace pour limiter les hospitalisations dans ces groupes au lieu de tout reconfiner. Les labos l’ont déjà intégré dans leur stratégie produit.

          Dans l’intérim, fin du cirque actuel, et booster l’immunité naturelle en retrouvant le moral et la liberté…

          1. Le taux d’hospitalisation pour 100’000 habitants dit exactement la même chose que mes tableaux! Il ne tient pas compte du taux de vaccination, voici la manière dont ce point est confirmé sur le site de la Confédération:

            “Les taux d’incidence sont indiqués pour 100 000 habitants en fonction du statut vaccinal («entièrement vacciné», «entièrement vacciné avec vaccination de rappel», «partiellement vacciné» et «non vacciné»). Le calcul de la proportion de personnes se réfère chaque fois à l’ensemble de la population. ”

            Avec vos chiffres: sachant que 30% des personnes (non-vaccinés) représente 1 hospitalisé, et que 70% des personnes (vaccinés) représentent 0.5 hospitalisé (moyenne pondérée), nous avons donc (1/0.3)/(0.5/0.7) =~4.67

            Le ratio de 2.3 est le ratio le plus faible, celle de la tranche des 30-39 qui ne représente de toute manière qu’une faible proportion des hospitalisations, loin derrière les tranches de 70-79 et 80+ ou le ratio en d’environ 8!

            Même obsolète, le vaccin est efficace! Bien plus que l’absence de vaccin. Que ça soit contre la contamination ou surtout contre les formes graves. N’oubliez pas que le vaccin actuel a été développé avant même Delta qui nous a “accompagné” sur une grande partie de 2021. Une mise à jour du vaccin est une bonne chose à mon avis.

            Vous dites que ce sont les vaccinés qui amènent le virus à muter. Je pense que c’est bien plus subtil. Delta serait apparu en Inde fin 2020 avant que la vaccination n’y soit significative. Omicron en Afrique du Sud, où 20% de la population est séropositive au HIV et où environ 26% de la population était vaccinée 2x mi-décembre. Je n’ai pas d’étude immédiatement sous la main, mais suis prêt à changer d’avis si de la documentation crédibles sur ce point, sur vos autres considérations sur l’évolution du virus, sur le vaccin sur les méthodes de prise en charge venait à être disponible.

            Vous souhaitez l’arrivée de traitements, moi aussi! Mais vos arguments contre le vaccin liés à la perte de son efficacité ne sont pas moins valables pour les traitements!

            En attendant, les chiffres et les études, sont ce qu’ils sont, et contredisent l’hypothèse de l’inutilité actuelle du vaccin.

            Cordialement.

          2. Votre calcul n’est malheureusement pas plus exact. Car pour pouvoir déduire cela, il faudrait disposer du taux d’incidence par status vaccinal et par tranche d’âge. Et l’OFSP ne les donne pas !

            Parfois, au lieu de s’enfermer dans les détails, il faut prendre de la distance: globalement les pays les plus vaccinés ont un taux d’incidence plus élevé. Quand aux hospitalisations et décès, elle sont concentrées chez les plus de 65 ans actuellement. Les pays qui ont opté pour une vaccination ciblées font donc mieux que les autres.

            On constate aussi sur la seule courbe des non vaccinés de plus de 80 ans, les hospitalisations ont été divisé par 3 ! Ce n’est pas rien !
            3 fois moins dans le groupe le plus à risque et avec un taux global d’incidence.

            Quand aux variants, il y a déjà 2 sous-variants d’omicron, ils sont apparu dans les pays les plus vaccinés (Danemark, UK et Israël).

            BA.2 est encore plus contagieux (il fallait le faire !) et pourrait échapper aux vaccins sur les formes graves. Tout cela est logique: une pression selective s’exerce sur le virus qui doit échapper aux anticorps, donc les copies qui survivent sont transmises et perpétuent la survie du virus.

            Donc la vaccin prévu fin mars est déjà obsolète et dans le cas d’arrivée d’un nouveau variant plus létal, nous devrions reconfiner car le vaccin aura toujours un train de retard.

            Le vaccin doit retrover sa place en tant qu’outil ciblé dans une stratégie plus globale. Le 100 % vaccinal est contre-productif avec un virus qui continue à se transmettre malgré le vaccin et une immunité très courte.

          3. “il faudrait disposer du taux d’incidence par status vaccinal et par tranche d’âge. Et l’OFSP ne les donne pas !”

            Si si, cette information est bien disponible! Sur Les hospitalisation sont sous ttps://www.covid19.admin.ch/fr/vaccination/status descendez au dernier graphe, les boutons au-dessus à gauche permettent de sélectionner la cohorte. le taux de vaccination par cohorte est disponible sous ttps://www.covid19.admin.ch/fr/vaccination/persons .

            Bien sûr que la vaccination n’est pas idéale si la souche actuelle est différente! Je note cependant que malgré son côté dépassé, le vaccin actuel sauve toujours un grand nombre de vies. Le virus mute, mais encore une fois vos remarques, qu’elles soient fondées ou non, s’appliquent aux vaccins ET aux traitements. Ces derniers sont d’ailleurs encore à découvrir.

            Je ne m’enferme pas dans les détails, je donne des éléments clés pour comprendre que l’hypothèse complètement générique que le vaccin est inutile est fausse.
            Vous dites: “Quand aux hospitalisations et décès, elle sont concentrées chez les plus de 65 ans actuellement. Les pays qui ont opté pour une vaccination ciblées font donc mieux que les autres.”. Quel est le lien logique entre ces deux propositions.

            Vous tentez volontairement de contourner mon argumentaire avec une pente savonneuse. Je ne dis pas que le 100% vaccinal est la solution ou la solution unique. Je le répète, encore une fois, que je ne suis pas d’accord que le vaccin est inutile, et l’argumente.

          4. Désolé de vous contredire à nouveau mais le taux de contamination par status vaccinal n’a pas été publié.

            Berset a été interpellé très tôt là dessus et a confirmé qu’ils ne publieraient pas ces données. Le seul indice que vous avez, c’est le taux d’incidence par tranche d’âge sans avoir le status vaccinal. Vous pouvez faire des extrapolations mais ce n’est pas précis.

            Vu que le taux d’incidence est bien plus élevé chez les jeunes que chez les plus de 70 ans (en moyenne moins actifs), il faudrait alors pondérer vos chiffres pour obtenir le risque d’hospitalisation (sachant que dans ces tranches d’âges 50 % des cas ne sont même pas rapportés car asymptomatiques).

            La conclusion est qu’actuellement avec Omicron, le risque d’hospitalisation devient plus important à partir de 65 ans puis explose littéralement dès 80 ans. Sur ces tranches d’âge, la vaccination offre donc un bénéfice important bien qu’il soit moins évident avec Omicron. Il faudrait toutefois aussi retrancher les “hospitalisations avec Covid” (plus de 10 %) et les contaminartions à l’hôpital (20 %).

            Pour le reste de la population au vu des effets secondaires qui sont maintenant avérés (et pas si rares qu’annoncés) et commencent à être reconnus, la vaccination ne se justifie que pour les personnes à risque (co-morbidités). Il faut donc laisser le choix et favoriser une discussion patient-médecin de famille.

            D’autre part, la vaccination de masse n’est pas justifiée car le vaccin n’est quasiment plus efficace contre la contagion (c’est maintenant enfin admis par les autorités sanitaires de plusieurs pays).

          5. Autre démonstration de la difficulté de tirer des conclusions des statistiques officielles en utilisant votre méthode:

            Selon les chiffres d’hier, les vaccinés 3 doses sont plus souvent hospitalisés que les 2 doses ! (environ 10 %). Même méthode le calcul: pour 100’000 et ramené à la proportion du status vaccinal.

            L’explication tient probablement à un biais: la proportion de vaccinés 3 doses est plus élevée dans les populations à risque.

            Mais cela confirme aussi que l’âge joue un rôle plus grand que le status vaccinal.

            En fait j’ai l’impression que ces statistiques incomplètes de l’OFSP donnent une fausse impression de transparence pour nous faire accepter une situation.

            L’art de tirer des conclusions sur la base des chiffres est extrêmement complexe. Il faut beaucoup d’indicateurs, le confronter et chercher une explication quand ça ne colle pas. Par exemple, pour les hospitalisations, il faudrait comparer avec un historique pré-Covid, comparer à l’évolution de la capacité hospitalière, les taux de déprogrammation d’interventions avec celles d’avant crise, etc.

            Prendre de la distance avec d’autres macro-indicateurs est aussi utile.

          6. Vous avez raison, les chiffres des cas par statut vaccinal ne sont pas publiés, je vous ai mal lu et suis resté dans le domaine de hospitalisation par statut vaccinal qui était un des points de départ de mon argumentation. Cette information est intéressante, mais l’hospitalisation l’est encore plus à mon sens quand à l’impact de la covid sur la société et les individus.

            “La conclusion est qu’actuellement avec Omicron, le risque d’hospitalisation devient plus important à partir de 65 ans puis explose littéralement dès 80 ans. Sur ces tranches d’âge, la vaccination offre donc un bénéfice important bien qu’il soit moins évident avec Omicron.”
            Nous disons la même chose!

            “Il faudrait toutefois aussi retrancher les “hospitalisations avec Covid” (plus de 10 %) et les contaminations à l’hôpital (20 %).”
            Je prends volontiers vos sources, les infos (oui, pas mieux) que je trouve çà et là pointent vers des un peu chiffres plus bas, mais admettons l’idée. Il serait intéressant de comprendre l’ordre de grandeur de l’impact des faux certificats sur les chiffres des hospitalisations.
            Je pense qu’au final, ces variables ne sont pas indépendantes. Moins de personnes hospitalisées pour cause de covid engendreront moins de contamination nosocomiales.

            “Pour le reste de la population au vu des effets secondaires qui sont maintenant avérés (et pas si rares qu’annoncés) et commencent à être reconnus, la vaccination ne se justifie que pour les personnes à risque (co-morbidités). Il faut donc laisser le choix et favoriser une discussion patient-médecin de famille.

            D’autre part, la vaccination de masse n’est pas justifiée car le vaccin n’est quasiment plus efficace contre la contagion (c’est maintenant enfin admis par les autorités sanitaires de plusieurs pays).”

            C’est votre avis, je vous rejoins sur certains points, et pas du tout sur d’autres. Au final, je pense que nous reconnaissons tous deux que la vaccination n’est absolument pas inutile.

          7. Merci pour votre réponse. Nous disons, en effet, presque la même chose et, comme vous l’avez justement, relevé je n’ai jamais prétendu que le vaccin était inutile.

            La polarisation des opinions, qui veut que l’on choisisse son camps dans les pro ou les anti, est nocive. Car la solution optimale n’est ni le 100 % ni le 0 %: pour atteindre sa cible il faut savoir viser.

            A partir du moment où il a été démontré que les vaccins ne permettaient pas contrôler la diffusion du virus et que l’on est passé à une stratégie de prévention des formes graves dans les groupes à risques (automne 2021), il était évident que c’est sur cette population que la vaccination devait se concentrer.

            Or, les moyennes donnent un état général de la situation mais masquent les informations les plus utiles.

            Pouvoir mettre en relation taux d’hospitalisation et taux d’incidence (par variant) par tranche d’âge et status vaccinal est donc crucial. Au pic d’Omicron, 80 % des contaminations concernaient les moins de 30 ans, or le nombre d’hospitalisations dans ces groupes a baissé quel que soit le status vacinal alors qu’elle restaient élevée chez les seniors.

            Chez les enfants, les hospitalisations ont augmenté légèrement (pas en soins intensifs) alors que le taux de vaccination était très bas mais en même temps le nombre de cas a été mulitplié par plus de 50 dans dans leur tranche d’âge, donc globalement ce taux était en forte baisse ainsi que la létalité.

            En pratique, avec le variant actuel, plusieurs pays (dont Israël), ont constaté que les formes graves concernaient en grande majorité les plus de 65 ans et que le risque évoluait ensuite exponentiellement. Nous nous rapprochons ainsi de plus en plus d’un scénario comme celui de la grippe saisonnière.

            D’ailleurs, la Suisse, qui a un taux de vaccination des seniors supérieur à ses voisins, s’en sort mieux malgré un taux global de vaccination inférieur. A noter que le passeport sanitaire s’est révélé peu efficace car il a surtout poussé les personnes jeunes, peu à risque, à se faire vacciner (on se vaccine uniquement pour pouvoir continuer à vivre).

            Si l’on ajoute à cela le caractère temporaire de l’immunité (rappels fréquents) développée après la vaccination, les effets indésirables non négligeables chez les jeunes et les coûts sociaux et économiques, une stratégie de vaccination ciblée sur les plus de 65 ans et les personnes avec des co-morbidités est une bonne solution.

            Dans ce contexte, le passeport vaccinal doit être supprimé le plus rapidement possible. Cette mauvaise idée n’aurait jamais dû voir le jour. La peur de la pandémie a été exploitée pour ouvrir une brèche vers le contrôle numérique de chaque individu (tout comme la récolte de données de masse avait suivi les attentats du 11 Septembre aux USA). Son design (disponible sur le site de l’OMS) lui permet d’ailleurs d’inclure bien d’autres critéres (séropositivité à diverses maladies, autres vaccins, traitements, etc).

            Tout cela est allé beaucoup trop loin et il est temps d’y mettre un terme avant que la société n’implose.

  6. Merci pour votre blog et de lancer ce débat. Quel est le but que l’on cherche à atteindre avec la vaccination ?

    Dans un 1er temps, le but la vaccination était d’atteindre un niveau de protection de la population qui empêche la circulation du virus et donc d’éteindre l’épidémie. C’est le fameux calcul R0 et taux de vaccination: normalement avec 60 % de vaccination efficace à 95 % contre un R0 de 2.5, ça devait marcher.

    Mais cela supposait un vaccin efficace contre la contagion. On sait maintenant que ce n’est pas le cas. De plus, les mutations du virus l’ont amené progressivement à un R0 de 20 ainsi qu’à échapper largement à la protection du vaccin.

    De plus, on s’est aperçu que l’immunité induite par la vaccination était de courte durée et demandait des rappels fréquents.

    La vaccination s’est donc révélée un échec pour contrôler le taux d’incidence à long terme et prévenir les nouvelles vagues.

    Il en va de même pour l’apparition de nouveaux variants, si l’on ne bloque pas la transmission, alors on opère une pression selective qui fait que seules les copies du virus qui survivent à nos anti-corps sont transmises. Donc, à terme, le variant échappe à notre immunité donc aussi à celle induite par le vaccin.

    La vaccination est donc aussi un échec pour contrôler l’apparition de nouveaux variants.

    A noter que les rapports suite au H1N1 arrivent aux mêmes conclusions: la vaccination de masse n’a pas de sens si le vaccin ne bloque pas la transmission du virus.

    On est ensuite passé à l’argument d’une vaccination-traitement pour prévenir les formes graves. Et là, le vaccin a été utile dans les phases aigües face à certains variants plus agressifs comme le delta.

    On a pu ainsi limiter la mortalité et éviter la surcharge des hôpitaux lorsque le taux d’incidence explosait.

    Mais une vaccination de masse contrôlée par un passeport sanitaire qui limitait fortement les libertés était totalement disproportionnée. Une vaccination ciblée sur les groupes à risque (20 % de la population qui génère 80 % des cas graves) était aussi efficace voire meilleure.

    Car, vu la courte durée de protection du vaccin et des rappels (3-4 mois), il est plus efficace de concentrer ses efforts sur les groupes à risque plutôt que de se disperser à vacciner les enfants et tarder avec les doses de rappel pour les groupes à risque.

    Finalement, le concept de vaccin-traitement reste bien trop spécifique à un variant.

    Dès qu’un nouveau variant apparaît, il faut tout reprendre à zéro et vérifier l’efficacité du vaccin (transmission et formes graves) face au nouveau virus (contagiosité et dangerosité). Le rapport risque/bénéfice devrait donc être revu pour chaque variant avec une recommendation d’application différente.

    Mais cette approche est dangereuse: nous avons toujours un train de retard sur le virus. Nous avons eu une bonne surprise avec Omicron mais quelle aurait été la situtation si le variant avait été 10x plus létal et le vaccin inefficace contre les formes graves ?

    Mais heureusement, notre système immunitaire est mieux fait que cela et nous disposons aussi d’une immunité cellulaire avec une mémoire à long terme. Donc l’immunité acquise par la majorité de la population (vaccins et surtout infections avec omicron) devrait nous protéger face à une maladie qui touche surtout les personnes vulnérables. Pour celles-ci, des vaccins mis à jour peuvent être une solution mais, à terme, des traitements efficaces (déjà homologués) sont un bon complément.

    Mais, vu la faible dangerosité d’omicron pour la majeure partie de la population, une nouvelle dose avec un vaccin obsolète et le maintien du pass ne se justifie plus du tout.

    Reste le point des fameux Covid longs.

    J’ai l’impression que ce terme regroupe des troubles multiples et que cela a créé une confusion dans le population qui a associé “Covid long” a “forme grave de la maladie”. Il est clair qu’une ventilation invasive avec coma artificiel laisse des séquelles. C’est pour cela qu’avec le temps, on a limité son usage au minimum. Le virus est aussi responsable d’atteintes cardio-vasculaires et neurologiques.

    Mais je pense que c’est beaucoup plus complexe.

    D’une part le type de symptômes persistants sont liés à la dangerosité des variants (la perte de goût et d’odorat parfois durable était fréquente avec les anciennes souches mais semble avoir disparu avec omicron).

    D’autre part, certaines études semblent indiquer que la réaction immunitaire pourrait aussi jouer un rôle dans les Covid longs. Donc si la vaccination joue un rôle dans la prévention des séquelles des formes graves dans les populations à risque, elle ne supprime pas pour autant le risque de Covid long pour le reste de la population.

    Certains double-vaccinés ont donc été surpris, par exemple, de symptômes persistants suite à une infection avec le variant Delta. En fait, la vaccination n’évite pas le Covid long car celui-ci peut se développer suite à une forme légère,

    Avec le temps, nous devrions en connaître plus sur ce syndrôme qui peut d’ailleurs apparaître avec d’autres infections virales comme un rhume ou une grippe saisonnière. Certaines personnes perdent d’ailleurs le goût ou l’odorat suite à une infection virale mais on n’en jamais beaucoup parlé dans le passé.

    En résumé, je pense que le passeport Covid devrait être levé dans les plus brefs délais car il n’apporte aucun bénéfice mais se révèle très nocif sur la société.

    L’utilisation d’une vaccination de masse pour lutter contre SARS-Cov2 est une erreur. Celle-ci doit être ciblée sur les populations à risque en fonction des variants à conditions que ces vaccins aient une efficacité démontrée contre les formes graves.

    A terme, des traitements doivent prendre le relais pour compléter les vaccins car il n’est pas possible de revacciner les populations à risque tous les 4 mois. A moins qu’un vaccin efficace à long terme et contre tous les variants devienne disponible (2024).

    1. Merci de votre commentaire détaillé et que je pourrais référencer sans problème.

      La réflexion risque / bénéfice quant aux enfant, ado et jeunes adultes me manque. Leur risque par rapport à Covid est en dessous de 0%. Par contre lorsque l’on regarde les statistiques des effets après le vaccin: on découvre une autre face de cette monnaie qui montre que les vaccins sont dangereux pour eux. Regardez VAERS ou Eurovigilence ou impfnebenwirkungen. Net. Les anglais viennent de sortir des statistiques quant à la mortalité par classe d’âge et elle a augmenté de manière nette par eapport aux années sans covid et sans vaccins. Donc pensez à vos enfants et petits enfants. Moi je ne suis définitivement pas prête à prendre ce risque

    2. bonjour RICHARD P. votre texte est super; ajoutez donc la prise en considération du fait de booster le système immunitaire et cela m’apparaitra très opportun ! n’importe quel naturopathe fera l’affaire en terme de conseils ! en France il serait question de retirer la vitamine C et la vitamine D des circuits de vente actuels , au profit du seul circuit médecin – pharmacie ! tiens, tiens ; est-ce donc une simple coïncidence avec le fait qu’il s’agit de deux supports importants du système immunitaire; ainsi questionnons nous: à qui profite le crime ….

      1. Merci !

        Pour la vitamine D, la synthèse se fait aussi grâce au rayonnement UV-B sur la peau.

        Il y a donc toujours une solution: un petit bain de soleil journalier ! Pas de besoin de rester des heures. Donc profitez dès que possible.

        PS: c’est un clin d’oeil à ceux qui pensent que l’on peut tout régler par des interdictions !

        1. Bonjour Richard P. Merci de votre texte.
          Pour info, les “rénaux” comme moi-même prennent une fois par mois de la vitamine D3 100’000 versus 300’000 UI/ml (ampoules). Coût 3 euros et quelques poussières pour 6 mois. Usage intramusculaire (facile à faire soi-même) versus oral. Ordos de complaisance en stock (tant pis pour les détracteurs !).
          En Helvétie, jamais aucun médecin ne m’avait parlé des effets préventifs très utiles de la D3, d’autant plus utiles dans mon contexte complexe.

          Je pense que vous avez suivi les infos officielles sur RTS hier au soir. Pour la première fois ils ont parlé des personnes qui semblent “indifférentes” au virus et ses variants, avec études sérieuses en cours.
          Eh bien, on peut affirmer que la Suisse pratique le “hâte-toi lentement” puisque les “hors-frontières” m’avaient déjà informée en sous-marin.
          Bon week-end, eab

    3. @Richard P .

      Tous les cas de figure peuvent être traités par l’ivermectine (sauf bien entendu pour les obèses, les diabétiques etc.)

      1. A non vacciné antivax: Encore faut-il pouvoir trouver de l’ivermectine, médicament que les médecins en Suisse romande n’ont plus le droit de prescrire ! D’où la recherche de ce médicament par d’autres moyens … et cette pétition qui concerne la Suisse et le Covid et réclame la liberté de soigner pour les médecins et d’être soignés pour les malades.Voilà le lien : ttps://chng.it/pXR8bXyxjp

  7. Merci encore et encore pour vos propos toujours empreints de bon sens et de courage.
    Dommage que nous n’ayons pas votre équivalent en France.

    1. bonjour ARCADE ; comment ça, ” nous n’avons personne en France ” !!!!! suivez les Didier Raoult, Péronne, et autre Alexandra Henrion Caudé (?) sans compter le site réinfocovid animé par le Dr. François (?) Fouché, et vous saurez tout; je considère ainsi, grâce à eux tous, qu’on nous mène en bateau depuis le début et donc qu’il n’y a plus qu’à l’avenir à éviter de se choisir les politiciens actuels !

      1. 😀😀oui bien sûr je suis Raoult, Fouché, Perrone, Kierzeck et Salma, Reinfocovid et Le CSI mais je voulais une Dame de cet âge là qui comprend, qui aide ceux qui ne sont presque plus des citoyens par des mots et des paroles réconfortantes.
        Je me suis mal exprimée désolée 😉

  8. Me Sandoz , pourriez vous SVP , demander aux médias de faire toute la clarté sur cette vidéo US ? : ttps://cogiito.com/a-la-une/3-hauts-grades-de-la-us-army-devoilent-le-scandale-des-vaccins-crime-contre-lhumanite/
    Merci beaucoup …
    Serge , Montpellier , France , le 03 février 2022 ( beau temps )

    1. Le complotisme, on laisse cela aux terre-platistes américains. Pour le reste, sachez seulement que tout ce qui est avancé sans preuves peut être rejeté sans preuves. Merci.

      1. Si quelqu’un me dit que la terre est plate, je lui répondrai que je ne le crois pas. Mais si la même personne pense que le vaccin cause des thromboses, des myocardites, des péricardites, des AVC, des maladies de la vache folle, là je suis obligé de lui donner raison car c’est prouvé par tous les organismes officiels qui recensent les effets secondaires. Une personne peut avoir raison sur un sujet et tort sur un autre. On peut aussi avoir raison, ou tort, sur plusieurs sujets en même temps. Il y a des “platistes” antivax et d’autres qui sont pour le vaccin obligatoire.

        1. Des platistes en faveur du vaccin obligatoire? Permettez-moi d’en douter…

          En ce qui concerne la santé humaine (en l’occurrence la Covid), si les médecins et spécialistes du domaines ont tort, qui a raison alors?

  9. Quel degré d’expertise!! Quelle sagacité devant la complexité! En droit de la famille et des successions, auriez-vous laissé un médecin régler tous les problèmes en 3 points aussi?

    1. Je suis d’avis que le secteur médical n’est pas le seul rempli d’ignares. Peut-être faudrait-il aussi laisser la défense incendie aux juristes. Après plusieurs jours d’arrosage non naturel avec des hélicoptères et des avions le feu brûle toujours au Tessin, ce qui prouve l’inutilité des moyens engagés non? Et c’est sans parler des nombreux effets délétères sur la foret causés par ces largages; il suffit de se rendre sur place pour constater les dégats. Et si on laisse tout brûler il ne reste à terme plus de combustible et le feu finit par s’éteindre de lui même.

  10. À Madame Sandoz et ses thuriféraires,
    Maintenant que les mesures s’allègent, je vous invite à vous détendre et à penser, s’il vous reste encore une parcelle d’humanité, à celles et ceux qui ont perdu un proche du covid durant ces deux dernières années.

  11. Soyons réaliste; le CF et la Suisse ne peuvent pas décider seuls de l’annulation du pass sanitaire, quand deux ses voisins sont dans une logique de vaccination obligatoire (Allemagne et Autriche), et les deux autres aussi (Italie, France) mais d’une façon partielle et/ou déguisée. Le 16 février 2022 le pass sera encore d’actualité, suis prêt à parier!

      1. Si la Suisse pouvait décider seule, le vaccin ne serait toujours pas autorisé encore aujourd’hui. Trump et Merkel l’ont imposé. Merkel a décidé du pass y compris pour nous. L’indépendance de la Suisse avec cette UE hégémonique n’est plus possible! On fait le pari qu’il sera enlevé presque en même temps que les voisins? En espérant que la loi n’interdise pas ce type de pari!

        1. Vaccinée 2 fois après avoir contracté le Covid…(la 2è injection en janvier) j’ai donc un pass valable pour la Suisse…qui était valable aussi pour la France il y a encore quelques mois ( j’ignore pour les autres pays de l’UE ) Aujourd’hui , je reçois un courrier de la Confédération ( OFSP) : l’octroi d’un nouveau “pass” “lié aux nouvelles exigences de l’UE ” mais qui n’annule pas mon pass précédent toujours exigé en Suisse . En fait c’est juste une question d’écriture ,”d’encodage” (2/1 au lieu de 2/2)… Donc oui, comme l’écrit Madame Sandoz , la Suisse peut décider toute seule de ce qu’elle fait à l’intérieur de ses frontières…

      2. Et, du coup, la Suisse emm*rdera bien sa population, si elle édicte des règles différentes…

        Bien sûr que les boomers, qui restent dans leur riche maison à se moquer des sacrifices des plus jeunes pour leur sauver la vie, ne comprennent pas.

        Pour vous, c’est moi moi moi…

        1. Dominic, vous donnez l’impression de n’être pas suisse à la base. Pourtant c’est exactement cela la Suisse et depuis toujours ! D’où venez-vous exactement ? Autre système solaire ?
          Je ne vous embêterai pas la semaine prochaine, je vais longuement papoter avec des suisses très suisses du centre névralgique suisse (Berne et campagne champêtre). Un très beau week-end Dominic. eab

        2. Si j’ai bien compris votre commentaire, vous serez contre l’indépendance de notre pays et favorable à la subordination de nos décisions politiques à celles de l’UE !

        3. Merci de bien vouloir me lire un peu plus haut pour voir que la Suisse est maître chez elle et qu’en même temps elle tient compte de ses voisins.. Vous semblez ne pas très bien connaitre la Suisse, dans ce cas, ….

  12. Les jours qui viennent vont apporter bien plus que trois réponses. D’abord parce que la capacité de synthèse est en voie de disparition même chez les scientifiques, les journalistes et les penseurs de haut vol. (Je ne suis pas certaine que l’analyse se porte mieux.) Aussi, faire profil bas en attendant ces inéluctables réponses me paraît l’attitude la moins dommageable. Pourquoi? Parce qu’au fil des vaccinations et des tests, les apprentis sorciers auront beaucoup appris. Notamment, et on peut le lire déjà aujourd’hui dans ce quotidien: “quelles seront les mesures pour après…” Pas de parano, mais restons attentifs, et surtout, en bonne santé!

  13. Merci Madame Sandoz.

    Il semble clair à tout le monde que la vaccination n’a plus aucun sens dans les conditions actuelles que l’on connaît. Mais après avoir passé une année complète à aboyer, il est difficile pour les provax de le reconnaître. Il faut les comprendre, ils sont perdus: le château de cartes s’est effondré et ils cherchent en vain à se raccrocher aux branches des derniers arguments, non-prouvés scientifiquement bien entendu, tels que le covid long.

    Je pense qu’on peut maintenant l’écrire: merci Omicron. Il est arrivé à temps pour mettre fin à une année de pure folie et d’expérimentation médicamenteuse ARNm (on sait maintenant que ce n’est pas un vaccin) qui a eu et aura très probablement encore des répercussions importantes sur la santé de ceux qui s’y sont prêtés.

  14. “Omicron – dont le vaccin n’empêche ni la transmission ni le fait d’en tomber malade –”

    Vous avez oublié de préciser qu’il réduit beaucoup ces deux facteurs (certes sans les stopper complètement), en plus de surtout réduire la gravité des symptômes (ce qui est le bienvenu lorsque l’on séjourne aux soins intensifs).

    1. Votre commentaire est une généralité qui était fausse dans certains cas l’an dernier.

      Avec Omicron, c’est une généralité qui est fausse mais vraie dans certains cas.

      La capacité d’analyse n’est plus ce qu’elle était.

      1. @ RICHARD P.
        Voyez-vous, opposer les raffinements d’une pensée correctement articulée dans le rationnel à des complotistes, dont certains nient l’existence de la maladie même lorsqu’ils sont en train d’en mourir aux SA, c’est, comment dire? une perte de temps.

    2. Vous comprendrez facilement que si il était avoué que ce qui a été proposé comme un vaccin n’avait aucune efficacité,cela provoquerait une petite révolution ! Il est donc plus arrangeant de dire qu il réduit la transmission et la gravité des symptômes ! Ce qui ,malheureusement,est loin d’être prouvé !

    3. Quel joli mensonge entretenu en dernier recours après que tous les autres mensonges précédents sont, comme par magie, oubliés !

      Depuis le début, c’est un mensonge qui en pousse un nouveau, c’est tout ce je peux retirer de cette lamentable campagne de propagande, au fait, vous en êtes à votre combientième mensonge et qu’allez-vous devoir inventer après votre allégation que ce produit génétiquement modifié qui n’est pas un “vaccin” pour continuer à vous justifier ??

      En Israel, 80% des personnes hospitalisées avec omicrons sont inoculée avec pfizer et 95% des cas graves ont été inoculés, alors que seulement 43% a reçu 3 doses et 15% avec 4 doses !

      MP, à voir, ce produit se vend de moins en moins, 80% de premières doses, 60% de deuxièmes doses, 43% de troisièmes doses et moins de 15% de quatrièmes doses après 60 jours de distribution. Pour la première dose, 15% avaient été inoculés en 4 jours !

      Ceux qui juraient tous les grands dieux lors de la première doses sont plutôt refroidis, heureusement pour coca-cola qu’ils n’ont pas suivi la même courbe de marketing !

      1. Voyez-vous Corto, moi, j’adhère aux conclusions dominantes de la communauté scientifiques mondiale. Tout simplement. La science est un processus évolutif itératif.

        Mais vous voudriez que j’adhère aux conclusion de qui? Les vôtre peut-être?

  15. Les autorités ont rendu obligatoire un “vaccin” en cours de tests qui ne fonctionne pas. Les non-vaccinés ont subi beaucoup de critiques, ont été discriminés (interdiction d’entrer dans un restaurant par exemple) et maintenant sont certainement très contents de ne pas avoir cédé. Je me demande si les personnes vaccinées qui n’étaient pas à risques comprennent que les “vaccins” qu’elles ont acceptés sont inefficaces. Les autorités vont-elles admettre leurs erreurs ? J’en doute.

    1. “Les non-vaccinés ont subi beaucoup de critiques, ont été discriminés (interdiction d’entrer dans un restaurant par exemple)”

      Les pauvres. Les non-vaccinés subissent aussi beaucoup de mortalité due à la Covid; ils ne sont par contre plus là pour s’en plaindre.

  16. Le pass-covid était valable pendant 12 mois pour les personnes vaccinées. Puis, pour se mettre en conformité avec certains pays européens, le Conceil fédéral a décidé de diminuer sa validité à 9 mois, en Suisse. Mais pourquoi ? A mon avis il était parfaitement possible de conserver une validité de 12 mois en Suisse et de demander aux personnes qui désiraient se rendre à l’étranger de vérifier si leur pass-covid était valable pour entrer dans d’autres pays. J’espère vivement que ce pass-covid sera supprimé rapidement.

      1. A Je, moi, moi: Non ! La majorité des gens de ma génération (70-75 ans) sont vaccinés contre le Covid pour différentes raisons. Et je ne suis pas vaccinée, car le produit proposé n’est pas un vaccin et je ne suis pas un cobaye. Merci de votre compréhension. Cela ne m’a pas empêchée de beaucoup m’occuper de mes petits-enfants et encore plus quand les garderies ont été fermées.

    1. Bonjour Michèle.. Dans mon message du 5 février 2022 à 22 h 16 min je parlais du pass “pour l’étranger” que j’ai reçu de l’OFSP.. mon pass “suisse” n’a pas été modifié, il reste valable 12 mois….
      Bon dimanche à tous et toutes

      1. Merci Marie-France pour votre message. Les informations fournies par la presse à ce sujet et par le Conseil fédéral ne sont pas du tout claires, car elles disaient l’inverse !!! Etait-ce pour encourager les gens à se faire vacciner une 3e fois ? Meilleures salutations.

      2. A Marie-France: quelle gabegie ! Car voilà l’information diffusée par la RTS:
        ttps://www.rts.ch/info/suisse/12823009-le-certificat-covid-de-pres-de-250000-personnes-perime-des-la-semaine-prochaine.html
        J’estime qu’il serait plus sérieux de faire un test sérologique avant d’accepter une Xe dose. Et si le niveau des anticorps est suffisant, vous obtiendrez un certificat Covid pour 3 mois (renouvelable de 3 mois en 3 mois sur la base d’un nouveau test sérologique).

  17. Pout tous ceux qui ont encore des doutes sur l’utilité de la vaccination je suggèrerais d’aller regarder les graphiques comparants les décès et les hospitalisations liées au Covid par 100’000 personnes sur la page ttps://www.rts.ch/info/suisse/12704400-covid19-vaccines-et-non-vaccines-les-chiffres-des-hospitalisations-en-suisse.html
    Le site de l’OFSP permet de trouver des chiffres plus actuels que ceux d’octobre à décembre avec une meilleure représentation des enfants et des jeunes, mais la conclusion reste identique.

    1. Cet article date du 16 décembre. Vous parlez donc au passé. Le virus lui a 3 longueurs d’avance sur vous. Omicron a changé la donne. Vous êtes dépassé.

      Mais il échappe de plus en plus aux vaccins donc en cas de mutation mauvaise, nous serions très mal pris.

      C’est l’échec d’une stratégie 100 % vaccinal contre un corona capricieux et instable.

  18. Par quoi le pass va-t-il être remplacé ?
    Je suis sûr que nos “amis” de Davos qui vont se réunir prochainement ont une ptite idée là-dessus
    et nous risquons de …. regretter amèrement “ce bon vieux pass” ….
    chers amis français n’espérez pas trop de la Suisse qui est devenu un laboratoire à ciel ouvert …

    1. Ah bon. parce qu’après les jeux olympique du génocide, le peuple suisse va laisser le klaus faire sa sauterie arrosée coke dans les Engadines ?

      Vous allez payer des dizaines de millions sur vos impôts pour faire voler des hélicos et des jets pour décorer cette partie de monopoli ?

      Gros silence sur les désistements des réservations hôtels de Davos !! 20% en 5 jours !

      Bravo les Suisses, vous ne cesserez jamais de me surprendre !

  19. Mme Sandoz,
    Si vos questions suscitent le débat et trouvent vos détracteurs habituels englués dans la bien-pensance actuelle, je me réjouis de constater que les témoignages de la majorité de vos lecteurs rejoignent vos conclusions en ce qui concerne cette campagne de vaccination forcée. Vous aurez certainement lu également l’article de Monsieur Le Bé dans l’édition de ce jour auquel j’ai soumis un commentaire. Un vent positif d’espoir semble souffler à nouveau !

  20. Merci Michéle , pour votre sagesse … ” Les autorités ont rendu obligatoire un “vaccin” en cours de tests qui ne fonctionne pas. … ” On peut rajouter … : Et qui commence à dévoiler des effets secondaires graves … Et ce , sur de vastes territoires … Dés lors , pourquoi insister dans cette voie sans issue … , … Il se trame comme une ombre sur l’ Europe … Et cela va partit de l’ obligation vaccinale en Autriche , . . Quelques manifs et ils vont établir une loi martiale … Pourvu qu ‘elle ne se propage pas … Ce que nous distinguons encore flou , c’est le visage de cette sombre facette de l’ Europe … Mais elle commence à ressembler à la facette sombre de l’Histoire … Une image en dit plus qu’un long discours , permettez moi llien d’ un tableau … Je vous serre contre mon coeur …
    Serge , Montpellier , Occitanie France , le 04 février 2022 ttps://www.galerie-com.com/oeuvre/-la-constitution-francaise-debut-2022-…-par-stal-fa-/470246/

  21. Bonjour Madame,

    Franchement, ne pensez-vous pas qu’il serait temps que vous tourniez la page et cessiez de nous proposer toujours la même rengaine COVID ?
    Vous nous lassez avec vos propos récurrents, à un tel point que ça en devient pathétique.

    Merci

    1. Et si vous demandiez à vos copains socialistes qui rêvent depuis lénine de contrôler les populations comme ils l’ont fait partout où ils ont la mainmise !

      En fait, vous vous êtes soumis et vous n’êtes pas très fier ?

      C’est ça votre principal problème ?

      Vous avez sans doute des remords concernant vos actions récentes !

      1. Je vous plaint sincèrement, que de colère dans vos propos, que de rage et de conclusions à l’emporte pièces. Prenez soin de vous.

        1. C’est vrai que la colère n’est pas autorisée dans les opérations de fichages et de populations, tout doit de passer sans la moindre contestation, en silence, mais vous rêvez

          Sinon, quoi ?

          Vous concernant, ils prennent soin de vous, attendez et continuez dans cette voie, ça ne devrait pas trop traîner, l’UE a encore 4 milliards de doses et ils en sont à à peine 4 !

          Quand vous en arriverez à 10 doses, faites signe !

    2. Personne ne vous oblige à venir sur ce blog si vraiment il vous lasse… allez lire d’autres blogs où l’on ne dit que ce qui va dans votre sens… ..

      1. Merci Marie-France. Tout juste ! Il peut toujours aller sur le blog “Une chronique politique sans parti pris”. Un blog autoritariste, pire que la pire des dictatures existantes …. et en parcourant les commentaires publiés, il est presque sain d’avoir des sueurs froides . Un beau dimanche Marie-France. eab

      2. Ce que je veux dire c’est que ce genre de blog n’a de cesse d’alimenter un dialogue stérile voir malsain. Nous savons tous deux que nous ne partagerons probablement jamais la même opinion sur le sujet tout comme nous savons tout deux qu ni l’un ni l’autre n’en a besoin pour aller de l’avant. Du coup, je réitère, ce blog est devenu d’une inutilité affligeante et ne fait que permettre à certains de trouver un exutoire à leurs colères et à leurs frustrations.

  22. Merci Madame de poser ces trois questions pertinentes. En effet, si la réponse à ces trois questions est négative, alors il n’y a en effet plus aucune raison de nous imposer ces directives. D’autre part, j’ai regardé l’émission “Infrarouge” et je remercie le Président de Gastro Suisse, M. Casimir Platzer de nous avoir informés que les membres de la “task force” avaient plus ou moins pris la place de personnes compétentes déjà en place pour exercer la même fonction qu’eux. A ma grande surprise, le Président de la Confédération, M. Cassis, ne semblait pas être au courant. On pourrait dire à sa décharge qu’il n’était pas Ministre de la santé. Le Dr. Didier Trono ne semblait pas non plus avoir connaissance de cette information… J’estime pour ma part que les citoyens et citoyennes de ce pays sont en droit de savoir pour quelle raison ces personnes ont été “remplacées” Si cette information n’est pas correcte alors qu’on nous en informe clairement. Nous avons suffisamment été infantilisés pendant cette crise.

  23. Mme Sandoz,
    Si vos questions suscitent le débat et trouvent vos détracteurs habituels englués dans la bien-pensance actuelle, je me réjouis de constater que les témoignages de la majorité de vos lecteurs rejoignent vos conclusions en ce qui concerne cette campagne de vaccination forcée. Vous aurez certainement lu également l’article de Monsieur Le Bé dans l’édition d’hier auquel j’ai soumis un commentaire. Un vent positif d’espoir semble souffler à nouveau !

    1. Disons, une femme qui n’insulte pas le minimum d’intéligence requis pour ne pas devoir vivre dans un système totalitaire qui impose à chacun de violer sa sphère intime tout en se basant sur des mensonges !

      Cela fait des siècles, des millénaires que des humains se battent contre ces tyrannies despotes, nous sommes parvenus à un certain niveau de vivre en collectif avec des règles dignes de la personne et des individus.

      La plus élémentaire règle d’intéligence requiert d’observer un minimum de respect des autres, maintenant il a été largement prouvé que ces produits génétiquement fabriqués n’ont pas empêché la moindre forme de contamination, hormis que ça n’empêche toujours pas les médias et politiques de diffuser encore des mensonges, on peu faire un constat de faillite totale de ces mesures, voir un constat de volonté de mettre en péril la vie de millions de personnes et continuer de s’en prendre à ceux qui ont refusés cette pensée dogmatique pratiquée pendant des siècles, principalement envers des femmes accusées de sorcellerie et brûlées vives sur des bûchers, mais de quoi parle t’on ?

      Je ne peux que faire le constat qu’une majorité de citoyens des nations occidentales, pour ne pas parler des autres, se laisse engouffrer dans des mécanismes compatibles aux pires barbaries que l’humanité a traversé et ne semble visiblement pas se remettre !

      Ce qui est véritablement choquant, c’est ce sont ces soudaines recrudescences d’instincts grégaires basé sur une majorité et qui imposent collectivement leurs choix à tous !

      Maintenant, après avoir constaté le bilan catastrophique de ces produits qui sont loin d’être, en plus dangereux, efficaces pour le moins et pour rester courtois, après tous ces constats, il n’est plus possible intelligemment parlant de continuer de défendre de telles positions sans admettre, comme le furent d’autres forme de barbaries tyranniques, que les humains sont en panne de réflexion et sont près à imposer des horreurs au nom d’une idéologie lâche et destructrice !!!

      Nous en sommes actuellement au stade des constats provoqués par ces produits, concernant leur efficacité, on le sait, le bilan est en dessous du zéro absolu, mais maintenant, en lutant encore contre les propagandes mensongères des médias et des politiques, nous en sommes à compter les victimes sans cesse en nombre croissant de ces produits n’ayant jamais été expérimentés, ni sur les humains et interdits d’experimentations sur des animaux, particulièrement sur les jeunes et les enfants, les premiers bilans sont plus que catastrophiques, augmentation des décès chez les enfants inoculés pfizer de 5’100%, ce n’est pas un chiffre qui provient de “complotistes” c’est un chiffre alarmant qui vient d’être lancer par la CDC (Center of Disease Control) du gouvernement US et nous ne sommes qu’à 1,5 mois après le début du lancement des inoculations pfizer sur des enfants !

      Réfléchissez, si vous en avez encore les moyens !

  24. Les 3 gradés US n ‘ont pas exprimés leur dissidence , mais des chiffres en pourcentage sur les effets secondaires graves de ces pseudos vaccins … Et ces chiffres sont hallucinants … Dés lors pourquoi ne pas faire une enquête sur ce sujet … ? Pourquoi denigrer systématiquement ceux qui cherchent à clarifier … Pour retarder le plus possible le fait que la vérité dérange des intérêts … ? L’ autorité des facultés de medecine du monde barde nos ainés de pilules depuis des années … et en France elle barde les enfants de vaccins … Ses liens financiers avec la pharma sont connus de tous … et la bienveillance et le bon sens s’est envolé de leur préocupation … Ce qu’il manque , c’est la volonté de corriger tout cela … Qui le premier fera un méa culpa … ? Surement pas l’ Autriche … Que répond son 1° ministre à la question pourquoi obliger les populations à ce pseudo vaccin dangereux … ? … Il y a des raisons qui sont cachées au profane … ! Certains veulent fragiliser l’ Europe … , ne soyons pas aveugles , et ils ont utilisés les facultés de medecine du monde … On peut donc avec raison et bon sens écouter d’ autres voix … Le temps est un facteur qui change parfois de place la vérité … Avez vous par exemple changer d’ avis sur la vaccination des enfants … ? Le bon sens populaire est entré en action … Il faudrait clamer ouvertement que l’ Europe altière se demande sérieusement ce que fait l’ Autriche avec cette obligation … ! Car comme multes fois dans le passé , elle risque de nous amener dans un gouffre … Sa revanche sur Napoléon … ? Qui sont ses alliés … ? Je vous les donne en mille … Une image en dit plus qu’un long discours , permettez le lien d’un tableau … Merci … Serge , Montpellier , Occitanie , France , le 05 février 2022 ( beau temps ) ttps://www.galerie-com.com/oeuvre/-ne-sous-estimez-pas-l-instinct-de-protection-…-insp.-by-oliver-khan-2021/466701/ ttps://www.galerie-com.com/oeuvre/-on-voit-la-spiritualite-d-un-dzar-a-la-maniere-dont-il-referme-sa-porte-dans-l-histoire-…-/408361/#javascript;

  25. J’ai peur en lisant ici des thèses vers ce tribunal “populaire”.

    ttps://www.liberation.fr/checknews/dou-vient-le-fantasme-dun-tribunal-populaire-qui-jugera-les-collabos-apres-la-fin-de-la-crise-sanitaire-20220205_II2VHVKBU5GPXJ6STW3ZKM2SFA/

    Les propos sur le journal Le Temps flirtent vraiment avec …

  26. Chère Madame Sandoz, merci de vos grains de sable. En voici un autre livré par le Professeur Perronne qui n’a pas la prétention de convaincre les sots, mission impossible, mais de conforter les scientifiques dans leurs doutes légitimes. Si vous ne l’avez pas encore parcouru, je vous en souhaite une bonne lecture.
    ttps://lecourrierdesstrateges.fr/2022/01/28/entretien-avec-le-professeur-christian-perronne-par-nelly-fouks/

  27. Qui veut son billet d’avion ?

    ttps://www.blick.ch/fr/news/monde/opposition-aux-mesures-covid-des-coronasceptiques-suisses-et-allemands-creent-une-communaute-au-paraguay-id17211815.html

    Vous serez tellement bien loin d’ici..

    1. Ha, ha.
      Si tous les non-vaccinés s’en allaient, vous vous rendriez compte que les néo-vaccins ne marchent pas, car vous seriez quand même malades et la pandémie continuerait.
      Donc, continuez à prendre les sceptiques pour des idiots.
      La plupart des vaccinés que je connais sont tombés malades, voire très malades. Et ils jurent qu’ils ne feront plus la 3e dose.

    2. A partir de 1944, ce n’était pas les victimes de pfizer qui avaient fuit vers le Paraguay, ils et leurs descendants y vivent toujours. Alors que des suisses et des allemands, et pourquoi pas des autrichiens se retrouvent en famille dans ce charmant pays constitué de régions germanophones. Non ce n’était pas les victimes de pfizer qui à cette époque, achetaient des faux passeports paraguayens, mais ceux qui utilisaient les produits de bayer/ig-farben, pas sur eux, mais sur ceux qui étaient asphyxiés par millions dans des installations sanitaires.

      De plus, je ne vois pas pourquoi ils iraient dans un pays où les consignes sont plus appliquées qu’en Suisse et Allemagne si ce n’est pour d’autres raisons ?

      Finalement le Paraguay, c’est un peu la Suisse-Allemande ou l’Allemagne et l’Autriche !

      A chaque fois que des provax interviennent, ce n’est pas pour afficher des arguments de logique ou technique, c’est pour venir nous dire de nous taire ou dans le cas présent, d’émmigrer, si possible le plus loin possible !

      Pourquoi, les non-inoculés pfizer seraient plus contagieux ?

      Leur produit serait un tel succès qu’il faille encore s’inqiéter pour le futur ?

      Pendant une période ils ont accusé les non-inoculés de répandre le virus, ils mentaient ! Ont-ils présenté des excuses pour ces accusations infondées ?

      Il semblerait plutôt que ce sont les vérités qui dérangent, raison pour faire taire les autres, voire les exiler aux antipodes.

      Ils font encore courir un dernier mensonge, celui qui consiste à affirmer qu’il y aurait proportionnellement plus de cas hospitalisés parmi les non inoculés, ce mensonge s’effrite comme neige au soleil, alors ils sont aigres, eh les gars et les filles, en 1940, il y avait une très grande majorité d’allemands qui tenaient un discours 100% identique !

  28. Soutien au journaliste Philippe le Bé, qui a rappelé avec courage que les traitements étaient efficaces contre la Covid!

    Honte au Temps de l’avoir censuré ce week-end.

    Les vraies voix savent; le courage existe encore !

  29. Je vous conseille très vivement d’écouter les explications et d’entendre les chiffres communiqués par le chercheur français Laurent Toubiana. Vidéo de 16 minutes:
    ttps://lesmoutonsrebelles.com/sur-cnews-lepidemiologiste-toubiana-explose-magistralement-la-mascarade-covidienne/

  30. Le dernier bilan fait par la CDC concernant le produit pfizer sur les enfants, démontre que ce produit augmente la mortalité des enfants de 5’100% !!

  31. Merci beaucoup Nicolas … J’espère que cet entretien trés clair avec le prof. Perronne calmera les ardeurs de ceux qui veulent l’ obligation vaccinale pour leurs populations car l’on voit au Canada et en Autriche des gens qui commencent en avoir vraiment ras le bol , de cette gestion désastreuse … Serge , Montpellier , France le 7 février 2022 ps://lecourrierdesstrateges.fr/2022/01/28/entretien-avec-le-professeur-christian-perronne-par-nelly-fouks/
    et voici 2 tableaux des plus explicites peint de ma propre main … galerie-com.com/oeuvre/-la-pharma-est-elle-devenue-une-mafia-…-2021-/463327/
    -com.com/oeuvre/-la-main-noire-du-president-du-conseil-de-l-ordre-des-medecins-…-/473681/

  32. Je serais le premier à me réjouir que toute cette affaire soit terminée et enterrée définitivement !

    Mais 3 questions se posent :

    Ont-ils d’autres souches prêtes à pourrir la vie de la planète ?

    Dans un tel cas, vont-ils refaire les mêmes erreurs et avec autant de dérives autoritaires ?

    Dans un tel cas, auront-ils autant de volontaires à se soumettre à leurs dogmes douteux et non-scientifiques ?

    Sans parler des suites de ces campagnes forcées et de leurs conséquences scientifiques !

  33. New-Zeland :

    il faut dire que leur horrible premier Ministre vient de dire concernant les vaccins, que s’il y a des effets indésirables, cela signifie que le vaccin fonctionne.

    Il faut le faire, si ce sont les arguments qu’ils ont sous coude, on en a pas fini !

    1. Au début, le vaccin était sûr et efficace. Quand tout le monde a commencé à tomber malade même vacciné, on a dit que le vaccin était efficace contre les formes graves (qui touchent à 99 % les personnes vulnérable”

      Quand les effets secondaires graves sont apparu on a dit qu’ils étaient rarissime puis que cela touchait des gens déjà malades ou qu’il n’y avait pas de lien. Maintenant que les statistiques démontrent que certaine pathologies sont en augmentation avec le vaccin, on les minimise: “une péricadite, c’est pas grave”. Vu qu’elle sont quand même grave alors on dit que c’est pas de chance aux personnes touchées mais que ça aurait pu être pire avec le virus. Et maintenant, c’est une preuve d’efficacité ?

      Et on ose parler de science ! D’autre médicaments ont été retirés pour moins que ça !

      1. Bonjour Scandale, excellent commentaire.
        Le coup de MINIMISER les effets secondaires est un très grand classique en médecine – rien de bien neuf pour moi-même avec expérience massive sur le sujet depuis 1970.
        Ce n’est pas seulement “minimiser” c’est “se moquer” et les médecins adorent se gausser des effets secondaires, y compris dans nos rapports spécialisés – carrément jouissifs certains effets secondaires !
        Je récupère tout, je compile tout, j’ai donc de la matière à revendre sur le sujet, photos y compris.

        Durant ces 2 dernières années, la science est devenue « incontrôlable » et, au lieu de prendre tout le recul nécessaire à de saines décisions, s’est « gravement grippée ».
        Hélas, nous allons encore en faire les frais durant un bail non résiliable.

        C’est donc la science qui a donc besoin d’un rappel vaccinal poussif pour se remettre en forme et, de toute urgence, se repositionner sur le droit chemin.

        Je parie que d’ici quelques mois, une masse écrasante de publications sérieuses (pour l’instant mises en veille partielle) démontrera l’énormité du bug sanitaire planétaire.
        Et je ne doute pas un instant que certain(e)s recommenceront ce type d’expérimentation à grande échelle, dès que les esprits seront à nouveau suffisamment calmés voire anesthésiés.

        Tester, tester, tester, n’est-ce pas ce que les Pharmas, les gouvernements et des médecins ont réalisé en masse sur les humains du globe terrestre ? Tester versus lapider versus exécuter, le choix du verbe reste possible ….
        Au plaisir de vous lire Scandale, eab

  34. Voilà un sujet qui me préoccupe énormément : le fait que les malades du Covid en Suisse ne peuvent pas être soignés, car il est impossible de trouver la liste des médecins qui soignent de façon efficace. Tout est entrepris pour favoriser la solution unique : le « vaccin ».
    Il existe bien en Suisse des associations de médecins et de personnel soignant, mais ces associations ne diffusent pas sur leur site Internet comment agir pour trouver un médecin acceptant de soigner ses patients avec des traitements précoces tels que l’ivermectine ou l’hydroxychloroquine. Raison pour laquelle je me permets de vous expliquer quelle est la situation en France et quelles solutions formidables ont été mises sur pied.
    En France, depuis le 15 septembre 2021, les médecins et le personnel soignant non-vaccinés n’ont plus le droit de travailler et ne reçoivent aucun salaire ! La décision de Macron est d’une extrême violence. Heureusement, grâce à différents médecins très résistants, dont le Dr Louis Fouché, un réseau de soins Covid a été mis en place afin de tout-de-même soigner les malades du Covid.
    Je vous conseille très vivement d’écouter les explications du Dr Louis Fouché. Voilà le lien de la vidéo de 34 minutes : ttps://www.youtube.com/watch?v=8yJJX7WKFRM
    Et voilà le site internet de covisoins : ttps://covisoins.fr/
    J’espère très vivement qu’un système tel que Covisoins sera mis en place en Suisse afin que les personnes malades (ou mieux avant d’être malades …) puissent trouver un médecin dans leur région acceptant de les soigner sans avoir peur des représailles des autorités.

  35. Petit moment de détente: ttps://www.youtube.com/watch?v=t8QX94v5E08

    La situation ne trompe plus personne.

    Le gouvernement persiste au Canada malgré une population qui en a marre…
    L’Autriche impose la vaccination avec des amendes plus haute que le SMIC…
    Il faut un pass vaccinal pour aller au toilettes en Italie…
    L’Europe songe à un pass-vaccinal à l’intérieur de Schengen…
    On risque bien plus avec un faux pass qu’en trafiquant de la drogue…

    Il y a un tel contraste que cela devient ridicule ! Comment oser encore demander le respect de règles si absurdes ? Comment les cours suprêmes des divers pays concernés peuvent-elle autoriser à baffouer à ce point les constitutions ?

    1. Voici le bon agissement que, nous tous, eussions dû avoir: faire le nécessaire pour amener tous les acteurs majeurs de la santé à la table des débats publics dans le plus grande transparences. Le nombre de personnes qui prenaient des risques à se faire vacciner méritaient au moins cela.
      Mais il n’est pas trop tard pour que les médecins favorables et ceux défavorables à la vaccination expérimentale à l’ARNm puissent exposer leurs convictions, leurs connaissances et les problèmes qu’ils ont rencontrés au cours de cette saga.
      ttps://viralimmunologist.substack.com/p/doctors-supporting-the-freedom-convoy?utm_source=substack&utm_campaign=post_embed&utm_medium=web

  36. J’ai l’intuition que dès le 17 février, toutes les mesures scélérates seront levées. Les discours qui préparent nos autorités à retourner leur veste sentent la prudence et les précautions qui ont tant manqué lors de l’autorisation à transformer la population en batterie de cobayes. Si elles maintiennent encore quelques mesures symboliques, c’est juste pour qu’elles ouvrent une autre scène, celle des sauveurs et du bon travail qu’elles ont accompli.
    Mais avec un coup d’oeil dans le rétroviseur de ce train macabre, en pleine obscurité pendant deux ans dans un tunnel, nous fera comprendre qu’il y avait beaucoup d’imposture de leur part et de la part des politiques qui n’ont jamais pris la parole pour empêcher qu’on ne mette en congé nos institutions démocratiques et qu’on assure que chaque corporation et chaque entité de la société dispose d’une voix pour faire entendre ses préoccupations, ses doutes, ses proposition, ses questions…

    ttps://www.globalresearch.ca/trudeau-truckers/5769323
    Ce site, les lecteurs ici le connaissent déjà. Je le remets pour les nouveaux.
    Ici, le coup d’oeil dans le rétro n’est pas inutile. La sagesse serait qu’on arrête tout de suite les injections à ARNm. Il faut arrêter de tuer et de blesser encore et encore avec ce poison. Cette histoire de gros sou pour big pharmas nous a fait tant de mal et c’est du vol, de l’escroquerie avec les manières de la mafia.
    Les escrocs, on les confine dans une prison. On ne les décore pas. Encore moins à se prosterner devant.

    L’imposture énorme contre le droit, contre la constitution, contre tous les corps de métier, contre toutes les académies… C’était invraisemblable et pourtant ça avait eu lieu. Comment la tête d’un état a-t-elle pu être capturée dans un pareil coup de sac? Et si facilement.

  37. ” La paix doit se developper sur la base de la confiance mutuelle … Une famille en influencera une autre , puis une aure encore , puis dix , cent , mille et toute la société s’ en portera mieux ” Le XIV Daila Lama
    ” Ce qui compte , ce n’est pas l’énormité de la tâche , c’est la magnitude du courage … ” Mathieu Ricard
    Courage mes amis (ies ) , … pour la liberté … ! Serge , Occitanie , France le 08 février 2022 ( temps printanier )
    ttps://www.galerie-com.com/oeuvre/-lily-liberty-…-2022-insp.-by-lily-collins-/474644/

  38. Le footballeur zuma, vous savez le pro-“vaccin” acharné, se film en train de maltraiter son chat à coups de pieds et en le jetant au travers d’une pièce en s’esclafant de rire !!

  39. Corto , confirme tu que le covid long ne concerne que les vaccinés , et seulement eux …? D’ autre part j ‘ai lu sur des commentaires sur you tube qu’ un jeune non vacciné , en sortant avec une fille vaccinée , a eu un tansfert des ARN messager dans ses celules par la salive et autres secretions … Qu’en pense tu , est ce possible … ? Autre question : Que pense tu qu’il va se passer en Autriche … ? Serge , Montpellier , Occitanie , France , le 9 février 2022

  40. Chére Marlène , c’est toute L’ Europe qu’on a mise dans ce sac … Et ils veulent continuer en y mettant le Monde entier … Les ARM sont dangereux , il faut qu’ils arrêtent de clamer à tout va ,comme des aracheurs de dents … , qu’ils sont efficaces et sûrs … L’ histoire ne pardonnera point ce mensonge … et nos coeurs peuvent devenir forts à l’endroit de la cassure … Serge , Montpellier , Occitanie , France , le 9 février 2022 ttps://www.galerie-com.com/oeuvre/-la-fourberie-des-labos-…-2021-et-2022…-moliere-/471919/

  41. Nous ne sommes plus seul a lutter pour la liberté … Voici l ‘instagram de mouton noir , oû vous pourrez voir des dessins de presse pertinents et récreatifs : ttps://www.instagram.com/je_suis_mouton_noir/

  42. Le trudau surnommé le “chicken” continue de se cacher face à des manifestants pacifiques, bien sûr qu’il a mandaté ses amis fascistes des blackblocs de salir les plus braves et pour tenter d’assombrir encore plus ses meurtres d’innocents et maintenant d’enfants arrangés avec son ami klaus.

    Il a fuit le peuple comme un lâche, c’est qu’il n’a pas la conscience très tranquille, pourquoi un chef d’état fuirait dès les premières ondées d’une revendication populaire après avoir ordonné avec vigueur des consignes aussi contraignantes, du jour au lendemain, il s’est transformé de lion à lapin ?

    Il aurait fait le bien et serait soudainement aussi peureux alors que ses administrés ne font que lui demander de lever des sanctions devenues ridicules.

    Autant ils étaient prêts à mettre en oeuvre des restrictions avérées inutiles et humiliantes avec un entrain spectaculaire, voilà qu’ils laissent entrevoir des réserves surdimensionnées pour lever ces dernières, comme si ils les craignaient. Soudain le ministre français de la “santé” a reconnu l’existance des effets secondaires graves liés à ces “vaccins”, et là on va entrer dans une autre partie de poker menteur.

  43. Entendu ce soir lors du 19h30. Des journalistes de la RTS ont interviewé quelques personnes pour savoir si ils étaient favorables à se passer du masque. J’ai été interloquée par la réponse d’une jeune femme près de l’UNIL. Elle dit en substance qu’il lui a été très difficile de s’y adapter, cela a provoqué chez elle de la frustration, de la colère etc… Jusque là je partage entièrement son point de vue. Mais c’est la suite qui surprend. Elle ajoute que retirer ce fameux masque va être difficile pour elle. En somme comme si cet accessoire faisait partie désormais de son quotidien. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser sans vouloir être vexante vis à vis de cette jeune personne que je ne connais pas, que certains d’entre nous sont légèrement masochistes. Le jour où on nous confirmera que l’on peut se passer de cet horrible accessoire, je vais sans aucun doute boire une bonne coupe de Champagne et peut-être pas qu’une. Je la boirai à la santé de cette personne !

    1. @ CHANTAL
      Je pense que c’est le regard des autres qui a fini par marquer nos reflexes.
      Je suis convaincue que, demain, si plus personne ne porte de masque, cette personne le retirera pour ne pas être une cause choquante pour les autres.

      Le simulation pandémique pendant deux ans nous a montré que l’accoutumance s’obtient avec le temps du domptage (d’apprentissage) et avec le regard des “élèves” obéissants:
      La CONFORMATION Ce que j’entends souvent: “Nous sommes en règle” “Nous n’avons pas fait de faute” “On ne pourra rien nous reprocher, nous sommes à jour…” (masque et vaccins).

      1. “simulation pandémique”

        Vous doutez de la réalité des millions de morts ? ou ceux-ci n’ont aucune valeur pour vous ?

        Mme Sandoz: sommes-nous vraiment obligé-e-x-s de lire de tels commentaires ? Quels sont vos critères de modération ?

      2. @Marlène
        Ces mesures sanitaires nous auront appris beaucoup sur nos semblables mais également sur nous-mêmes. J’ai souvent constaté que les gens s’observent mutuellement. Par exemple lorsque vous déambulez dans la rue un samedi matin et que peu de gens portent le masque, vous avez tendance à le retirer. Au contraire si la majorité le porte même dans une rue peu fréquentée, vous risquez de faire comme tout le monde si vous n’y prenez pas garde. Les enfants n’aiment pas se distinguer de leurs camarades mais ce qui est surprenant, voire inquiétant, c’est que les adultes qui devraient avoir une certaine maturité et un esprit critique ne se comportent pas différemment. Certains d’entre nous disent qu’ils auront quelques difficultés à retirer le masque et à vivre à nouveau comme avant et là, je me demande sans faire de la psychologie de comptoir s’ ils ne souffrent pas d’un léger syndrome de Stockholm. Il faut dire que certains médecins sur les plateaux de télévision n’hésitent pas à dire que rien ne sera comme avant. Ces petites affirmations qu’on a entendues ça et là pendant cette pandémie, par exemple “le monde d’après” me font un peu sourire. Il faut se demander ce qu’auraient pu dire les gens qui ont vécu des guerres ou des maltraitances. Gardons le sens de la mesure.

  44. ” O belle Aurore … Ils sont bien morts les aïeux qui jadis te regardaient , et c’est nous qui maintenant pouvons de contempler , … , et que faisons nous de bien de ton immense clarté …, ” ( Les Védas , 3000 avant Jésus ) Quelle force dans la poesie antique … ! Nous avons tout entre nos mains … ttps://www.galerie-com.com/oeuvre/-le-tempo-de-l-eternite-…-mains-de-camaron-de-la-isla-/474776/

    Serge , Montpellier , Occitanie , France le 10 février 2022 ( nuageux )

  45. Mes amis (ies ) , afin que vous puissiez mettre un visage sur le nom de Serge Escande , et sur celui du peintre Stal Fa ( nom d’ artiste ), témoin de son époque , voici une photo de cette même personne , afin de bien montrer que je prend la responsabilité de ce que j’écris et de ce que je peins … ttps://www.galerie-com.com/oeuvre/-l-artiste-peintre-et-musicien-stal-fa-de-montpellier-…/474809/

  46. Selon Edgar Morin, “la crise favorise les forces les plus contraires” et parfois, les colères “rendent l’esprit aveugle et unilatéral”. L’intellectuel espère que les “forces créatives” et les “forces lucides” puissent “s’imposer bien qu’elles soient encore très dispersées et très faibles”. Edgar Morin à franceinfo
    Il y a une chose qu’on a oubliée. Depuis vingt ans, a commencé un processus où tout a commencé à se dégrader dans le monde. La crise de la démocratie n’est pas seulement en Amérique latine, mais aussi dans les pays d’Europe, et elle nous menace aussi. La domination du profit illimité qui contrôle tout, ce n’est pas seulement dans des pays étrangers, c’est aussi chez nous. La crise écologique, ce n’est pas ailleurs, c’est aussi chez nous. Donc, l’esprit doit affronter les crises pour les dominer et les surmonter. Sinon, on en est des victimes. On a vécu comme des somnambules pendant dix ans pour arriver à une guerre mondiale épouvantable. Je ne dis pas que les conditions sont les mêmes parce que ce n’est pas l’Allemagne qui nous menace, mais nous voyons des tas de conflits qui surgissent dans le monde. Et nous voyons aussi se mettre en place les éléments d’un totalitarisme qui n’a plus rien à voir avec celui du siècle dernier.

    Merci à Edgar Morin , le centenaire lucide sur France Info … ttps://www.francetvinfo.fr/culture/livres/edgar-morin/2021-edgar-morin-espere-que-les-forces-creatives-et-lucides-vont-s-imposer-face-a-la-crise-du-covid-19-meme-si-elles-sont-encore-tres-faibles_4240965.html

  47. Seuls des arguments qui mettent en avant la sécurité collective peuvent justifier la vaccination forcée avec un passeport sanitaire:

    – Protéger son prochain en empêchant la contagion

    Il est aujourd’hui démontré scientifiquement que le vaccin ne protège ni de l’infection ni de la transmission du virus. Face aux derniers variants d’Omicron, on ne peut même plus parler de ralentissement de la contagion.

    – Limiter les hospitalisations pour éviter que des soins soient refusés à d’autres personnes à cause d’une saturation des soins intensifs.

    Le nouveau variant est bien moins dangereux. Le nombre d’hospitalisations se rapproche des grippes saisonnières même pour les non-vaccinés. D’autre part, la pandémie a révélé que notre capacité hospitalière (notamment en soins intensifs) est insuffisante. En cas d’incident grave important (autre qu’une pandémie), nous ne sommes plus capables d’assurer la sécurité des citoyens.

    Dés lors, le choix de la vaccination ne concerne plus la collectivité mais l’individu. Celui-ci doit pouvoir faire ce choix de manière éclairée en discutant avec son médecin de famille. Des alternatives doivent aussi lui être proposées en fonction de son état de santé et de l’évolution des traitements.

    Le débat pro/anti vaccin a démontré une grave dérive dans tous les sens. Le danger, c’est d’arriver à une vaccination obligatoire comme en Autriche sans aucune justification ni critère.

    Se prononcer pour ou contre un vaccin ne devrait pas être sujet au vote ni régi par une loi. Seuls les critères et les conditions exceptionnelles concernant un danger collectif grave (contre lequel un vaccin est vraiment efficace) devraient pouvoir être envisagés, à condition d’être compatibles avec la constitution et les libertés fondamentales de l’individu concernant son intégrité physique.

    Par ailleurs, le principe d’état d’urgence sanitaire a montré ses limites. L’urgence ne justifie pas tout et une erreur d’appréciation peut provoquer une situation plus grave que le mal initial.

    Concernant les autorisations d’urgence des vaccins, il faudrait se questionner. Que ceux-ci soient autorisés pour des groupes de la population à haut risque pour lesquels le rapport risque/bénéfice est évident, c’est acceptable. Mais continuer à vacciner (avec rappel obligatoire) des moins de 30 ans et des enfants alors que nous ne connaissons toujours pas les causes des inflammations cardiaques provoquées par le vaccin, est choquant. Comment est-ce possible alors que la phase III des essais cliniques est toujours en cours ? Est-ce là le protocole standard ? Pas très rassurant.

    Il est assez évident aujourd’hui que certains raccourcis ont été pris pour disposer d’un vaccin en un temps record, mais il est peut-être temps de “régulariser” la situation”. Je pense donc que les autorisations devraient être revues pour chaque vaccin pour chaque tranche d’âge avec une potentielle suspension en fonction des données actuelles.

  48. « Pour moi, plaider pour la liberté est indissociable de s’efforcer d’y parvenir, parce que la liberté n’est pas un but, mais une direction, et elle se réalise à travers l’acte même de résistance. .. Même dans les circonstances les plus sombres, les individus peuvent conserver le pouvoir d’être humain, et la société est formée par les actions d’innombrables individus. Les gens ont leur propre sens du bien et du mal, qui ne peut pas être totalement remplacé par les principes de l’autoritarisme…. L’expression de soi est au cœur de l’existence de l’homme. Sans le son de voix humaines, sans chaleur ni couleurs dans nos vies, sans les regardes attentifs, la Terre n’est qu’un caillou insensé suspendu dans l’Espace » Extrait du livre d’ Ai Wei Wei : 1000 ans de joies et de peines

  49. La liberté est elle une biche ou une panthère … ? Le carcan de l’obligation vaccinale de certains pays ne va t’ elle pas déclencher des émeutes pour la liberté … ? Ne peut t’on pas reparler de l’ Inquisition qui étend sa sombre main sur les peuples … ? Ex : New zeland ou l’ Autriche ? ttps://www.galerie-com.com/oeuvre/-est-elle-une-biche-ou-une-panthere-…-willow-smith-/474876/

  50. Très bientôt et c’est en train d’être très sérieusement planifié des dizaines de millions et non plus des millions d’africains vont arriver en Europe et en Suisse, aussi grace à mon travail sur les plateformes africaines et africaines du nord !

    Je leur explique que le smic suisse est à 4’000 euros, j’ai des centaines de retours, ils n’y croient pas !

    Dans le fond, les africains et nord-africains sont très mal informés sur ce paradis un peu caché !

    Beaucoup de blogueurs n’avaient jamais vraiment entendu parlé de la Suisse., Genève, Lausanne et leurs innombrables hôtels 5 étoiles.

    Bientôt Madame Sandoz vous pourrez me remercier de cette société ouverte et multiculturaliste à laquelle vous adhérez, vive le PLR !

    Allez, c’est pas tout, je retourne à mon clavier arabe !

  51. Nous sommes bêtes, fascistes, racistes, islamophobes, colonialistes, esclavagistes, complotistes, minoritaires, dangereux, contaminants, la lie de l’humanité.

    Mais d’où est-ce que ça peut venir ?

  52. Bonne analyse, sur Creapharma.ch découvrez des news récentes qui vont un peu dans ce sens. Je ne vois plus l’intérêt d’une 3ème ou 4ème dose, sauf exceptions (ex. seniors, personnes obèses…). Le Danemark semble choisir ce chemin, arrêter à terme une vaccination généralisée contre un “méchant refroidissement” (Omicron).
    Selon Our World in Data (rattaché à Oxford), qui donne clairement le pourcentage d’Omicron, on est en Suisse à environ 99% de ce variant (au 13 février 2022, choisir “Omicron variant (share)”). ttps://ourworldindata.org/explorers/coronavirus-data-explorer
    Oui, bye bye Delta, bye bye Wuhan. Aux Etats-Unis ou R-U c’est même 99,9% d’Omicron.
    X.Gruffat, pharmacien suisse

  53. “Cette pandémie est une sorte de répétition générale de ce que pourrait être un État, tel qu’il existe déjà en Chine, de la surveillance et de la soumission généralisée.” Edgar Morin

  54. Me Sandoz , ne pensez vous pas qu’il faudrait faire un nouveau blog , pour discuter du fossé entre la liberté des peuples et l’ obligation vaccinale ARn … ? Avant qu’il ne devienne un gouffre sans fond … ? Serge , Occitanie , France le 13 février 2022 ( temps de pluie )

  55. que vous censuriez mon dernier commentaire en raison de l’idéologie héritière des années noires, soit !

    Mais que vous ne corrigiez pas, le votre de commentaire, concernant le troisième point démontre que vous êtes tout autant approximative dans votre approche d’un sujet simple que vous pourriez être tout aussi nuancée dans votre travail.

    Omicron serait-il également sorti d’un labo militaire, il est pour le moins léger de se poser des questions qui pour le coup, pourraient frôler une naïveté presque coupable !

    Un peu de rigueur !!

  56. La question actuelle est : Pourquoi encore utiliser des animaux alors qu’ils (les membres du wef) font des expériences sur des milliards d’humains avec des technologies interdites d’être testées sur des animaux ?

    De jour en jour, de plus en plus d’articles de presse courageux démontrent ceci :

    ttps://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/mort-d-un-landais-de-39-ans-apres-un-vaccin-pfizer-la-plainte-de-la-famille-classee-sans-suite-1644510292

  57. Et bien ce soir, je pense à un écrivain bien connu, qui nous a quittés, il y a bien quelques années. Je pense à M. Frédéric Dard et sa petite phrase souvent répétée par le fameux commissaire San Antonio, je la cite “je ne sais pas si vous êtes comme moi”. Je la reprends donc avec plaisir et vous dis : “je ne sais pas si vous êtes comme moi ? Ce soir, j’ai envie de savourer l’instant présent et remercie notre Ministre de la santé, M. Berset, qui n’a pas écouté les discours les plus défaitistes.
    Donc quoiqu’il arrive, sachons vivre le moment présent et prendre du bon temps.

  58. Une troisième puis une quatrième, une cinquième et des énièmes doses? Pourquoi pas? Pour la prospérité de quelques géants qui gèrent nos portefeuilles. Rentabilité oblige! Rentiers et actionnaires obligent!

    Traiter un monde en bonne santé pour se faire de l’argent vite et beaucoup. Autant dire faire passer les avoirs appartenant aux peuples dans les mains de quelques uns. Sans compter les méthodes de voyous séquestrateurs, de maîtres chanteurs en les hommes de mains (avec des pouvoirs officiels – excusez du peu!).

    La raison est bien décrite ici. C’est une liste intéressante. Pour la Suisse, seules quelques entreprises son concernées par ces participations qui leur donnent de la santé et du lustre international.
    Pendant ce temps, le pauvre peuple, à qui on a tout caché, s’écharpe et s’entre-tue moralement tout en laissant mourir d’autres, faute (volontaire) de traitement précoce et tout de suite accessible – les portes des anciennes apothèques étant fermées et sous scellées de directives inflexibles.

    ttps://childrenshealthdefense.org/defender/corporate-vaccine-mandates-passports-blackrock-vanguard/?utm_source=salsa&eType=EmailBlastContent&eId=b9383cc3-996a-42a8-b5d1-a5f67e4e0268

    Maintenant que la quasi totalité des mesures – et aussi plus lourdes – sont levées, va-t-on oublier tout cela? Va-t-on blanchir nos responsables avec des analyses maison factices ? Qui va conclure que nos autorités étaient comme des oies, tout blanc d’innocence et d’ignorance, comme vous, comme moi. Que l’OMS leur avait tout caché?
    Vraiment, le croira-t-on?
    Et ceux qui ont tout perdu, leur gagne-pain, leurs économies, leurs proches, ceux qui restent handicapés, affectés à vie… Ne compteront-ils plus? Une autre pandémie pour nettoyer les comptes des caisses de pension? Les soulager des branches stériles…

    Non! Les analyses par des spécialistes cooptés (Taskforce juridique?) ne seront pas plus légitimes que les taskforces sanitaires du CF. Ce qu’il faut aujourd’hui c’est des enquêtes pénale et correctionnelle exhaustives qui reprennent le cours de la pandémie dans les premières heures de sa préparation.

  59. @Marlène
    Je vous rassure Marlène, pour ma part, je ne vais pas baisser les bras. Il est vrai que mercredi dernier, j’ai voulu savourer l’instant présent, à savoir la fin des mesures restrictives que nous avons subies ces deux dernières années. Toutefois, je vais m’efforcer de suivre de très près la politique sanitaire que nos Autorités vont devoir mettre en place rapidement. Vont ils modifier drastiquement notre politique sanitaire pour aller vers un maximum d’autonomie ? Vont-ils améliorer la capacité des services de soins intensifs de nos hôpitaux ? Est-ce qu’ils vont former davantage de personnel médical etc… etc.. ? Il y a du pain sur la planche. Bien entendu, il faudra analyser scrupuleusement toutes les décisions qui ont été prises pendant cette pandémie. Ce qui me préoccupe le plus, ce sont les dégâts collatéraux sur les jeunes gens. Il s’avère que le taux de dépression a augmenté de façon préoccupante ces derniers mois. Cela n’a rien d’étonnant lorsqu’on vous coupe les ailes en plein vol. Il ne faut pas non plus négliger les plus âgés qui ont beaucoup souffert, notamment de solitude, Je pense qu’il faudra bien cinq ans pour analyser le tout. J’admets néanmoins que ce n’était pas facile pour nos Autorités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *