Attention! Candidate honnête à mettre au pas!

La RTS en a parlé aux nouvelles, hier 2 février, le Temps aussi dans son numéro du 2 février (p. 6), une candidate verte à l’élection complémentaire au Conseil d’Etat genevois a eu l’imprudence de répondre honnêtement à une question relative au vaccin anti-covid. Elle a dû se rétracter pour plaire à son parti et se fait également tancer par une municipale socialiste de son canton qui lui reproche de n’avoir pas été « claire sur un sujet très émotionnel ».

Et pourtant, pouvait-on être plus claire ? Interrogée au sujet du vaccin anti-covid, la candidate avait dit : « Je fais partie des personnes hésitantes qui cherchent à être convaincues… Mais si je suis élue, je me reposerai la question » (citation du Temps). La réponse était non seulement claire, mais en outre honnête. Seulement voilà. Il y a des sujets émotionnels à propose desquels l’honnêteté est interdite et en particulier si vous briguez une haute fonction !

La preuve, un député PLR aurait dit : « c’est totalement irresponsable. Pense-t-elle seulement à l’exemple qu’elle donne alors qu’elle brigue la plus haute fonction politique à Genève ? » Et un autre candidat, vert libéral, d’y aller aussi de son indignation, reprochant à l’imprudente de ne pas respecter son « premier devoir de protéger la population ».

Autrement dit : Le premier devoir de tout candidat, c’est de mentir ! Voilà le bon exemple !

Alors, pourquoi a-t-on reproché à certains d’avoir menti ?

Sous le feu des critiques, la candidate aurait rectifié le tir sur twitter.

 En matière sanitaire, tout candidat honnête est en danger !

Une chose est au moins certaine : pendant la période électorale actuelle dans plusieurs cantons, ne posez pas à une personne candidate une question au sujet d’un vaccin anti-covid, vous saurez à l’avance qu’elle doit mentir si elle veut rester dans la course.

Qui parlait récemment d’une dictature sanitaire ?

Suzette Sandoz

Suzette Sandoz

Suzette Sandoz est née en 1942, elle est professeur honoraire de droit de la famille et des successions, ancienne députée au Grand Conseil vaudois, ancienne conseillère nationale.

28 réponses à “Attention! Candidate honnête à mettre au pas!

  1. “Comme un homme politique ne croit jamais ce qu’il dit, il est étonné quand il est cru sur parole”.
    Charles de Gaulle
    Le Général ajouterait certainement une strophe sur la pensée unique actuelle.

  2. Inquiétante démonstration de la pensée unique sanitaire…
    Cet alignement, servile, va devenir ainsi obligatoire pour tous politiciens voulant éviter la mise au pas et l’acharnement médiatique bien pensant.
    Soutenons les rares politiques, décideurs ou autres journalistes courageux et osant se démarquer !

  3. Ce qui confirme l’idée que le problème de la vaccination semble être avant tout de convaincre.
    Les exemples abondent qu’il est urgent de clamer que l’on veut se faire vacciner… alors même que les listes d’attente sont pleines.
    J’y vois une course à la déclaration plus qu’à l’action, le propre de la politique.

  4. Merci beaucoup Professeure. Très pertinent texte qui traduit excellemment ce que nous savons déjà depuis un bon moment : Tout le monde ment effrontément et, lorsqu’une personne est vraiment honnête, cette dernière s’attire les foudres de ses congénères. Complètement à l’envers du bon sens !

    Être honnête ne rapporte donc rien dans ce pays en complète déliquescence, hormis des critiques injustifiées et/ou des jugements sans possibilité d’échapper à une très longue voire définitive « quarantaine politique ». Et c’est cela que nous nommons « démocratie » ?

    Chercher à être convaincu(e) avant de passer à l’acte me semble aussi une base fondamentale.
    Exiger manu militari un maximum de réponses sécuritaires également. Surtout en matière de vaccins extrêmement récents, desquels nous n’avons aucun recul « médical » ou si peu.
    Dans tous les cas, à ce jour pas du tout de réponse d’éminent(e)s allergologues & immunologues – alors ces derniers ont-ils(elles) peur d’écrire ou de dire la vérité comme cette honnête politicienne débutante ?

    La dictature sanitaire = Comment, avec élégance, foncer droit devant et dans le mur ………

    Nous devrions aussi mettre en « quarantaine journalistique » les énormes farces « bienveillantes » que la RTS nous assène systématiquement (cf. l’émission couplée « 36,9 – Infrarouge » du 27 janvier 2021). Alors que nous payons le service public via une taxe idiote (Billag/Serafe), pour être injectés (aïe) exclusivement d’informations UNIDIRECTIONNELLES.

    De toute urgence, il faut nous réveiller et sortir d’un trop long sommeil de crédulité (au demeurant bien agréable en périodes disons “paisibles”). Bien sûr que les hardis mensonges font partie de tous les gouvernements, y compris chez moi en Helvétie.

    Nous devons nous protéger nous-mêmes, procéder à divers questionnements nous-mêmes, et ne jamais attendre quoi de que ce soit de nos dirigeants. C’est beaucoup plus sain / salutaire.

    Spes ultima dea

  5. Chère Suzette,

    Je vous adore et j’adore découvrir vos différents “grains de sable”! Vous avez une merveille d’esprit. Une vrai flash au beau milieu de cette période obscure. C’est proprement vivifiant de vous lire et combien cela doit être intellectuellement, humainement et spirituellement stimulant que de s’entretenir avec vous! Une pure merveille!

  6. A Genève une candidate au Conseil d’Etat fait part de ses hésitations quant à la vaccination de sa personne. La meute panurgique a hurlé, elle a changé publiquement d’avis.

    La meute c’est moche.

    Le retournement de veste aussi.

    La vaccinologue Siegrist a été incapable de prévoir la haute efficacité (contre les variants originels) des vaccins à ARNm. Quelle crédibilité a-t’elle lorsqu’elle en proclame l’innocuité ?

    J’en ai raz-le-bol de ces crétins médiatiques qui proclament sans cesse que l’innocuité de tel ou tel vaccin est établie. Cela est devenu parole d’évangile. L’innocuité à plusieurs semestres des vaccins à ARNm n’est pas établie.

    De plus l’efficacité de ces vaccins n’est pas durable. Le sous-variant anglais (propagation accrue de l’anglais et efficacité abaissée des vaccins) arrive en nos contrées. Autant dire que ceux qui se font vacciner, se font vacciner avec le vaccin de l’année passée.

    1. Dans mon canon, le mois passé, dans le quotidien le plus lu dans ledit canton, un article était consacré au Covid et à la vaccination. Des médecins généralistes y disaient leur scepticisme quant à cette vaccination.. .
      Ces médecins estiment que l’on n’a pas assez de recul (un vaccin est testé durant 5 à 8 ans avant d’être mis sur le marché) pour recommander un vaccin dont on ne sait rien et qui ne figure même pas dans le Compendium suisse des médicaments. “Je ne veux pas d’ennuis si un de mes patients a un problème dans 6 mois ou plus tard” dit l’un d’eux.
      Evidemment , ils se sont fait “démolir”. Gare à ceux qui osent sortir des clous ! Big Brother veille !
      L’Association des Médecins du canton a prétendu – toujours dans ce même article- que ” les praticiens qui s’opposent aux mesures sanitaires sont peu nombreux et qu’ils se laissent influencer par les sites complotistes” Pas moins !
      Comme si des médecins généralistes avaient besoin d’aller lire des sites complotistes pour se faire une opinion sur le sujet !
      J’ai pris la plume – ou plutôt mon clavier- pour , à travers le “courrier des lecteurs” prendre la défense de ces médecins- non pas sur leur position quant à la vaccination, je ne connais pas assez le sujet pour me prononcer– mais pour défendre la liberté d’expression, pour dire qu’il est inadmissible que l’on soit traité de complotiste ( mot qui est venu s’ajouter à “populiste” ) dès que l’on ose donner une opinion contraire à celle diffusée par le ministère de la Vérité ! Evidement mon message n’a pas été publié…

  7. dans ce cas , on devrait plutôt parler de dictature des partis ! D’ailleurs , à chaque votation, tous les partis , sans exception , y vont de leurs recommandations ou leurs mots d’ordre , pour ne pas parler d’injonctions à voter dans un sens ou dans un autre comme si les électeurs étaient incapables de réfléchir !
    Et même à l’intérieur des partis , les opinions se forment en petits comités soumettant les bons petits délégués à leurs volontés !!!
    Est-ce qu’un vert aurait outrecuidance de rejeter la théorie du GIEC ou un UDC proposer l’adhésion de la Suisse à l’UE ? NON , bien sur …
    Vous parliez de dictature !?

    1. Bonne remarque. La pendémie est un phénomène naturel auquel l’homme doit s’adapter. Comme l’hiver ou la gravitation. Parle-t-on de dictature de la gravité ? ou de l’hiver ? ça n’a pas de sens de parler de dictature d’un phénomène naturel ! Et que dire de la dictature de la croissance ? (Mais là, c’est de la provocation, excusez-moi !)

  8. Il serait finalement préférable que ces personnes politiques renoncent à être les porte-parole d’informations qu’elles ne comprennent pas mieux que n’importe qui, et invitent plutôt chacun à prendre connaissance directement des sources qu’il est possible de consulter sans elles. Je n’ai pas besoin d’avoir l’avis d’une candidate honnête qui ne comprend rien, ni d’une autre qui ment sur demande. Et pour ceux ou celles qui ne savent pas lire, ou qui n’ont pas suivi une scolarité suffisante, il y a leur médecin généraliste qui est certainement disponible pour les rassurer, les conseiller, ou les gronder s’ils n’ont pas envie de porter leur masque ou se laver les mains. Chacun a la liberté d’être un idiot dès qu’il a atteint l’âge légal adulte, à condition de ne pas réclamer un diplôme lui donnant le droit d’enseigner sa bêtise. Ou alors une voie possible et reconnue est la formation de journaliste, puis postuler au Temps qui offre des chaises de bureau de qualité.

    Et puis la question qui pourrait être le sujet d’un blog, la voici :
    « En politique, comment réussir à être honnête ?.. »
    Facile : plus vous aurez de succès, plus vous serez honnête. Et si vous commencez à perdre la confiance, il sera temps de faire la promesse que vous ne mentirez à plus personne, sauf à vos enfants.

    Et une autre aussi dans le sujet :
    « Dans le domaine sanitaire, comment éviter de se transformer en dictateur, dictatrice, ou rédactrice des tempêtes de sable ? »
    Encore plus facile : choisissez la profession de nettoyeuse à l’hôpital, chantez en poussant votre panosse, respirez la bonne odeur du citron, vous découvrirez alors que si vous chantez juste pendant que les couloirs brillent à votre passage, vous ne ferez plus souffrir personne. C’est cela la vraie liberté que même la pandémie ne peut mettre en danger.

  9. Merci de relever ce regrettable incident chère Madame, triste reflet du monde dans lequel doivent naviguer nos politiciens.

    Respectueusement,

  10. J’ai aussi sauté en l’air en entendant comment les “gens bien pensants, politiquement corrects” ont mis une couche de pression sur cette politicienne verte. Honteux…. mais tellement courant à cette époque où trop de politiciens sont “asservis” à la dictature médicale par peur. Merci beaucoup pour ce commentaire. Cela fait du bien de penser que je ne suis pas seule à penser comme je pense !

  11. Ce qui est surtout très triste dans cette histoire c’est qu’elle se soit rétractée. Cela signifie qu’elle est prête à n’importe quel mensonge pour obtenir le poste. Même si ce n’est pas vraiment une surprise pour un politicien de quelque parti qu’il soit.

    1. Très bon commentaire, mais il ne faut pas s’inquiéter pour elle, la candidate sait ce qu’elle fait. Elle a choisi d’abord de plaire aux nombreux antivaccins, et elle a changé d’avis pour prouver aux gauchistes qu’elle est une fidèle disciplinée. Autrement dit, elle picore dans toutes les assiettes. Sa stratégie est suivie, tour à tour et selon les circonstances, par des grands partis politiques, comme le Centre, où le port de vêtements double-face est un acte de loyauté, mais pas seul; le PLR recourt à cette stratégie aussi au sujet de l’accord-cadre; en consultant les sondages d’opinion il constate que 25% de la population est “pour”, et puisque même la gauche n’en veut pas, le PLR pense capter 25% de l’électorat en militant pour la signature dudit accord catastrophique, alors qu’il n’est qu’à 17% au plan national. Bienvenue dans le monde des hypocrites et des girouettes “NATHALIE” !

  12. Félicitations pour votre billet!
    Enfin un billet qui brise le silence et ose dire tout haut le problème de censure des opinions publiques sur ce sujet sensible et finalement très contrôlé.
    Est-il encore possible de parler librement sur ce sujet à la RTS ??? Journalistes, n’oubliez pas votre devoir de relayer des opinions divergentes, et de critique des opinions majoritaire comme minoritaires.

  13. Le Vert Libéral n’a de libéral que le nom visiblement car il ne laisse pas la liberté à chacun de décider de ce qu’il veut faire de son corps !
    Il ne laisse donc pas la personne donner son choix, qui fait partie de sa liberté de se faire vacciner ou pas !
    C’est révoltant ! Ce Vert libéral annule du haut de sa grandeur la liberté de cette personne.
    Il doit démissionner car c’est honteux !!!
    Et enfin le ponpon c’est le moraliste PLR.
    Le PLR est tellement irréprochable et montre tout le temps l’exemple ! Voulez vous la liste des PLR inculpé dans des affaires ces 3 dernières années?
    Pour ma part je suis ultra favorable au vaccin, mais je suis encore plus favorable à la LIBERTE fondamentale de chacun ! Donc laissons la liberté à la personne!
    Merci pour votre article !

  14. Ignorant à peu près tout du cas dont vous parlez, au moins pourra-t-on vous reconnaître une sincérité de vos opinions, pour le moins de celles qui abondent dans votre sens.

    Oui, car je n’ai pas le sentiment que vous portiez les “verts” dans votre coeur, vous qui êtes climato-sceptique 🙂

    1. Nous ne pouvons pas dire que nous sommes climatosceptique, mais plutôt Vertliberalo-sceptique ou Verto-sceptique!
      Car à part nous pondre de nouvelle taxe qui sont à chaque fois des balles dans le pieds exemple :sur l’essence qui pénalise nos paysans de montagne, sur nos voitures qui pénalise les petites entreprises etc…. etc… ils ne font pas grand chose.
      Mme Sandoz a raison, même si je ne partage pas souvent son avis, elle ose parler de sujets que nos politiciens n’osent pas aborder. Par exemple la Liberté de décider de son corps.
      C’est aussi l’occasion de voir “les girouettes”, celles qui doivent aller dans le sens du vent, sans faire de vague, avec un mode consensuel avec tous, pour accéder à des postes car ils sont avide et cupide.
      C’est la politique! Encore plus en Suisse, comme on peut le voir avec l’opportunisme de notre pays depuis la guerre…..

      1. “Nous ne pouvons pas dire que nous sommes climatosceptique, mais plutôt Vertliberalo-sceptique ou Verto-sceptique!”

        @cher Martin F

        Pour moi, l’écologie n’a aucune couleur de parti.

        D’ailleurs, que diriez-vous s’il n’y avait pas d’amende d’ordre pour faire respecter les limitations de vitesse.

        J’avoue d’ailleurs avoir été arrêté, en France, à 180 km/h, mais comme c’était filmé pour le TJ, ils m’ont dit ne pas avoir de sanction, si je m’exprimait (sic).

        Mais comme je leur ai dit qu’à 130/km/h, je m’endormais, inutile de vous dire que la vidéo n’a jamais été publiée.

        Enfin, le sujet est complexe, sans y mêler encore le covid 🙂

  15. Professeure Sandoz, très tôt ce matin je découvre qu’une jeune journaliste vous copie, enfin presque.
    Je cite “L’impertinent – Avons-nous basculé dans une dictature sanitaire ?”
    tps://www.limpertinentmedia.com/post/avons-nous-bascul%C3%A9-dans-une-dictature-sanitaire?postId=6019a264124da00017467560

    Il est donc tout à votre honneur de réfléchir de manière supersonique et ensuite de transcrire pertinemment les VRAIES interrogations, les seules et uniques qui devraient nous interpeller.
    Tout le reste n’est que quantité négligeable sur l’autel de la science.
    Généralement, les complices d’un meurtre collectif sont tous punis.
    Observons si – dans le cas précis qui nous occupe – certain(e)s recevront automatiquement l’absolution de leurs péchés envers le petit peuple.
    Dans tous les cas, le plagiat en médecine/science est rarement sévèrement puni: juste une petite piqûre de rappel et tout est dissous dans les oubliettes.
    Merci encore !

    1. “Généralement, les complices d’un meurtre collectif sont tous punis.”

      Napoléon, qui s’y entendait dans le genre, ne disait-il pourtant pas que les crimes collectifs n’engagent personne?

      Quant au problème du plagiat, qu’il soit de nature scientifique ou littéraire, quel texte n’est-il pas produit à partir d’autres textes? Dans une publications scientifique, on cite ses sources. Et dans une oeuvre littéraire on revendique ses modèles. Le plagiat consiste à faire passer pour sien les travaux d’autrui. Il est passible de sanctions pénales sévères (jusqu’à 100’000 euros et trois ans d’emprisonnement en France dans le cas d’une oeuvre littéraire ou artistique contrefaite). De plus, les systèmes de détection automatique du plagiat, en particulier dans le domaine scientifique, sont toujours plus performants et largement utilisés. Il semble toutefois que l’exemple que vous citez ait échappé à leur vigilance, et c’est donc tout à votre honneur de l’avoir relevé…

  16. Mon commentaire arrive un peu tard.
    Cette candidate écologique est à blâmer sévèrement à mon avis.
    C’est une imposture de clamer ses doutes, comme elle le fait avec sa stature de responsable, sur les vaccins contre la covid 19 (pourtant cliniquement certifiés bons, qui dit mieux?). C’est comme si M. Trump contestait l’effet cancérigène du tabagisme. D’ailleurs je le crois capable de le faire contre toute vérité scientifique, l’air du temps favorisant la croyance en ces monstrueuses contre-vérités.

    1. Je comprends votre position, toutefois, tout le monde a le droit d’avoir son avis et de le dire. On ne s’en prend pas à ceux qui croient à l’homéopathie ou à l’astrologie, pourtant c’est encore bien plus discutable. Mais où vous avez raison, c’est que ce type de position risque fort de retarder la reprise économique. Notez aussi que c’est gentil de sa part de laisser son vaccin à quelqu’un qui le désire, il n’y en aura peut-être pas assez pour tout le monde.

    2. Pfizer-Biontech : toujours en phase III. Seul un rapport intermédiaire a été publié. Efficace pendant un certain temps contre certains variants. Effets secondaires à court termes : usuels et contrôlés.

      Effets à moyens et long termes ? Inconnus.

      Je crois bien que dans 10 jours je vais, une fois de plus, appuyer sur la touche : “plus tard”.

  17. A force de vouloir plaire au plus grand nombre, le “mensonge d’état” prend le pas sur la droiture et l’honnêteté. Drôle d’époque !

  18. A partager, de la politologue et philosophe Hannad Arendt, 2 puissantes réflexions:

    1) « Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez. »

    DU MENSONGE À LA TYRANNIE

    2) “Comment éviter de devenir complice des pires choses ?
    Comment distinguer le bien du mal ?
    Comment dire “non” ? En essayant d’évaluer la situation.
    Pour cela, il faut penser – et penser par soi-même.
    Cet acte-là n’est pas réservé à une élite.
    Emettre un jugement et prendre ses responsabilités,
    chacun, quel qu’il soit, peut le faire.”

    DE LA RESPONSABILITÉ ET DU JUGEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *